BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
235 €

 

 CHALAROSE FRAXINEA BAC PLUS HUIT FACE A UN BAC - 4

Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
GRINDESEL

Nombre de messages : 759
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

CHALAROSE FRAXINEA BAC PLUS HUIT FACE A UN BAC - 4 Empty
MessageSujet: CHALAROSE FRAXINEA BAC PLUS HUIT FACE A UN BAC - 4   CHALAROSE FRAXINEA BAC PLUS HUIT FACE A UN BAC - 4 EmptyMar 29 Jan - 21:26

OPERATION CHALFRAX - TÉMOIGNAGE
Source
Centre National de la Propriété Forestière

Témoignage : Frax’E-News  Numéro 4 – Décembre 2018: Contact projet jb.wokan@crpf.fr

Les 700 000 € de l'opération CHALFRAX pilotée par un bac plus huit ne ressusciteront pas ce que les forestiers ont planté avec des bac moins quatre payés au SMIG !

Exemple d'un 'témoignage' forestier manifestement téléguidé … et corrigé par un responsable de l'opération CHALFRAX ?

Est ce un modèle d'auto satisfaction pour couvrir un travail mal fait de couverture Franco Européenne , caractérisé par une absence totale d'information nationale préventive dès 1992 année ou la Pologne découvrait  les ravages de la Chalarose sur ses terres et 2008 année ou il fut reconnu en catimini qu'elle avait passé nos frontières après celles de 22 de nos voisins de l'Europe du Nord dont le Danemark ravagée par 90% de ses frênes infectés !

Pire ! La DSF et ONF ont laissé vendre les plants en France à perte assurée pour les acheteurs ! Quelques millions de plants ont en effet été vendus sous couvert d'intérêts me semble-t-il 'supérieurs' sinon par absence de veille sanitaire pourtant inscrite dans les statuts de la DSF  !?

Le directeur commercial export de chez N....T  me confiait à Eurofest 2018 qu'un de leurs bons clients se trouvait être ...l'Angleterre ayant pourtant (sinon pour cette raison?)  abattu plus de 100 000 frênes dès 2012 après avoir  découvert son arrivée sur leur île parait il peuplée de quelques 80 000 000 de frênes !

Le PDG des pépinières Crowders dans l'est de l'Angleterre, a lui même accusé les autorités d'avoir trop tardé à réagir. Un de mes clones lui aussi sans langue de bois …

RAPPEL DU SUJET TRAITE PAR GRINDESEL EN 2013 ...

Grindesel , forestier Français ayant planté en toute confiance 500 plants en Mars 2007 après avoir sollicité l'avis et la bénédiction de la DSF (Direction de la Surveillance des Forêts) et du CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière) , a largement traité ce sujet sur ce forum dès qu'il lui fut évident qu'ils étaient eux même atteint par la CHALAROSE en Avril 2013 .

Il espérait au moins une excuse ...Que nenni ! Même pas l'offre de remplacer les plans ou en suivre l'évolution pour calmer mon ressentiment pour tant de légèreté administrative . Responsable MAIS PAS COUPABLE !

Stupéfait, incrédule , continuant son enquête il réalisa que les techniciens des pôles territoriaux DSF des départements 19 et 42 (deux amis) n'avaient eux mêmes pas été alertés du démarrage de cette pandémie constatée dès 1990/92 en Pologne alors que l'un d'eux faisait partie du staf national de la DSF !
C'est au cours de cette enquête personnelle et grâce à son aide que GRINDESEL appris que la vente des plants de frênes étaient encore en vente libre en France en 2013 !

POUR INFORMATION DE FORESTIERS LUI SEMBLANT INSUFISAMMENT INFORMES

Le témoignage cité en tête de ce dossier sur l'opération de diversion CHALFRAX  mis en place fin 2015 avec le soutien financier (conséquent : 700 000 € !) de différents organismes DONT LA CVO n'ayant pas su prévenir une  catastrophe écologique et économique inévitable confirme ses craintes !

Cette opération CHALFRAX a bien été conçue pour faire diversion pour camoufler l'incurie d'une administration qui n'a pas fait son travail avec la diligence requise ...

Grindesel est apparemment toujours seul à dénoncer avec autant de vigueur cette opération de dissimulation de carences administratives lui paraissant évidentes sous couvert de récolte de fonds consommés à fonds perdus puisqu'elle ne sert qu'à expliquer un constat sans pouvoir apporter un remède ni même servir de révision d'un modèle administratif à mon sens irresponsable en occupant une chaîne d' irresponsabilité ayant failli à sa mission de prévention ...pas envers la maladie mais au moins pour stopper les ventes de plants au national et éviter des pertes que GRINDESEL chiffre à plus ou moins 30 millions d'euros !

Le Département de la Santé des Forêts (DSF) repose pourtant sur un réseau de près de 250 correspondants-observateurs répartis sur tout le territoire national et provenant de différents organismes forestiers compétents .

Le CNPF, l’ONF ou encore les services déconcentrés de l’État comme les Directions Départementales des Territoires et de la Mer, sont apparemment très fiers d'affirmer participer  activement à ces missions de surveillance dans un cadre manifestement redondant (NDLR) soit disant harmonisé et piloté par des pôles territoriaux du DSF...apparemment focalisés en toute liberté bien que réputés sous contrôle centralisé … sur leurs chasses gardées   

En matière de diagnostic, les CO-DSF sont réputés (?) en 1ère ligne et délivrent leur expertise au profit des propriétaires et gestionnaires forestiers qu’ils rencontrent dans leurs missions quotidiennes…

Ndlr : En 2008 l'information CHALAROSE n'était pas encore sortie des territoires impactés (Franche Comté) à l'image de CHALFRAX lancé fin 2015 distribuant depuis ses constats d'impuissance au compte goutte !



SUJET DE CE RAPPEL :

LA CHALAROSE ET LES MILLIONS DE PLANTS QUE NOS RESPONSABLES ONT LAISSE VENDRE INPUNEMENT ET TENTENT MAINTENANT DE CAMOUFLER CE SCANDALE FORESTIER !


M.-H. L : correspondante-observatrice du DSF interviewée dans Frax’E-News      Numéro 4 – Décembre 2018  

Frax’E-News : VRAI OU FAUX : Plus les effectifs de frênes sont abondants, plus le peuplement est vulnérable.

M.-H. L : VRAI...    Le champignon assure son cycle de développement et se reproduit sur les feuilles de frêne. Par conséquent, lorsque les effectifs de frêne sont élevés dans un peuplement, la quantité de spores émanant de la litière est plus importante, augmentant significativement les probabilités d’infection des branches, mais surtout des collets. C’est une des raisons pour lesquelles les peuplements purs de frêne sont plus rapidement et irrémédiablement touchés que les peuplements mélangés.

GRINDESEL  
Rien de nouveau dans le monde des frênes chalarosés . Cette réponse est en harmonie avec la mode actuelle du tout tout de suite et des bavardages sur réseaux sociaux alimentés par des salariés CHALFRAX .

Ce constat n'est pas rassurant pour autant sur l'avenir des frênes ! Il suffit d'ouvrir les yeux et cibler la tête des arbres en déambulant dans nos  forêts et en fonds de vallées plutôt que de perdre son salaire à chercher dans les champignons une réponse pour guérir les plants malades  ...

Frax’E-News : Que représente le frêne dans votre quotidien ? Dans quelles circonstances avez-vous pris connaissance de la chalarose ?

M.-H. L : Le frêne est une essence assez (Sic) présente dans le département puisqu’il représentait environ 10 % des surfaces boisées du Nord

(NDLR : Et quel pourcentage des frênes?) .

On le rencontre souvent en mélange avec le chêne ou l’aulne selon la situation. Bien adapté aux conditions édaphiques et climatiques de la région, il a été très utilisé dans les boisements de terres agricoles des années 80. En tant que correspondante observatrice du DSF, j’ai appris rapidement la découverte de la maladie dans la Haute-Saône en 2008 puis dans le Pas-de-Calais en automne 2009.

NDLR : Sans imaginer que des plants étaient encore en vente libre ?!

GRINDESEL

La 'maladie' ? Le service DSF national n'était pas informé qu'elle sévissait dans toute l'Europe dite du nord depuis 1990/92 ?! Pas un cadre DSF n'avait encore réalisé ne serait-ce qu'en 1998 qu'il était peut être prudent d'informé les propriétaires forestiers de ne plus planter des frênes ?

Frax’E-News : Comment ont évolué les territoires de votre circonscription et comment avez-vous mesuré l’ampleur de la situation ?

M.-H. L : Dès le printemps 2010, (NDLR donc deux ans plus tard...) les correspondants locaux ont été formés à la reconnaissance des symptômes en vue d’identifier les arbres susceptibles d’être atteints. Une prospection d’une grande partie des massifs, où cette essence est connue, a permis les prélèvements d’échantillons. L’analyse en laboratoire a confirmé ou infirmé la présence du champignon et c’est ainsi qu’à la fin de l’année 2010, nous savions que le sud du département du Nord était largement contaminé.

GRINDESEL

Cocorico mission accompli ! Deux ans pour réaliser la gravité de la situation alors qu'il suffisait de consulter les pays voisins voir même d'ouvrir les yeux !
Les cdres faisaient de la rétention d'informations dans les colloques Européens ?
La vente des plants a continuée car en 2008 comme en 2013 aucune information nationale n'avait été diffusée … Le CRPF du 42 et les coopératives étaient non concernées en 2013 dans la totale ignorance du sujet sinon dans le déni hors front d'avancement signalé du nord vers le sud sans inquiétude sur de rares revues ?!

Frax’E-News : En quoi votre mission de correspondante-observatrice vous a-t-elle été utile face à la maladie ?

M.-H. L : Face à une maladie comme la chalarose, inconnue jusque là (NDLR Tout de même connue depuis 1992 par la DSF ???!), le fait d’appartenir au réseau du DSF permet d’être informée très rapidement de l’évolution des connaissances sur le pathogène. Cela permet également d’être réactif vis à vis des partenaires forestiers et de transmettre les informations aux acteurs concernés : présidents des syndicats des propriétaires, gestionnaires, pépiniéristes, propriétaires, élus...

GRINDESEL

Comme réactivité bravo ! Être informé 'très rapidement'  ( resic!) c'était encore le bouche à oreilles en 2008/ 2010 / 2013 pour les correspondants et correspondantes-observatrices cr en 2013 la France en dessous de Nantes /MACON ignorait la Chalarose alors qu'elle était dans le 42 !

Frax’E-News : Comment ressentez-vous les perturbations provoquées par la chalarose dans vos autres missions forestières ?

M.-H. L : Au bout de 10 ans de présence, la maladie a entraîné des dépérissements progressifs plus ou moins importants selon les peuplements notamment la situation géographique et la proportion de frêne qui les composent. Les programmes de coupe ont du être modifiés : éclaircies non prévues, coupes rases exceptionnelles, orientations de gestion modifiée dans les PSG et les documents d’aménagement des forêts publiques.

GRINDESEL

Constat d'impuissance . Nous sommes en 2019 soit 29 ans après le premier constat d'une maladie invasive en Pologne évoluant toujours vers le sud  . Ce témoignage est il encore 'utile' ?

Frax’E-News : En quoi pensez-vous que le projet CHALFRAX puisse apporter une réponse à cette crise ?

M.-H. L : Apporter des informations et des témoignages qui pourront aider les propriétaires à prendre des décisions les plus adaptées, d’appartenir au réseau du DSF permet d’être informée très rapidement de l’évolution des connaissances sur le pathogène. Cela permet également d’être réactif vis à vis des partenaires forestiers et de transmettre les informations aux acteurs concernés : présidents des syndicats des propriétaires, gestionnaires, pépiniéristes, propriétaires, élus...

GRINDESEL

Une belle jambe de...bois , une moisson d'occasions perdues pour moderniser réellement un réseau d'informations forestières obsolète plutôt que participer au jeu de l'arbre qui cache la forêt et alimenter la caisse sans fond de gaspillages financiers camouflant l'irresponsabilité de certains...

Frax’E-News : Comment ressentez-vous les perturbations provoquées par la chalarose dans vos autres missions forestières ?

M.-H. L :  Au bout de 10 ans de présence, la maladie a entraîné des dépérissements progressifs plus ou moins importants selon les peuplements notamment la situation géographique et la proportion de frêne qui les composent. Les programmes de coupe ont du être modifiés : éclaircies non prévues, coupes rases exceptionnelles, orientations de gestion modifiée dans les PSG et les documents d’aménagement des forêts publiques.

GRINDESEL

Produire plus de BOIS ENERGIE de petits diamètres en rasant de jeunes plantations décimées et non indemnisées. Cas de grindesel avec 12 ans de perdu qui auraient pu être mises à meilleur profit dans la plantation de plants de peupliers ou aulnes …qui auraient été bons à récolter dès 2032 et alimenter une filière emballage en déficit de bois.

Le constat qu'aucun cadre de la DSF n'a encore fait son mea culpa et avoué ne pas avoir lu le cahier des charges de son administration qui peut se traduire comme suit :

' Prévenir plutôt que tenter de guérir le temps de découvrir le remède qui, de toute façon,  ne remplacera pas des plants qui n'auraient pas dû être plantés ni pouvoir produire du B. E d'un diamètre exploitable à marge de toute façon quasiment nulle  ' .

Le constat d'une perte de crédibilité d'une administration forestière qui semble s'être endormie dans ses certitudes technocratiques face à un monde forestier ou le bouche à oreille (S) est encore assimilé au BON SENS .

En résumé un super fiasco politico-administratif parmi trop d'autres ...dupliqués dans toutes les filières ou la paperasserie et les strates de responsabilités ont supplantée un certain BON SENS et éliminées l'esprit d'initiative et 'l'écoute du terrain'.


Frax’E-News : En quoi pensez-vous que le projet CHALFRAX puisse apporter une réponse à cette crise ?

M.-H. L : Apporter des informations et des témoignages qui pourront aider les propriétaires à prendre des décisions les plus adaptées

GRINDESEL

En quoi 'aider les propriétaires à prendre des décisions les plus adaptées' quand, d'arbreS plantéS avec le désir de produire de la qualité l'on se retrouve face à des gnomes plus bons qu'à fournir à perte et profit des plaquettes agricoles juste bonnes à alimenter une méga chaufferie voir tout laisser sur place et polluer le terrain ?

CHALFRAX saura-t-il conseiller s'il est possible de planter une autre essence sur ce terrain ?

Frax’E-News : Rendez-vous en 2019 pour le prochain numéro de Frax’E-News !

M.-H. L : Au sommaire du prochain numéro à paraître en mars 2019, ne manquez pas les résultats inédits de l’étude sur l’impact de la chalarose sur la qualité du bois menée dans le cadre de CHALFRAX
.
GRINDESEL

Avez vous bien lu ? Chalfrax vous promet des résultats inédits
Identification et structuration des marchés du bois de frêne y seront également abordés…

D’ici là, toute l’équipe du projet CHALFRAX vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année ! Ils sont combien à s'auto satisfaire dans ce projet parrainé par Paris et en parti financés par la CVO ?

Les 700 000 € consacré à l'opération CHALFRAX pilotée par un bac plus huit 'ayant terminé ses études à 30 ans pour un salaire qu'il considère insuffisant'  ne ressusciteront pas les millions de frênes que les forestiers dont je m'honore de faire partie ont planté pour un résultat nul avec , pour ma part - un bac moins quatre comme bagage et mes deux bras et une entrée dans la vie forestière à l’age de14 ans sans assistanat républicain!

J'aurai préféré que ce chercheur fasse financer son déplacement par CHALFRAX – et je lui aurai offert le séjour dans l'une des chambres d'hôtes d'AROMM (voir site Internet) – afin que l'on se rencontre en toute cordialité forestière et décompter ensemble les quelques rares plants qu'il pourrait sauver sur les 500 qui couvraient en 2007 une parcelle qui maintenant me désole et sur laquelle je ne sais plus quelle essence replanter …

Matière à monter un reportage CHALFRAX 2019 'sur le terrain' en attente d'un retour à l'envoyeur impertinent témoignant sans langue de bois …

A bientôt peut être ?

Grindesel le 29 01 2019

*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gfservices.fr
 
CHALAROSE FRAXINEA BAC PLUS HUIT FACE A UN BAC - 4
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: