BLOG GRINDESEL
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
CORSAIR – Souris Gaming M65 RGB ELITE
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

 

 EPISODE N°8/ GRINDESEL : BAC MOINS 4 CONTRE BAC PLUS 8

Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
GRINDESEL


Nombre de messages : 809
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

EPISODE N°8/ GRINDESEL : BAC MOINS 4 CONTRE BAC PLUS 8 Empty
MessageSujet: EPISODE N°8/ GRINDESEL : BAC MOINS 4 CONTRE BAC PLUS 8   EPISODE N°8/ GRINDESEL : BAC MOINS 4 CONTRE BAC PLUS 8 EmptyMar 19 Mai - 17:13

Bac moins quatre ayant dépassé les 78 ans JEAN PAUL a récemment tenté d'expliquer son avis tout personnel à un bac plus dix décroché à 30 ans.

Proche de la retraite – à 55 ans ! - un cadre supérieur administratif intima à JEAN PAUL de ne nommer ni sa personne ni la prestigieuse entreprise 'l'occupant ' sous peine d'un procès en diffamation si GRINDESEL dévoilait leur conversation dans ses colonnes !
Après une enquête de plusieurs années JEAN PAUL avait enfin compris que cette personne faisait partie d'un groupe de responsable par omission d'un scandale forestier...à son avis soigneusement et collectivement étouffé !

Cet homme bardé de diplôme lui déclara :

Monsieur ! Après 30 ans d 'études vous accepteriez que vos petits enfants suivent le même cursus que moi et ne reçoive que ce que je reçois comme salaire !?…

JEAN PAUL avoue qu'il n'osa pas lui demander plus de précision sur 'son maigre salaire' son but n'étant que d'espérer recevoir des excuses et non des indemnités financières pour le préjudice subi ! Il lui a simplement répliqué :

Qu'imaginez-vous ? Dans cette affaire votre nom m'importe moins que vos excuses et l'espoir que vos supérieurs - l’état – saura tirer les leçons de ce dossier et réduire la gabegie qui mine nos institutions et désole les contribuables…

Depuis, rien ne semble avoir changé puis qu’entre temps un coûteux programme a été mis en place et fait merveille en termes de manipulation de masses forestières silencieuses qui ne demandent pourtant qu'à être correctement conseillées et informées...

JEAN PAUL ne s'est pas privé de lui faire remarquer qu'au contraire de son parcours ses 16 ans d'apprentissages personnel 'sur le tas' dès l'âge de 14 ans soldés par bac moins quatre n'avaient rien coûté ni à ses parents ni à la collectivité.

Par contre, avec son Bac plus 8 il lui semblait que cette brave personne avait depuis longtemps, perdu le bon sens et celui des responsabilités de sa haute fonction administrative

JEAN PAUL avait planté 500 frênes en 2007 sans que ce genre de cadre fonctionnaire – ni l'un de ses nombreux collègues - n’intervienne pour répondre au devoir d'information auquel son entreprise avait contractuellement adhéré !

JEAN PAUL soupçonnait qu'il faisait partie des irresponsables en cause qu'il cherchait à identifier depuis 2013. Il avait trouvé ses coordonnées sur l'organigramme Internet de son entreprise.

Bien avant 2000 il ne pouvait ignorer que la Chalarose, maladie endémique survenue en Pologne en 1992, se déployant inexorablement dans toute l'Europe ce qui justifiait l'interdiction de vente des plants de Frênes – sinon expliquer les raisons qui s'y opposaient - dans l'attente d'un diagnostic de lutte fiable sur lequel il était censé travailler...

GRINDESEL, forum forestier créé en 2007 par JEAN PAUL a largement décrit les causes et absence de résultats que l'administration forestière n'a, de son humble avis de bac moins 4, pas assumées en laissant vendre indûment quelques millions de plants de frênes financés et soignés durant des années à fonds perdus par un nombre inconnu de propriétaires forestiers alors qu'il était clair, qu'aucun plant sain ne pouvait être vendu dès que l'ampleur de l'attaque a été connue !

Curieusement, aucun service statistique administratif pourtant pléthoriques, redondants et venant trop souvent à contretemps, ni le syndicat des fournisseurs de plants ni, plus surprenant, celui qui devait et aurait dû prendre le relais de GRINDESEL ne défend les intérêts des forestiers sur ce triste dossier. Tous, chercheurs y compris sont restés silencieux !? N'est-ce pas inadmissible ?

Pendant les années d'apprentissage de JEAN PAUL l'idée des heures d'été et d'hiver n'avait pas encore été proposée par un député cherchant à se faire remarquer.

Les médias avaient, à l'époque, assez à faire avec les renversements quasi mensuels des gouvernements !

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gfservices.fr
 
EPISODE N°8/ GRINDESEL : BAC MOINS 4 CONTRE BAC PLUS 8
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: