BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PROPRIETAIRES FORESTIERS :Sont-ils maitres de leurs prix ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: PROPRIETAIRES FORESTIERS :Sont-ils maitres de leurs prix ?   Ven 3 Avr - 9:37

CONFLIT D'USAGE ENTRE BOIS ENERGIE (appelé B.E), les PALETTES et les BOIS D'INDUSTRIE (papiers/ cartons/ panneaux)?

Les propriétaires forestiers , à prix de vente égal, en sont logiquement les arbitres.

TF1 nous a proposé un reportage sur ce pseudo conflit durant le 13 heure du 15 ou 16 Mars 2015 .

Le PDG d'un important fabricant Alsacien de palettes de manutentions BOIS se disait dans l'impossibilité d'acheter ses bois 'à un prix compétitif'' et 'contraint de s'approvisionner en billons de qualité sciage jusque … dans le VAR!' Ce chef d'entreprise, reconnu pour son dynamisme, s'est à mon sens laissé entraîné par un coup de sang corporatiste type 'défense de ses acquis'  

Professionnels et particuliers devrions nous nous satisfaire d'écouter et croire sans broncher de tels reportages ?

Je trouve que nos lucarnes médiatiques se soucient peu de vérifier le parti pris éventuel des intervenants professionnels!
Elles devraient s'offrir des reporters spécialisés dans les filières concernées , plus au courant des tensions internes.

En 2015, la ressource BOIS n'est pas plus équitablement partagée qu'auparavant entre les entreprises... et par les pays qui peuplent notre balle plus ou moins ronde !

La loi de l'offre et de la demande et l'évolution des technologies entraîne toujours d'inévitables tensions. Se chauffer avec des bûches, des plaquettes ou granulés est devenu tendance.  

Comment ces produits BOIS modernisés peuvent ils être en conflit d'usage quand on sait que, du pied à la feuille, un ARBRE, 'c'est comme le cochon':Tous les morceaux sont bons mais de qualités différentes! Ils sont désormais tous valorisés.

Pour le bois simplifions en 3 catégories :

1/- Les B.E Plaquettes et bûches disponibles en abondance, au coût calorie le plus bas, difficiles à exporter mais exploitables à bas prix . Les produire soit même les rend financièrement  encore plus attractifs pour les propriétaires forestiers et les particuliers.

- Le B.E 'Granulés ou pellets' fabriqués industriellement avec les sciures et déchiquetage de billons .

- Pour s'instruire, emballer ou réaliser de multiples travaux avec une importante valeur ajoutée sur la même qualité de bois : Papiers /cartons/ panneaux..

Les usages décrits ci-dessus sont issues de :

Bois de plantations de 15 à 30 ans dits de première voir deuxième éclaircies, en général résineux. Les billons de pieds, plus gros et droits peuvent être surclassés à destination de sciages à palettes voir petites charpentes – catégorie N°2 .
Cimes de gros résineux après découpes fin bout à 180 mm (cas des catégories N°2 et 3)
Branches tordus de houppiers feuillus celles les plus droites étant de préférence utilisées pour la fabrication de bûches sur une ligne de production adaptée. Cette filière alimente aussi les ventes directes non déclarées, mais légales sous certaines conditions – bien floues - , entre propriétaires des différentes ressources et particuliers...
Bois abattus ou cassés suite à coups de vent, neige ou givre excessif voir tornades.
Bois ponctuellement déracinés pour diverses raisons ...
Petits bois feuillus dominés et sans avenir
Certains rémanents (noms donnés aux branchages), sous réserves d'un coût de récolte économiquement viable …et d'absence de dommages à la qualité des sol !
Bois de lisières, taillis, bord de route, d'élagages, d'agréments , sains mais généralement dépréciés par la présence de gros et nombreux nœuds, absence de rectitude etc......
Nombreux petits lots disséminés et de toutes essences.
Importants volumes provenant des sous produits de sciages en scieries , en concurrence avec l'industrie du papier, cartons, panneaux...et maintenant recherchés suite pénurie de sciures, pour fabriquer ...des GRANULES.

Les B.E à base de copeaux bruts dits 'plaquettes' ou de sciure ou billons pour les granulés ou 'pellets' sont donc essentiellement issus de sous produits de coupes forestières réputés non sciables ou de sous produits de scieries .

2 / - Bois exportables : Grumes, Billons, Sciages, Produits finis. Exemple :La France est le premier fabricant Européens de palettes et en exporte beaucoup via le commerce mondial direct et indirect : pour manutentionner nos exportations de produits finis.

Elles sont fabriquées à partir de bois ronds de qualités dites secondaires et d'essences de bois achetées à (trop) petits prix (Pins et peupliers).  Ces bois ont obligation d'avoir un diamètre fin bout de 150/160 mm. Ils doivent être droits sous peine d'abaisser leur rendement sciage ce qui les déclasse de facto en catégorie N°1 donc en B.E ...

Elles ressemblent de plus en plus à des meubles IKEA … ce qui ne les empêche pas d'être le combustible privilégié de nos manifestants.

Les producteurs de B.E catégorie N°1 seraient de piètres acheteurs s'ils n'achetaient pas ponctuellement ces mêmes billons ...leur offrant un meilleur ratio qualité /prix que leurs appros courants souvent tordus et branchus!

3/- Bois de hautes qualités à forte valeur ajoutée : meubles de standing/ sculptures /décoration/ parquets ...générant un pourcentage important (jusqu'à 65%) de sous produits consommés en B.E .

Mon explication sur le prétendu conflit d'usage en question

Les fabricants de palettes, sont restées trop longtemps 'le nez dans le guidon' ! Chefs d'orchestres ou le commercial se pratiquait plutôt aux achats …Ils n'ont obtenu une valeur relative de leurs volumes importants de sous produits que grâce au développement des B.E. Plaquettes et granulés !

De tous temps – et comme tous 'négociant - certains ont tentés de réduire leur coût matière première 'par des moyens pouvant être discutables' ! GRINDESEL se permet de dénoncer sur son forum, certaines pratiques d'achat qu'un non professionnel aura bien des difficultés à comprendre !

Dans l'univers forestier des années 1950/1970 les industriels du BOIS D'INDUSTRIE (papiers et panneaux), étaient très puissants lorsque les premiers fabricants de palettes sont arrivés.

Acheteurs de considérables volume de qualités très proches de celles des palettes , ils s'estimaient maître des cours des bois ronds et, sous peine d'asphyxier leurs nombreux fournisseurs (plus de 6000 en 1967), l'énorme tonnage de sous produits générés par les sciages palettes – 50% - était pour eux un autre quasi monopôle ! Les bois et sous produits concernés n'avaient plus guère d'autre débouché que l'emballage après l'abandon progressif des bois ronds dits de mines !

La filière de fabrication des palettes 's'est donc adaptée' en calquant sa base d'achat sur celle des papetiers ... Elle s'est rapidement industrialisée sans ressentir la nécessité de réajuster le prix de sa matière première au bénéfice d'un détenteur de la ressource ... qui se trouve maintenant en meilleure position!

L'arrivée du B.E est ainsi devenue le bouc émissaire des difficultés de l'industrie de la palette peinant à s'alimenter à un prix ...plus bas que celui offert par le B.E !

Pour ne pas produire à perte dans les très petits bois la filière B.E s'est alignée d'entrée sur le prix des bois à palettes. Elle s'est vite rendue compte qu'il pouvait s'agir des mêmes bois ...ce qui facilite l'approvisionnement des mégas chaufferies en leur évitant d'aller chercher la ressource dans des conditions plus difficile ! Peut-on l'en blâmer dans un monde de libre entreprise ?  

Le problème soulevé par ce faux conflit d'usage vis à vis du B.E se complique par des raisons complémentaires toutes aussi importantes.

1/ Les très grosses chaufferies s'approvisionnent en flux tendu...pour réduire leurs coûts , essentiellement en bois VERT n'ayant pas le même rendu calorifique que SEC ! Cette gestion  engendre une sur consommation notable de bois !  

Ceci n'est pas le cas des mini volumes consommés par la catégorie des 'petites chaudières' de 25 à 250/300 kW alimentées par de petits entrepreneurs locaux, à partir de petits lots décrits plus haut, obligatoirement SECS sinon bien ressuyés donc plus respectueux de la ressource.

2/ Le développement de la demande de granulés accentue les effets dénoncés ci dessus.

Certains scieurs l'ont bien compris : Ils auto consomment désormais leurs propres sous produits de scieries (plaquettes et sciures) pour alimenter tout ou partie d'unités de production de plus en plus importantes.
Ces unités sont désormais abondés par  des tonnages importants de billons 'de la meilleur qualité possible' avec des sur côtes de plus en plus importantes ignorées des propriétaires (Billons de 2,40 passés à 2,50 m soit 4,16 % ...de bonus)!

Les pointes de résineux autrefois réservées à la fabrication de sciages palettes, abondent ainsi leur volume  de produits finis granulés...La découpe fin bout est aussi passée de 140/150 à 180/190!

3/ La demande croissante en petites grumes de résineux (à partir de 0,5 m3) sciés sur les lignes de sciages industrielles catégories charpentes collées aboutées, concurrence les fabricants de palettes sur d'importants volumes. Elles valorisent beaucoup mieux ces petits bois à l'achat que la palette ..!

L'arrosé est ainsi devenu l'arroseur de certains membres de la filière bois!

Visiter la scierie SIAT en Alsace et quelques autres en France est édifiant à ce sujet. Elle vient elle aussi d'inaugurer une importante usine de granulés ...et de production d'électricité.

Notre administration forestière nationale a estimé qu'il fallait que l'ensemble de la forêt PACA (à savoir de qualité globalement médiocre) alimente dès fin 2015 d’énormes chaufferie – dont le site de GARDANNE 850 000 t/an.,  pour un total prévisionnel de 2, 5 millions tonnes/an !

La papeterie de TARASCON bataille pourtant à s'approvisionner - depuis sa création dans les années 1951 et rénovation discutée en 1981- en important  un quart de ses besoins !

Ma question :

La part de qualité billons palettes qui sera obligatoirement exploitée en plus de cet énorme volume sera-t-elle offerte au même prix que le B.E ...ou consommée en B.E !?

Dans le BOIS ENERGIE 'tout est bon' et je viens de le démontrer. A plus forte raison quand le bilan atteint 88 à 90 % des volumes *réels vendus... par le miracle de lois géométriques anormalement compressées, astuces testées et régulièrement améliorées par certains acheteurs de bois !

Des barèmes et normes AFNOR remplacés en toute illégalité par 'des usages' ! S'ajoute l'augmentation continue de la plus value dégagée sur les sous produits sciages, grâce au retour modernisé et au développement constant des B.E !

Ce bonus plus ou moins masqué par tous les scieurs dépasse désormais 8 à 12% de leur chiffre d'affaire. Rien que la sciure est ainsi passée de 1 euro symbolique à 35/40 euros la tonne (verte) en une décennie grâce au développement du B.E  GRANULES!

Il aurait fallu faire preuve de plus de prospective quand des pans entiers de notre industrie se sont écroulés ou n'ont pas sues – pues  ou voulues - s'adapter !

Exemple type en 1970 : Aucune réponse industrielle fiable – sauf le développement à bas prix -  de la palette ... face au développement du concept IKEA à plus forte valeur ajoutée...!

Il ne s'agissait pourtant que de l'art d'investir dans un marketing basique!

Notre pays n'a su , depuis, que voter des entraves continues à l'initiative individuelle et collective sous prétexte de faire le bonheur... des électeurs.

Si la vie de chef d'entreprise était aussi simple que de signer un chèque nous n'aurions plus besoin de chefs d'orchestre …professionnels !

Combien en reste-t-il dans un monde forestier Français ou les écoles ferment les unes après les autres et voient les meilleurs partir , pour beaucoup, dans le commercial : Vendre des 'produits bois et matériaux' ...et autres accessoires généralement IMPORTES !

Sources citées

- Papeterie de TARASCON : 5 août 2014 - 17 jours de navigation depuis le Vénézuela pour livrer 30 000 tonnes de bois à une papeterie de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône …

- Invitation à lire pour les propriétaires forestiers qui se plaignent 'de mal vendre leurs bois'...

* CUBAGE BOIS ET USAGES :Faut il se taire pour être entendu?
Débat développé sur le forum grindesel.forumactif.fr -
Rubrique TRIBUNE LIBRE GENERALE SUR LE BOIS ENERGIE.

Avertissement
- Rappel d'une époque ou tout n'était pas plus rose qu'aujourd'hui, ce que l'on oublie vite :

'Sinistrose ou creuser le bon sillon ' paru dans le journal professionnel Le BOIS NATIONAL du 21 Novembre … 1992 –

Comme lors de la parution de son message du 21/11/1992 certaines réactions lui feront certainement 'siffler les oreilles'. A l'époque il visitait les scieries depuis 1967. Deux fermaient chaque semaine …De 6000 il n'en reste à peine 1700...pour probablement plus ou moins 300 en 2020/2025.

GRINDESEL a écrit ce message entre le 17 et le 02 04 2015 .

Après beaucoup d'hésitation il a décidé de l'intégrer à son forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
PROPRIETAIRES FORESTIERS :Sont-ils maitres de leurs prix ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les VIP / Qui sont-ils vraiment ?
» Récupérer sont mot de passe
» Quels sont vos plugins pour Firefox
» Ou sont les gpx
» Garmin zumo 550 - Où sont les cartes sur le Mac ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: TRIBUNE LIBRE GENERALE SUR LE BOIS ENERGIE :: Tous sujets concernant cette filière-
Sauter vers: