BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BOIS ENERGIE : BASES DE CONTROLE CALORIFIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: BOIS ENERGIE : BASES DE CONTROLE CALORIFIQUES   Lun 5 Jan - 19:16

BASES DE CONTROLE  DU POUVOIR CALORIFIQUE DES COMBUSTIBLES BOIS

AVERTISSEMENT DE GRINDESEL

Partie prenante de toute la filière bois première transformation depuis trois générations la société GF SERVICES fait partie de ce petit noyau d'entreprises expert en bois capable de former ses partenaires CHAUFFAGISTES et leurs CLIENTS aux spécificités très particulières des combustibles BOIS .

La compréhension et l'expérience acquise sur les données longuement développées ci dessous sont des conditions capitales pour obtenir totale satisfaction d'une CHAUDIERE BOIS BUCHES OU PLAQUETTES.

LE(S) BOIS ENERGIE - PARTICULARITES

Le pouvoir calorifique d'un VOLUME donné de BOIS BUCHES – ou de PLAQUETTES – est fonction de différents paramètres :

- HUMIDITE moyenne du VOLUME concerné sachant que le bois a toujours tendance à se charger de l'humidité ambiante ...

- DENSITE moyenne du VOLUME concerné (Variable suivant les essences de bois le composant , les sols et altitudes ou ils ont poussés et diverses tares ayant pu le dénaturer :

Exemples : maladies du bois – pourritures locales – aubiers ayant soufferts d'un mauvais stockage ...ou d'une durée trop longue de séchage à l'air dans des conditions parfois discutables ...
Autre exemple particulier : Excellents bois énergie hêtre et charme sont deux essences de bois n'aimant pas un stockage trop long avant consommation. A défaut un séchage artificiel est conseillé...

- GRANULOMETRIE et FORME des brins bûches ou plaquettes le composant.

Comme tout produit 'marchand' ces données induisent des différences notables de qualité donc de leur PCI ...donc du rendement de la chaudière annoncée par tout constructeur .

Ces données sont susceptibles de varier à chaque lot et livraison de combustible. Ces variations parfois infimes mais pouvant être cumulées déconcertent le consommateur non averti...  

D’où l'intérêt que toutes les parties concernées en soient conscientes et s'engagent à accepter les avantages et inconvénients pouvant naître de données propres à tous les combustibles BOIS.

Pour les consommateurs convaincus par le(s) combustible(s) BOIS, matière vivante par excellence, admettant la faiblesse de leurs compétences mais leur goût pour progresser s'adresser à des professionnels du BOIS est un atout important que maîtrise peu de vendeurs d'appareils de chauffage au(x) BOIS.

DEVELOPPEMENT

- Le bois énergie Bûches est vendu sur la seule base légale du stère/ m3 (tas de 1x1x1 m).

Il arrive qu'il le soit : A la 'corde Bretonne ou d’ailleurs', en différentes longueurs avec un coefficient correspondant, au m3 grume (idem) … de quoi embrouiller l'esprit des clients !
Il est livrable 'en vrac / sur palettes … vrac ou empilé / BiG BAG / En filets avec un poids affiché … et ensuite suivant l'imagination des fournisseurs ...

- Le bois énergie Plaquettes est vendu : au map, au poids, à la densité ou/ et à la calorie délivrée... Elle peuvent être livrées – comme le granulé - en vrac ou par camion souffleur.

CE QU'IL EST BON DE SAVOIR

A la tonne tous les bois ont, à 2 ou 3% près - suivant s'ils ont de la résine ou pas - le même pouvoir calorifique.

Acheter les BOIS ENERGIE au POIDS ... Même si cette méthode est difficile à mettre en application c’est, à mon sens, la formule la plus juste et la plus confortable pour les deux parties.

Condition capitale : Le POIDS doit être fonction de L'HUMIDITE des bois concernés.

Par contre ils n’offrent pas le même confort d’utilisation… sauf en alimentation 100% automatique , cas des chaudières à PLAQUETTES (Bois déchiqueté)

L'AVEZ VOUS REMARQUE ?

Ni le STERE de BUCHES ni le MAP de PLAQUETTES n'a le même POIDS ...

POURQUOI ? TENTATIVE D'EXPLICATION


Chaque essence a une DENSITE différente ...et même variable suivant le site sur lequel il a poussé (qualité du sol et altitude)

LA SEULE CONDITION IMPERATIVE POUR UNE VENTE AU POIDS

1/ Etre livrés SECS … 8/10% pour les granulés – 18 à 22% pour les bûches et plaquettes

Ce serait super car ...plus de problèmes sur ce point capital, source de conflits récurrents depuis la nuit des temps entre producteurs et consommateurs! Plus de pollution et plus d'encrassements dans les chaudières et cheminées...

Reste à trouver le ou les modes de conditionnements et de livraisons idéales. Les solutions actuelles évolueront au même rythme que les modes de production se moderniseront…Ca bouge !

POUVOIR CALORIFIQUE ou RENDU DE CHALEUR ?

Certains consommateurs l’ont certainement constaté d’une année sur l’autre : le ‘rendu de chaleur’ offert par un même VOLUME de bois de chauffage ou de PLAQUETTES s’obtient dans un temps plus ou moins long.

Le tas de bois ‘fond’ plus ou moins vite…Les technocrates appellent ce phénomène ‘pouvoir calorifique’ :

A mon sens c’est une erreur faisant trop souvent fi de la densité et de l'humidité du combustible BOIS livré !

QUESTION

Ce même VOLUME est pourtant de ‘même qualité apparentes et semble être d'HUMIDITE identique’ à celle de l’année précédente ?!

REPONSE

Il est certainement d’essence différente…donc de poids différent. Vous achetez votre bois énergie AU PIF ?

QUESTION

Oui et non : Je fais confiance à mon fournisseur. A même quantité il semble pourtant que mon tas de cette année m'a donné ‘plus de chaleur’ !
 
REPONSE

Vous achetez donc bien ‘au pif’… Le lot consommé était bien d’un MEME VOLUME que l’année précédente mais d’un POIDS DIFFERENT.

QUESTION

Quelle est donc l’incidence du POIDS – Sous réserve 'D'HUMIDITE EGALE' - sur la durée de tenue au feu de mes nouvelles bûches ?

REPONSE

Leur DENSITE, donc leur poids, donnée variable suivant l’essence et le lieux de pousse, l'HUMIDITE mais aussi son ETAT SANITAIRE (Absence de tares qualitatives : voir au début de l'exposé) pouvant influer sur la durée possible de flambée, donc de la tenue au feu.

QUESTION

Leur niveau de SECHAGE (appelé aussi SICCITE) est pourtant strictement identique. Mon fournisseur me l’a certifié…

REPONSE

En êtes vous sur ? S'il n'est pas effectué artificiellement – et avec sérieux - le contrôle du taux de SECHAGE peut énormément varier suivant le ou les échantillons prélevés…

J'AI REMARQUE QUE CETTE ANNEE MON BOIS EST PLUS LOURD ...

Mis à part le fait que plus le bois sera sec …moins il sera lourd puisqu’il aura perdu son eau tout en délivrant plus de calories la DENSITE de ce bois est variable point régulièrement ignoré ! Cette densité peut même varier suivant le lieu, l'altitude, le sol ou l'arbre aura poussé ...

A SAVOIR IMPERATIVEMENT

Plus la DENSITE d’une essence de bois est élevée (cas des feuillus durs) plus le VOLUME de bois pourra être faible pour le MEME POIDS... tout en obtenant le MEME pouvoir calorifique puisque quelque soit l’essence consommée 1 tonne de bois ...c'est une tonne de combustible à pouvoir calorifique comparable sous réserve d'être à HUMIDITE EGALE .

Les essences résineuses (bien que de densité plus faibles), sont  généralement déconseillées alors qu’elles offrent ‘le pouvoir calorifique’ le plus …élevé ( + 2 à 3%) grâce à la présence de résines !

C’est ainsi que de nombreux vendeurs de bois s’engouffrent dans les failles ce qui fait perdurer certaines fausses et regrettables croyances préjudiciables à l’image même du concept de chauffage BOIS qui s’est pourtant considérablement modernisée depuis le début des années 2000!

Cette image est polluée par de trop nombreux sites Internet, se présentant comme conseil en BOIS ENERGIE, peu regardant sur la qualité de leurs informations /

RECAPITULONS

A POIDS donc DENSITE / HUMIDITE et QUALITES IDENTIQUES (Absence de parties dépréciées) toutes les essences de bois ont, à 2 ou 3% près, le même ‘pouvoir calorifique’.

LA (TRES) BONNE QUESTION
Chaque lot de BOIS consommé peut donc être de VOLUME VARIABLE (Exemple : 3 stères de résineux = ‘environ’ 2 stères de feuillus durs) car fonction de sa densité ?!

REPONSE DE GRINDESEL

Evidemment !

La durée de consommation de 3 stères de résineux sera probablement proche de celle ‘d’environ’ 2 stères de feuillus durs …et produira autant mais pas plus de calories et se consumeront ou pas dans le même temps ...suivant leur mode de combustion sous réserve de paramètres POIDS / DENSITE / HUMIDITE …comparables !  

Je précise bien ‘environ’ car même d’essence identique la densité, donc le poids, sera variable suivant le sol sur laquelle le BOIS aura poussé.

On appelle cela la ‘durée de tenue au feu’… entre les différentes essences de bois sans parler de leur pouvoir calorifique puisqu’ils sont …identiques !

DEVELOPPEMENT

… des subtilités énoncées ci dessus et rarement explicitées par certains 'experts'!

Certains intervenants sur Internet s’efforcent de démontrer, via de superbes graphiques souvent empruntés à un organisme d’état censé être plus compétents que votre serviteur, que certaines essences ont ‘un meilleur pouvoir calorifique que d’autres’.

C’est ainsi que l’on peut y lire les INEPTIES SUIVANTES, parmi les plus courantes affirmations :

1/ Un vendeur via e commerce annonce ce qui suit :

‘Plus le pouvoir calorifique de l’essence de bois est élevé, plus, lors de sa combustion, la bûche de bois de chauffage libérera de la chaleur ‘.

REPONSE CI DESSUS ...

2/ ‘ Contrairement à beaucoup d’idées reçues, ce sont les essences de bois résineuses (ex : sapin) qui dégagent le plus de chaleur lors de la combustion’.

REPONSE

En instant T évidemment ! C’est peut-être considéré par certains comme étant un avantage : il est en effet plus facile et plus rapide de faire une petite flambée ou de lancer le foyer avec du résineux qu’avec du feuillus…mais vous devriez avoir 3 st pour le prix de 2 ce que certains vendeurs se gardent bien de signaler !

POURQUOI ?

La structure (plus grande quantité d’air contenu dans les fibres) , donc la densité des essences résineuses est différente de celle des feuillus ce qui explique que les résineux s’enflamment plus vite (présence de résine)..

D’où le conseil de ne pas surcharger les foyers lorsqu’on utilise du résineux ce qui accentue d’autant plus le nombre de  chargements…sinon risque d’emballement du foyer !

A NOTER  

La qualité du bois (bois sain ou déprécié pour diverses raisons – Aubier passé, échauffé ou sain pour les feuillus – Bois malade ou pas, risque sanitaire plus fréquent dans les résineux…) ce qui, la aussi, tempère le faux débat sur ‘le pouvoir calorifique des bois’, points rarement abordés par les technocrates du web et du bois énergie.

3/ ‘L’utilisation des résineux est fortement déconseillée pour plusieurs raisons.'

- La combustion des bûches de résineux est nettement plus rapide que celle de la plupart des feuillus durs, par conséquent il vous faut alimenter le feu plus fréquemment.’

REPONSE

Si l’on a le temps de recharger modérément mais plus souvent son foyer pour éviter les ‘coups de feu violents’ …les résineux sont de bons bois bûches, par ailleurs plus faciles à couper et à fendre! Il n’y a donc pas de raisons de ne pas en parler…

L'idéal est de consommer les essences résineux sous forme de PLAQUETTES et non de BUCHES car les PLAQUETTES sont introduites en automatique et à doses contrôlées et homéopathiques dans le foyer ...en temps masqué.

4/ ‘Les résineux encrassent davantage votre appareil de chauffage, ce qui augmente les risques de feu de cheminée. En effet lors de la combustion de la bûche, de la résine se dégage dans la chambre de combustion et encrasse votre conduit de cheminée.’

REPONSE

C’est FAUX quand les résineux sont secs à 18/20% MAXI à plus forte raison dans une chaudière automatique aux plaquettes ou foyer et conduits de fumée sont également décendrés en automatique. La résine brûle bien et n’encrasse que si la combustion est incomplète d'où l'importance d'une gestion automatisée de la combustion et du nettoyage du foyer comme des conduits de fumée!

Accepteriez vous que votre citerne de fuel soit abondée par un certain volume d’eau ?

Il s’agit, vous le voyez, d’une nuance d’importance permettant de mieux comprendre pourquoi certains pays de résineux se chauffent uniquement avec des bûches …de résineux, combustible idéal et bon marché surtout pour les plaquettes ou 'la durée de tenue au feu' est sans importance!  

Les gens qui souhaitent réduire la fréquence de chargement bûches achètent des essences tenant plus longtemps au feu (Les feuillus durs à privilégier pour la nuit) …mais pourraient faire des économies en consommant du résineux le jour sous conditions qu’ils soient bien informés des contraintes impératives de séchage et éviter de surcharger le foyer !

5/ ‘ Les essences de bois résineuses étant mises de côté (dommage…), il nous reste les essences de bois feuillus.
Parmi les essences de bois feuillus, une distinction est à opérer entre les essences de bois tendre et les essences de bois dur :
Exemples  d’essences de bois tendre : Aulne, Bouleau (l’essence reine en pays Nordiques avec les résineux), Peuplier, Saule, Tilleul, Tremble.
Les essences de bois dur : Charme, Châtaignier, Chêne, Erable, Frêne, Hêtre, Acacia voir Noyer, Olivier, Merisier, Orme, Platane, Robinier…
Une essence de bois tendre sera moins dense qu’une de bois dur. Elle poussera plus rapidement, brûlera plus rapidement, produira peu de braise ‘

REPONSE  

Vrai! Mais à condition d’être SECS , surtout les essences gorgées d’eau (sève) comme le Peuplier, Saule, Tremble !

6/ ‘… et aura un pouvoir calorifique inférieur à une essence de feuillus dur.’

REPONSE  

FAUX ! A bases identiques le pouvoir calorifique des essences de bois est identique

7/ ‘Une essence de bois dur sera plus dense, mettra davantage de temps pour pousser, brûlera moins rapidement qu’une essence de bois tendre …’

REPONSE  

Vrai mais cela ne signifie pas qu'à bases identiques son pouvoir calorifique est plus élevé ! Sa densité est supérieure aux résineux , feuillus ou un résineux d’altitude plus denses que leurs cousins des collines…

8/ … ‘ un feuillu dur produira plus de braise’

REPONSE  

Vrai . Vu sa densité il produit des braises plus ‘durables’ permettant de créer une bonne base de feu pour une plus longue durée, procurant donc plus de confort, moins d’attentions à apporter au foyer… mais, à poids identique produira en final sensiblement le même volume de cendre (et non de braises).

Par contre cette cendre risque d’avoir un certain taux de silice - très rare dans les résineux – Fréquent dans le châtaignier et certains autres feuillus suivant les stations de pousse.

La silice colmate parfois les grilles des foyers ce qui réduit la qualité de combustion. Il faut décendrer plus souvent. (Cycles automatiques sur chaudières à plaquettes)

9/ ‘Cependant toutes les essences de bois dur ne sont pas bonnes pour le bois de chauffage, notamment l’acacia et le châtaignier qui lors de leurs combustions éclatent et produisent des pétillements (projection de petits morceaux de bois enflammés).’

REPONSE  

Faux : si ces deux essences sont consommées sèches dans des foyers fermés ce sont deux des meilleures combustibles B.ENERGIE…
Vrai si elles sont consommées vertes dans des foyers ouverts ! (les projections d’escarbilles peuvent en effet atteindre 2 m…)

Lle critère essentiel pour que le bois de chauffage bûches ou plaquettes, libère son POUVOIR CALORIFIQUE optimal est son taux d’HUMIDITE GLOBAL et non celui mesuré sur quelques bûches ou poignées de plaquettes prélevées en des points seuls connus par le professionnel.

10/‘Un bois de chauffage qui libère beaucoup d’énergie est un bois bien sec.
Ce critère est fondamental et justifie en grande partie les prix très variables du bois de chauffage. Un bois de chauffage sec, est un bois contenant moins de 23 % d’humidité'

REPONSE

Nous vous rappelons que le taux d’humidité de L’AIR comme du BOIS (corps hygrométrique) varie en fonction des régions et des saisons. On en trouve plus facilement du SEC A L'AIR en début de saison qu'en Février ou les disponibilité on souvent disparue…

Le même ‘sec artificiellement’ sera disponible plus rapidement, plus régulièrement et sera en principe plus homogène. Il devra tout autant être certifié.

11/ ‘Pour que votre fournisseur puisse vous vendre du bois de chauffage sec, celui-ci doit stocker le bois sur des plateformes de stockage entre 12 et 24 mois’

REPONSE

Rares sont les producteurs qui entre le moment d’abatage sur pied et la livraison peuvent garantir du 20/22% ‘dit SEC à l’air’ sur la TOTALITE des bûches livrées et en toutes saisons…sans un suivi extrêmement rigoureux et maintenir un stock coûteux et encombrant .

- Débardage et entreposage plus ou moins hors sol, que ce soit en dépôt bord de route ou sur site de coupe et fente …
- Sols pas souvent bétonnés ou préparés pour éviter sinon réduire les reprises d’humidité …et de terre ou cailloux (silice) !
- Absence de ventilation naturelle des fonds de piles …et présence d’écorces en décomposition plus ou moins avancée et de végétations.
- Stockage pour ‘séchage à l’air’, sur dépôt de vente, trop souvent en cône au sol soit plus de 25% du volume en bas dudit cône donc …des bûches séchant très mal car trop proches du sol et des écorces et déchets divers y pourrissant fréquemment !
- Mêmes remarques pour certaines piles de bois bruts…entreposées en bordure de forêts, puis au fil des manutentions, à même le sol, la tête du tas au soleil ou à l’ombre des sous bois et la base des piles directement sur le sol ! Dans ce cas le taux d'humidité est relevée à environ 1 m/1,30 m !…Il a plus de chance dans la norme !.
- Etant empilées, les bûches entreposées sur palettes ne sont pas toujours bien ventilées à cœur, pas toujours non plus entreposées pour que cette ventilation soit favorisée… Dommage car c’est l’une des meilleures méthodes de séchage à l’air bien que fort coûteuse en main d’œuvre  et justifiant le passage au séchage artificiel plus sûr s'il est effectué palettes chargées en vrac en automatique donc à faible coût main d’œuvre et avec plus d'air entre les bûches!
- Les bois annoncés livrés ‘secs à l’air’ sont-ils protégés par une housse de protection avant livraison ?... Rarement… Benné par tous temps ? Parfois…

12/ ‘ Chaque fournisseur de bois de chauffage a sa méthode pour faire chuter plus ou moins rapidement le taux d’humidité des bûches.’

REPONSE

Le plus prudent est de ne faire confiance …qu’à soit même en la matière ou à un professionnel reconnu comme étant régulièrement contrôlé, capable de garantir, voir prouver, ses affirmations sur les qualités de son combustible… (Date d’abatage …au minimum et HUMIDITE moyenne)

NOTA : Voir le site de l'ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) de juillet 2001, intitulé « Mesure des caractéristiques des combustibles bois ».

NOTA : Pour quelque essence que ce soit, feuillus ou résineux (ce qui n’est malheureusement pas précisé sur ce tableau) le pouvoir calorifique est indiqué à la TONNE !

CONCLUSION à retenir du TABLEAU de L’ADEME :

a/ Le bois BUCHE – comme la plaquette, combustibles peu élaborés - offre un coût calorie largement moins coûteux que le granulé, qui, on se demande bien pourquoi, est généralement annoncé comme délivrant entre …4800 et 5000 kWh et non 4492 kWh par tonne alors qu’il s’agit de  LA MEME TONNE DE BOIS, transformée en sciure et séchée, elle aussi et par obligation technique à 10% alors que 20% convient parfaitement pour les bûches et les plaquettes!

b/Un bois sec correspond à l'humidité H1 de la norme NF bois de chauffage et respecte les normes anti-pollution.

Adressez-vous donc en priorité à ceux qui y sont affiliés...en vérifiant bien que ce bois ne vous sera pas livré à la norme H1 alors que le vendeur aura situé son taux d'humidité à 25 % maxi ...ou relevé ce taux sur une bûche prise en haut de pile. De plus en réalisant le contrôle sous vos yeux ...sur l'un des 2 bouts de la bûche et non après l'avoir coupée en deux !

MODE DE CONTROLE DE LA VALEUR ENERGETIQUE D’UN LOT DE BOIS AUX CARACTERISTIQUES INCONNUES

Les très rares tableaux existants n’indiquent que la moyenne du poids donc de la densité d’un stère/m3 de bûches ou d’un map de plaquettes. A l’usage on s’aperçoit que les variables sont importantes ! De plus le pouvoir calorifique est donné à la tonne pour les granulés et, le plus souvent ...au stère ou au map pour les bûches et les plaquettes !

Pour en définir les valeurs énergétique respectives il faut être mathématicien !

Pour déterminer le PCI sec à 20% d’humidité d’une livraison de bûches  procéder comme suit :
Poids contrôlé du stère/m3 ou map livré x 3915 kWh/tonne (sous réserve d'être sur qu'ils soient à 20% d'humidité …)  = Poids contrôlé x kWh/tonne ci dessus

Pour comparaison le PCI du bois vert est de 1609 kWh/tonne soit un coefficient de 0,41 !

Cela porte le stère de bûches vertes acheté 60 € livré (prix moyen), à plus de 146 € …s’il était vendu à la calorie produite et à la tonne !

Le bois SEC n’est donc pas cher car ce sont bien les calories délivrées qui chauffent et non la fumée, caractéristiques bien connues du bois vert!

13/ ‘Avant d’acheter votre bois de chauffage et de comparer les différents prix proposés par les fournisseurs de bois de chauffage. Nous vous recommandons de vérifier les essences de bois utilisées ainsi que le taux d’humidité des bûches.

C’est par ces vérifications que vous ferez de réelles bonnes affaires.’

REPONSE de GRINDESEL

‘ Nous vous recommandons de vérifier les essences de bois utilisées ainsi que le taux d’humidité des bûches.’

OUI MAIS COMMENT ?!

C’est en fait plus subtil et plus compliqué à la fois !

C’est au FOURNISSEUR de délivrer les caractéristiques du produit qu’il vend et non l’inverse !
Pour ma part je souhaite que cela évolue le plus vite possible dans de sens . En attendant je vous conseillerais d’obtenir de votre fournisseur une facture portant les éléments suivants :

- POIDS LIVRE pour déterminer la densité des bûches et accessoirement le nombre de stères/m3 ou map livrées (on n’a pas encore trouvé mieux comme base de mesure!)

- Taux (MOYEN ) d’humidité du stère de bûches ou map (m3 apparent plaquettes) livrés sinon le contrôler vous même avant le déchargement via un micro onde (Méthode décrite sur ce forum).

- Si possible le PCI moyen livré…fournissant, à mon sens, une indication plus fiable du combustible en utilisant la méthode de L’ADEME !

a/ S’il s’agit de bûches (stères/m3) ou plaquettes (map) séchées artificiellement le PCI moyen annoncé sera en principe très proche de la réalité…

b/ S’il s’agit de bûches ou map annoncées ‘sèches à l’air’ le taux moyen sera à confronter avec un tableau indiquant les poids moyens au stère/m3 ou map.

Si les chiffres divergent de 10% : prudence. Au-delà : méfiance ! A plus de 30% d’écart : Craindre un ou des défaut(s) à identifier …avant d’accepter la livraison.

AUTRES FREQUENTES AFFIRMATIONS

' Notre bois de chauffage est vendu sec, prêt à être brûlé. Le séchage du bois de chauffage est effectué à l’air libre, pendant 18 mois environ. Grâce à notre savoir faire et à notre expérience, le taux d’humidité des bûches avoisine les 20% d’humidité.'

REPONSE

BLA BLA habituel…‘ Séchage à l’air libre, pendant 18 mois environ’ … Quelle garantie ?
‘ Le taux d’humidité des bûches avoisine les 20% d’humidité’. En MOYENNE ? Il ‘avoisine’…
‘Nous portons une attention particulière au respect de la longueur des bûches’ … Encore une occasion de (nombreux et justifiés) conflit(s) entre le fournisseur et le client!

PRECISIONS

La norme NF c’est + 5 - 5% d’erreur de longueur …Si l’erreur est toujours ou fréquemment inférieure ce peut être bizarre …5 % de longueur en moins c’est 5% de calories en moins soit un prix majoré d’autant ! De plus 5 % sur des bûches de 33 cm ne représente que 15 mm d'écart de longueur ou 25 mm pour du 50 cm ! C'est peu ! 25 mm sur 330 mm = près de 8% en moins !

GRINDESEL  Mai 2012 - Dossier contrôlé le 06 01 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
BOIS ENERGIE : BASES DE CONTROLE CALORIFIQUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparatifs logiciels de controle parental
» Applewood, la pomme... et le bois.
» Smiler. || Si je bois du Fanta, je suis fantastique ? 8D
» Coureurs des bois et Fusils rayés
» controle du volume avec la télécommande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: