BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GRANULES : Désormais on en importe en France ...(2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: GRANULES : Désormais on en importe en France ...(2012)   Mar 27 Mar - 11:08

LECTURE RAPIDE

La médiatisation effrenée orchestrée autour des granulés n'a fait qu'aggraver ce problème au fil des ans et malgré la progression des tonnages produits en France...L'achat d'appareils consommant du granulé est quasi devenue une mode. Ceci n'enlève en rien à la qualité du combustible.

Seul problème :

Désormais on importe des granulés en France et ça n'est pas près de changer! Pour que ça change il faudrait inventer une machine à écorcer les petits diamètres de bois ...à un coût d'achat machine puis coût de production raisonnables! Seules les papeteries en possèdent ...  

LECTURE COMPLETE

Merci aux personnes qui m’apportent directement ou indirectement leur soutien, professionnels du bois/ créateurs d’entreprises ou confrères commercialisant d’autres marques de matériels que ceux que nous diffusons.

Via certains forums, ma participation à diverses réunions professionnelles, certains droits de réponses qu’ont bien voulu m’accorder certains journaux, je tente d’intervenir pour faire connaître ‘ma vérité professionnelle’.

Face aux habitudes acquises en matière de chauffage au bois, ça n’est pas facile ! Avec les autres énergies, c’est du pareil au même : Il faut toujours se méfier des phénomènes d’accoutumance !

Certains consommateurs de bois bûches ne réalisent pas encore qu’avec les technologies actuelles d’alimentation automatique de granulés ou de plaquettes, la corvée de bois n’est plus qu’un mauvais souvenir! C’est encore un plaisir de faire une flambée dans une cheminée ouverte ou fermée.

Ca l’est moins quand on se chauffe encore à 100 % et 200 ou 250 jours par an en se coltinant les bûches, même si l’on n’assure pas, ou plus, soit même l’exploitation.

GF SERVICES commercialise des chaudières à granulés et à plaquettes SOMMERAUER LINDNER, haut de gamme Autrichien. Pourquoi ?

Elle le fait avec un avantage (ou désavantage ?) sur la plupart de ses confrères : celui de ne pas craindre d’alerter les clients potentiels sur les difficultés d’approvisionnement actuelles – qui perdureront probablement …- du combustible granulés appelés aussi pellets.

Ils sont de nature totalement différents de ceux concernant les bûches et les plaquettes. A chacun de juger ...Le fuel est salissant, le gaz...part et peut vous envoyer en l'air : le bois ...embaume surtout si vous choisissez ...l'essence!

En effet, tant en terme de disponibilité sur le marché qu’en prix, le combustible bois granulé fait des bonds comparables au fuel ou au gaz. A ce jour nous sommes sur un prix au kW d’environ 30/40 % supérieur à celui des plaquettes… malgré un PCI inégal : 10/15 contre 25/30!

En 2015 le différentiel du coût en centimes d'€/kWh PCI se creuse : il a dépassé le double de la PLAQUETTE et des BUCHES ...tout en s'alignant presque avec le gaz : 6,45 contre 7,16 € (+11 %) le fuel étant à 8,83 € (+ 37%) :
Source : Pub Propellet parue dans LE MONITEUR de Février 2015 .

Lors des débats sur les forums, journaux de tous bords ou réunions sur le BOIS ENERGIE, thème à la mode, la plupart des intervenants mettent en valeur :

- 1/ le faible taux d’humidité des granulés (10/15%) sans trop parler des plaquettes !
- 2/ leur fiabilité en leur opposant ‘les risques de mauvaise granulométrie des plaquettes …’
- 3/ leur volume 4 fois inférieur… et leur facilité de livraison et de manutention …comparé ‘aux contraintes de stockage des plaquettes’ !

- Jusqu’à ces derniers mois, rares sont les intervenants exprimant leur opinion sur les avantages et inconvénients entre granulés et plaquettes, tous les deux combustibles écologiques pourtant issus du même matériaux : LE BOIS.

- Pourquoi les médias, voir certains décideurs, ne mettent en valeur que le produit soit disant innovant : les granulés

- A ces curieux défenseurs du bois et d’une écologie dirigée, GF SERVICES répond ce qui suit :

- 1/ Il n’est pas impossible d’obtenir le même taux d’humidité avec des plaquettes, il suffit d’un peu de temps, de l’air et du soleil. Le séchage des plaquettes semble poser beaucoup de questions ‘aux spécialistes’ ou ‘fanas des colloques’.

- En corollaire ce poste inquiète donc inutilement les consommateurs potentiels! Est ce raisonnable, pour les gens du bois si tant est que ces intervenants en fasse vraiment partie, de couper la branche sur laquelle ils sont assis ?!

- GF SERVICES expose sa méthode simple pour obtenir des plaquettes suffisamment sèches pour alimenter sa propre chaudière à plaquettes de 65 kW.

- D’autres solutions, également simples, peuvent être mises en œuvre.

- Vu les prix actuels de la plaquette, le particulier a quasiment intérêt à se faire livrer celles ci par un professionnel ce qui lui permettra de se dégager de certains soucis. C’est bien ce qu’il fait quand il se chauffe avec les autres énergies ?!

- Discutons en et dédramatisons ce problème BOIS qui n’en n’est plus un, ou rarement ! De toute façon, il est inutile de s’échiner et de dépenser inutilement de l’énergie quand on peut s’en dispenser:

A moins de 30% de taux d'humidité la plaquette est un combustible PARFAIT, sans soucis et continuant de sécher en silo si celui ci est bien conçu!

- Aucun besoin de posséder une ligne de production industrielle livrant sans possibilité de discuter, avec actuellement à peine une vingtaine de producteurs qui ne seront probablement que quelques uns d’ici 5 ans après les inévitables concentrations imposés par ce genre de fabrication.

- Les innombrables revendeurs distributeurs de granulés, cherchant à faire ‘du blé’ sur ce produit à transports au long cours habituels ne sont pas là non plus pour moraliser la filière!

- Les vendeurs de poêles ou chaudières à granulés, défendent malgré tout la vente de leurs produits et précisent, par la voie de leur président et autres vendeurs, ce qui suit :
- La France n’aurait consommée, en 2005, que 20/30 000 tonnes de granulés alors qu’elle en aurait produit 70/80 000 tonnes. Ceci accréditerait l’idée que nous ne pouvons être en situation de pénurie …

- Pourrait il, par exemple, nous préciser les tonnages exportés sur l’Italie et ailleurs ? Les raisons de cette exportation … Les tonnages importés … Les qualités reçues …et son avis de pro sur les ratés de la filière ?

- Je passe sous silence les diverses contre vérités assénées par le vendeur de chaudières à granulés à l’acheteur hésitant entre le choix d’une chaudière à granulés ou à plaquettes! Ce vendeur est généralement complètement ignorant des spécificités de la filière bois.

- Pour lui, granulés et plaquettes : c’est kif kif !

Certains ‘bons vendeurs’ sont même parvenus à convaincre de la rentabilité d’une chaudière à granulés dans un pavillon de plus de 200 m2, sans se poser de question quant à la possibilité ou non d’implanter un silo à plaquettes dans ou hors la construction !

- Il est désormais de notoriété publique qu’un certain nombre d’heureux consommateurs de ce merveilleux combustible renouvelable s’est trouvé en rupture de stock cet hiver 2005/2006 …et à nouveau en 2006/2007 !

La médiatisation effrénée orchestrée autour de ce combustible n'a fait qu'aggraver ce problème au fil des ans et malgré la progression des tonnages produits en France...L'achat d'appareils consommant du granulé est quasi devenue une mode. Ceci n'enlève en rien à la qualité du combustible.

Seul problème :

Désormais on importe des granulés en France et ça n'est pas près de changer! Pour que ça change il faudrait inventer une machine à écorcer les petits diamètres de bois ...à un coût d'achat machine puis coût de production raisonnables! Seules les papeteries en possèdent ...

GRINDESEL Dossier monté en 2005 et validé à nouveau le 26 02 2015




Dernière édition par GRINDESEL le Jeu 26 Fév - 20:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: SUITE D'UN DEBAT QUI NE DEVRAIT PAS AVOIR LIEU ...   Mar 27 Mar - 11:08


- Personne n’est capable, à ce jour, de nous préciser l’importance du parc national actuel ou la consommation prévisionnelle 2007/2008 en poêles et chaudières à granulés !

- Ce ne sont pas les 2 ou 3 usines supplémentaires ou augmentation prévisionnelles de production de certaines cette année, déduction faite de ce que certains fabricants Français exportent en se gardant bien de le chanter sur les toits, qui vont changer la donne !

- Même si d’autres usines sortent rapidement de terre ou prendraient elles leur matière première : la sciure ?

- La fiabilité des granulés est mise en avant en lui opposant celle des plaquettes. Il s’agit d’un faux procès, digne du corporatisme exacerbé qui règne dans les diverses activités de première transformation du bois en France.

- Le granulé est un excellent produit bois (en fait un sous produit du bois), calibré, sec et le restant sauf entreposage à l’humidité, fluide, autorisant donc une alimentation simple et automatique de l’appareil de chauffage.

- Il ne peut être MALHEUREUSEMENT produit qu’en unité industrielle et non au kg et à bas prix comme l’espère certains utopistes rêvant d’en fabriquer dans leur cuisine.

- Il faut par contre fiabiliser l’approvisionnement de ces unités en sciures et là, à mon sens, est le problème! Je fournis quelques informations sur ce point par ailleurs sur ce forum …

- N’en déplaise à quelques politiciens ou économistes prêts à tout pour inaugurer des usines ou noircir des études bidons aux fins de s’occuper!

- La plaquette issue de bois bruts pouvant être de toutes essences et non uniquement de résineux, comme l’affirment certains, n’est pas, en effet, un produit ‘calibré’ à la perfection. Et alors ?!

- Faut il pour autant en faire un ‘fromage’ ?! Les tolérances de granulométrie, variables suivant différents critères qu’il serait trop long d’énumérer ici, bien que ce serait très intéressant, sont larges. Il est rare, en 2006, de se trouver confronté à un problème à ce sujet.

- Si cela est le cas la réponse sera une explication technique logique à une application illogique soit au niveau du choix du broyeur soit au niveau de la chaudière…

- Si le lecteur de ce message le souhaite il peut me téléphoner ou faire une visite sur notre site de production et rencontrer mon fils et autres collaborateurs. Ce pourra être le sujet d’un autre débat, celui-ci carrément technique et de visu, face aux matériels en action!

- C’est une désinformation que de sous entendre constamment que ‘la granulométrie’ des plaquettes est ‘difficile à maîtriser ‘ et ‘provoque des blocages fréquents des vis d’alimentation des chaudières à plaquettes automatiques’!

- Ca n’est pas parce que certaines marques de chaudières présentent des lacunes à ce sujet ou que certains fournisseurs de plaquettes ‘font n’importe quoi’ (sont ils des fournisseurs de plaquettes forestières ou des fournisseurs de ‘bois broyé dans des broyeurs à marteaux’ ?) qu’il faut généraliser et mettre l’opprobre sur toute une filière de fournisseurs sérieux dans leur immense majorité.

- De toute façon, après un premier incident, le consommateur de ces dites plaquettes, ayant au départ recherché un prix bas plutôt qu’un fournisseur sérieux se rapprochera rapidement de celui-ci!

Certains ont parfois besoin, ou le goût, de faire eux même leurs propres constats… Ils ont tellement été brimés de ne pouvoir creuser un puits de pétrole dans leur jardin…et font tellement peu confiance aux professionnels sensés, à leurs yeux, les truander!

- Si tel était le cas ceux-ci seraient eux aussi aux 35 heures et ne rouleraient pas dans leurs tracteurs d’occasions! Autre débat !

- Le bois étant un matériaux hétérogène il n’est pas possible de produire des plaquettes rigoureusement calibrées, comme continuent de l’affirmer certains bavards n’en n’ayant jamais produit !

- Comme pour tous les produits il faut savoir régler la machine ( couteaux - contre couteaux et autres réglages) et bien choisir, en l’occurrence, le BROYEUR et LE BOIS.

- L’important, c’est que les plaquettes ‘passent dans le système d’alimentation de la chaudière’… Le reste n’est que littérature et bavardage inutile !

- Et c’est là ou se situe la différence entre la chaudière X ou Y et le fournisseur Dupont ou Durand!

- LE VOLUME des GRANULES EST ' 4 FOIS INFERIEUR PAR RAPPORT A LA PLAQUETTE’ ET LEUR FACILITE DE LIVRAISON ET DE MANUTENTION …

- La réponse est simple et n’a rien à voir avec la fiabilité de l’un ou l’autre des combustibles.

Pour un utilisateur de chaudière à plaquettes de qualité (comme c’est le cas des SOMMERAUER LINDNER) le consommateur qui a des ennuis avec ses plaquettes est un consommateur qui refuse des évidences réversibles.

Ceci est démontré ci-dessus. A défaut de l’admettre il suffit de bien vouloir venir constater sur site.

- Les GRANULES sont intéressants, malgré le coût élevé du kW, pour les puissances inférieures à 25 kw. Son COÜT DE FONCTIONNEMENT est quasi comparable à celui du fuel à la différence qu’il s’agit d’un combustible écologique.

- Par leur facilité de mise en œuvre et la possibilité d’un faible volume de stockage ceci est parfois un avantage. Ils peuvent être livrés avec un camion souffleur (équipement fréquent pour leur livraison en vrac, comparable à celui utilisé pour la livraison des aliments pour le bétail, utilisable aussi pour les plaquettes nécessitant un équipement adapté et plus coûteux , encore très rarement utilisé en France) pour les cas ou le livreur ne peut pas s’approcher du lieu de livraison .

- Ce combustible convient bien aux habitations individuelles de surface inférieures à 160/180 m2 (chaudières) ou à des appartements (poêles), sous réserve de pouvoir stocker une certaine quantité de sacs de 15 ou 25 kg dans l’appartement ou la cave.. .

- Les PLAQUETTES sont intéressantes pour d’autres raisons. - Entre autres: Le produit de base peut être fourni par le consommateur

- 1/soit sous forme de bois bruts soit sous forme de plaquettes,

- 2/ par acquisition d’un broyeur, d’un tracteur… ou intervention d’un artisan, d’une Cuma ou coopérative forestière, d’un agriculteur local ou régional bien équipé…

- 3/ Plus simple et sans tracas, il peut aussi se les faire livrer en contrôlant la qualité de son fournisseur ou en la faisant valider par le fournisseur de sa chaudière.

- Les fournisseurs potentiels sont maintenant relativement nombreux, acceptent de se déplacer, les coopératives forestières couvrent tout le territoire Français. Les sources d’approvisionnement sont donc désormais ou potentiellement multiples et variés, locales ou régionales, disponibles et constamment soumises à concurrence par leur diversité et disponibilité du ‘produit de base’:

Le bois sous toutes ses formes et de multiples provenances!

- Toutes les essences de bois brûlent ! Je dis souvent : peu importe leur pouvoir calorifique comparé entre essences : Les combustibles BUCHES OU PLAQUETTES offrent un cout calorie deux fois inférieur à celui des granulés ...fin 2014 !

- Gagner quelques euros sur une livraison est il plus important qu’assurer son approvisionnement en augmentant le volume consommé de plus ou moins 10% !? Certainement pas! Donc cessons de discuter du   des bois !

- La logistique de mise en œuvre et le volume minimum pouvant être jugé ‘de précaution’ nécessite une pré étude d’implantation plus pointue que pour une installation ‘à granulés’. Il est certain qu’installer une chaudière à PLAQUETTES de BOIS ne se décide pas à la légère. Comme tout achat de qualité ...

- Elle ne pose que des questions logiques et de bon sens. Son choix est idéal pour un pavillon ou local à partir de 170/180 m2, et beaucoup plus, évidemment.

- Il importe, par exemple, de vérifier si ce pavillon est facile d’accès pour une remorque ou un camion, si le terrain ou le sous sol duquel on peut créer un silo de stockage répond à certains critères simples…

- Le débat avec un spécialiste du produit plaquette est donc souhaitable…exemple GF SERVICES maîtrisant la fabrication des plaquettes en vendant des broyeurs de 13 à 1000 cv et en en assurant la mise en service.

Connaissant parfaitement cette filière forestière et les fournisseurs nationaux et chauffant ses locaux avec une chaudière à plaquettes, de même que l’un des deux fils, OLIVIER.

- La connexion de la chaudière, à granulés ou à plaquettes, sur votre réseau de chauffage – radiateurs, planchers chauffant, ballon d’eau chaude, piscine ou jacuzzi etc– de par la fréquente complexité du réseau et la spécificité des produits, demande souvent le partenariat d’un chauffagiste local ou régional en partenariat avec le fournisseur de la chaudière.

La encore GF SERVICES a noué ce type de partenariat et formé, ou va formé elle même, un réseau de chauffagiste spécialisé en constante évolution.

- Les autres questions pouvant se poser quant à ce grand débat opposant ces deux technologies en combustibles BOIS nous paraissent simples.

- Pour GF SERVICES, il n’est pas questions de dénigrer, il est question d’informer, de communiquer nos connaissances, débat à nos yeux trop souvent mal engagé car basé essentiellement sur le coût de l’installation, des réactions épidermiques déplacées voir une certaine incompétence de certains acteurs!

La curieuse pression d’un lobbying de dénigrement d’un produit jusqu’à ces dernières années réputé chasse gardée des industriels panneautiers et papetiers, combiné avec l’action désordonnée de certains amateurs prétendant parler, sur les forums ou autres, au nom des professionnels - comme toujours certains travaillent pendant que d’autres ‘causent- a opposé les deux solutions, ce qui nous parait être un non sens car elles ne s’adressent pas au même ‘consommateur’.

- Quant au bois bûches, leader Français en installation de production de bois bûches haut de gamme, GF SERVICES est OK avec le ‘bois plaisir’ mais beaucoup moins avec le ‘bois chauffage manipulé à la main’ surtout quand on est près de la retraite ou que l’on dispose de ‘certains moyens’, par exemple d’une capacité de calculer le retour sur investissement de chaque solution ce qui sous entend une certaine capacité à investir.

- Il ne s’agit pas des mêmes produits ni des mêmes utilisations, ni des mêmes clients.

Ca n’est pas une raison pour ne pas ‘tirer la qualité et le conseil du choix des matériels vers le haut’ :

Machines de production comme machines de consommation. Il faut donc faire la promotion des … trois solutions!

- Voilà pourquoi GF SERVICES a fait ce choix de parler vrai. Car elle sait de quoi elle parle ! Après, à chacun de faire de la prospective économique !

- Le combustible bois, le kW heure ‘bois’ va-t-il augmenter plus vite – ou au même rythme- que les autres combustibles ?

Même si cela était le cas , ce dont je doute pour de sérieuses raisons professionnelles, le différentiel sera toujours présent. Le prix restera donc largement favorable! La marge est déjà grande!

- Les volumes disponibles sont énormes : il ne manque qu’un peu de bras, de volonté, de bon sens et d’une meilleur dose du sens de l’économie pour les exploiter!

Le CHAUFFAGE PLAQUETTES est trois fois moins cher en fonctionnement que le fuel ! Il est tout aussi confortable. Et quel plaisir de sortir le soir de chez soit en humant le fumet d’un véritable feu de bois!


GRINDESEL dossier monté en 2006 puis validé à nouveau avec quelques mises à jour le 26 02 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
GRANULES : Désormais on en importe en France ...(2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème de mise à jour de CN Europe NT V9 vers CN Europe NT 2012.20
» G-AMV 2012
» la cuvée 2012 (SUJET CLOS )
» Carte 2012.4 et JCV pour Nüvi 50
» [Terminé] Panda Internet Security Pro 2012 gratuit pendant 6 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: TRIBUNE LIBRE GENERALE SUR LE BOIS ENERGIE :: Tous sujets concernant cette filière-
Sauter vers: