BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE CHAUFFAGE AU BOIS en France en 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: LE CHAUFFAGE AU BOIS en France en 2012   Sam 27 Sep - 22:29

LECTURE RAPIDE

LE CHAUFFAGE AU BOIS en France en 2012

Se chauffer ‘AU BOIS’ est désormais hyper compétitif et éco-logique (circuits de transport court et main d’œuvre locale pour les plaquettes comme pour les bûches – ça n’est pas toujours le cas pour les granulés).

LECTURE COMPLETE

Pour l’option ‘chauffage individuel’ la matière première BOIS bûches et plaquettes est hyper abondante, dispersée, exploitable et livrable en petite quantité par de multiples petits ou gros fournisseurs, potentiels ou existants, garantissant le circuit commercial le plus court possible. Le transport des bûches ou plaquettes excède rarement 50 km.

Une hausse du prix des bois sur pied supérieure à l’inflation est très improbable. Si cela devenait le cas son incidence sera largement inférieure aux combustibles fossiles.

Le combustible BOIS restera donc un combustible très économique avec un plaisir d’utilisation renouvelé en adoptant les nouvelles chaudières à alimentation et régulation de combustion 100% automatiques du combustible.

Comme chacun ne le sait … pas encore vraiment, l’énergie BOIS est renouvelable, se développe seulE, trop seule…

Un meilleur entretien de nos forêts pourrait les rendre plus productives,  8/9 mois de l’année, en emmagasinant le CO² et en le restituant lors de sa combustion assurant ainsi un bilan neutre de son cycle de vie.

C’est pour cela qu’il vaut mieux se chauffer avec sans polluer l’atmosphère  plutôt que de le laisser pourrir sur pied…et produire du METHANE gaz 9 à 10 fois plus polluant que le CO²!

Lors de son exploitation, un arbre de valeur offre de 40% (part de bois dits ‘noble’ en résineux) à 65 % (idem en feuillus) de son volume global pouvant être utilisé en BOIS ENERGIE, en panneaux ou papier.

CATEGORIES DES COMBUSTIBLES BOIS ENERGIE

- 1/B/ Ecorce = de 3 à 12 % suivant les essences

- 2/A-B/ Sciures = de 8 à 10% en scierie (celles produites en secondes transformations sont souvent auto consommées) représentant environ 400 000 tonnes disponibles pour fabriquer des granulés en France (environ un tiers).

- 3/A-B/ Dosses de scieries (les chutes dues au fait qu’un arbre est rond = environ 20%)

- 4/A-B/ Fausses coupes ou parties impropres à l’usage prévu (Aubiers/ nœuds / bois de mauvaises qualité / rabotage usinage etc.…) éliminées tout au long des différentes utilisations du bois noble (palettes/ parquets/ meubles / charpentes) :

Jusqu’à 10/20 % en scierie et parfois autant voir plus en deuxièmes transformations (100% pour les palettes réformées).

UN PAYS FORESTIER TRES DIVERSIFIE : LA FRANCE

Bois  exploités pour faire vivre la forêt, l’embellir et préserver les arbres de valeur…

En fait les prélèvement pouvant être effectués tout au long de la vie d’une forêt  ou d’un paysage arboré…afin d’assurer sa régénération naturelle par l’ouverture à la lumière (photo synthèse) ou assurer la beauté des paysages et du cadre de vie.

Que de travail en perspective ! Que de bois inexploités et souvent dangereux ! Que d’emplois potentiels !

Ouvrez vos fenêtres et regardez le gigantesque bilan ‘équivalent TEP’ économisable (tonnes équivalent pétrole) qui attend d’être exploité sous vos yeux ou qui est sous exploité sans polluer!

Il s’agit d’une énergie de luxe car aux parfums multiples et inconnus de la plupart des consommateurs potentiels!

Si l’industrie du luxe s’intéressait à cette filière nul doute que les combustibles BOIS ne rameraient pas autant pour se faire connaître et apprécier ! Les enjeux économiques sont trop morcelés.

Aux bois cités ci dessus s’ajoutent les bois souvent inexploités car isolés ou considérés ‘de faible valeur économique’, sinon pénibles à exploiter souvent par absence d’équipements adéquats.

Quelques exemples :

AUTRES CATEGORIES DE COMBUSTIBLES BOIS ENERGIE

- 5/A-B/ Branchages sur bois nobles tordus mais exploitables dans une déchiqueteuse

- 6/A-B/ Taillis divers et arbres de qualité 100% bois de chauffage toutes essences

- 7/A-B/ Bois de parcs et de tailles

- 8/A-B/  Bois secs sur pieds

- 9A-B/ Exploitation des haies et fruitiers divers…

- 10/A-B/ Bois dits d’éclaircie et Bois suite à incendies…

- 11/B/ Bois de démolition ou de récupération de diverses origines …

- 12/A-B/ Divers : coquilles de noix ou noisettes, noyaux divers, sarments de vignes…

DEUX USAGES DIFFERENTS

Les différentes catégories de BOIS ENERGIE peuvent être utilisés pour deux usages différents avec deux types de combustibles privilégiés:

A et B suivant comme ils seront SECS à moins de 30 % ou NON (B). Leur prix sera différent : le prix de A est plus élevé que B car il est .plus performant et nécessite des soins et coûts de stockage plus importants.

A/ L’USAGE DOMESTIQUE INDIVIDUEL :

Pavillons/ maisons indépendantes/ châteaux etc et petits locaux administratifs (mairies/ salles de sports/ bureaux etc): bûches / plaquettes ou granulés à partir d’un combustible exigeant un taux d’humidité inférieur à 30 % et de granulométrie relativement exigeante. Plus le taux d’humidité sera bas meilleur sera le résultat.

EN CHAUDIERES à GRANULES :

Les écorces (1) la sciure (2) provenant de bois non écorcés (les scieries Françaises ne sont pas toutes équipées d’une écorceuse, essentiellement celles sciant des feuillus) et  les postes 3-5-6-7-8 (avec réserve) 9-10 et 11 ne peuvent être utilisés pour fabriquer (après broyage et affinage) des granulés pour cause de présence d’écorces.

A défaut ce seront des granulés déclassés en combustible industriel avec un rendement inférieur. Seule la sciure propre convient pour ce combustible.

Ceci explique en partie le fait que 35 à 45 % seulement du tonnage de sciure produit en France est transformable en granulés.

EN CHAUDIERES A PLAQUETTES :

Pour le combustible admissible dans les chaudières dites ‘à plaquettes’ tous les postes 2 à 10 sont autorisés (après déchiquetage et séchage à l’air) sous la simple condition d’être secs à moins de 30% pour obtenir un bon rendement.

Avec quelques contraintes minimes, suivant les marques, ces chaudières peuvent aussi accepter comme combustibles uniques ou mélangés le poste 12 (à voir avec le fournisseur) :
Coquilles de noix ou noisettes, noyaux divers, sarments de vignes…C’est le cas des chaudières LINDNER SOMMERAUER dites ‘à plaquettes’ !.

B/ L’USAGE INDUSTRIEL

A partir de méga chaudières autorisant un combustible à plus fort taux d’humidité et de granulométrie moins exigeante. Ces chaudières fonctionnent un peu comme un incinérateur à bois …bien qu’elles aussi apprécient un combustible de qualité des postes 1 à 10/12 inclus. Les écorces exigent souvent un mixage avec des plaquettes.

Pour le poste 11 et pour l’usage B ce combustible doit être exempt de produits interdits! Est-ce bien contrôlé ?...

MORALITE :

Le chauffage au BOIS vit actuellement une véritable REVOLUTION comparable à celle apportée par l’invention de l’automobile : le passage de l’effort au confort grâce au développement des chaudières automatique à granulés et à plaquettes.

GRINDESEL le 11 02 2012 VALIDE LE 24 02 2015




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
LE CHAUFFAGE AU BOIS en France en 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chauffage à l'huile... versus chauffage au bois... on pense mettre un poele au bois..... besoin d'aide
» faire sont bois de chauffage sois même
» Applewood, la pomme... et le bois.
» Problème de mise à jour de CN Europe NT V9 vers CN Europe NT 2012.20
» G-AMV 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: TRIBUNE LIBRE GENERALE SUR LE BOIS ENERGIE :: Tous sujets concernant cette filière-
Sauter vers: