BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC HP 27xq 27″ QHD Noir
199.99 € 299.99 €
Voir le deal

 

 CHAUFFAGES BOIS : LE BON CHOIX sans langue de bois

Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
GRINDESEL

Nombre de messages : 759
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

CHAUFFAGES BOIS : LE BON CHOIX sans langue de bois Empty
MessageSujet: CHAUFFAGES BOIS : LE BON CHOIX sans langue de bois   CHAUFFAGES BOIS : LE BON CHOIX sans langue de bois EmptyJeu 4 Oct - 20:37

Comme choisir son vin choisir son mode bois énergie est affaire personnelle.

Renforcer notre indépendance avec le BOIS ENERGIE

Le bois énergie est issu d’une ressource locale, particulièrement les bûches et les plaquettes , contrairement au pétrole, au gaz ou à l’électricité d’origine nucléaire. Il développe l’économie locale, participe à l’autonomie énergétique des territoires et est moins soumis aux fluctuations des cours internationaux des énergies non renouvelables. Le bois énergie , particulièrement les bûches et les plaquettes , est déjà le plus compétitif des combustibles, et il est aisé  de démontrer que son coût a moins augmenté et est plus stable dans le temps que les énergies fossiles.

Favoriser la création ou le maintien d'emplois locaux
On estime que la consommation de 3 000 tonnes de bois (1 000 tonnes équivalent pétrole) crée 3 à 5 emplois, soit 3 fois plus que les autres énergies tout en offrant des emplois à ceux qui en recherchent et rechercheront de plus en plus . De plus, ce sont des emplois locaux, non délocalisables , susceptibles de maintenir une saine activité, un salaire plus motivant qu'une aide sociale tout en assurant un entretien permanent de notre patrimoine et paysages forestiers national .

Lutter contre le réchauffement climatique
Lors de sa combustion, le bois émet le CO2 qui a été absorbé pendant la croissance de l’arbre. L’impact CO2 de la combustion est donc nul, à condition que les forêts soient gérées durablement ce qui est le cas en FRANCE
Voir tableau en fin de dossier qui oubli, malheureusement comme à chaque fois, de citer l'énorme potentiel de régénération naturelle abondant les plantations artificielle ou  regarnissant rapidement toute coupes dites à blanc que chacun peut remarquer , voir déplorer par ignorance des cycles forestiers , en visitant ou parcourant nos forêts.

VALORISER L'ENSEMBLE DE NOTRE RESSOURCE FORESTIERE

Le bois énergie utilise les produits qui ne peuvent pas être utilisés en bois d’œuvre. On utilise ainsi la totalité de l’arbre, les sciures de scieries et tous types de  bois non traités  en fin de vie . 
LES 3 SOLUTIONS BOIS ENERGIES

Deuxième énergie thermique renouvelable en France derrière l’hydroélectricité, le bois énergie est la source de chaleur incontournable pour réussir notre indispensable transition énergétique et environnementale .
Il se décline en 3 combustibles et de nombreuses variantes technologiques pour répondre aux besoins des particuliers comme des collectivités voir certaines industries…
Le(s) bois énergie – résineux ou feuillus ²-  sont les parties de bois qui ne peuvent pas être utilisés en bois d’œuvre de bonne qualité pour cet usage.
Avant la mise au point des chauffages modernes au(x) bois actuels, la sciure, sous-produit des arbres était appelée , à tord,  'déchet' et offerte gracieusement à qui voulait bien les enlever et utiliser pour une part ou les vendre sèches pour les chats ou les bouchers (sciures de résineux) voir vertes pour celles de feuillus - chaudières pour  l'industrie, sinon  mises en décharges sauvages .
Les écorces de feuillus pourrissant ou s'échauffant rapidement les chaufferies industrielles en consomment encore un certain tonnage mais avec peu d'entrain ! Après broyages plus ou moins calibrées les écorces de résineux terminent plus facilement leurs carrières en jardineries...
Aujourd’hui ce sont des produits dits connexes car valorisables, tout comme les produits bois non traités en fin de vie qui retrouvent un second emploi en BOIS ENERGIE après leur premier usage .
Ainsi rien n’est maintenant perdu, tout se transforme ce qui est bon pour notre environnement et ...notre chauffage sous réserve de consommer les 3 solutions BOIS ENERGIES s SECHES ! 

1/ La bûche

La bûche est destinée aux particuliers "qui font leur bois" ou l'achètent à des professionnels pour un chauffage de plus en plus d'appoint. Les cheminées ouvertes sont à proscrire car trop polluantes avec un rendement passant de 20 à 60/80 voir 90% dans un poêle ou insert actuel.
Elles peinent à conserver leur part de marché. Les chaudières bûches de type "hydroaccumulation" permettent de limiter les recharges en bois a 24/48 h.
Pour éviter de polluer l'air et encrasser les conduits et la grille avec le mâchefer se trouvant souvent dans les écorces  il est fortement recommandé de veiller à ce que l'aubier des  bûches  soit sain, le cœur séché à moins de 20/22 % d'humidité favorise le détachement des écorces .
Consommation en Auvergne Rhône-Alpes en 2016 : 2 300 000 tonnes avec un fort taux d'auto production.

UN CONSTAT

Son utilisation ancestrale dans des foyers plus adaptés à la lutte actuelle contre la pollution de l'air  fait  que le 'chauffage BOIS' colporte une image qui dessert maintenant à tord le fait que le confort d'un chauffage au(x) bois SEC dans les appareils modernes actuels présente d'importants atouts méritant, dans tous les cas, que tout investisseur  consulte  un vrai spécialiste 'chauffage BOIS', corporation multi marques et technologies en plein renouveau et re découvrant le chauffage BOIS sous réserve de renoncer à certaines habitudes acquises tant techniques que financières ... ceci dit ...sans langue de bois !
Consommer les bois energie réellement secs est un premier point capital …
Chauffer de l'eau et la diffuser dans des radiateurs ou canalisations au sol ou le long des murs ne diffère pas quelque soit le combustible ! Connaître les possibilités est un atout d'avenir.

2/ La plaquette (bois déchiqueté)

La consommation de plaquette s'est fortement développée en Europe dès les années 1980 alors que ce sont les USA et le CANADA qui avaient mis au point le concept . Elle provient : du broyage de branches, de tiges et parties de troncs d'arbres non valorisables en construction et de divers déchets de bois : copeaux voir noyaux de fruits / sarments de vignes etc.... Ce type de chaudière à alimentation et fonctionnement  100% automatique est de structure comparable à une chaudière bûches pour être utilisé dans des  puissances adaptées aux chaufferies collectives  avec ou sans réseau de chaleur. Une gamme de puissance adaptée et toute aussi lourde est proposée aux particuliers en remplacement de chaufferies gaz ou fuel énergies issues de pays en fortes tensions, pour châteaux, maisons 'bourgeoises, fermes , bâtiments d'élevages etc...
La plaquette présente les mêmes avantages d'automaticité que le granulé mais avec  un plus bas coût calorifique (à plus forte raisons en auto consommation) en contreparties de légères contraintes admissibles dans les types d'habitats concernés sont à débattre avec un fournisseur compétent dans les deux technologies plaquettes et granulés sachant qu'une chaudière plaquettes sait consommer des granulés alors que ce n'est pas le cas pour l'inverse.
Ce point avantage évidemment un propriétaire forestier disposant d'un combustible aisé à produire en auto production plaquettes.
Consommation en Auvergne Rhône-Alpes en 2016 : 1 500 000 tonnes en constante progression.

3/ Le granulé (ou Pellet)

L'utilisation de granulés se développe en France depuis les années 2000 et 1990 en pays nordiques . Ils sont essentiellement produits dans des scieries industrielles par la compression de sciures brutes  ou par transformations de plus en plus fréquentes par manque de sciures brutes des mêmes  plaquettes décrites ci dessus à partir de bois ronds via un process spécifique.
Ce type de production garanti un combustible granulé parfaitement sec , normé donc de qualité suivi et homogène , concentrant plus d'énergie dans le volume le plus réduit des 3.
Il peut être utilisé chez les mêmes particuliers que la plaquette comme chaudière également 100% automatique et individuelle à partir de 8 kW ou couplées (Ex : 6 x 50 kW) dans le cas des secteurs tertiaires et collectifs .
Une vaste gamme de poêles individuels à chargement et fonctionnement 100% automatiques éventuellement en version mixtes (bûches en chargement manuel  / et granulés en automatique avec autonomie  limitée au volume de silo retenu) est également proposée.
Le granulé se livre en sacs papier (ou plastique …)  de 15kg ou  en vrac dans un silo préfabriqué ou à construire sur plan contenant de 5O kg  à plusieurs tonnes de granulés de même pour les plaquettes, par camion souffleur.
Consommation en Auvergne Rhône-Alpes en 2016 : 150 000 tonnes en constante progression.

LE SAVIEZ VOUS ?

²-1 tonne de BOIS de quelque essence qu'elle soit et à humidité égale et homogène  offre la même production de calories avec un bonus pour les essences résineuses grâce à la présence de résine.

C'est ainsi que plaquettes et granulés pour particuliers sont à majorité issues de résineux et que les montagnards consomment des bûches de mélèzes dans les Alpes en absence de feuillus .

Sans pollution et sans encrassement de conduits car ils savent attendre qu'elles soient sèchent et ont appris à les stocker sous abris ventilés dans le meilleur emplacement !

Bon hiver à vous !

GRINDESEL le 04 10 2018  


* www.gfservices.fr des pros des chaudières et poêles à BOIS


*education.ign.fr/dossiers/foret-france-metropolitaine

'La filière forêt-bois en chiffres

- 4ème pays le plus boisé de l’Union Européenne
- 16,9 millions d’hectares de forêts    (31 % du territoire métropolitain)
- 136 essences sur le territoire métropolitain  
- 88 millions de tonnes de CO2 captées chaque année (sol et biomasse)  
- 8 gigatonnes de CO2 stockées en forêt (sol et biomasse)
- 2,6 milliards de m3 de bois sur pied
- 37,3 Mm3 de récolte commercialisée
- 440 000 emplois directs et indirects dans nos territoires '
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gfservices.fr
 
CHAUFFAGES BOIS : LE BON CHOIX sans langue de bois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: