BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DSF:DIRECTION SANITAIRE DES FORETS FRANCAISES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: DSF:DIRECTION SANITAIRE DES FORETS FRANCAISES   Mer 20 Aoû - 7:49

THEME GENERAL

DSF : DIRECTION SANITAIRE DES FORETS  FRANCAISES = Aucune consigne indiquant de ne pas planter des frênes atteints par la CHALAROSE entre 1990 et 2012 !!!

Créé en 1989, le DSF (service de la Direction Générale de l’Alimentation,,sous-direction de la Qualité et de la Protection des Végétaux) est en charge de la surveillance sanitaire des forêts françaises

Stratégie de surveillance de la santé des forêts …française
Quelques notes relevées par GRINDESEL sur leur site Internet (daté du 21/04/2010)
. agriculture.gouv.fr/departement-de-la-sante-des-forets

‘ Les données de veille sanitaire permettent de travailler sur l’émergence ou l’évolution d’un problème (comparaison entre les relevés de deux années), sur sa présence, sa répartition son historique... ou constituent un système d’alerte permettant de mettre en place des protocoles de suivis plus fins et plus complexes lorsque le Département de la santé des forêts l’estime nécessaire.’

‘ Dans le cadre de mesures d’éradication, de sectorisation et de contrôles des zones vis-à-vis d’un organisme réglementé, le DSF met l’accent sur la qualité du géoréférencement de chaque observation.’
Aperçu de la mise en place de la surveillance du territoire du DSF par quelques exemples de plans de surveillance inscrits dans la stratégie en 2010

Le plan de surveillance destiné à éviter son introduction sur le territoire concerne les pépinières et les espaces verts publics, contrôlés par les SRAl, ainsi que les forêts, contrôléespar le DSF. Le plan concerne également les vergers à graine car le champignon se dissémine par les semences.

Chalara fraxinea
Chalara fraxinea est une maladie émergente du frêne qui créé des dessèchements de rameaux et des nécroses corticales. Cet organisme n’est pas réglementé mais le DSF a mis en place un suivi du front de la maladie. Il s’appuie sur des quadrats de 16  km x 16 km : un quadrat étant considéré comme contaminé dès lors qu’une observation positive a été réalisée sur le quadrat. Ces quadrats sont des unités d’observation et des outils de communication utilisés pour sensibiliser les utilisateurs et gestionnaires de frêne : il ne s’agit pas ici d’éradiquer la maladie mais plutôt de freiner sa dispersion en informant les professionnels. Le DSF met également en place un dispositif de suivi des dommages de la maladie par un réseau de placettes installé dans les zones contaminées.

GRINDESEL : Suit quatre cartes montrant clairement le développement très rapide de cette maladie d'abord dans l'Est puis le Nord de la France entre 2008 - à une date non précisée - et Janvier 2010.

Comme il est relevé plus haut ‘Cet organisme ( ?) n’est pas réglementé mais le DSF a mis en place un suivi du front de la maladie ‘

En 2007, date de ma plantation de 500 frênes, aucun système d’alerte ne m’est parvenu, autre que sous forme d’échanges informels courant 2010/ 2011, évidemment trop tard pour m’inquiéter et surseoir à plantation !

Il est clair qu’en découvrant dans l’Est de la France la présence de Chalara fraxinea  en 2008  dans 30 placettes de 16 km x 16 km, la DSF aurait due, à mon sens, prendre la décision d’une alerte nationale mode de fonctionnement inclus dans ses statuts, cette maladie ayant démontrée sa gravité dès 1990 lors de la découverte de son ampleur en Pologne et sa rapide progression citée dans mon message précédent..

On peut penser qu’avant de découvrir clairement les signes de cette maladie elle était déjà présente sur notre territoire bien avant 2008.

La découverte des signes précurseurs n’était certainement pas évidente, même pour des experts !

Alors avant que les gens de terrain soient eux même alertés par l’une des innombrables circulaires qui nous inondent sous le moindre prétexte ceci explique probablement cela ? Ainsi fonctionne le monde moderne…

Quel temps se passe entre leur date de gestation et la mise en place de ces désormais incontournables 'circulaires' voyageant dans les services concernés et celle de l’efficacité souhaitée par leurs auteurs ?

Un certain temps …ici démontré parmi combien d’autres faits de vies maternées par une administration omniprésente ...mais déconnectée des réalités!

Hommes de terrain les gens des CRPF  centre régionaux de la propriété forestières comme ceux, de moins en moins nombreux de l'ONF, attendent les autorisations d'annoncer de leurs supérieurs hierarchiques...

En 2008, que je sache, aucune mesure OFFICIELLE n’avait été prise pour empêcher Chalara fraxinea de franchir nos frontières…ou, au minimum ne recommandait de ne plus planter des frênes en attente de garanties sanitaires… alors que toutes les informations Européennes laissaient craindre son développement dès 1990 et qu'il aurait peut être fallu réagir plus tôt!

LES HOMMES DE TERRAIN 'EN AVAIENT ENTENDU PARLER' ...

GRINDESEL a décidé D'EN PARLER OUVERTEMENT le 8 Aout 2014

AUTRES SITES INTERESSANTS MERITANTS  D’ETRE  CONSULTES pour essayer de comprendre la gravité de la situation Française forestière ...et, peut être, en général! Que d'argent et d'énergies perdues !

1. Santé des forêts - Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire
agriculture.gouv.fr/sante-des-forets

Au cours de ces 25 ans, le DSF a dû faire face à de nombreuses crises sanitaires ... À cette occasion, la direction générale de l'alimentation a organisé un colloque ... Mission du CGAAER sur le dispositif de surveillance de la santé des forêts

LE DSF FETE SES 25 ANS ...ET OUBLI SA MISSION ?

En 2014, le Département de la santé des forêts fête ses 25 années de surveillance sanitaire des forêts. Dans les années 80, le paysage sanitaire forestier était marqué par des évènements spectaculaires et de grande ampleur comme la graphiose de l’orme, la disparition des pins maritime dans le Var, la brunissure des peupliers…et surtout le débat très médiatisé sur les "pluies acides" et la menace qu’elles faisaient peser sur les forêts. C’est dans ce contexte que le DSF voit le jour ! En 1989, il prend en charge le suivi des forêts et assure depuis des missions de surveillance, de diagnostics et de conseils. Au cours de ces 25 ans, le DSF a dû faire face à de nombreuses crises sanitaires : les crises climatiques d’abord comme les tempêtes de 1999, 2009 ou la canicule 2003 ; biotiques comme les rouilles du peuplier, l’arrivée (En France…) de Chalara fraxinea sur frêne en 2007, les ravages des scolytes après la sécheresse de 2003 ou la tempête Klaus de 2009...,

GRINDESEL :

Je note que DSF confirme ainsi mon intuition que la Chalarose a bien été CONSTATEE en France en 2007 …ce qui signifierait qu’elle avait commencé à sévir probablement plus tôt !
D’où ma conviction qu’il aurait fallu avertir les ‘planteurs Français ’ à titre préventif dès connaissance de ses ravages dans les pays limitrophes…

13/05/2014  

Publications du Département de la santé des forêts (DSF...)
Au cours de ses 25 années d’existence, le DSF a publié ou cosigné de nombreux articles faisant état des connaissances ou faisant le bilan des observations réalisées dans le cadre de la surveillance sanitaire des forêts françaises.
L’ensemble des articles publiés sont présentés ci-dessous. Ils sont classés par thématiques :
Pathologie — Entomologie — Dépérissements/Crises — Météorologie/climatologie— Produits phytosanitaires/Lutte — DSF/Système de surveillance sanitaire — Sylviculture/gestion — Plantation — Peupleraie — Pollution atmosphérique — Sol : fertilisation et pollution — Réseau systématique de suivi des dommages forestiers — Santé générale — Autres sujets sanitaires.

La plupart de ces articles sont disponibles, si l’un de ces articles vous intéresse, vous pouvez adresser un mail à dsf.sdqpv.dgal@agriculture.gouv.fr, un exemplaire vous sera envoyé dans la mesure du possible.

GRINDESEL : Bonne recherche !

Leurs lettres sont des publication bisannuelles : elles sortent traditionnellement au printemps et en fin de chaque année. Elles diffusent des informations brèves à caractère technique et scientifique sur les problèmes phytosanitaires forestiers au sens large, qu’ils soient nationaux ou internationaux, et se fait l’écho des activités et informations propres au DSF.

La liste des Lettres sont disponibles à l’adresse : http://agriculture.gouv.fr/suivi-de-la-sante-des-forets,11372, Directeur de la publication :FLOT (J.-L.) , Rédacteur en chef : CAROULLE (F.)
 
Table ronde DSF agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Table_ronde_20_ans_DSF.pdf

Aujourd'hui, nous nous réjouissons de l'initiative du directeur des forêts en 1987 ... création par les correspondants-observateurs, par les échelons du DSF, par les ..... Enfin, une base technique fiable s'appuie sur un réseau de surveillance ...

Colloque organisé à l’occasion des 20 ans du DSF

20 ans d’expérience – Un défi pour l’avenir
Palais des Congrès de Beaune, 10 et 11 mars 2009

Sont intervenus :

- Sous-direction de la forêt et du bois, DGPAAT, MAP

- Directeur du CNPPF

- l’ONF représenté par leur chef du département Forêts à la Direction Technique et Commerciale Bois

- BIOGECO, INRA Bordeaux

- Chef du Service de la prévention des risques sanitaires de la production primaire DGAL, MAP

SA CONCLUSION EST INTERESSANTE

Vos problématiques, même si elles sont spécifiques, ont le même coeur que celles du service.
Je vous demanderais, en tant que chef de service, d’avoir des interprétations fiables, objectives et faisant part des facteurs de risque.

Nous avons beaucoup parlé de changement climatique et de mondialisation mais n’oublions pas la pratique des professionnels, qui reste le but, le coeur de métier de l’action de l’Etat.


GRINDESEL

De ‘quels professionnels’ ? Les chercheurs (qui ne seront jamais au chômage ?) ou les praticiens de la forêt qui risquent de se décourager de planter ?

' Vous êtes bien au coeur du dispositif car totalement en cohérence avec le dispositif du SPRSPP même s’il y a bien des points de vigilance et des points à valoriser qui vous sont propres.'

GRINDESEL

Belle occasion perdue d’en parler !

' Enfin, vos motivations sont les nôtres et vos méthodes de travail sont souvent les mêmes.
Nous pensons que vous pouvez apporter beaucoup de bénéfices au SPRSPP. C’est en fait déjà le cas et j’espère que le reste du règne animal et végétal pourra également apporter beaucoup à la forêt de manière à ce que nos échanges puissent durer très longtemps.'

- Directeur de la valorisation Inventaire forestier national - IFN

GRINDESEL

Bel ouvrage, bel exposé mais ou se trouvent les véritables interactions économiques ? Une fois le mal constaté (exemple la tempête KLAUS) la remarquable réactivité en diagnostique est-elle économiquement évidente ? Peut-on l’affirmer plusieurs années après la catastrophe ?  

A chacun de se faire son idée sur les interventions citées ci-dessus. A noter qu’aucune intervention d’hommes de terrain n’avaient été semble-t-il prévue lors de ce prestigieux colloque…

AUTRES SITES …EDIFIANTS

1. PDF]  
Le partenariat du DSF fxs - Ministère de l'Agriculture
agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Le_partenariat.pdf

‎ Dès sa création, le DSF a adopté un fonctionnement très partenarial ... territoire (DGPAAT), sous-direction de la forêt et du bois (SDFB). Le DSF ... qualité et de la protection des végétaux, en particulier pour la mise en place de la surveillance.

GRINDESEL

Belle démonstration de doublons économiques sous couvert de collaborations administratives
LA VEILLE ET LA PREVENTION ne semblent pas être les premiers soucis de DSF …

1. [PDF]  
le système de surveillance de l'état sanitaire de la forêt en france
documents.irevues.inist.fr/bitstream/.../RFF_1994_5_NS_564.pdf?...

o Pages similaires 24 sept. 1987 ... Direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt (DDAF) ], recevant ... Santé des Forêts, les correspondants-observateurs du DSF assurent, depuis janvier 1989, la ..... l'essentiel de l'objectif qui avait motivé sa création .

Suit un TRES LONG EXPOSE se terminant ainsi :

CONCLUSIONS

L'ensemble de ces trois réseaux constitue une entreprise fédérative, aucun organisme forestier n'ayant les moyens d'assumer seul la responsabilité technique et scientifique de l'ensemble du dispositif . Sous la coordination technique du Département de la Santé des Forêts, les CRPF, l'ONF, les DRAF et certaines DDAF participent très activement au bon fonctionnement des deux premiers réseaux .
Sous la coordination technique du Département des Recherches techniques de l'ONF, le réseau RENECOFOR fait appel aux compétences des organismes de recherches, des sections techniques interrégionales de l'ONF, de grands laboratoires d'analyses chimiques (INRA d'Arras pour les analyses de sol, INRA de Bordeaux pour les analyses foliaires, et laboratoire Wolf pour les analyses d'eau) et du Département de la Santé des Forêts .

La surveillance de l'état sanitaire de la forêt traduit bien la conscience d'un intérêt commun pour une gestion patrimoniale de la qualité biologique et de la santé de la forêt .

Chef du Département de la Santé des Forêts
DIRECTION DE L'ESPACE RURAL ET DE LA FORET
MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÈCHE
1 ter, avenue de Lowendal
F-75349 PARIS 07 SP

GRINDESEL

Voilà au moins quelqu’un de satisfait de ses compétences … et relations.

1. La réorganisation du dispositif de surveillance de la santé des forêts ...
www.youscribe.com/.../la-reorganisation-du-dispositif-de-surveillance-de-la- sante-des-2362142

o En cache 6 déc. 2013 ... La réorganisation du dispositif de surveillance de la santé des forêts - situation ... le département « Santé des forêts » a été transféré à la direction ... La situation et les perspectives du DSF en matière de compétences techniques...9 ...... le dispositif dans sa nouvelle organisation à travers : –la création d'un ...

2013 : La réorganisation du dispositif de surveillance de la santé des forêts - situation et propositions

GRINDESEL

Pour bénéficier de ce site il faut s’inscrire, ce qui parait désormais banal pour tout contribuable ‘normal’.

Ce site annonce la possibilité de piocher dans ‘ 2 067 628 publications numériques’ !

MORALITE

Même en bénéficiant de ma position de retraité donc de vacancier éternel le courage me manque pour entrer sur ce site…et tenter de vous en faire bénéficier !

Bon courage !

GRINDESEL le 20 Août 2014 – 5 h 58 mn du matin


Dernière édition par GRINDESEL le Sam 14 Mar - 18:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: LA CHALAROSE DU FRENE : AINSI SOIT-IL !   Sam 25 Oct - 9:47


LA CHALAROSE DU FRENE : AINSI SOIT-IL !

C'est ainsi que se terminent tous les offices.
Pour les grandes causes ...comme pour les petites.
Pour les grands hommes ...comme pour les petits d'hommes.

Le constat ? Notre société fonctionne comme notre religion nationale
Sa direction est une trinité : Le père, le fils et le Saint Esprit !

C'est toujours la faute à l'autre

Le père nous a envoyé la chalarose ? C'est la faute à qui ?

Le fils l'a laissé se développer
Est-ce, cette fois-ci aussi pour nous punir d'une belle histoire de pomme
Déjà une histoire d'arbre que nous avions oubliée...

Le Saint Esprit et ses médias nous ont informé de l'avancée du mal
Plutôt mal que bien direz vous ?
Ses apôtres ont dressé des plans et élaboré des cartes

Judas s'est avéré très talentueux dans ce genre d'exercice...
C'est parait-il le professionnel de l'histoire
Pour lui le mal est fait il s'en lave les mains

Pour TOUS le temps a le temps
Cela dure donc déjà depuis 24 ans pour cette misérable histoire

Les bons se désolent de payer pour les mauvais
J'en suis

Les mauvais profitent de la situation pour sauver leurs meubles
C'est connu

Les sans camps restent sans voix et cherchent la voie de sortie
C'est étonnant

Un expert m'a affirmé hier qu'il aurait suffi …
Suffi qu'un chef ordonné ordonne de ne plus planter

On a du lui répondre que les hommes aiment trop les pommes
Certains les contrarient en disant qu'on les prend pour des pommes
Moi j'ai écris qu'on m'a pris pour une pomme

Pas un mangeur de pomme ne m'a écrit ni contacté
Pour débattre de cette drôle d'histoire et manifester
Sur les avantages acquis des mangeurs de pommes

Je suis né 27 ans après 1914 – La veille de la guerre de 40 – 20 ans avant celle d'Algérie

On peut être rassuré : Y'a toujours eu des chefs pour décider ... une fois le mal fait . Grâce à eux le monde continue de tourner.

Pas très rond mais c'est normal : il n'est pas rond.

GRINDESEL le 18 10 2014

PS

Excusez moi je ne sais faire ni vers ni prose.

A part râler sur les travers de nos chefs je ne saurai faire, ce matin, qu'une seule chose : Aller traiter deux érables parmi 500 autres que j'ai planté en 2007, comme mes 500 frênes...morts !

Ces deux érables sont attaqués, à hauteur d'homme, par un vers pour l'instant minuscule (2 mm de diamètre).

Une giclée de xylophène les fera passer de vie à trépas , dans un cercueil naturel qui, je l'espère, deviendra centenaire.

Alors qu'ils étaient visiblement en bonne santé! Belle mort.

Les vers, les arbres, les gens comme leurs entreprises passent leur vie...Ca devient un luxe de la finir en pleine forme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: CHALAROSE Ce qu'en disait le directeur de l'INRA Mars 2013   Sam 25 Oct - 9:53

CHALAROSE Ce qu'en disait le directeur de l'INRA Mars 2013   Lun 25 Aoû - 17:24  


Source : www.journaldelenvironnement.net Le 29 mars 2013 par Marine Jobert

Les frênes ne disparaîtront pas des forêts françaises, mais leur nombre va considérablement décroître dans les prochaines décennies. La faute à un champignon, Chalara fraxinea, que les scientifiques chargés de surveiller la santé des arbres ont mis du temps à repérer (en 2006), puis à identifier (2008). Il faut dire que ce champignon, qui entre par les feuilles, les flétrit, puis nécrose les rameaux de l’année avant de faire dépérir le houppier, ressemble diablement à la forme ée d’un autre champignon, peu pathogène. «Du coup, on n’était pas sûr d’être face à une maladie invasive nouvelle. On ne l’a pas identifié tout de suite comme une maladie grave», explique Benoît Marçais, au Journal de l’environnement.

Directeur de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) à Nancy (Lorraine), cet épidémiologiste des maladies des arbres date les débuts de la chalarose[1] –le nom de cette maladie- aux années 1990. «Dans les anciens pays de l’Est, les scientifiques ont d’abord cru que le dépérissement des feuilles était dû à la sécheresse de 2003», se souvient Benoît Marçais. En Pologne, grande exportatrice de jeunes pousses de frênes, le champignon fait alors des ravages, avant de toucher le Danemark et la Grande-Bretagne à grande échelle. «Ils ont été très négligents et ont eu une réaction tardive et inutile.»

Londres a interdit récemment toute importation de plants venus d’Europe continentale et fait abattre et brûler près de 100.000 frênes situés à proximité d’arbres atteints. En tout, une vingtaine de pays européens ont vu leurs populations de frênes décliner très rapidement. Il faut dire que la maladie progresse en moyenne de 150 kilomètres par an.

En France, la chalarose s’est officiellement manifestée pour la première fois en 2008 en Saône-et-Loire.

OUI DIRE ET RADIO BOUT DE BOIS ...


L’Office national de forêts a pris des mesures rapidement, interdisant la plantation de frênes dans les forêts ... publiques!

Les forêts privées ont plus ou moins suivi le mouvement ... PAR OUI DIRE ou RADIO BOUT DE BOIS ...

DECISION D'UN RESPONSABLE ...DECISION NON CONTROLABLE !

L’exportation des grumes issues de forêts touchées a également été interdite, «alors même qu’il n’y avait pas encore de consensus sur le fait que la maladie était grave», salue Benoît Marçais.(SIC)

Depuis, la chalarose a été repérée sur une ligne en forme d’arc partant de la Drôme jusqu’à la Normandie, et longeant les frontières allemandes et belges. Les arbres parisiens sont également touchés

Le frêne va-t-il disparaître de nos forêts, dont il constitue la 5e essence en nombre, après le chêne, le hêtre, le charme et le châtaignier?

«En Lituanie, où on dispose de 15 années de recul, on constate qu’un tiers des frênes ont disparu», explique Benoît Marçais.

«Et puis on sait désormais qu’un pourcentage d’arbres ont une résistance génétique à Chalara fraxinea, qui leur permettra de surmonter la maladie d’ici une centaine d’années.»

En clair, certains frênes ne sont pas «naïfs», c’est-à-dire qu’ils ont été exposés auparavant à une forme voisine et atténuée de la maladie, ce qui les rend aptes à résister au champignon aujourd’hui virulent. «L’orme n’avait, lui, aucun niveau de résistance à la graphiose, qui l’a emporté.»

Outre l’impact paysager que la chalarose va nécessairement avoir sur les forêts, c’est la foresterie qui accuse le plus le coup.

INFORMER QUAND IL EST TROP TARD A-T-IL UN SENS ?

«Planter du frêne aujourd’hui (2013 !) c’est jeter de l’argent par les fenêtres», estime le directeur de recherche de l’Inra, qui relaie le désarroi des propriétaires de terrains situés en milieux alluviaux, très exposés aux agents pathogènes.

Les ormes ont été décimés, les aulnes glutineux sont attaqués par le phytophthora alni et les frênes dépérissent en masse. «Ils ne savent plus trop quoi planter…»

GRINDESEL : Confirmation que la maladie des frênes - LA CHALAROSE - est bien présente en France ...depuis 2006 !

PS

Message déposé le 26 Août 2014 soit 24 ans après la découverte de cette grave maladie forestière en POLOGNE, en 1990, et ceci sans avoir pris soin d'en informer clairement les propriétaires forestiers entre temps...

A croire que les chercheurs se désintéressent des gens qui plantent !


Dernière édition par GRINDESEL le Mer 24 Déc - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: La CHALAROSE: Comment l'ANGLETERRE l'a t-elle traitée....   Sam 25 Oct - 9:55


Sujet: La CHALAROSE: Comment l'ANGLETERRE l'a t-elle traitée.... Lun 25 Aoû - 21:12

GRINDESEL : Les ANGLAIS ont eux aussi oublié d'informer les propriétaires forestiers de ne ne plus planter des frênes lorsqu'il en était encore temps !

ENVIRONNEMENT «Chalara fraxinea», un champignon mortifère venu du continent, menace les quelque 126 millions de frênes de Grande-Bretagne...
Chalara: Le tueur en série des forêts britanniques

Simon Ellis est consterné: 50.000 arbres ont été détruits dans sa pépinière et des dizaines de milliers vont lui rester sur les bras. Le coupable s'appelle "Chalara fraxinea", un champignon mortifère venu du continent qui menace les quelque 126 millions de frênes de Grande-Bretagne.
© 2013 AFP

Une première alerte a été lancée début 2012 quand il a été signalé sur des plants importés. Mais sa découverte à l'automne dans la nature a mis en émoi le pays qui craint de voir disparaître l'une des trois essences les plus répandues au Royaume-Uni. Car en quelques mois, il a déjà été repéré sur 352 sites.

Ce champignon se développe sur les feuilles mortes au sol. Ses spores se déposent avec le vent sur le feuillage du frêne. Flétrissement des feuilles, nécrose des rameaux: l'arbre dépérit en quelques années, beaucoup plus vite s'il est jeune. En hiver, la maladie - la chalarose - est en sommeil. Mais avec les beaux jours, «on va la trouver partout», prédit Simon Ellis, directeur général des pépinières Crowders dans l'est de l'Angleterre, qui accuse les autorités d'avoir trop tardé à réagir. «La situation est totalement hors de contrôle».

Un «désastre écologique»
Chalara est «susceptible de dévaster les paysages britanniques», s'alarme aussi Woodland Trust, une association de lutte pour la protection des forêts qui redoute un «désastre écologique». Le gouvernement a convoqué cet automne une réunion «Cobra», réservée aux situations de crise. Les importations de frênes ont été bannies, comme la circulation de graines ou de plants dans le pays.

100.000 arbres ont aussi été abattus.

Son seul espoir est pour l'instant de ralentir la maladie et de trouver des frênes résistants «afin de restructurer les forêts». Car nul ne sait comment l'éradiquer.

Apparue pour la première fois en 1992 en Pologne, elle sévit aujourd'hui dans 22 pays du continent où les frênes, un arbre utilisé pour le reboisement, l'ornement, l'ameublement ou comme combustible, sont aussi communs en ville. Elle a fait des ravages au Danemark, infectant 90% des frênes.

Les pépiniéristes britanniques ont fait leurs comptes: la chalarose a déjà obligé 13% d'entre eux à détruire leurs stocks. Mais les écologistes s'inquiètent aussi des dommages collatéraux car ces arbres abritent une biodiversité importante. Leur disparition dans les forêts «aurait des répercussions sur l'ensemble de l'écosystème», confirme un rapport parlementaire.

Comment Chalara a-t-elle traversé la Manche? sa présence dans des bois, sans lien avec les pépinières infectées, laisse penser aux scientifiques que les spores ont sans doute été transportés par le vent ou par des oiseaux. Mais le champignon a peut-être encore plus voyagé qu'il n'y paraît: des experts estiment qu'il pourrait venir du Japon ou de Corée. Un effet de la mondialisation.
Clonage de variétés résistantes

«Un particulier ou une collectivité peut très bien se procurer chez un pépiniériste européen un plant de frênes venu d'Asie d'apparence saine, mais où le champignon est présent à l'état latent», explique Arnaud Dowkiw, chercheur à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) en France et vice-président de FraxBack.

Ce réseau européen regroupe scientifiques et professionnels pour fédérer les connaissances acquises.

«Le problème, c'est que les plants ornementaux ne sont pas soumis à la même réglementation que les plants forestiers en matière de traçabilité et d'origine géographique», note-t-il.

Pour lui, lutter contre la maladie nécessite une «vraie stratégie à l'échelle européenne» et «une concertation entre tous les acteurs, plutôt que d'opter pour des solutions hâtives et de soigner le mal par un autre mal», comme le clonage de variétés résistantes sans respect de la diversité génétique.

De quoi rendre au final les frênes plus vulnérables à d'autres dangers, nouvelle maladie, insectes ou changements climatique.

GRINDESEL le 25 08 2014 source : plessage.overblog.com/point-sur-l’évolution-des-connaissances-sur-la-chalarose


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: CHALAROSE:Faut-il ou non stopper les plantations de frênes ?   Sam 25 Oct - 9:57


CHALAROSE:Faut-il ou non stopper les plantations de frênes ? Sam 13 Sep - 21:44


CHALAROSE : silence radio bout de bois sur un sujet tabou . Faut-il ou non stopper les plantations de frênes ?

Site de référence significatif de la vacance des responsables et datant du 25 Mai 2011 (plus de 3 ans !), parmi d'autres messages, notes de services, articles de presse non relayés, n'ayant bénéficiés que d'une diffusion que l'on peut qualifier de régional!

La presse de Gray: Le frêne va-t-il disparaître ?

www.lapressedegray.com/actualite/Le-frene-va-t-il-disparaître--943.html
25 mai 2011 - 'C'est quand les stigmates de la chalarose apparaissent qu'on s'aperçoit de la contamination”, explique Patrick Adami. Identifié voici deux ans …(NDLR: 2009)

La réponse de GRINDESEL

Je vous invite à regarder et écouter attentivement le très bon interview de Patrick ADAMI technicien *CRPF régional en Haute Saône et apprécier la qualité du document.
* CRPF : Centres régionaux de la propriété forestière.

Le film est très bien monté, explicite, très didactique ...sauf sur un seul point :

21 ans après la découverte de la CHALAROSE du FRENE en POLOGNE et ses ravages dans toute l'Europe, à la question du journaliste 'Que préconisez vous ?'
Réponse du technicien :

'Je ne sais pas!'

Aucune consigne ni - semble-t-il - interdiction en débat d'éviter de planter des frênes !

C'était pourtant LE conseil à donner que ne donne d'ailleurs toujours pas les responsables nationaux!

C'est ainsi que plus de 1 million de plants ont été vendus depuis la découverte de l'arrivée de cette gravissime maladie en 2008

...et que les pépiniéristes forestiers Français spécialisés dans cette essence continuent de la proposer ...sans émettre aucune réserve ! Preuves écrites à disposition...

Etonnez-vous que la France soit totalement désabusée et ne font plus confiance à l'administration !

Envoyez au moins vos réactions à vos journaux professionnels …Vos syndicats , vos techniciens du CRPF , vos coopératives forestières que sais-je encore !?

Depuis le 8 Août 2014 ou grindesel a clairement soulevé le problème sur son forum silence radio bout de bois sur le sujet.

Rien ne bouge !

GRINDESEL le 13 09 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: CHALAROSE et DSF : SUITE INCROYABLE DU FEUILLETON !   Sam 25 Oct - 10:03

Sujet: CHALAROSE et DSF : SUITE INCROYABLE DU FEUILLETON !   Ven 19 Sep - 8:29

LA DSF a écrit ...je crois dans ses statuts :

' Le plan de surveillance destiné à éviter son introduction sur le territoire concerne les pépinières et les espaces verts publics, contrôlés par les SRAl, ainsi que les forêts, contrôlées par le DSF. Le plan concerne également les vergers à graine car le champignon se dissémine par les semences.'

GRINDESEL PRECISE

...avoir reçu ces jours, par mail, 3 offres fermes pour 350 plants de frênes signées de 3 pépinières Françaises renommées . Sans aucune mise en garde de quelque ordre que ce soit!

Documents à disposition.

Que faut il en penser ?

GRINDESEL le 19 09 2014


Dernière édition par GRINDESEL le Lun 8 Aoû - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: REPONSE D'UN EXPERT NATIONAL ...   Sam 25 Oct - 10:07


Sujet: REPONSE D'UN EXPERT NATIONAL ... Ven 19 Sep - 20:53

Bonjour

Pour ma part, j’ai fait le nécessaire pour qu’il ne soit plus planté de frêne au niveau du groupe Coopération forestière …en espérant que l’info et la demande soient allées jusqu’au bout du tuyau ?
Je suis aussi intervenu pour qu’une demande soit adressé au DSF afin de prendre des mesures claires à l’intention des pépiniéristes et autres sylviculteurs pour les mêmes recommandations.

Salutations respectueuses.

PS de GRINDESEL : On attend toujours une réponse ...le 25 Octobre 2014 !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DSF:DIRECTION SANITAIRE DES FORETS FRANCAISES   

Revenir en haut Aller en bas
 
DSF:DIRECTION SANITAIRE DES FORETS FRANCAISES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est-il possible de changer icône de direction ???
» 2597 LM et Real direction
» Oregon 450 et alarme de changement de direction
» Etrex 30 pas de tonalité de changement de direction
» suivi de direction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: