BLOG GRINDESEL
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -33%
Abonnement de 12 mois au PlayStation Plus
Voir le deal
39.99 €

 

 CHALAROSE : Aux responsables non coupables !

Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
GRINDESEL


Nombre de messages : 809
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

CHALAROSE : Aux responsables non coupables ! Empty
MessageSujet: CHALAROSE : Aux responsables non coupables !   CHALAROSE : Aux responsables non coupables ! EmptyMer 22 Juil - 18:04

31/CHALAROSE : Aux responsables (s’estimant) non coupables !

CHALFRAX : RENDEZ VOUS au colloque du 16 09 2020 à Dijon ...reporté au 16 10 2020 en mode weeb pour cause de Covid 19!

GRINDESEL : En hommage à Monsieur Duflot auteur de l'ouvrage "Le frêne en liberté" édité en 1995 puis ré édité en 2002 .

Décédé le 31 12 2013 dans sa 90ème année il avait appliqué dans sa belle forêt, pendant plus de 30 ans, une sylviculture précise dans le but de produire du bois de frêne de très haute qualité.

Nombreux sont les experts et élèves de grandes écoles forestières ayant visité en sa compagnie son bois de la Cailleuse au Nord de l'Aisne (Voir site et superbes chambres d'hôtes sur Internet). Le frêne y dominait !
Certains seront peut être même dans la salle de ce colloque ce 16 09 2020 à Dijon !

En montant mon enquête sur la Chalarose dès 2013 je n'ai réalisé que ces jours que ses frênes ont contractés la Chalarose et que, comme moi en 2013 / 2014 et années suivantes, sidéré, il a constaté les dégâts dès  2009, soit 4 ans avant sa mort !

Pendant qu'ils étaient abattus avant de devenir invendables il avait certainement compris que le maintient de la vente des plants de cette remarquable essence allait désespérer ses lecteurs …

J'ai réalisé ce matin, après confirmation de l'IDF (Institut pour le Développement Forestier) que l'arrivée de la Chalarose en France était en cours quand il a fait paraître la première édition de ses travaux (1995), année ou aucun responsable sanitaire Français ne se doutait du risque de pandémie en cours ?!
Les colloques existaient pourtant déjà ?!

Plus grave : Aucune interdiction de planter n'a été décrétée depuis ! De simples 'recommandations'à ne plus planter réservées à quelques revues forestières mais pas à ne plus vendre !

Une insulte à la mémoire de cet homme passionné par une sylviculture d'excellence et à ses apprentis successeurs.

Son magnifique manuel de 192 pages m'avait convaincu de planter 500 frênes au printemps 2007 suite à sa ré édition en 2002.

De très nombreux propriétaires forestiers ne  savent encore pas que la CHALAROSE ont infesté leurs plants de frênes faute de ne pas avoir été efficacement informés de la pandémie Européenne démarrée en Pologne en 1992 !

Est ce si singulier d'attendre des excuses – voir plus -  pour un travail d'information aussi mal fait ?

Que d'hypocrisie sur le site https://chalfrax.cnpf.fr !

Le but annoncé lors du lancement du site CHALFRAX fin 2017 était de lutter 'au plan national et international' contre la CHALAROSE du frêne, au mieux découvrir un ou quelques clones sains via des randonneurs (!) capables de signaler leur point GPS pour que les chercheurs de l'INRA puissent aller effectuer sur place des prélèvement dans l'espoir de sauver l'essence frêne ... Belle mais bien coûteuse et tardive idée sur le papier. Qu'en est il fin 2020 ?

Les responsables vont ils enfin annoncer l'interdiction de vendre des plants alors qu’il s’en vend toujours quelques milliers?

Dans sa communication du 5 04 2020 ce site annonce que son colloque final de fin de travaux (?) aura lieu le 16 septembre 2020 à Dijon et recommande à chacun de réserver cette date !

J’ai bien l’intention de m’inviter à ce colloque et espère y entendre des excuses groupées pour un minimum de 3,5 millions de plants estimés par Grindesel vendus pour pertes et profits, plants toujours laissées libres à la vente malgré une pandémie Européenne démarrée en Pologne il y a 28 ans!

En 2006, personne n'avait toujours pas jugé utile de bloquer leur vente en France à son arrivée en Allemagne en 1996 !

Elle est arrivée au pied de notre fameuse ligne Maginot en 2002 après avoir ravagé toute l'Europe du nord, Belgique Suisse et Angleterre incluse !

Il suffit de lire le site https://www.ufp74.fr/allemagne-un-appel-pour-sauver-le-frene ( Lettre d'information le 23 janvier 2018 UFP 74) pour comprendre qu'en 2018 la situation est aussi au point mort en Allemagne ce qui n'excuse pas pour autant nos responsables de la communication forestière nationale!

Imaginé par des chercheurs Français de l'INRA le coûteux et technocratique projet CHALFRAX, a été sponsorisé et financé par plusieurs instances réputées représentatives des propriétaires forestiers.

Un nombre à ce jour inconnu d'entre eux a perdu des plants qui se sont révélés 4 ou 5 ans plus tard  pollués après achat / plantation / formation et entretien auto financé.

Cet investissement s'est doublé d'une double peine via une surprenante participation de la CVO (taxe sur leurs ventes de bois nommée Contribution Volontaire ...Obligatoire!) à l'origine imaginée pour financer des ACTIONS MARKETING au bénéfice de la consommation de nos BOIS et non pour sponsoriser des programmes sanitaires forestiers pour occuper des chercheurs passionnés pour comprendre le pourquoi du comment !

Les différents sponsors  et chercheurs ayant créé le site CHALFRAX ne sauveront pas les millions de PLANTS morts debout que des responsables non coupables ont laissés vendre donc planter en cours de la pandémie.

Les Frênes sains arrivés en âge d'exploitabilité (Diamètre minimum à hauteur de ceinture = 400 mm) ont été quasi tous abattus de peur de les voir partir en bois énergie. En ce qui les concerne rien n'a été perdu si ce n’est un affect spécifique.

Ceux encore debout présentent des signes évolutifs ou pas en attente d'abattage rentable.

LES jeunes PLANTS sont ceux qui sont morts les premiers soit entre 50 et 80% des plants …

Rares sont ceux qui semblent résister et correspondront aux critères définis par Henri DUFLOT ne serait ce pour la simple raison de l'arrêt porté à leur mise en valeur !

Le bilan final s'oriente vers un remake de ce que l'on vit actuellement avec le Covid 19 alors que le 'vaccin' était simple : Stopper à 100% les déplacements comme l’ont fait les Chinois bien que...je préfère vivre en France!
Imposer l'arrêt des ventes de PLANTS dès connaissance des dégâts chez nos voisins étaient moins contraignants à moins qu’une de nos lois nous en empêche car portant le nom du député ayant réussi à l’imposer une nuit ou il était quasi seul à l’assemblée? !

Aucune justification n'a été proposée à ce jour  sur cette possibilité.
A croire que les dits chercheurs comme leurs sponsors pourtant professionnels, et grand public dont sont parfois issus des politiques pas toujours au courant des réelles données des problèmes qu'ils prennent en charge – ne semble pas avoir intégré qu'appliquer une lutte curative sur des arbres de plein vent comme sur de jeunes plants en période d'infestation endémique s'avère ...techniquement impossible !

Si certains plants semblent pour l'instant vaincre sinon résister au mal ils en sortent en perdant dans tous les cas leur valeur marchande ...

Les ormes ont ainsi disparus de nos paysages après avoir – pour certains classés 'monuments historiques' ou tout comme (Canal du Midi) ,coûtés fort chers à ...remplacer (Voir par ailleurs)!
Des chercheurs bac plus 10 continuent de chercher quelques clones résistants en invitant des baroudeurs motivés si possible capables de reconnaître un frêne, de plus équipés d'un GPS, à leur transmettre les coordonnées de 'l'oiseau rare ressemblant à un frêne' remarqué au bord d'un sentier … Pas de nouvelles de CHALFRAX à ce sujet ?

RESTERA-T-IL DES CLONES SAINS A LA FIN DE LA PANDEMIE ?

Je me dévoue et serai pour une fois ravi de recevoir enfin un peu d'attentions sur le sujet.
25 ans après le début de la pandémie en Europe le lancement du site CHALFRAX (fin 2017) annonçait donc vouloir  lutter pour sauver nos frênes!
On se doute que leurs confrères Européens au fil des nombreux pays ravagé par cette pandémie depuis 1992, interloqués? ont du eux même chercher?

Aucune communication à ce sujet ! Chalfrax n'aurait pas de grands et petits frères Européens ? Oui mais …

Chalfrax a paraît il la chance d'avoir deux collaborateurs capables d'échanger avec des confrères en Polonais, ou en Anglais ile envahis par la pandémie vers 1998 et ayant de suite décidé de détruire 100 000 frênes et les vendre au plus vite sans avoir pour autant résolu le problème !

Depuis, planter des frênes en France (comme ailleurs?) reste un investissement à fond perdu !

EUROFOREST 2018 et enquêtes téléphoniques auprès de divers fournisseurs français m'ont confirmé que les plants de frênes sont toujours  proposés à la vente, même en ...Angleterre! (Enquête de grindesel.forumactif.fr) !

Une fois encore nos impôts vont encore financer un colloque et se solder par des demandes de subventions! C'est la suite classique de ce genre de pandémie.

D'autres essences l'on vécu sans que change le concept d'alerte sylvicole d'une institution sclérosée se plaignant d'être sous payée ( !?) alors que quelques voix 'autorisées' se sont élevées pour que cela change depuis des décennies !

Réaliser des veilles attentives pour ordonner l'arrêt des ventes de plants EN TEMPS UTILE auprès des gens concernés, correspond pourtant au cahier des charges de la DSF…

Ou est la difficulté ? Dans le cas précis de la Chalarose reconnu comme pandémie Européenne arrivée à nos frontières en 2002 il ne s'agissait que de bon sens …

RAPPEL DE GRINDESEL
Au printemps 2013 , je rappelle pour ceux qui ne sont pas encore au courant que constatant au printemps 2007 des signes inquiétants sur ma plantation de 500 frênes, sur le conseil du technicien régional CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière) qui avait lui même pratiqué un carottage du site pour justifier son intervention, nous avions convenus d'expédier pour expertise un échantillon de minuscules champignons blancs récoltés aux pieds de certains plants me paraissant malades, au référent départemental CRPF référent DSF (Direction Surveillance des Forêts)…

Sans nouvelle et le relançant téléphoniquement dans le mois suivant, le technicien régional CRPF me conseilla 'de ne pas m'inquiéter, qu'il ne s'agissait pas de la Chalarose'.
Cette information ne me fut jamais confirmée par écrit et je le regrette ! J'avoue avoir eu un doute sur la réalisation de l'analyse …

Entre temps j'avais pourtant découvert un film you tube très explicite réalisé par un cadre retraité du CRPF de Franche Comté sur le sujet!

Pas rassuré j'ai donc décidé de mener ma propre enquête et décidé d'en informer les lecteurs du forum grindesel.forumactif.fr   ! Je n'attendais que des excuses ...et le soutien de quelques professionnels...

Ma plantation étant au sud de l'ancienne ligne de démarcation qui sépara la France en deux du 22 juin 1940 au 11 novembre 1942 et la progression de la pandémie étant annoncée comme 'lente' j'ai rapidement constaté, effaré, qu'en 2013 les propriétaires et techniciens forestiers de cette zone ignoraient la chalarose du frêne alors qu'elle sévissait officieusement depuis 2008 en Franche Comté puis en 2009 dans le Pas de Calais et qu'elle descendait de '50 km par an vers le sud !
Une omerta semblait avoir été décrétée 'pour éviter de casser les cours du Frêne et placer les fournisseurs de plants en difficultés' …

J'apprenais ainsi que les 50 frênes qu'avait lui même planté le technicien du CRPF régional récemment retraité, comme ceux plantés par l'un de mes amis lui aussi retraité cadre de la coopérative forestière CFBL tous les deux  ayant pourtant reçus – on peut l'espérer - des informations voir participé à des réunions forestières sanitaires de portée nationale, avant 2013, avaient subis le même sort que 400 de mes 500 frênes !

Aucun des deux n'avait soupçonnée la gravité de la pandémie ! On peut douter de la qualité des informations délivrées hors secteurs concernés par la DSF sur une pandémie pourtant susceptible d'arriver en France depuis 1992!

Depuis, la situation s'est considérablement empirée au national et j'ai largement et fermement maintenu mon enquête et manifesté  mon point de vue sur le sujet via grindesel.forumactif.fr.

L'annonce du colloque le 16 10 2020 survenant 28 ans après le début de la pandémie m'a ces jours à nouveau relancé sur le sujet et permis de réaliser que même Henri DUFLOT a été, comme combien d'autres, berné !

UN COLLOQUE DE CONCLUSION le 16 10 2020 sur le sujet ?

C'est à désespérer de notre administration sanitaire forestière Française qui nous avait manifestement dissimulée ou sous estimée la gravité des faits … ou je me trompe ?!

Aurait il fallu que la chalarose mute des arbres vers l'homme pour faire bouger le Mammouth comme disait un ancien ministre ?
Il est vrai que l'on s'y perd lorsque l'on cherche à comprendre comment / pourquoi et qui dirige véritablement quoi que ce soit dans tout ce qui touche au(x) bois !

C'est le royaume du mélange des genres et de la redondance! Il suffit de regarder le nombre de site Internet pour réaliser l'inflation et la redondance des budgets désolant certains bac plus 10 à l'esprit critique mais peu contributeur pour changer la donne !

Rien qu'en la maintenant (et par qui et pour qui ?!) la vente des plants de frênes a entraînée un énorme gâchis forestier et financier collectif au détriment d'autres essences.

Ç’aurait pu être – dans mon cas - 500 Peupliers qui seraient maintenant à moitié arrivés à leur date d'exploitabilité(et au moins 3,5 millions au national!)  alors que nos prévisionnistes et industriels craignent un risque de pénurie sur cette essence ce qui a engendré des subventions spécifiques ...Gribouille sévit toujours !

Heureusement j'ai aussi planté 500 Erables sycomore en même temps et ils sont super beaux et pour l'instant sains!

Je les ai managés comme le conseillait Henri DUFLOT pour ses frênes ...

CONCLUSION (Provisoire car fonction du Colloque.

Comme pour les NUAGES de TCHERNOBIL nos frontières n'ont pas stoppés la Chalarose à nos frontières!

Mes plants de frênes 'FEX 201 provenance Nord Est ' ont probablement été infestés par les pépinières et plantations situées outre Rhins, elles même infestées entre 1997 et 2002 alors que la France n'a reconnu l'infestation qu'en 2008 soit 6 ans plus tard (?) ce qui m'autorise à penser que mes plants de 2007 l'étaient déjà d’où mon étonnement de l'absence d'interdiction de plants en France dès 2000/2002 !
VOIR BIEN AVANT justifiant mon estimation de ventes de plants pour pertes et profit  aux alentours de 63 millions d'euros au national sans compter les années de manque à gagner au bénéfice d'autres essences (ex : le peuplier / l'érable / le verne ou aulne ...)

L'Europe de la DSFE : La Direction Sanitaire des Forêts Européennes  reste encore à inventer. Certains en colloque depuis des décennies!

Pour ma part ce dossier a fortement contrarié mon entraînement en prévision de mes vacances éternelles par contre il a stimulé mes neurones de vieillard!

Continuons de financer et léguer les dégâts à nos enfants parmi d'autres gabegies du même genre !

Merci messieurs les responsables non coupables !

GRINDESEL le 22 07 2020
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gfservices.fr
 
CHALAROSE : Aux responsables non coupables !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: