BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 3,3 c/€ le kWh de plaquettes sèches pour 5,76 le granulé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: 3,3 c/€ le kWh de plaquettes sèches pour 5,76 le granulé.   Lun 18 Nov - 23:12


POUR INFO
 
Coefficient multiplicateur du combustible PLAQUETTES par rapport aux prix des autres énergies domestiques au 15 01 2012 ramenés en centimes d’euro TTC par kWh PCI
 
PLAQUETTES SECHES à 20% = BASE 1...(3,3 c d’euros le kWh   Voir moins car on peut les produire soit même!

BUCHES SECHES  à 20 % = 1,43 ... On peut aussi les produire soit même !

GRANULES en vrac SECS à 8/10 % = 2,06  ... Les produire soit même est une autre histoire !

GAZ de ville =  2,42
GAZ propane =  3,6
FUEL =  4,59
Electricité =  4,2
 
 
3,3 c d’euros le kWh de plaquettes sèches à 20% pour 5,76 le granulé  en vrac (Données fin Septembre 2013)
 
Base : Lettre de PROPELLET d’octobre 2013 (Source SOes- Ministère de l’écologie)
 
TOUS LES BOIS ONT LA MEME VALEUR CALORIFIQUE !
 
Certains coûtent simplement plus cher que d’autres à fabriquer et à vendre !
 
Lu sur un site Internet :

‘1 m3 de bûches compressées produira la même quantité d’énergie que 4 m3 de bois (1 tonne de bûches compressées remplace 4,5 stères de bûches de bois).’
 
REPONSE DE GRINDESEL

4 stères vert / mi secs ou secs ? De densité X / Y ou z ? La comparaison de 4 m3 contre 4,5 stères ne colle pas car 4 m3 de bois plein rendent plus ou moins 8 stères de bûches longueur 1 m

4,5 stères correspondent donc à plus ou moins 2,25 m3 de bois pleins…

Pour mieux vous désorienter il faut savoir que le stère n’est plus légal depuis les années 1970 …et qu’il faut désormais l’appeler ‘stère/m3 ‘ cette unité de mesure étant un cube de 1 m de cotés.

Un autre site indique 2,6 stères de bois !

Il n’est plus très loin d’une vérité …ou les trous représentent eux aussi un volume variable !

C’est ainsi …sauf si, comme pour les bûches compressées ou les granulés , on adopte le POIDS comme unité de mesure.

Nous touchons là toute la difficulté de certification des unités de mesure utilisées pour matérialiser le combustible bois bûche.

La difficulté est comparable pour le combustible plaquette trop souvent facturé au MAP ( m3 apparent plaquettes) lorsqu’elle est vendue aux particuliers.
 
Pour bien comprendre le débat prenons l’exemple des bûches compressées proposé par la lecture des deux sites Internet cités ci-dessus.
 
Dans ce qu’on appelle ‘une bûche compressée’ l’important serait tout d’abord de pouvoir identifier ‘ce qui a été compressé …

Sauf à faire pratiquer une coûteuse analyse de laboratoire se fier à l’aspect de la bûche compressée sera bien vain !

Pour les autres combustibles BOIS ce message ne concerne que du bois sain et exempt d’impuretés : sable/ cailloux / mousse /feuilles ou autres déchets, plus faciles à visualiser lors de la livraison.
 
Soyons clair

La tonne est la seule unité de mesure qui ne peut être contestée lorsque l’on parle ou écrit sur l’un ou l’autre des 4 combustibles BOIS proposés sur le marché à savoir :
 
1/ Bûches rondes ou fendues (sous réserve d’être sèches à au moins 20%).
 
2/ Bûches dites ‘compressées’ constituées de plaquettes (bois déchiqueté), sciures voir autres ingrédients ‘issus de bois’, le tout aggloméré grâce à une forte pression et certainement un liant,  formant en final comme un gros granulé de 1 à 2 kg, rond ou carré peu importe, ce qui les fait comparer à une bûche.
 
3/ Granulés bois ressemblant à des aliments pour les lapins. Fabriqués industriellement avec de la sciure récupérée à partir de multiples sources de sciage en long ou diverses opérations de tronçonnage (coupes de bois en travers des fibres).

Ces récupérations de sous produits des industries du bois première et deuxième transformation offrant  un tonnage de sciure insuffisant depuis les années 2010/2011, les producteurs de granulés transforment maintenant des billons bruts et des copeaux de rabotage et d’usinage …en sciures, après une opération dite d’affinage, pour ensuite pouvoir proposer un combustible sec et de dimensions strictement normalisées.

Point technique important : Pour garantir une qualité ‘haut de gamme’ les bois transformés en sciures issus de sciages bruts doivent être préalablement écorcés avec un résiduel d’écorces très inférieur aux 8 à 12% (voir plus) ‘empaquetant’ les arbres sur pieds.

Cette opération n’est pas toujours possible ni aisée. Elle  est parfois économiquement irréaliste. Dans tous les cas elle nécessite d’importants investissements chez les scieurs. Les bois dits d’éclaircie ne sont pas écorcés. Une opération d’écorçage manuel est inconcevable.

A fin 2013 le taux d’écorce résiduel admissible en entrée d’une usine de production de granulés est l’un des facteurs le plus limitant au développement de volumes de qualité pouvant être produits …

Ceci explique le ralentissement prévisible dans la progression des volumes au niveau Européen et l’obligation de recours à des importations qui ne feront que progresser tant que les pays exportateurs ne deviendront pas eux même …consommateurs.

A ce stade, les consommateurs Européen s’étant lourdement équipés, le risque de pénuries ponctuelles sera possible.

L’exploitation du gaz de schiste en Amérique du Nord est en cela une bénédiction pour l’Europe consommant plus de 50% de la production mondiale de granulés à fin 2013!
 
4/ Plaquettes de bois bruts déchiquetés sans obligation d’écorçage, produites à partir de tous bois disponibles et locaux, dans des dimensions également normalisées mais admettant une assez grande tolérance compatible avec une production non industrielle et au concept moins restrictif en granulométrie de combustible, tout en offrant le même confort que les granulés (alimentation automatique des foyers).

Issues de branches, billons ou chutes de bois non écorcées et toutes essences déchiquetées en copeaux grossiers avec une énergie grise nettement inférieure ce combustible moderne est assez méconnu par les particuliers.
 
PARLONS COUT DU kWheure...
 
Livrées à 20% d’humidité le prix des plaquettes en centimes d’euros kWh est le plus bas du marché des combustibles bois. Il se situe à :

Environ 3,3 centimes d’euros le kWh fin 2013.
 
La Lettre de PROPELLET d’octobre 2013 (Source SOes- Ministère de l’écologie) indique les  prix ci-dessous, par type d’énergie, en centimes d’euros kWh… hors les plaquettes qui, comme les bûches, ne  sont pas citées peut être parce que les deux sont des combustibles bois non industriels ?!
 
5,76 centimes d’euros kWh pour le granulé (en vrac ?) = + 75%

7,31 pour le gaz naturel  = + 121 %
9,16 pour le fuel = + 177 %
13,93 pour le propane et 14,74 pour l’électricité = + 346 %!
 
Entre 1 tonne de granulés consommée et 1 tonne de plaquettes à 20% d’humidité l’économie réalisée est donc de l’ordre de 493 €.[/b]
 
Autre Source intégrant plus de 'détails' : ADEME Franche Comté au 15 01 2012
 
3 € pour la Plaquettes (Prix moyen)
4,3 € pour les Bûches (Prix moyen)
6,2 centimes d’euros kWh pour le granulé en vrac à 241 € la tonne


7,28 pour le gaz naturel
7,4 centimes d’euros kWh pour le granulé en sac à 290 € la tonne
9,79 pour le fuel
12,60 pour l’électricité
13,79 pour le propane
 
Dans cet exemple: Entre 1 tonne de granulés en vrac consommée et 1 tonne de plaquettes à 20% d’humidité l’économie réalisée a été de l’ordre de 640 €... Dans les deux cas l'écart par rapport aux plaquettes est important !
 
Entre 1 tonne de granulés en sacs consommée et 1 tonne de plaquettes à 20% d’humidité l’économie réalisée a été de l’ordre de 880 €.
 
Une tonne ou un kg de bois, livrée sous n’importe quelle forme  – Bûche rondes ou fendues / Bûches compressées / Plaquettes ou Granulées  aura par contre une teneur en eau et une densité qui pourront être variables.
 
Le granulé et les bûches compressées étant vendues AU POIDS (en sac ou en vrac), il est important que soit précisées les contraintes sur les données concernant les bûches et, surtout, les plaquettes, trop souvent confondues avec les granulés ….
 
Pour comparer le pouvoir calorifique respectif de chaque TONNE de ces différents combustibles BOIS, et pour être objectif :

Il est évident que le poids livré et la teneur en eau des bûches et des plaquettes devrait être  indiquée à la livraison tout en  sachant évidemment que chaque combustible BOIS s’inscrit dans un volume de stockage plus ou moins important.
 
MORALITE

Une TONNE de BOIS …est une UNITE DE MESURE que l’on ne peut contester alors que c’est couramment le cas pour le fameux stère /m3 pour les bûches ou le MAP pour les plaquettes !

Par contre vu le comparatif de prix se tromper de 10% est une erreur relative lorsque l'on achète des bûches ou des plaquettes d'autant plus qu'entre le moment ou elles sont livrées et celui ou on les consomment elles se bonifient naturellement ...en continuant de SECHER ce qui améliore leur pouvoir calorifique !
 
Autre point important pour le consommateur : le risque que cette tonne soit plus ou moins humide est à craindre pour les bûches et les plaquettes lorsque l’on s’adresse à des fournisseurs occasionnels et non avertis…ce qui impactera donc fortement leurs pouvoirs calorifique, et, finalement, leur  prix en centimes d’euros Kwh.

A défaut il faut donc accepter et avoir la place pour stocker et faire sécher un combustible qui n’est pas industriel ou faire appel à un professionnel et bien vérifier le taux d'humidité livré !
 
Les granulés et les bûches compressées sont obligatoirement séchés au taux garanti de 8 à 12 %  sous peine de délitement assuré (retour à l’état de sciure) lors des différentes manutentions, d’où l’importance de ne pas les stocker en milieu humide comme d’ailleurs tous les combustibles bois sauf qu’il est impossible de refaire soit même un granulé ou une bûche compressée alors que des bûches ou plaquettes mouillées sècheront à nouveau d’elle même.
 
La règle est donc de retenir 8 à 10/12 % d’humidité pour les granulés et bûches compressées et 20% pour les bûches et plaquettes ce qui correspond , pour ces deux produits, à un séchage naturel à l’air de 2 à 3 ans pour les bûches et 4 à 6 mois pour les plaquettes.
 
Le séchage artificiel en 7 à 15 jours commence à être proposé pour les bûches.
 
Sous réserve de respecter ces données, je rappelle qu’il est démontré qu'une TONNE de bois délivre toujours une puissance calorifique  identique, qu’elle soit issue de n’importe quelle essence et de bois sain et propre.
 
D’où l’importance, pour les consommateurs, de s’enquérir très sérieusement de la teneur en eau des bûches et des plaquettes qu’ils se font livrer…et pour les producteurs de leur offrir une réelle garanti à ce sujet !
 
Autre incontestable vérité …toujours passée sous silence sinon confondue avec ‘leur faible durée de tenue au feu’ : Une TONNE de résineux contenant de la résine délivre un pouvoir calorifique supérieur de 3 à 4% par rapport à la même tonne provenant de feuillus.
 
Au contraire de ce qui se dit et s’écrit cette catégorie de bois est donc incontestablement supérieure en pouvoir calorifique à celle des feuillus !

D’où la raison pour laquelle il est conseillé d’approvisionner une chaudière à plaquettes avec des essences résineuses sans contrainte de durée de combustion puisque l’alimentation est assurée en continu et sous contrôle que ce soit des plaquettes feuillus ou résineuses.  
 
Autres affirmations auxquelles je souhaite apporter une précision :
 
1/ ‘ Les résineux encrassent plus les conduits de cheminées que les feuillus’
 
[b]Réponse


Humides ils encrassent tout autant l’un que l’autre : Les feuillus avec leurs tannins. Les résineux avec leurs résines…ce qui n’est plus le cas s’ils sont tous les deux consommés SECS.

Ils feront moins de cendres, leur pouvoir calorifique pourra doubler pour un volume consommé divisé d’autant !

 
2/ 'Les RESINEUX ‘chauffent moins’ ‘puisqu’ils brûlent plus vite ! '
 
Réponse

Ils chauffent PLUS mais en moins de temps ce qui est normal puisque leur densité est plus faible.

L’astuce est de pouvoir réguler la combustion. C’est possible sur les chaudières à plaquettes équipées d’une sonde lambda.

Ca n’est pas possible sur un foyer fermé ou une chaudière consommant des bûches toujours alimentés manuellement.

Pour quelles raisons ils chauffent PLUS mais en moins de temps?

 
a/ Ils contiennent de la résine.
b/ Leur densité est souvent 50 % plus faible que de bons feuillus (ex : Charme/ Chêne / Hêtre …Bouleau)
c/ A teneur en eau identique il est normal que 50 kgs de bois de faible densité chauffent moins longtemps que 100 kgs de même bois de forte densité !
 
3/ ‘Une bûche de bois densifié produit 21 % d’énergie en plus qu’une bûche traditionnelle. Par conséquent, une tonne de bûche densifiée équivaut à 2,6 stères de bûche de bois traditionnelle.
 
Réponse

Comme je viens de le démontrer ci-dessus ces affirmations sont totalement fausse ! Si différences il y a, elles ne peuvent provenir que d’un poids et une humidité  non identiques.
 
Un autre site affirme ce qui suit

‘Vous l’aurez compris, l’autre avantage du bois densifié est sa densité, plus importante que celle de la bûche traditionnelle.’

 
Réponse

C’est exact : une tonne de bois compressée tient moins de place qu’une tonne ‘avec des trous’ !

Le sans trous se paie simplement très cher pour un combustible beaucoup moins convivial : le manque d’oxygène n’est pas très compatible avec toutes combustions! A chacun de juger.
 
GRINDESEL le 17 11 2013 - Dossier validé le 18 02 2015


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
3,3 c/€ le kWh de plaquettes sèches pour 5,76 le granulé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» changer les disques et plaquettes ar
» [TUTO]Remplacements des plaquettes de freins avant et arrière sur laguna 2 ph 2 dci 120chx
» [Lag II phase II] Usure prématuré des plaquettes arrières ?
» code pour inséré les anime (Fond transparent)
» [Résolu] Mot de passe smtp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: TRIBUNE LIBRE GENERALE SUR LE BOIS ENERGIE :: Tous sujets concernant cette filière-
Sauter vers: