BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S'enfumer en se chauffant avec du BOIS ...+ ou - humide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: S'enfumer en se chauffant avec du BOIS ...+ ou - humide ?    Sam 27 Aoû - 16:51

LECTURE RAPIDE

En 2016 on devrait savoir comment éviter de s'enfumer tout en se chauffant avec le BOIS !
Essayez donc de vous chauffer avec du gaz ou du fuel 'HUMIDE' ! Avec le bois c'était possible mais pas terrible …

'Le bon sens près de chez vous' serait-il un concept ou un slogan boursier périmé des années 1970 ?



L'interview de Monsieur Stéphane MARCHESI , secrétaire général de PEFC France dans la revue (gratuite) VALEUR ENERGIE page 32 du N°19 de printemps 2016 m'a interpellée.

Cet interview aborde le fait de savoir s'il est bon ou pas de transformer en bois énergie les rémanents, répertoriés comme étant les petites branches (avec feuilles et aiguilles) de diamètres inférieures à 70 mm des arbres exploités dans nos forêts ...

PEFC serait-il tenté de valider le fait que 'tout est bon pour alimenter les centrales biomasse' alors que ces rémanents sont indispensables aux sols de nos forêts qui n'ont aucun intérêt à se retrouver propres comme un terrain de golf une fois une exploitation réalisée.

Cet interview peut être lu en intégralité via le site 'CALAMEO valeur énergie N°19' …Il ne s'agit pas d'un sujet anodin, que l'on soit professionnel ou non concerné par la forêt ! Faire un choix énergétique en connaissance de cause suppose un minimum de connaissances. C'est le but de la plupart de mes interventions. Ce sujet me tient à cœur .

VALEUR ENERGIE, revue gratuite , se présente comme partenaire des énergies nouvelles... Était-ce bien le support idéal pour traiter d'un tel sujet si ce n'est l'occasion pour que PEFC bénéficie d'une pub gratuite à mon sens contre productive ?

DEVELOPPEMENT PROPOSE PAR GRINDESEL

Une gestion raisonnée depuis l'amont …

La demande croissante de BOIS ENERGIE dans le domaine du chauffage incite certains forestiers à valoriser les rémanents ou menus bois alors qu'en dessous de 80/100 mm de diamètres leur coût élevé d'exploitation, leur faible volume combiné à une récolte toujours fastidieuse et à forts risques d'apports de queues, terres et cailloux dans des plaquettes d'un rendement calorifique réduit, un taux d'écorce et de silice élevé sans parler des effets négatifs sur les sols ne satisfont que la propreté excessive des sous bois alors que ces 'menus bois', en se décomposant très rapidement (2 à 4 ans) protègent et enrichissent le sol ...et la biodiversité !

« Jusqu'alors, les branches étaient laissées sur place, ce qui permettait d'enrichir les sols, tout en favorisant la biodiversité, explique Stéphane MARCHESI. »

(Pourquoi 'jusqu'alors'? Le bon sens aurait il évolué vers plus de 'rentabilité' par exploitation d'une source inexploitée ?)


Des recherches sont en cours pour déterminer l'impact éventuel du prélèvement des menus bois sur cette biodiversité. »

GRINDESEL : Recherches longues, coûteuses, redondantes et, en final sans grand intérêt sauf d'occuper des chercheurs et organismes ...L'ADEME a (déjà) édité en 2006 un guide pour la gestion raisonnée des rémanents...En plus de cet intéressant document ( 'Récolte raisonnée des rémanents en forêt') quelques dizaines d'autres lui ont déjà été consacrés par d'autres administrations et associations se plaisant à aborder les mêmes sujets pour des conclusions comparables édités à grands frais !

Comment refréner ces initiatives redondantes caractéristique bien Française ?!  

Une gestion raisonnée jusqu'à l'aval …

1/ Dans l'esprit PEFC 'cette gestion raisonnée jusqu'à l'aval' sera-t-elle sous contrôle des producteurs de plaquettes et exploitants de mégas centrales acceptant volontiers 'un peu n'importe quoi' mais aussi , ce qui serait bien plus souhaitable, par les utilisateurs de 'petites chaufferies biomasse' plus exigeantes et économes de nos ressources grâce à un cahier des charges imposant un combustible de meilleures qualités sous conditions qu'il soit respecté... 

2/Comment, provenant d'un site certifié PEFC, Mr MARCHESI via PEFC et audits de contrôles périodiques contractuels , peuvent ils assurer que les 'producteurs et exploitants' des sous produits 'ressources bois ENERGIE' destinées à la production de plaquettes forestières seront désormais 'conformes' une fois déchiquetées donc, éventuellement exemptent de rémanents et, accessoirement, de queues, terres, cailloux , poussières et autres fantaisies (boulons...) parfois découvertes tout au long des différents stades de production, stockage puis tentatives de combustion par certains utilisateurs à juste titre très étonnés , voir fâchés par d'éventuels déboires ?!

3/Les ressources bois sur pieds dont sont issus les combustibles BOIS ENERGIE ne sont pas encore, loin s'en faut, toutes certifiées issues de forêts gérées durablement et encore moins exempts de producteurs défaillants.

Plus étonnant, les dites forêts certifiées ...sont loin d'être auditées une fois par an ce qui induit un certain doute sur la fiabilité de cette certification ?

Mais encore le seraient elles quelles garanties de qualité 'gérée durablement' une forêt certifiée offre-t-elle aux consommateurs en terme de qualité durable des BOIS qui en sont issus si la qualité 'produit' ne leur est pas associée en incluant une mise en garde particulière dans les statuts PEFC pour ceux exploités en  BOIS ENERGIE et consommés par des utilisateurs très souvent ignorant des particularités de ce type de combustible? Plus vaste débat traité par ailleurs par GRINDESEL .

L'image du BOIS comme toute autre spécialité comparable sort toujours écornée pour cause de rupture dans une chaîne ou professionnels , auto consommateurs et amateurs se sont habitués à coexister depuis la nuit des temps! Le système D et l'amateurisme y sévissent encore avec, en face, des utilisateurs très déconcertés !

4/ Les consommateurs de bois énergie réalisent-ils clairement que la certification PEFC n'offre aucune garantie en terme de qualité du combustible comme cela est d'ailleurs le cas pour toutes les autres utilisations des bois?

PEFC et les médias en général bonifieraient leur image en informant mieux l'homme de la rue sur ce point très spécifique des combustibles BOIS ENERGIE...

5/ Si la demande de bois énergie ' (a) impacte (é) la gestion des forêts françaises en venant créer une 'opportune demande supplémentaire' qu'elle sera à même de fournir pour longtemps grâce à une gestion raisonnée de nos ressources forestières, ce ne sera pas en détruisant ou en ne protégeant pas le substrat de ses sols en autorisant la récolte des rémanents que l'on parviendra à pérenniser notre richesse nationale forestière et bonifier son image comme combustible!

Ce type d'interview accordé par un cadre sensé défendre les bonnes pratiques n'en montre pas, à mon sens, le chemin tant sur le fond que sur la forme.

Aurait-il été abusé par le lobbying 'des Faiseurs de Fric à Tout Prix '(FFTP) et extrémistes ECOLOGIQUE tentant d'utiliser leurs positions pour influencer une décision politique favorable à l'utilisation des rémanents et préparer les esprits de personnes confondants FFTP et aires de loisirs ?  

Le bon sens serait de s'inspirer, pour les bûches et les plaquettes de ce que les producteurs de GRANULE (100% bois) ont réussi à imposer à leur marché avec la création de l'association PRO PELLETS en différenciant nettement deux qualités de granulés:

1/ Non normée, pour une utilisation 'industrielle' privilégiant l'illusion d'un prix bas en entrée chaufferie avec, en corollaire, une surconsommation de nos ressources en BOIS ENERGIE et une gestion parfois difficile d'approvisionnements massifs rendant certains circonspects sur la pérennité de la ressource ne rassurant pas, à tord, les consommateurs potentiels cités ci dessous.

2/ Normée, avec une rigueur absolue, seule garantie de satisfaction pour les consommateurs 'non industriels', avec un surcoût évident de la tonne combustible rendu foyer, surcoût par contre en grande partie compensé par une réduction de consommation... pour des raisons malheureusement incomprises des médias et mal exposées par les professionnels du BOIS face à des utilisateurs formatés depuis des décennies au 'confort moderne' des énergies fossiles gaz et fuel quasi institutionnalisées défendant becs et ongles leurs juteux marchés mondialisés!

Essayez donc de vous chauffer avec du gaz ou du fuel 'HUMIDE' ! Avec le bois c'était possible mais pas terrible …

On sait désormais comment éviter de s'enfumer tout en se chauffant avec le BOIS !

Les regrettables habitudes acquises depuis ...la nuit des temps par le combustible 'bois bûche' aux garanties de qualités à géométries encore trop variables desservent maintenant l'image des combustible BOIS modernisés … Reste à en convaincre les Gaulois !

Le rapide succès du combustible GRANULE BOIS présenté comme 'moderne' et le seul combustible BOIS censé répondre à des normes de qualités respectées semble avoir abaissé quelques unes de leurs inquiétudes…alors que bûches et plaquettes savent répondre tout aussi bien depuis de nombreuses années aux mêmes exigences !

Le coût calorie des granulés, plus élaboré, restera supérieur car le volume consommé de bûches et plaquettes de qualités comparables s'en trouve réduit d'autant , gains éco-logiques plus réels en sus.

Seul reste à déterminer quel choix de combustible BOIS peut être retenu suivant des paramètres désormais identifiés! Il suffit de s'adresser à de vrais pros , certifiés spécialisés BOIS ,  pour obtenir les bonnes réponses et ensuite décider du choix du combustible en fonction de critères personnels.

PEFC n'est pas, en l'état actuel, le référent idéal pour débattre de ces questions technico-marketing alors qu'elles doivent contribuer à une plus grande compréhension du sujet dans l'intérêt bien compris des propriétaires forestiers et des consommateurs !

Quand allons nous abandonner en France nos langues de bois et un certain amateurisme sur les sujets qualités bûches et plaquettes et admettre que la préservation , la réelle et durable mise en valeur et le développement fiabilisé des ventes de nos ressources forestières bûches et plaquettes lui sont liées, utilisations industrielles et privées confondues ?

Les producteurs insuffisamment motivés par ce constat, ne savent défendre que le prix d'un volume donné et non ses qualités. Ne nous étonnons pas que cette filière soit dominée par des pratiques  portant toujours préjudice aux producteurs enclins à faire honneur à leur profession !

Débutant dans les filières bois, l'un de mes patrons me disait qu'il fallait se méfier du phénomène de l'accoutumance... dans des filières BOIS trop attachées aux habitudes et métiers d'antan ! Les fêtes des métiers du bois et les musés présentent plus souvent les machines et procédés d'époques révolues plutôt que leurs dernières avancées !

Tout professionnel, et ils sont nombreux, se doit de faire lui même la promotion des trois combustibles BOIS modernes actuels répondant chacun à des critères d'utilisations et de qualités spécifiques vendus à des prix justifiés les ayant fait évoluer au delà de simples produits 'agricoles'.  

Consommer des combustibles BOIS ENERGIE de qualité – dans des foyers modernes, économes, sûrs, fiables mais exigeants - c'est à coup sur en consommer moins – donc à coût équivalent voir inférieurs en terme de coût calorie .

C'est développer plus sûrement et plus harmonieusement la satisfaction des consommateurs donc à terme...augmenter le nombre de foyers équipés toutes technologies modernes confondues et motiver plus de producteurs et de consommateurs à moderniser leurs pratiques.

La chaudière mixte fuel des déserts/ bois de grand papa est périmée ! La combinaison gaspard risque d'explosion contre une solution 100% BOIS est plus sécurisante à tous les niveaux !

3,5 millions de propriétaires forestiers Français se chauffent encore trop souvent en ignorant que le chauffage au bois s'est modernisé  avec des solutions 100% fiables, économiques  et tout autant automatisées et confortables sans prendre le risque d'une rupture dans la chaîne d'approvisionnement !

Beaucoup n'ont pas encore intégré le fait que le BOIS ENERGIE leur permet de mettre en valeur un bien qui est une richesse nationale qui n'est pas partagée  ni aussi bien gérée que chez nous par de très nombreux autres pays de notre planète!

Parler 'déforestation' n'a pas de sens pour nos ressources nationales. Ne pas les cultiver comme il se devrait est illogique , totalement anti économique !  

Les retours sur investissements sont rapidement visibles sur la mise en valeur de nos ressources forestières comme pour le porte monnaie des consommateurs directs ou indirects, auto producteurs ou non sans négliger l'idée qu'il est parfois préférable de vendre du bois énergie sur pied pour financer une consommation personnelle confortable et sans soucis si l'âge ne permet plus de 'faire son bois soit même' ...dans des conditions de qualités souvent discutables !  

Il n'est pas obligatoire de se réchauffer six ou sept fois tout au long du cycle forêt/ cendre sauf à vouloir – et pouvoir – en faire un sport (gratuit) pour  une saine activité physique !

Chaque combustible BOIS est comparable, en résultat, au gaz ou au pétrole. Combien de Français sont convaincus de cette évidence en regardant par leurs fenêtres ? Ou sont les derricks ? Verts et proches de chez vous ...comme le BON SENS !

PETITS RAPPELS

Bûches, granulés et plaquettes , combustibles 100% bois , offrent:  

1. Plus (+) de revenus pour financer plus (+) de travaux sylvicoles valorisant les brins de qualités .

Exploiter en priorité les brins de qualités secondaires favorise la régénération naturelle , l'amélioration des brins restants, la replantation en brins de qualités. Nos espaces boisés de de toutes essences sont des capteurs de CO².

Plus de créations d'accès forestiers et aménagements divers dont la création de dépôts.

Plus d'emplois locaux/ D'investissements en matériels d'exploitations et de chauffages .

Plus de formations de qualité sur nos propres ressources naturelles.

Moins de nuisances écologiques ce qui est ...logique.

Plus de motivations pour les activités du BOIS en général, employant plus de gens que l'activité automobile !

Plus de confiance envers des combustibles BOIS adaptés à chaque cas, propres, fiables et de proximité.

Plus de possibilités d'opérations lobbying regroupées en faveur des trois solutions bois énergie plutôt qu'une mise en concurrence incompréhensible entre elles !

Donc des économies d'échelles ...et d'énergies pour l'instant dispersées dans des opérations redondantes et mal identifiées par les consommateurs.  

...Plus d'inquiétudes ?

Créer une association PROBOIS-ENERGIE (qui pourrait être copié sur l'expérience acquise par l'association pro pellets) permettrait de regrouper toutes les subventions et les efforts actuellement dispersées et mal gérées pour faire la promotion … des 3 combustibles 100% BOIS.

Savoir vendre du gaz et du fuel en y consacrant des moyens financiers colossaux ...aux dépens de nos bois et de notre balance commerciale et intérêts stratégiques est un non sens économique dans un pays disposant d'une ressource énergétique bois enviée par d'innombrables pays !

Imaginer qu'un propriétaire forestier puissent rentabiliser l'opération en déchiquetant des rémanents est utopique et commercialement contre performant sans compter la riposte plus que justifiée des vrais professionnels forestiers!

'Le bon sens près de chez vous' serait-il un concept ou un slogan boursier périmé des années 1970 ?

GRINDESEL le 27 08 2016

2013 : Etude de l'ADEME

1/ Le bois est la seule source de chauffage pour 23% des 7,4 millions de Français qui l’utilisent. Question sans réponse bien que d'importance : Soit environ 1,7 millions de personnes ...ou de foyers ? Vu la réponse en poste 3 on peut en déduire qu'il s'agirait de 1,7 millions de foyers .
2/ Pour 50% c’est la source principale – Soit 3,5 millions.
3/ 92% des foyers utilisent des bûches, seulement 4% utilisent du granulé.


-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
S'enfumer en se chauffant avec du BOIS ...+ ou - humide ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseil d'achat :Je cherche un GPS pour guidage en promenade pedestre (bois et villes)
» Dalle de géométrie irrégulière avec pente sur archicad
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Lecture video interrompue avec mise en tampon
» probleme avec les cellules d'excel sur la mise en forme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: