BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 COMBUSTIBLES BOIS à utiliser à bon escient:les Plaquettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: COMBUSTIBLES BOIS à utiliser à bon escient:les Plaquettes   Mar 8 Fév - 13:22

UTILISER LES COMBUSTIBLES BOIS A BON ESCIENT

C’est choisir le bon appareil et utiliser le combustible bois approprié

1/Le BOIS PLAQUETTE ou DECHIQUETE en 2011 et les chaudières LINDNER SOMMERAUER.

Avertissement : Nous ne traitons ici que des chaudières dites ‘pour chauffage central’

Les chaudières LINDNER SOMMERAUER sont à alimentation et combustion 100% automatique.

Certains constructeurs proposent des versions moins automatisées. Leurs rendements varieront ainsi de 70% à 93% …Leurs consommations comme leur confort d’utilisation sera évidemment différent.

A terme, l’économie de combustible réalisée avec une chaudière dite ‘haut de gamme’ couvrira la plus value d’investissement.

De plus, grâce à leur contrôle de combustion plus élaboré (sonde LAMBDA) leur niveau de pollution sera largement inférieur : C’est le cas des chaudières LINDNER SOMMERAUER .  

Ces chaudières à plaquettes de BOIS sont conçues pour un combustible ayant une HUMIDITE inférieure à 30% sur sec maxi 35% sur bois humide.

La puissance des chaudières LINDNER SOMMERAUER varie de 25 à 250 Kw pour couvrir un besoin maxi de 25 à 500 Kw en couplant deux - voir jusqu'à 6 - chaudières modulées.

Les combustibles admis :

- Plaquettes aux normes G30 ou G50 (Par sécurité la norme G50 est fortement conseillée).
- Granulés toutes catégories y compris la qualité dite industrielle (catégorie la moins chère du marché).
- Sciures sèches entre 20 et 30%.
- Copeaux.
- Coquilles de noix/ noisettes

Les chaudières LINDNER SOMMERAUER dites ‘à plaquettes ou copeaux de bois’ sont, en fait, multi combustibles. Ceci n’est pas le cas de toutes…

La plaquette forestière n’est devenue, en France,  un combustible BOIS majeur et en très forte expansion, qu’à partir des années 1990. Ce concept moderne est pourtant né en Autriche dans les années 1970/1980. Il s’est, à l’époque, très rapidement propagé dans toute l’Europe du Nord. La réputation des Français, plutôt réticent à changer leurs habitudes de chauffage, s’est encore confirmée…

Comme d’habitude, la France a attendu 10 ans pour s’y lancer timidement tout en inventant une foule de raisons pour déclarer que ce concept ne convient ‘qu’à des applications bien précises … plutôt de type agricole ou industriels !

Même les innombrables associations censées promouvoir les fameuses énergies renouvelables ‘dont le BOIS’  semblent refuser une évidence de rentabilité pour le chauffage ‘aux plaquettes’ de maisons individuelles ! Il leur semble plus moderne de faire la promotion des granulés, combustible ‘BOIS’ pourtant 2 foiss plus cher…

Les médias ont ainsi fait de superbes reportages sur l’inauguration de méga chaudières aux plaquettes et biomasse consommées dans des chaudières à combustibles humides qui n’ont rien à voir avec leurs petites sœurs utilisées en maisons individuelles !

Elles font maintenant rêver sur les futures centrales de co-génération qui vont engloutir d’énormes tonnages de bois … au risque de créer une forme de pénurie pour produire de l’électricité rachetée à prix d’or, avec un rendement déplorable.

D’énormes réseaux de chauffage sont ainsi proposés, avec des travaux de voiries et de longues périodes de gènes commerciales et privées, le tout aidé par d’énormes subventions de tous ordres pour récupérer la chaleur résiduelle et chauffer des immeubles industriels ou privés.

GF SERVICES propose une solution : Le module de chauffage prêt à poser BOISCOMPACT. Huit exemplaires reliés à huit mini-réseaux équipent désormais une ville du sud de Paris chauffant écoles/ mairie / locaux divers décentralisés pour un résultat s’avérant plus souple et plus performant que le projet initial d’un réseau unique avec ‘grosse chaudière biomasse’.

Certains ‘conseillers’ ont encore de la peine à admettre qu’une chaudière moderne fonctionnant aux plaquettes de bois puisse être adoptée pour chauffer tout local ou habitation consommant … à partir de 3000 litres de fuel ! Nous sommes convaincus que ce marché est appelé à se développer plus rapidement… par le bouche à oreille !

Un réseau national de fournisseurs s’étoffe chaque jour. GF SERVICES est l’un des leaders Français pour les équiper en déchiqueteuses PEZZOLATO de qualité.

Leurs compétences en combustibles BOIS est reconnue ce qui est une sécurité et un confort au niveau du conseil pour les acheteurs de chaudières BOIS.

La aussi les utilisateurs de chaudières à plaquettes se partagent en deux catégories :

Les ‘cigales’, ceux qui achètent leur combustible  au dernier moment et ne bénéficient pas ainsi du séchage complémentaire de leurs plaquettes durant leur stockage en silo durant l’été (sous certaines réserves):

Toute réduction d’humidité augmente très rapidement le pouvoir calorifique du bois et abaisse donc le volume consommé comme le confort d’utilisation tout en augmentant la longévité de la chaudière….En prime un seul ramonage suffira au lieu de deux tout en réduisant la quantité de cendre !

Les utilisateurs ‘fourmis’ (les prévoyants achetant tôt dans l’année et bénéficient d’une promo sur les prix ou volume) consommant un combustible sec, avec un bon rendement calorifique et une pollution résiduelle quasi inexistante…

Grâce à un bon rendement calorifique ce type de consommateur ne gaspille pas le bois. Il le prépare et le stock comme un combustible et non comme un produit de faible valeur …

Les utilisations de référence du combustible ‘plaquettes’ ou ‘bois déchiqueté’ sont les suivantes :

- Habitations individuelles ou collectives consommant (fin 2010) un minimum de 3 000 litres de fuel.  
- Locaux de type industriel … limités à un besoin calorifique de 500 Kw pour être équipés d’une chaudière LINDNER SOMMERAUER, cas des locaux d’EMMAUS à Dunkerque.
- Fermes et divers locaux agricoles…
- Locaux administratifs (mairies – salles communales – écoles …)
- ‘Petits collectifs’…
- Ateliers professionnels : évidemment ceux des divers métiers du bois … comme d’autres filières souhaitant consommer ‘renouvelable’ et réduire leur impact écologique en consommant un combustible et une main d’œuvre LOCALE.

- Références visibles sur toute la France.

Seule contrainte pour installer ce type de chaudière :

Disposer d’un accès et d’un emplacement adéquat ou à créer pour disposer d’un silo pour stocker le combustible. Consultez les techniciens GF SERVICES pour valider ‘la bonne solution’ et recevoir des conseils à ce sujet.

L’arrivée de chaudières à alimentation 100% automatique dites à PLAQUETTES (en fait multi combustibles bois : plaquettes – sciures – copeaux – granulés industriels …coquilles de noisettes !) de très haute technologie a redonné de l’intérêt au chauffage central … à base de BOIS.

Les chaudières LINDNER SOMMERAUER Autriche à PLAQUETTES , fonctionnent en automatique intégral comme ses consœurs électriques / fuel ou gaz. Seul inconvénient : vider le cendrier toutes les 2 à 4 semaines. Avantage : C’est un excellent engrais !

Options =

- Evacuation automatique des cendres en containeur.

- Module de chaufferie clefs en mains prêt à poser BOISCOMPACT (voir sur site GF SERVICES) solutionnant le choix du silo à combustible tout en offrant une solution déménageable et négociable…

Leur rendement de 93 % et un taux de cendre ultra réduit en font une alternative très compétitive et moderne pour ceux qui souhaitent se chauffer 100% Français, 100% local!

Ouvrez vos fenêtres : le puits de ‘pétrole’ est sous vos yeux, propre et renouvelable (tous les dix ans).

Combustible millénaire l’adoption ou le renouvellement d’un appareil de  chauffage au bois ‘liquide’  trouvera toujours sa justification pour les raisons suivantes :

- Plaisirs des yeux.    
- Plaisir de l’odorat : Si vous le souhaitez vous pouvez choisir l’essence de bois et sa senteur particulière !
- Economie …amplifiée, bien que relative, si vous pouvez exploiter une ressource personnelle.
- Economie …constatée, si vous remplacez un appareil ancien, ayant un rendement oscillant entre 30 et 50/60%, contre un rendement de
93 %. Vous consommerez ‘deux fois moins de bois’ !
- Réel participation à la réduction de la pollution atmosphérique … en consommant – par obligation et bon sens – du bois (+) sec !
- Relation directe avec un producteur local…
- Fonctionnement totalement automatique : l’alimentation comme la combustion !


GRINDESEL Dossier mis à jour le 28 01 2015

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
COMBUSTIBLES BOIS à utiliser à bon escient:les Plaquettes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» utiliser un fichier flv facilement
» Impossible d'utiliser E-anim. Erreur cmd.exe
» Applewood, la pomme... et le bois.
» COMMENT installer et utiliser le systeme de bataille XAS?
» UTILISER Mapsource comme cartographie dans Poiedit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: CHAUDIERES :: Chaudières à plaquettes / copeaux de bois déchiqueté-
Sauter vers: