BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un projet de (méga) chaufferie bois pour MONTBRISON 42

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Un projet de (méga) chaufferie bois pour MONTBRISON 42   Lun 19 Nov - 18:35

PRECISION

Le projet de CHAUFFERIE BOIS à MONTBRISON avec un important réseau de chaleur faisant l'objet de ce dossier sur le point d'être adopté en 2012 aurait finalement été abandonné par la nouvelle municipalité ...et l'action de certains groupes de pression locaux.

GRINDESEL était intervenu en fin de parcours en s'étonnant du fait que l'option d'installer plusieurs mini chaufferies modulaires, moins dérangeantes pour l'environnement et probablement moins couteuses une fois le réseau envisagé terminé ...n'avait pas fait l'objet d'un appel d'offre ...

La solution BOISCOMPACT pouvant être proposée - entre autres- par la société GF SERVICES basée dans le même département 42 lui avait semblé possible sinon pouvoir apporter des solutions positives aux inquiétudes des riverains ...


CE PROJET REDEMARRERA PEUT ETRE UN JOUR SUR CES BASES ?

Un projet de (méga) chaufferie bois pour Montbrison 42 :
 
REFLEXIONS GENERALES .
 
Source :
Un projet de chaufferie bois pour Montbrison sur zoomdici.fr
www.zoomdici.fr/.../Un-projet-de-chaufferie-bois-pour-Montbrison-id124973.html - En cache
29 oct. 2012 ... Après avoir écarté les autres énergies renouvelables, la municipalité de Montbrison a donc opté pour la création de chaleur par la combustion ...
 
CONDENSE (500 mots maxi ...) message déposé par GRINDESEL ce jour sur le site ci dessus
 
Une méga chaufferie BOIS ENERGIE consommant un combustible insuffisamment sec voir souvent vert se traduit, à mon sens, par un étonnant gaspillage de la ressource!

Conforter l’idée d’une telle pratique maintient l’image d’une fiabilité aléatoire du BOIS ENERGIE alors que, SEC, il délivre un PCI très supérieur … tout en réduisant d’autant le volume consommé
.

Par ailleurs adopter plusieurs mini réseaux de proximité plutôt qu'une seule méga chaufferie  n’offrirait que des avantages. Alternative proposée par GF SERVICES et son concept de CHAUFFERIES MODULAIRES PRETES A POSER BOISCOMPACT .
 
DEVELOPPEMENT DU POINT DE VUE DE GRINDESEL
 
Ce type de méga chaufferie BOIS ENERGIE consommant trop souvent un combustible insuffisamment sec voir souvent vert, qui plus est parfois livré avec des feuilles ou des aiguilles n’ayant pas eu le temps, comme il se doit, de retourner au sol forestier, se traduit par un étonnant gaspillage de la ressource pouvant atteindre la moitié du tonnage consommé !
 
Conforter l’idée d’une telle pratique auprès de très nombreux foyers qui ne prêtent pas eux-mêmes  toujours l’attention qui conviendrait au séchage de leurs combustibles bois (bûches ou plaquettes) maintient l’image d’une fiabilité aléatoire de ces deux combustibles alors que, SECS, ils peuvent délivrer un pouvoir calorifique pouvant atteindre le double …

De plus en réduisant d’autant le volume consommé, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour notre patrimoine forestier et le développement bien compris de la principale énergie renouvelable nationale.

Avant de produire des calories, un bois trop vert doit éliminer l’eau qu’il contient. Ce mode regrettable d’utilisation du BOIS ENERGIE, tout en pénalisant le consommateur en termes de confort et d’économie potentiellement sous estimées, contribue à polluer l’atmosphère et encrasser les conduits et la chaudière ...donc augmenter le poste entretien de la chaudière !

Ainsi se développent des contre vérités regrettables.
 
Il est reconnu que le chauffage au bois ne pollue pas (pas plus que tout autre combustible) lorsqu’il est consommé SEC !
 
Le législateur sait que les mégas chaudières consomment trop souvent des combustibles de bois susceptibles de rejets atmosphériques importants.

Pour cette raison, sur les chaudières de plus de 300 Kw, la présence de filtres sophistiqués et coûteux engendre divers surcoûts d’entretien. Interventions durant lesquelles ils peuvent perdre tout ou parties de leur efficacité.
 
Vu l’importance de la puissance de certaines chaudières industrielles, en très peu de temps de ‘fonctionnement défectueux’, leurs rejets atmosphériques nocifs peu représenter l’équivalent de combien d’appareils de chauffage qui ne sont plus aux normes actuels
 
La mise en place de mégas chaufferies consommant un combustible de mauvaise qualité énergétique , parfois associées à des centrales de cogénérations gigantesques , financées par EDF rachetant l’électricité ainsi produite à un prix supérieur à son propre prix de vente : voir petite ligne spécifique sur chacune de vos factures !
 
Cette pratique industrielle de consommer des bois VERTS se traduit donc par une sur exploitation totalement ECO…illogique de la ressource BOIS ENERGIE nationale.
 
Elle se fait au détriment d’une utilisation raisonnée de nos ressources BOIS ENERGIE qu’il serait logique disons même éco…logique, de réserver en priorité au bénéfice des particuliers et à des projets étudiés plus finement en terme d’acceptabilité économique, social et environnemental.
 
Faudra-t-il encore une fois attendre une situation ingérable pour voir le BON SENS guider les décisions de nos dirigeants, grisés par l’inflation des subventions et la folie des ‘grandes réalisations’?

Les médias commencent même à nous parler de certains chercheurs travaillant sur la chimie du bois, la production de carburants …de nouveaux composants !

Face à cette mégalomanie politique certaines régions forestières auront de la peine à suivre la demande !

INSTALLER UNE MEGA CHAUFFERIE ET UN RESEAU D'EAU CHAUDE EN VILLE ENGENDRE DES CONTRAINTRES MULTIPLES ET  DE LONGUE DUREE
 
La mise en place d’un méga réseau de chauffage implique des travaux de voirie de longue durée, parfois destructeurs pour nos routes, rues et trottoirs...et les commerces en centre ville!

Les impacts sont extrêmement coûteux en coûts directs et indirects (généralement non chiffrés) provoquant d’importantes nuisances commerciales tout au long d’un parcours  situé en agglomération…
 
L’étude préalable, rarement pratiquée, d’une solution moins radicale pourrait souvent faire apparaître la possibilité d’adopter plusieurs mini réseaux de proximité, moins perturbants en termes des nuisances sommairement abordées ci dessus.
 
Dans la mesure ou cette solution soit techniquement applicable, elle offre la possibilité d’un financement progressif, tant pour les finances publiques que privées à une époque ou le SOUCI DE BONNE GESTION semble revenir d'actualité.
 
Cette solution offre également l’avantage politique – au bon sens du terme car justifiée par une bonne gestion des fonds publics - de pouvoir étaler les inaugurations sur plusieurs mandats, tout en facilitant la recherche d’un consensus face aux interrogations de personnes se disant concernées par le projet et pas toujours ouverts ou en possibilité de supporter l’importance et la durée des travaux sous couvert du ‘bien public’, concept recouvrant trop d’excès de tous ordres.
 
OBJECTIFS RECHERCHES
 
- Meilleure gestion de la ressource en consommant du bois SEC...plutôt que VERT !
 
- Economies financières induites (Tonnage de combustible et gestion globale) dans l’intérêt de toutes les parties
 
- Exemple de bonne gestion pouvant être médiatisé en direction des petits consommateurs pour généraliser la pratique d’un combustible BOIS ENERGIE SEC.
 
- Retombées bénéfiques en direction d’un renouvellement INCITATIF des équipements de chauffage au bois polluants car de technologies dépassées chez les particuliers.

Rappel : 7 millions de foyers Français consommeraient plus ou moins du bois énergie en 2016!
 
- Acceptabilité plus consensuelle de projets de mini réseaux  plus économes en ressources forestières et moins perturbants en génie civil par les différents groupes de pression concernés.
 
- Le concept des modules de chaufferies prêtes à poser BOISCOMPACT GF SERVICES équipées de chaudières haut de gamme LINDNER SOMMERAUER à combustibles plaquettes, granulés ou autres (ex :sarments de vignes) pour jusqu’à une puissance cumulée de 750 Kw à 1 MW PAR SITE est un exemple intéressant ayant fait ses preuves sur de nombreux sites dont un en région Parisienne équipé de 7 modules depuis plusieurs années.
 
GRINDESEL le 19 11 2012 dossier validé le 06 02 2017


Dernière édition par GRINDESEL le Lun 6 Fév - 10:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: COMPLEMENT D'INFORMATION ...   Lun 19 Nov - 20:45

PHOTOS : UNE CHAUFFERIE MODULAIRE AVEC SILOS AMPLIROLS INTERCHANGEABLES VISIBLE A GAP ET INSTALLE DANS UNE LAITERIE PAR GF SERVICES
 



Article publié le 05/09/2012 à 08:37 

Auteur : Jean-François Roche
 
Comme l’avait souligné Pierre Clairet en préambule, ce projet de création d’un réseau de chaleur biomasse pour la Ville de Montbrison est important.

Il faisait partie du plan de mandature annoncé par la Municipalité en 2008.

« Ce projet a une dimension environnementale évidente, en lien avec les préconisations du Grenelle de l’environnement. Mais la dimension économique pour les habitants est aussi très importante à nos yeux, car le poste du chauffage ne cesse d’augmenter » a observé Pierre Clairet.

 
Face au dérèglement climatique, l’obligation de réduire les gaz à effet de serre Conseiller municipal délégué à l’environnement et plus spécialement en charge de ce dossier, Yohan Venet estime également que « nul n’est censé ignorer les problématiques environnementales causées par un dérèglement climatique majeur ».

« Nous sommes parvenus à la nécessité de réduire nos dépenses de chauffage et nos émissions de gaz à effet de serre » a-t-il encore déclaré.
 
Le bois, une technologie aujourd’hui répandue Après avoir écarté les autres énergies renouvelables, la Municipalité a donc opté pour la création de chaleur par la combustion de plaquettes de bois.
 
Choisi par la Ville pour l’assister dans le montage du projet dans sa globalité, Christian Canet, PDG du cabinet spécialisé Sermet, a ainsi indiqué que la technologie « bois » est aujourd’hui « très répandue », en corrélation avec les politiques publiques d’encouragement menées depuis le début des années 2000.
 
Sur les 470 réseaux de chaleur existant en France, on recense plus de 200 réseaux à base de bois, dont un tiers produit une puissance énergétique « sensible », entre 1 500 et plus de 3 000 kilowatts. L’équipement montbrisonnais se situera dans cette fourchette.
 
Des chaudières bois mais aussi des chaudières à gaz de secours Collant bien à la réalité du territoire ligérien,  la chaufferie bois ne sera pas gérée en direct par la Ville, car elle ne possède pas les compétences nécessaires en interne.
 
Elle sera confiée à un délégataire pour une durée de 24 ans. Il sera tout d’abord chargé d’investir pour construire l’équipement destiné à abriter les chaudières bois, productrices de chaleur.
 
La Municipalité a choisi un terrain qui lui appartient de 6 000 m2 dans le quartier de Beauregard, derrière les locaux de la caserne de gendarmerie. Cette « unité de production de chaleur » aura une emprise au sol d’environ 4 000 m2, qui comprendra les locaux techniques, les chaudières bois, les fosses de déchargement et de stockage des plaquettes bois, mais également des chaudières à gaz d’appoint et de secours qui produiront une puissance au moins égale, voire probablement supérieure, à celle des chaudières bois.
 
Comme l’a justement remarqué un habitant de Beauregard, la discussion reste ouverte à ce niveau sur la conservation et l’utilisation des chaudières à gaz actuelles les plus importantes, comme celle du centre hospitalier et celle qui alimente les logements de Loire Habitat.
 
19 « groupes » de bâtiments et de logements potentiels Pour qu’elle soit utile, la chaufferie bois doit en effet desservir un certain nombre de clients qui ont contractualisé avec le délégataire.
 
Dans ce domaine, la Ville a identifié 19 groupes de logements ou de bâtiments publics dont « le besoin de chaleur » représente quelque 2 100 équivalents logements et une consommation annuelle d’environ 21 000 mégawattheures.
 
La chaufferie devra produire une puissance bois de 4,5 mégawatts (10 000 ampoules de 100 watts représentent environ 1 mégawatt).
 
La chaufferie bois couvrirait un large périmètre englobant les logements individuels et collectifs de Loire Habitat, ceux de Bâtir et Loger, mais aussi le centre hospitalier et la maison de retraite, les lycées de Beauregard, le collège Mario Meunier, le siège de la Communauté d’agglomération et la piscine Aqualude, l’Hôtel de ville et la future médiathèque, la salle de l’Orangerie, ainsi que les équipements municipaux du complexe sportif de Beauregard.
 
4,3 km de canalisations pour relier tous les abonnés Pour bien alimenter tous ces usagers potentiels, le délégataire devra créer un nouveau réseau de chaleur ex-nihilo. Environ 4,3 km linéaires de canalisations en acier isolé seront ainsi enterrés sous voirie et le chantier durera environ six mois. Selon le calendrier de réalisation de ce nouvel équipement, ces travaux lourds seront menés en 2013.
 
Pour l’heure, la Municipalité a autorisé quatre candidats à présenter une offre sur la base du cahier des charges qu’elle a déterminé avec l’aide du cabinet Sermet.
 
 
Tenue par des délais légaux de procédure de marchés publics, elle se donne jusqu’à la fi n de l’année 2012 pour analyser ces offres de service, finaliser le contenu de la Délégation de Service Public et choisir le délégataire.

FIN DE CITATION


Dernière édition par GRINDESEL le Ven 27 Fév - 13:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: LE POINT DE VUE DES OPPOSANTS ET REPONSE DE GRINDESEL   Jeu 10 Jan - 20:04


 
Photo N°1: Entrée dans le module chaufferie - Photo N°2 : Intérieur du silo à plaquettes ou autres combustibles bois associés ou non ...(sciures/copeaux/granulés/ sarments de vignes ...)
 
LA SOLUTION PROPOSEE PAR GF SERVICES  POUR UNE VILLE MOYENNE

1/2/3 ou 4 modules de 250kWx2, identiques à la photo ci dessous prise à la superbe balnéo de LOUDENVIELLE près de LOURDES. Depuis, 3 autres sites proches ont été équipé dont un pour la production d'eau chaude d'un HOPITAL (Silo et chaufferies intégrées- Livrées prêtes à poser)
 
 

 
 
MONTBRISON Réponse de l'Association des Habitants des QUARTIERS du Faubourg LACROIX et BEAUREGARD
 
 
Aberrations du projet

Eric LOISEAU : Le projet devrait être conduit pour réduire les consommations d'énergie, réduire les transports, réduire les pollutions chimiques
 
- Quid de l'isolation des bâtiments existants avant de construire la chaufferie ? (lycée, Beauregard, collège Mario Meunier, HLM Loire Habitat et Bâtir et Loger,la Mairie....)
 
Point de vue de GRINDESEL

Ces questions paraissent tellement évidentes qu’on peut se demander pourquoi elles ne reçoivent pas une réponse favorable ? !
 
Eric LOISEAU : - Quid des  350 camions de 38 tonnes par an dans le quartier, des 20 camions qui élimineront les cendres, quel est le plan de circulation ?
 
Point de vue de GRINDESEL

1 camion jour n’est tout de même pas dramatique ? Il est vrai qu’il serait plus naturel de les voir entrer dans une zone industrielle plutôt que dans un quartier résidentiel !
 
Eric LOISEAU : - Le bois serait coupé dans la région, transporté et traité dans une usine située dans l'AIN puis ramené sur Montbrison ? Quel est le bilan CO2 ?
 
Point de vue de GRINDESEL  

Pourquoi serait il traité dans une usine située dans l'AIN ?! Je ne vois pas pour quelles raisons ! Les fournisseurs ne manquent pas dans la Loire ! Au pire certains entrepreneurs seront heureux de s’équiper en conséquence…
 
Eric LOISEAU : 12000 tonnes de CO2 seront émises en sortie de cheminée de la chaufferie, 3 fois plus que toutes les chaudières gaz qui vont être remplacées dans la quartier et en plus à puissance égale de 23 400 MWh annuelle. (on nous fait croire que le bois n'émet pas de CO2 parce que pendant sa pousse, il a déjà consommé ce CO2, mais combien de temps il a mis pour le consommer ?
 
Point de vue de GRINDESEL  

Nier qu’un arbre continue de grossir pendant le temps que son voisin aura mis pour être abattu est assez surprenant venant d'un ingénieur mécanicien ! La forêt est une chaîne de production continue ….
 
En l’état actuel la France ne consomme officiellement pas plus de 60% de la pousse annuelle forestière, capteur d'excellence de CO²...Ou est le problème sinon nier l'évidence que se chauffer au bois est bon pour la planète ?
 
Pour ma part je suis convaincu que ce chiffre est très pessimiste car le volume de bois secondaire de type bois énergie est plus important que le volume bois d’œuvre exploité compte tenu des sous produits et chutes diverses que celui-ci génère lors de l’usinage des bois dits nobles sans compter les bois dits de récupération ou fin de vie !
 
Les bois dits de qualités secondaires – papier / panneaux et maintenant bois énergie – disponibles en France sous réserve d’être exploitables …et exploités car soumis à décision des propriétaires privées, sont pour l’instant très largement sous exploités.

Ceci me fait dire que nous ne consommons probablement qu’à peine 40% et non 60% des volumes disponibles…
 
Par ailleurs les appareils actuels de chauffage au(x) bois ont maintenant de biens meilleurs rendements car conçus pour consommer des bois secs sinon peu humide (maxi 30% sur brut).
 
Ils consomment donc moins de bois …ce qui fait dire à l’ADEME – avec raison si les anciens appareils sont remplacés par de plus performants- ‘la consommation de bois de chauffage à titre privée ne devrait pas augmenter ‘…
 
Par contre et c’est la ou se situera le problème , les mégas chaudières y compris celles dites de cogénération surconsomment le BOIS ENERGIE car utilisent du bois humide voir totalement verts!
 
La validité des points abordés ci-dessus ont été largement démontré. Je suis étonné que vous fassiez la démonstration contraire face aux énergies fossiles pour lesquelles tous les gens compétents s’accordent pour reconnaître qu’en France elles seront de plus en rares et hors de prix.
 
Eric LOISEAU : - Les particules les plus fines ne seront pas filtrer celles mêmes qu'on reproche aux véhicules diesel.

Qui va respirer tout ça ? : les lycéens de Beauregard, les élèves du Chemin Rouge, la crêche de Paul Cézanne, nos Gendarmes et les habitants (eux 24h/24, 365jours/365)
 
Point de vue de GRINDESEL

Grâce aux filtres équipant les mégas chaudières ou à la qualité de combustion constatée dans les chaudières actuelles de puissances inférieures à 300 kW équipant les modules BOISCOMPACT de GF SERVICES , dans les deux cas les installations de chauffage au(x) bois répondent STRICTEMENT aux normes Françaises et Européennes.
 
Le résiduel répond à un solde qui n’a jamais été atteint à ce jour ! On peut toujours espérer qu’un jour on pourra vivre dans un environnement idéal …Le rêve serait bien sur de mourir en bonne santé et très vieux : à quel âge ?  
 
Vaste débat faisant fi des progrès considérables déjà vérifiables en terme de longévité globale de notre société moderne, l’un des privilèges Français lié à une situation économique pouvant évoluer en positif comme en négatif…
 
- Eric LOISEAU : Quelle garantie avons nous que les plaquettes forestières ne seront pas mélangées avec des produits connexes issus des industrie du bois et produit bois en fin de vie (construction, grande distribution, industrie, déchetterie, plate-forme de tri/conditionnement…) ?

Nous pensons aux colles, peintures, vernis et autres produit toxiques, non pris en compte dans les contrôles réglementés de la chaufferie qui pourront être mélanger aux plaquettes et qui une fois brûler dégageront de la dioxine ou autre produit cancérigène sous forme de gaz, non-filtré par la chaufferie, répandu dans l’air que respire la population.

Point de vue de GRINDESEL

Les lois et règlements de notre société sont fait pour être respectés. Ils ne le sont pas toujours ?

Doit on pour autant bloquer l’évolution des technologies sous le prétexte que l’on peut craindre une mauvaise application des lois par certains ?

A ce sujet les contrôles sont très sévères ...et appliqués!
 
- Eric LOISEAU : L'état doit réduire d'au moins 40% les consommations énergétiques de ses bâtiments d'ici fin 2020, le réseau de chaleur prévue est donc surdimensionné.

Point de vue de GRINDESEL

Bonne remarque pas toujours prise en compte dans les mégas projets ! Une réalisation fractionnée peut offrir plus de souplesse à ce sujet d’où ma suggestion de faire une étude comparative avec le concept BOISCOMPACT de GF SERVICES (mini chaufferies prêtes à poser)
 
Eric LOISEAU : - L'hôpital de Beauregard et Loire Habitat (qui représente à lui seul 24 % de la consommation du réseau) viennent d'investir dans des chaudières gaz neuves. Qui va payer ces doubles investissements ? Les habitants des HLM ?

Point de vue de GRINDESEL

… mais aussi les ‘riches’ car le jour ou la France ne sera peuplée que de pauvres on ne discutera plus depuis longtemps de l’art et la manière d’augmenter notre petit confort personnel. Ce type de gabegie est malheureusement courant …
 
Eric LOISEAU : - Le réseau est tellement étalé qu'il coutera plus cher que la chaufferie elle-même.

Point de vue de GRINDESEL

Vous prêchez un convaincu ! Ce message sur l'ancien forum www.gfservices.fr que je dirigeais, même s’il vous parait ‘commercial’ vous ne pouvez lui refuser une part de bon sens ?
 
Eric LOISEAU : - Suppression du lieu de vie qu'est le terrain de sport pour nos footballeurs, basketteurs et nos enfants apprentis cyclistes.

Point de vue de GRINDESEL  

L'humoriste Bernard SHAW disait qu’il serait bien de bâtir les villes ‘à la campagne’ …Dans le cas présent le choix d'installer cette chaufferie en Z.I aurait peut être rencontré moins d'oppositions ?!
 
Eric LOISEAU : - La chaufferie sera le seul bâtiment industriel du quartier !!!

Point de vue de GRINDESEL

…Donc les usines en ville ? Un type de rénovation qui relancerait l’économie. Faire et défaire en faisant payer les administrés …
 
Eric LOISEAU : - Est-ce que confier la délégation de service à une société privée pendant 24 ans va réduire le coût de l'énergie pour les destinataires finaux ?

Probablement pas puisque pour que le projet soit  faisable, il faut un contrat de 24 ans, et c'est normal parce qu’approximativement aujourd'hui 30% du coût c'est le combustible et 70 % les coûts d'exploitation.

C'est un projet économiquement non rentable

Il n'y a qu'à regarder les résultats des comptes d'exploitation de la société MEBOIS de Montrond le Bains et de la Société ABES d'Andrézieux Bouthéon pour comprendre très vite que le sujet n'est pas rentable ( voir sur www.score3.com par exemple) et qu'à un moment il faudra bien que les utilisateurs et les collatéraux payent.

Point de vue de GRINDESEL

L’entretien de plusieurs modules BOISCOMPACT peut lui aussi être délégué à une entreprise : Son coût sera sans commune mesure avec celui intégré (noyé ?) dans un contrat sur 24 ans !

D'où l'intérêt d'affiner peut être le projet en direction de plus de BON SENS !

Le fond du problème est bien plus sérieux : Comment expliquer qu’un particulier divise sa facture par deux voir par trois en se chauffant au(x) bois et en s’équipant lui même d'une chaudière BOIS PLAQUETTE alors que le tarif appliqué en se connectant à un méga réseau de chaleur BOIS se traduit par une misérable économie dépassant rarement 10 à 15 % ?!

Faites une enquête à ce sujet vous serez très surpris ! Les mégas projets ne sont pas toujours réalisés au bénéfice des …bénéficiaires !

Eric LOISEAU : En quoi est ce que ce projet satisfait-il au Grenelle de l’Environnement  ?
 
- Y-a-t-il
- Amélioration énergétique des bâtiments? NON
 
Point de vue de GRINDESEL

…mais ce serait possible ! Cela devrait être même un préalable sauf à être de mauvaise foi !…
 
- Eric LOISEAU : Diminue-t-on les modes de transports ? NON
 
- Point de vue de GRINDESEL

Désolé je pense que ce doit être VRAI …et globalement plus favorable en termes d’énergies grises ?
 
- Eric LOISEAU : Est-ce qu’il réduit le consommation d’énergie et la production de carbone ? : NON
 
- Point de vue de GRINDESEL

Je dis VRAI et ce point a du être démontré par le bureau d'études ?
 
- Eric LOISEAU : Les risques, les déchets sont-ils maîtrisés ? : NON
 
- Point de vue de GRINDESEL

Sur quelles bases sérieuses en doutez vous?!
 
Eric LOISEAU : Ceci est un problème de société et de rigueur. Ces ‘risques’ sont de plus en plus maîtrisés et facteurs d’emplois.
 
- Ce projet satisfait-il à la gouvernance écologique ? : NON
 
- Point de vue de GRINDESEL

Je dirai ECO…LOGIQUE donc VRAI .
 
- Eric LOISEAU : Y-a-t-il des risques sanitaires ?: OUI
 
- Point de vue de GRINDESEL

Le risque zéro existe-t-il ? On n’a jamais autant légiféré en la matière …et dans beaucoup trop d’autres !
 
- Eric LOISEAU : Est-il rentable économiquement ?: NON
 
- Point de vue de GRINDESEL

Il pourrait l’être beaucoup plus . Donc VRAI mais les décideurs pourraient faire mieux …
 
Une bonne adresse pour en débattre :
 
SARL GF SERVICES
352 Rue Victor HUGO
42120 COMMELLE VERNAY
Tél. : 04 77 67 18 70
Mail : info@gfservices.fr

 
PS : Bureaux chauffés depuis 2005 par un module de chaufferie BOISCOMPACT


Coût de consommation et d’entretien sur 6 ans à disposition sur le site  .
 
Eric LOISEAU président de l’association - ingénieur -

Contacté par GRINDESEL le 20 02 2015 : M'a semblé peut au fait des réalités techniques et contraintes financières et professionnelles du BOIS ENERGIE PLAQUETTES. J'ai regretté son coté peu ouvert à débat national sur ce point si ce n'est pour le déplacer vers 'la déforestation mondiale', sujet sur lequel se retrouve trop de gens mal informés, à mon sens , des réalités sociales, économiques, environnementales et j'en passe, sauf ce qu'en disent certains médias cherchant à faire bouillir leurs propres marmites ...

Les FORESTIERS sont avant tout ECO - LOGIQUES : Leur rôle n'est pas de détruire les forêts mais de les entretenir. Le reste n'est que littérature...policière!

La France du moyen âge ETAIT en déforestation : Pas celle actuelle bien au contraire !
 
GRINDESEL retraité des métiers du BOIS ENERGIE - Dossier validé le 27 02 2015


Dernière édition par GRINDESEL le Lun 6 Fév - 10:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: EXPOSE DE LA MAIRIE - REPONSE DE GRINDESEL   Jeu 10 Jan - 20:07

CONCEPT : pour la compréhension du schéma le toit coulissant en dur a été remplacé par une bâche ...La ville d'EVRY a disséminé plusieurs modules de ce type au plus près des sites municipaux à chauffer.



Autre Dossier relevé sur Internet ET réponses de GRINDESEL
 
MAIRIE de MONTBRISON

Au niveau des rejets (poussières et gaz de combustion), la Municipalité souhaite imposer des seuils supérieurs aux seuils réglementaires exigés en France et se rapprocher davantage de la norme allemande et autrichienne. Les émissions seront réduites à la source par une batterie de filtres superposés.  
 
Avis de GRINDESEL

En a-t-elle le droit et les moyens financiers ? Ce vœux n’est-il pas un artifice pour calmer les contestataires ?

MAIRIE de MONTBRISON

Au niveau de l’alimentation de la chaufferie, les plaquettes de bois seront amenées par des camions (entre 2 et 10 livraisons par semaine selon la saison). Afin de limiter les nuisances, une étude précise sera menée sur le type de camion, le circuit emprunté pour accéder à la chaufferie et les horaires de livraison.
 
Avis de GRINDESEL

Avec 6 points de livraison différents les nuisances sont plus réduites et mieux partagées…
 
MAIRIE de MONTBRISON

Concernant le bruit, la Municipalité a au préalable visité plusieurs sites, dont celui de Montrond-les- Bains et celui très urbain du quartier de la Duchère à Lyon, pour se faire une idée exacte des nuisances sonores générées par une chaufferie bois.
 
Avis de GRINDESEL

Une fois que ce genre d’installation est réalisée les recours sont …impossibles ! J’ai donné à ce sujet dans une affaire familiale !
 
MAIRIE de MONTBRISON

Là encore, la Ville recherche la performance, avec des valeurs au plus bas, correspondant environ à un relèvement de 10 % de l’ensemble des nuisances sonores relevées dans le quartier sur 48 heures.
 
Avis de GRINDESEL

Même remarque que précédemment. Les relevés en question coûtent très chers, sont rarement bien menées, la plupart du temps contestables, n’ont donc que très peu de valeur …mais il est trop tard pour contester !
 
MAIRIE de MONTBRISON

Selon une étude environnementale réalisée pour le quartier de Beauregard, 5 164 tonnes de CO2 sont rejetées chaque année dans l’atmosphère par les bâtiments publics et les particuliers.

Le CO2 est un gaz à effet de serre qui tend à bloquer la réémission vers l'espace de l'énergie thermique reçue au sol, il serait donc responsable pour une part importante du réchauffement climatique.

La création de la chaufferie bois permettrait d’éviter l’émission de 4 073 tonnes de CO2, en incluant dans ce total la rotation des camions, soit un gain de près de 79 %, c’est-à-dire l’équivalent de plus de 27 millions de kilomètres en voiture !
 
Avis de GRINDESEL

Si l’on suit ce raisonnement il y aurait donc bien ‘réduction de rejet de CO2 avec la chaufferie ? Chiffres à revoir ? Ne peut on faire confiance ...
 
MAIRIE de MONTBRISON

Comme l’a souligné Pierre Clairet en préambule, ce projet de création d’un réseau de chaleur biomasse pour la Ville de Montbrison est important.

Il fait partie du plan de mandature annoncé par la Municipalité en 2008. « Ce projet a une dimension environnementale évidente, en lien avec les préconisations du Grenelle de l’environnement. Mais la dimension économique pour les habitants est aussi très importante à nos yeux, car le poste du chauffage ne cesse d’augmenter » a observé Pierre Clairet.
 
Avis de GRINDESEL

Serait-il le seul à penser qu’il ne puisse pas se tromper ?
 
MAIRIE de MONTBRISON

Face au dérèglement climatique, l’obligation de réduire les gaz à effet de serre
 
Avis de GRINDESEL

Le choix d’un chauffage au bois y contribue d’autant plus que le combustible sera sec… Cela ne sera pas vraiment le cas !
 
MAIRIE de MONTBRISON

Conseiller municipal délégué à l’environnement et plus spécialement en charge de ce dossier, Yohan Venet estime également que « nul n’est censé ignorer les problématiques environnementales causées par un dérèglement climatique majeur ».
 
Avis de GRINDESEL

Yoann VENET est, je l’espère, un expert en chauffage BOIS ? Y’a que les verts pour croire à cette litanie CATASTROPHE …La chaufferie risque d’être obsolète avant que ne se vérifie une telle prédiction !
 
MAIRIE de MONTBRISON

« Nous sommes parvenus à la nécessité de réduire nos dépenses de chauffage et nos émissions de gaz à effet de serre » a-t-il encore déclaré.
 
Avis de GRINDESEL

Parole d’expert. Ca n’est pas une raison pour ne pas chercher à identifier la meilleure solution technique et financière …BOIS sans tomber dans les habituelles réalisations de prestige …et de mode!
 
MAIRIE de MONTBRISON

Le bois, une technologie aujourd’hui répandue Après avoir écarté les autres énergies renouvelables, la Municipalité a donc opté pour la création de chaleur par la combustion de plaquettes de bois.
 
Avis de GRINDESEL

Très bon choix environnemental, financier (budget perfectible) et développement local. Nos médias nous en rabattent les oreilles …Le BOIS est un combustible 100% Français.
 
MAIRIE de MONTBRISON

Choisi par la Ville pour l’assister dans le montage du projet dans sa globalité, Christian Canet, PDG du cabinet spécialisé Sermet, a ainsi indiqué que la technologie « bois » est aujourd’hui « très répandue », en corrélation avec les politiques publiques d’encouragement menées depuis le début des années 2000.

Sur les 470 réseaux de chaleur existant en France, on recense plus de 200 réseaux à base de bois, dont un tiers produit une puissance énergétique « sensible », entre 1 500 et plus de 3 000 kilowatts.
 
Avis de GRINDESEL

A-t-il étudié une option B …plus économique, plus modulable et en final plus éco…LOGIQUE (réduction du tonnage de bois consommé et des risques de pollution – Fonctionnement moins coûteux – Entretiens plus réduits …)

Le B.E a travaillé sur un cahier des charges qui lui a été imposé : CLASSIQUE et A LA MODE : Il suffit de faire un chèque ...et les contribuables contribuerons !
 
MAIRIE de MONTBRISON

L’équipement montbrisonnais se situera dans cette fourchette.
 
Avis de GRINDESEL

Solution de facilité qui aurait pu évoluer vers certaines variantes adaptées à la crise économique en cours et l’obligation de réduction des engagements financiers des collectivités…
 
MAIRIE de MONTBRISON

Des chaudières bois mais aussi des chaudières à gaz de secours Collant bien à la réalité du territoire ligérien, la chaufferie bois ne sera pas gérée en direct par la Ville, car elle ne possède pas les compétences nécessaires en interne.
 
Avis de GRINDESEL

Le SIEL spécialiste du chauffage BOIS gère - entre autres - le BOISCOMPACT de l’école de MATEL à ROANNE et de la PISCINE DE ROANNE et connaît bien le concept…
 
MAIRIE de MONTBRISON

‘la Ville, car elle ne possède pas les compétences nécessaires en interne.’
 
Avis de GRINDESEL

Pas d’accord ! La ville et le budget comme la nature du projet justifierai d’embaucher un technicien local, dédié et formé par les fournisseurs. Il reviendrait moins cher à la collectivité !
 
MAIRIE de MONTBRISON

Elle sera confiée à un délégataire pour une durée de 24 ans.
 
Avis de GRINDESEL

Il faudrait être naïf pour imaginer que ce soit gratuit … Cette solution offre par contre certaines sécurités non négligeables …
 
MAIRIE de MONTBRISON

Il sera tout d’abord chargé d’investir pour construire l’équipement destiné à abriter les chaudières bois, productrices de chaleur.
 
Avis de GRINDESEL

En quoi cette charge ne pourrait pas être déléguée seule ?
 
MAIRIE de MONTBRISON

La Municipalité a choisi un terrain qui lui appartient de 6 000 m2 dans le quartier de Beauregard, derrière les locaux de la caserne de gendarmerie.

Cette « unité de production de chaleur » aura une emprise au sol d’environ 4 000 m2, qui comprendra les locaux techniques, les chaudières bois, les fosses de déchargement et de stockage des plaquettes bois, mais également des chaudières à gaz d’appoint et de secours qui produiront une puissance au moins égale, voire probablement supérieure, à celle des chaudières bois.
 
Avis de GRINDESEL

Cette surface me semble bien faible pour préserver la tranquillité des riverains !!!
 
MAIRIE de MONTBRISON

Comme l’a justement remarqué un habitant de Beauregard, la discussion reste ouverte à ce niveau sur la conservation et l’utilisation des chaudières à gaz actuelles les plus importantes, comme celle du centre hospitalier et celle qui alimente les logements de Loire Habitat.
 
Avis de GRINDESEL

Quand je suggère une réalisation par étape …
 
MAIRIE de MONTBRISON

19 « groupes » de bâtiments et de logements potentiels
Pour qu’elle soit utile, la chaufferie bois doit en effet desservir un certain nombre de clients qui ont contractualisé avec le délégataire. Dans ce domaine, la Ville a identifié 19 groupes de logements ou de bâtiments publics dont « le besoin de chaleur » représente quelque 2 100 équivalents logements et une consommation annuelle d’environ 21 000 mégawatteurs.

La chaufferie devra produire une puissance bois de 4,5 mégawatts (10 000 ampoules de 100 watts représentent environ 1 mégawatt). La chaufferie bois couvrirait un large périmètre englobant les logements individuels et collectifs de Loire Habitat, ceux de Bâtir et Loger, mais aussi le centre hospitalier et la maison de retraite, les lycées de Beauregard, le collège Mario Meunier, le siège de la Communauté d’agglomération et la piscine Aqualude, l’Hôtel de ville et la future médiathèque, la salle de l’Orangerie, ainsi que les équipements municipaux du complexe sportif de Beauregard.
 
Avis de GRINDESEL

L’hypothèse de réduire la puissance de la chaudière principale en justifiant cette décision par une plus fine optimisation du réseau (4,3 km !) de canalisations, les points les plus éloignés étant équipés en chaufferies prêtes à poser BOISCOMPACT n’a pas été étudiée… C’est certainement dommageable pour toutes les parties…
 
MAIRIE de MONTBRISON

4,3 km de canalisations pour relier tous les abonnés Pour bien alimenter tous ces usagers potentiels, le délégataire devra créer un nouveau réseau de chaleur ex-nihilo. Environ 4,3 km linéaires de canalisations en acier isolé seront ainsi enterrés sous voirie et le chantier durera environ six mois.
 
Avis de GRINDESEL

Que de nuisances et surcoûts induits engendrés ! Colossal !
 
MAIRIE de MONTBRISON

Selon le calendrier de réalisation de ce nouvel équipement, ces travaux lourds seront menés en 2013. Pour l’heure, la Municipalité a autorisé quatre candidats à présenter une offre sur la base du cahier des charges qu’elle a déterminé avec l’aide du cabinet Sermet.
 
Avis de GRINDESEL

Désolé : Un bureau d’étude recevant des consignes précises venant d’un donneur d’ordre réputé incompétent cela ne peut encourager à l’initiative !
 
C’est ainsi que s’identifient des freins regrettables à l’innovation.
 
MAIRIE de MONTBRISON

Tenue par des délais légaux de procédure de marchés publics, elle se donne jusqu’à la fi n de l’année 2012 pour analyser ces offres de service, finaliser le contenu de la Délégation de Service Public et choisir le délégataire l
 
Avis de GRINDESEL

S’il est administrativement trop tard pour que la solution BOISCOMPACT puisse être débattue en solution d’appoint ou de rechange ….on espère qu’un jour un village, une communauté de commune, une ville, un industriel ou un artisan se posera la question suivante :
 
POURQUOI NE PAS FAIRE ETABLIR UN PLAN B LORSQUE L’ON ENVISAGE UN TEL INVESTISSEMENT ?
 
Le bon sens près de chez vous : GRINDESEL le 10 01 2013 dossier validé à nouveau le 27 02 2015 ...au cas ou le projet repartirait à zéro !


Dernière édition par GRINDESEL le Mar 28 Fév - 10:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: ENGAGEZ VOUS !    Ven 11 Jan - 17:19

Un avis: 
Christophe Bazile: La vérité sur Montbrison
www.christophe-bazile.fr/ - En cache
À Montbrison, il y a les discours de Liliane Faure membre du Parti Socialiste et ...
La chaufferie bois, avec son cortège de camions, se situe au cœur même des ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un projet de (méga) chaufferie bois pour MONTBRISON 42   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un projet de (méga) chaufferie bois pour MONTBRISON 42
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un plateau en bois pour votre trackpad et votre clavier
» Rendu - Chaufferie bois
» 3D pour un projet en Stage
» Renseignement pour un projet. [résolu]
» (rpg hp) WIGGENWELD recherche son staff pour aboutir le projet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: CHAUDIERES :: Module BIOCOMPACT-
Sauter vers: