BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FRENES: Comment gérer désormais leur exploitation ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: FRENES: Comment gérer désormais leur exploitation ...   Lun 5 Jan - 11:05

FRENES: Comment gérer désormais leur exploitation ...

...ET ON PLANTE QUELLE ESSENCE EN REMPLACEMENT DES FRENES ?!

BOIS ENERGIE : Comment assurer désormais leur GESTION SANITAIRE que ce soit sur pieds ou abattus ...bois énergie inclus ?!

Bonjour,

Je me suis rendu hier sur le site de ma plantation de frênes soit 6 semaines après avoir stoppé ma quatrième intervention de taille et formation de mi-Juillet, après avoir clairement identifié la présence de la CHALAROSE sur quasi l'ensemble de ma plantation de 2007 .

Je propose la synthèse suivante :

Compte tenu que l'aire naturelle des frênes est désormais quasi totalement contaminée par la Chalarose...

Que le problème que je souhaitais soulever était de stopper à 100 % des plantations qui perdurent alors qu'il aurait fallu les interdire dès les années 1990/2000

Que le choix économique actuellement conseillé semble être limité à n'espérer conserver, à terme rapide, qu'entre 5 et 10% de brins sains(!) de qualité de toute façon de faible valeur qui abondera nos stocks de bois énergie sans espoir de produire de la qualité 'avant un possible renouveau - d'ici un siècle' ?!

Qu'une alerte EPPO internationale avait été lancée dès 2007 et que coopérative et CRPF, averti à cette date de mes souhaits de planter cette essence, ne m'ont pas informée de ne pas faire ce choix avec, comme excuse, qu'ils n'avaient pas été eux mêmes informés par le trop compliqué (?!) système d'alerte mise en place depuis 1987 via le DSF …

Que les pépiniéristes et autres 'sous filières', sensées être concernées à différents titres n'auraient pas dû rester neutres sur le sujet sauf à vouloir préserver leurs intérêts personnels ...corporatistes.

J'en déduis :

Faut-il  raser, détruire (par le feu et sur site après abattage ?) les plantations atteintes pour cause de négligence caractérisée et replanter de l'acacia (?) ou se décourager  face à l'incurie de nos soit disant responsables ?

En l'attente qu'ils nous présentent d'éventuelles excuses plutôt que de chercher à repousser leurs responsabilités en déplaçant le problème sur la faute à pas de chance et les risques inhérents à toutes entreprises de plantations foestières (maladies – tempêtes ...absence de recherche personnelles d'informations préventives!)

Il faut imposer de toute urgence l'arrêt total des plantations de frênes encore envisagées sous peine de perte sèche et importante désillusion.

L'ONF a lancé unilatéralement ce 'conseil' à son personnel en 2012 , sans trop de garantie de véritables contrôle sur le terrain !  

Il faudrait surtout informer clairement les PROPRIETAIRES FORESTIERS PRIVES qui n'ont eu que la seule chance de faire partie de ceux ayant ouï dire ou lu sans consignes très précises, dans la presse ou lors de diverses réunions forestières, de la gravité de l'attaque…n'apprenant pas pour autant que de toute façon il était trop tard pour espérer sauver leurs plantations !

Il fallait donc stopper les plantations le plus tôt possible et cela bien avant 2007 ce qui n'a pas été fait!

Au cours de mon enquête personnelle j'ai appris que l'ONF (et autres professionnels) ont probablement contribués à disséminer plus rapidement cette redoutable maladie en commercialisant des bois de toutes qualités sur tout notre territoire voir en exporter sans vergogne (coupes conseillées, réalisées et commercialisées dans le Nord de la France et en PICARDIE en 2008/2009)...

L'INRA recommande désormais d'éviter cette opération mais 'en se limitant aux clients de proximité' (!) et de ne vendre que des bois secs'

Petit détail ?

Sachant que le frêne est une importante essence susceptible d'être consommée en bûches dans plus de 6 millions de foyers Français ...et auto consommé, pour l'instant, par au moins les 2/3 de la plupart de ces consommateurs dans leur grande majorité non avertis.

Le tiers restant , soit environ 2 millions de foyers 'officiels', consomme de l'ordre de 4 millions de stères de feuillus dont un certains nombre provenant de frênes …

Il aurait donc été souhaitable que ces bûches contaminées soient SECHES en VERT avant d'être livrées ? Aucune consigne officielle à ce sujet!

Sachant qu'environ 3000 producteurs de bois bûches recensés en France produisent et vendent en toute bonne foi ces stères désormais contaminés ajoutez-y ceux disparaissant en auto consommation (80%!) !

Cela permet d'imaginer l'impossibilité qu'il y avait d'éradiquer la Chalarose ...donc de stopper les ventes de plants!

Sachant que ne sont SECHES ARTIFICIELLEMENT que 5 à 6% des 3,5 à 4 millions de stères de feuillus toutes essences qui seront commercialisés sur l'année 2014 dont probablement 20 à 25% de frêne... ce judicieux conseil de ne plus consommer le bois ENERGIE FRENES autrement que SECHE ARTIFICIELLEMENT s'il ne réduira pas le risque de dissémination de la CHALAROSE- cette mesure arrivant trop tard- pourrait au moins avoir des effets positifs indirects  dans l'intérêt des producteurs comme des consommateurs de bois bûches

Vaste programme pour lesquelles une partie des budgets 'recherches' mériteraient donc d'être d'abord transférés sur des aides pour investir dans des équipements de communication susceptibles de retarder, voir stopper la diffusion des inévitables maladies …puis dans des séchoirs pour améliorer considérablement les qualités et confort d'utilisation du bois bûches. On serait ensuite peut être surpris de constater une réduction importante de la propagation des maladies sylvicoles !
!
MAIS AUSSI

Le développement du séchage artificiel, déjà pratiqué par obligation pour la fabrication de granulés permettrait de réduire la consommation de BOIS ENERGIE . Chacun peut en effet imaginer qu'humide celui-ci engendre pollution assurée et encrassement accéléré voir risque d'incendie.

Le constat de pollution du chauffage au bois perdure . Il est prétexte pour le dénigrer chez des particuliers encore trop souvent mal équipés d'appareils polluants (foyers ouverts !)... alors qu'ils sont de plus en plus nombreux à reconnaître que consommer des bûches réellement sèches est devenu techniquement incontournable ce qui explique l'importante augmentation des ventes de poêles ou chaudières respectueuses de notre environnement :

1/ Par construction et conception technique les nouveaux appareils  désormais proposés aux particuliers (poêles ou chaudières) ne savent plus consommer des bois humide.
2/ Alimentés avec des combustibles bois situés entre 20 et 30% d'humidité maxi... les normes Européennes de pollution sont respectées tout en réduisant le volume de bois consommé dans d'importantes proportions !


Curieusement, personne ne dénonce le concept des mégas chaufferies industrielles consommant d'énormes tonnages de bois énergie frais d'abattage, générant ainsi une énorme gabegie de nos ressources forestières tout en créant des problèmes de maintenance liés à leurs conceptions et au fait que leurs foyers ne résistent pas à un combustible trop sec...

Les gestionnaires des chaufferies industrielles regardent avant tout la marge dégagée en recherchant le plus faible coût du combustible. Les inévitables ruptures de charge engendrées par une obligation de sécher et stocker sont considérées comme étant trop coûteuses !

Personne ne sait encore obtenir de bons rendement avec un combustible bois ...humide ! Sécher un combustible bois dans une chaudière équipée d'un avant foyer ne fait pas baisser le volume consommé en entrée chaudière...

Il serait donc logique de freiner la prolifération des mégas chaufferies de ce type pour mieux alimenter les petites installations plus respectueuses de la ressource car conçues pour n'être alimentées qu'en bois sec ...

Aider à financer ce programme me semblerait réaliste plutôt que d'établir des constats sanitaires à budgets exponentiels, sans être inutiles, mais inexploitables par les hommes de terrain vu le temps d'incubation des maladies sylvicoles, dans une situation économique de plus en plus tendue.

Dans tous les cas consommer de la BIOMASSE SECHE, donc le BOIS, ne peut que contribuer à augmenter fortement le nombre potentiel de chaufferies BOIS de toutes puissances et réduire la pollution avant d'atteindre l'inévitable seuil de couverture par renouvellement naturel de notre couvert forestier avant de prendre le risque d'entrer en déforestation. Ca ne peut donc être que bénéfique pour notre balance commerciale !

L'anarchie semblant diriger les autorisations de création des mégas chaufferies mixé avec les délais de réalisation fait déjà craindre une situation de pénurie pour certaines régions ... Vu l'absence manifeste de partage des données remarquée même dans la gestion des maladies forestières on est en droit de craindre cette échéance !

Même si, globalement, notre pays est - globalement-  très loin de cette échéance le bon sens indique la bonne direction ...

Le BOIS EST RENOUVELABLE : Ça n'est pas une raison pour le gaspiller ...ou le faire voyager outre mesure !

GRINDESEL le 28 Août 2014

PS : 02 11 2015 : Aucune réponse reçue de la DSF et, à ma connaissance, aucune interdiction de planter des frênes ..!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
FRENES: Comment gérer désormais leur exploitation ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire apparaitre 'modérateur' dans leur message
» Comment faire pour les membres qui s'inscrivent valide leur adresse mail ?
» Comment classer les membres par rapport à leur nombre de points ?
» Comment empecher les membres de supprimer leur compte ?
» Comment faire pour que je puisse afficher un champ de profil uniquement au membres de notre forum ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: