BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CHALAROSE: les FRENES vont-ils DISPARAITRE ? PROBLABLE ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: CHALAROSE: les FRENES vont-ils DISPARAITRE ? PROBLABLE ...   Sam 2 Aoû - 22:26

Compléments d'informations en attente de contacts avec des propriétaires forestiers ayant constatés la même maladie sur leurs frênes, particulièrement ceux en ayant plantés depuis 2007.

La Coopérative forestière déclare n'avoir été informée de 'cette nouvelle maladie des frènes en Rhône Alpes' que depuis 2012! Elle ne serait pas encore très visible...ni même réellement identifiée!

Ayant de visu constaté les dégâts ce 31 Juillet, son technicien n'a pu qu'admettre qu'entre 2007 et 2010 , en l'absence de travaux il était difficille de tenter de faire un constat sanitaire sur une plantation de 3 ans et qu'ensuite, n'étant pas alerté, son propriétaire n'a identifié les premiers signes de la maladie qu'en 2013...

Le journal Rhône Alpes LE PROGRES annonce même ce 2 Aout 2014 que ROANNE AGLOMERATION et le SYRRTA 'du syndicat mixte d'aménagement de la rivière Rhins Rhodon Trambouzan et affluents' s'occupant de ses rives durant son passage dans les départements 69 puis 42, prévoient d'en planter fin 2014 sur la commune de LE COTEAU !

Bel exemple de coordination, d'information et de prévisionnel administratif.

GRINDESEL le 2 Aout 2014

PS Suite à intervention personnelle auprès du CRPF local il parait que le SYRRTA aurait abandonné le frêne ...Ils n'étaient pas, eux non plus, informés !



Dernière édition par GRINDESEL le Sam 31 Jan - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Les hommes de terrain 'en avaient entendu parler'...   Ven 8 Aoû - 12:02

DSF : DIRECTION SANITAIRE DES FORETS

Stratégie de surveillance de la santé des forêts …française en date du 21/04/2010

Quelques notes relevées par GRINDESEL sur leur site Internet . agriculture.gouv.fr/departement-de-la-sante-des-forets

‘ Les données de veille sanitaire permettent de travailler sur l’émergence ou l’évolution d’un problème (comparaison entre les relevés de deux années), sur sa présence, sa répartition son historique... ou constituent un système d’alerte permettant de mettre en place des protocoles de suivis plus fins et plus complexes lorsque le Département de la santé des forêts l’estime nécessaire.’

‘ Dans le cadre de mesures d’éradication, de sectorisation et de contrôles des zones vis-à-vis d’un organisme réglementé, le DSF met l’accent sur la qualité du géoréférencement de chaque observation.’
Aperçu de la mise en place de la surveillance du territoire du DSF par quelques exemples de plans de surveillance inscrits dans la stratégie en 2010

Le plan de surveillance destiné à éviter son introduction sur le territoire concerne les pépinières et les espaces verts publics, contrôlés par les SRAl, ainsi que les forêts, contrôléespar le DSF. Le plan concerne également les vergers à graine car le champignon se dissémine par les semences.

Chalara fraxinea
Chalara fraxinea est une maladie émergente du frêne qui créé des dessèchements de rameaux et des nécroses corticales. Cet organisme n’est pas réglementé mais le DSF a mis en place un suivi du front de la maladie. Il s’appuie sur des quadrats de 16 km x 16 km : un quadrat étant considéré comme contaminé dès lors qu’une observation positive a été réalisée sur le quadrat. Ces quadrats sont des unités d’observation et des outils de communication utilisés pour sensibiliser les utilisateurs et gestionnaires de frêne : il ne s’agit pas ici d’éradiquer la maladie mais plutôt de freiner sa dispersion en informant les professionnels. Le DSF met également en place un dispositif de suivi des dommages de la maladie par un réseau de placettes installé dans les zones contaminées.

GRINDESEL : Suit quatre cartes montrant clairement le développement très rapide de cette maladie d'abord dans l'Est puis le Nord de la France entre 2008 - à une date non précisée - et Janvier 2010.

Comme il est relevé plus haut ‘Cet organisme ( ?) n’est pas réglementé mais le DSF a mis en place un suivi du front de la maladie ‘

En 2007, date de ma plantation de 500 frênes, aucun système d’alerte ne m’est parvenu, autre que sous forme d’échanges informels courant 2010/ 2011, évidemment trop tard pour m’inquiéter et surseoir à plantation !

Il est clair qu’en découvrant dans l’Est de la France la présence de Chalara fraxinea en 2008 dans 30 placettes de 16 km x 16 km, la DSF aurait due, à mon sens, prendre la décision d’une alerte nationale mode de fonctionnement inclus dans ses statuts, cette maladie ayant démontrée sa gravité dès 1990 lors de la découverte de son ampleur en Pologne et sa rapide progression citée dans mon message précédent..

On peut penser qu’avant de découvrir clairement les signes de cette maladie elle était déjà présente sur notre territoire bien avant 2008.

La découverte des signes précurseurs n’était certainement pas évidente, même pour des experts !

Alors avant que les gens de terrain soient eux même alertés par l’une des innombrables circulaires qui nous inondent sous le moindre prétexte ceci explique probablement cela ? Ainsi fonctionne le monde moderne…

Quel temps se passe entre leur date de gestation et la mise en place de ces désormais incontournables 'circulaires' voyageant dans les services concernés et celle de l’efficacité souhaitée par leurs auteurs ?

Un certain temps …ici démontré parmi combien d’autres faits de vies maternées par une administration omniprésente ...mais déconnectée des réalités!

Hommes de terrain les gens des CRPF centre régionaux de la propriété forestières comme ceux, de moins en moins nombreux de l'ONF, attendent les autorisations d'annoncer de leurs supérieurs hierarchiques...

En 2008, que je sache, aucune mesure OFFICIELLE n’avait été prise pour empêcher Chalara fraxinea de franchir nos frontières…ou, au minimum ne recommandait de ne plus planter des frênes en attente de garanties sanitaires… alors que toutes les informations Européennes laissaient craindre son développement dès 1990 et qu'il aurait peut être fallu réagir plus tôt!

Les hommes de terrain 'en avaient entendu parler'...

GRINDESEL le 8 Aout 2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: CHALAROSE Réponse du journal Forêt de France et de GRINDESEL   Sam 25 Oct - 9:32

CHALAROSE Réponse du journal Forêt de France et de GRINDESEL

Luc Bouvarel
Directeur Général de la Fédération
"Forestiers Privés de France"

6 rue de la Tremoille
75008 Paris
tél : 01 47 20 36 32
fax : 01 47 23 38 58
courriel : luc.bouvarel@foretpriveefrancaise.com
site : www.foretpriveefrancaise.com

C’est avec attention et perplexité que je vous lis sur le problème sanitaire du frêne. La revue forêts de France a déjà parlé de cette maladie qui nous vient d’asie semble t il importée sur un plant d’ornement en Pologne et ensuite cela a été la vague déferlante.
Cela peut rappeler la maladie des ormes si ce n’est que les vecteurs ne semblent absolument pas les mêmes, mais le résultats risquent de s’en rapprocher quoique nul à ce jour en à la certitude.

Je vous trouve mais c’est votre façon de voir et de faire très négatif pour ne pas dire agressif vis-à-vis du DSF, des chercheurs, des techniciens des crpf et de qui d’autres …
Lorsque la maladie ou plus tôt les premiers signes de dépérissements ont été signalés les personnes en chargent de cette surveillance qui n’ont pas forcement la connaissance de tous les pathogènes surtout lorsqu’ils viennent d’ailleurs ont observé ce que vous avez observé, ont transmis au laboratoire de pathologie forestière de l’INRA des échantillons afin d’identifier l’intrus. La chose a été faite puisque vous en avez le nom mais le sujet ne s’arrête pas là. La question qui subsistait et subsiste encore partiellement est quel est le cycle de cet intrus afin d’approcher une lutte possible ou en limiter la dissémination et là les choses se corse sans que ce territoire français y soit pour quelque chose !

Alors qu’elle communication faire :
Plusieurs solutions informer urbi et urbi induire une récolte anticipée apporter des volumes importants sur le marché pour l’enfoncer un peu plus à un moment ou il n’était pas brillant pour cette essence ou suivre de façon annuelle l’évolution et l’extension de la maladie, c’est cette dernière décision qui a été prise et je m’en excuse nous avons oublié de vous y associer !!!
Donc des consignes ont été données aux pépiniéristes aux acteurs qui plantaient ou conseillaient des plantations peu nombreuses du fait d’autres évènements dont nous pourrions parler si vous le souhaitez.
Vous posez la question combien de frêne vendu sur la période 2012-2013 le chiffre officiel : 122 422 plants soit 26% de moins que dans la période précédente soit environ 82 ha de plantation sur 16 millions d’ha (0,0005% de la surface) faut il interdire de planter cela ? je fais partie de ceux qui croit encore à cette essence et j’en ai personnellement planté 1ha il y a trois ans et je vais le éduquer en favorisant l’apparition d’autres essences aulne, chêne,… voir je vais les introduire à suivre et si je ne fais que du bois de chauffage j’espère que son prix va encore augmenter pour couvrir au moins mon investissement.

Vous parlez de maladie faut il encore planter des pins, le pins laricio avec le problème de la maladie des bandes rouges voir les pins en général avec le risque nématode déjà présent au Portugal ?

Soyons optimiste et essayons plus tôt d’avoir un discours cohérent entre nous à l’amont sans pour autant être des bénis oui oui.
Je vous livre quelques documents en ma possessions mais que vous devez avoir
Bien cordialement et heureux d’avoir pu échanger dan cette période de très relatif calme

REPONSE DE GRINDESEL à Luc BOUVAREL

Venant du Directeur Général de la Fédération des "Forestiers Privés de France" votre réponse m’interpelle sérieusement !

Je ne me suis pourtant pas trompé d’adresse. Mon grand âge ne m’autorise pas, j’en conviens, à rester vert dans mes propos surtout en dehors des gens que je côtoie en général et qui s’y sont habitués au point de s’en amuser. Il est vrai que dans les bois contracter des maux de reins y est plus fréquents qu’à Paris. Par économie les courbettes y sont donc déconseillées et cela m’a toujours convenu.

Je pensais lui avoir bien transmis mon inquiétude de propriétaire forestier étonné de réaliser le monde qui sépare les chercheurs exempts du risque de chômage depuis la nuit des temps et les travailleurs, habitués à compter.

L’étonnant, impressionnant et prestigieux listing des organismes s’occupant du contrôle et de l’étude de la santé de nos forêts, de la mise en statistiques de toutes les données récoltées, de la contribution aux honorables travaux des confrères en terme de prospective sur les thèmes à la mode, de leurs participations à des colloques et échanges Européens, constaté que leurs contributions y sont ‘particulièrement appréciées …bien qu’on n’y parle pas Français’, impressionne l’homme des bois que je suis et enrichi mes (très) faibles connaissances scientifiques.

En un mot je devrai être rassuré par tant d’attention et de compétences théoriques mais réelles et respectables.

Avec encore quelques années de patience la montagne que j’ai tenté de soulever devrait donc d’après vous accoucher …d’une souris sinon de bois énergie premium et GRINDESEL ne mériter que la désapprobation générale pour s’être permis de s’étonner que ses frênes risquaient de ne pas mourir en bonne santé après avoir appauvri mon pécule !

Et bien non, j’ai décidé de rester un homme libre de ses pensées, de ses propos et de ses actions.

J’estime que défaut d’information il y a eu au moins dès 2007. J’espérais que vous l’auriez admis sinon compris

Vu votre position je pensais même faire de vous un éminent défenseur de ma position quitte à en éliminer la teinte verte qui devrait pourtant vous plaire et que j’avais cru déceler avec plaisir dans certains de vos éditoriaux.

Je souhaite en effet faire valoir mon droit d’homme de terrain à ‘exigence de compétences’ à celui qui, à mon humble avis, en a manqué …dans son intérêt et, charité bien ordonnée commençant par moi-même et mes plus proches semblables qui ont déjà ou vont découvrir CHIALARA chez eux, espérer ne plus avoir à le redire, voir même l’écrire.

Car je me doute bien que ce n’est pas vous qui avez bloqué cette juste information due à tout lecteur de votre très intéressante revue ?

Je ne souhaite pas mourir en mauvaise santé comme mes frênes. Comme l’un de mes amis et, comme vous, éminent forestier, je suis encore debout et je souscris totalement à son éthique :

Il m’a aimablement écrit récemment sur le sujet CHALAROSE: ‘Comme j’ai toujours assumé mes prises de position et que par ailleurs, même dans l’exercice de mon métier, mes employeurs ont toujours eu l’intelligence de me laisser exprimer mes positions en décalage, je n’ai aucune réserve à formuler sur la reprise de mes propos.’

Son nom ? Bernard PALLUET fils et arrière petit fils de scieurs du Beaujolais.

GRINDESEL le 21 08 2014


PS
Je m'étonne de certaines de vos informations :

- Relatif aux frênes vendu sur la période 2012-2013 le chiffre officiel : 122 422 plants soit 26% de moins que dans la période précédente soit environ 82 ha de plantation sur 16 millions d’ha …
Le frêne se plante à 1492 plants/ ha ? La COFORET a planté chez moi sur la base de 500 plants pour 1 ha 10 ca...Je pense que ce serait plutôt le bon chiffre ?
Je déduis de votre chiffre de 122 422 plantation sur 2012/2013 soit 1 an (?) que plus de 1 million de plants de frênes aurait été vendus – donc plantés – entre 2007 et 2014 ! Ça n'est pas une bagatelle ! Sauf erreur de ma part cela représenterait un budget de plus de 22 M d'euros travaux d'entretien et de taille inclus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Chalarose du frêne - CRPF :Le meilleur site au 12 06 2014 ?   Sam 25 Oct - 10:00


Sujet: Chalarose du frêne - CRPF :Le meilleur site au 12 06 2014 ? Lun 25 Aoû - 19:26

La Chalarose du frêne - CRPF

www.crpfnorpic.fr/.../186-quelles-perspectives-pour-le-frene-en-nord-pa...

Quelles perspectives pour le frêne en Nord-Pas-de-Calais-Picardie après l'émergence de la Chalarose ? Le tout premier foyer de « Chalarose » ou « maladie de dessèchement des pousses du frêne » en .... Mise à jour le Jeudi, 12 Juin 2014

Félicitations pour ceux qui ont construit cet excellent documentaire ...mais oublié d'informer les propriétaires forestiers qu'il ne fallait plus planter des frênes en temps utile alors que toute notre politique forestière devrait être orientée vers la recherche de la qualité des grumes et non vers le volume de BOIS ENERGIE pour lequel le volume actuellement disponible n'est pas la priorité actuelle!
De ce fait ce poste va certainement augmenter...
Ca n'était pas mon objectif. Je pose simplement la question suivante : Qui est responsable de ce CATASTROPHIQUE et COUTEUX déficit d'information ?

GRINDESEL 26 08 2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHALAROSE: les FRENES vont-ils DISPARAITRE ? PROBLABLE ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHALAROSE: les FRENES vont-ils DISPARAITRE ? PROBLABLE ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résolu => Comment faire disparaitre la souris?
» Faire disparaitre les bordures du fond de tête
» Sous le titre du forum comment faire disparaitre "moderateur" et les pseudos
» Nouvel Admin mais comment faire disparaitre le niveau d'alerte (voir photo)
» Mon Forum est menacé de disparaitre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: