BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PRODUCTEURS DE BUCHES DE QUALITES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: PRODUCTEURS DE BUCHES DE QUALITES   Lun 12 Nov - 20:09

CONDENSE DE L'ARTICLE

Le meilleur est toujours possible. Encore faut il le vouloir…

Les CLIENTS , NOS CLIENTS consommant ou futurs consommateurs de BOIS ENERGIE ont tout intérêt à s'approvisonner chez des fournisseurs se développant en toute légalité... et produisant des bûches vraiment sèches.

Le surcoût apparent n’est que de 7 % de TVA …avec en prime la tranquillité d’esprit et une qualité assurée, facteur d’économie de combustible... et de recours éventuel!

Un combustible bois pas sec est polluant. De plus leur séchage consomme des calories ... avant de chauffer ! Ceci engendre une sur consommation.


ARTICLE COMPLET

Hormis les vendeurs non déclarés quels sont les différents niveaux d’entreprises de production de bois bûches en 2008

A/ Entre 800 et 1500 stères an produits /an..

Cette catégorie fait trop souvent avec les mêmes outils que le tricheur ! A savoir une simple tronçonneuse et une fendeuse verticale.

Ce sont souvent des entreprises multi activité agricole et forestière, bossant 12 heures par jour 6 jours par semaine voir plus si ‘nécessaire’.

Le fait d’être propriétaire de bois en arrange certains et fausse leur ‘calcul’…et la concurrence!

La plupart ‘ne calcule pas’. Ils ne vendent que de bouche à oreille et dans un rayon de 10/15 km…Ils font crédit ‘à leurs clients’, paient des amendes fréquentes pour surcharge en livrant avec les moyens du bord…et ne sont pas toujours très regardant sur l'humidité de ce qu'ils livrent ! L’entreprise s’arrêtera avec l’exploitant voir avant .

B/ Entre 1500 et 3000 stères produits /an.

Cette catégorie est elle aussi très diversifiée. …et gère plus ou moins bien achat et vente par manque de temps. Leur approche des impôts et de la TVA est quasi identique à la catégorie A.

Dans plus ou moins 50% des cas ils ne connaissent pas trop les ficelles du métier mais ils pensent pouvoir les acquérir. Ils ont essayé de mettre en place une petite structure : avec leur femme / un ami / un ouvrier… si possible ‘un apprenti costaud et débrouillard car celui ci coûtera moins cher…’. Des copains les aident.

Leur banque est méfiante et ces exploitants disent fréquemment ‘qu’elle ne lui fait pas confiance’ …Investir leur est quasi inaccessible, sauf lorsqu’il s’agit d’une entreprise souhaitant ‘occuper son personnel en cas de mauvais temps’….

Dans cette catégorie se trouvent en effet plusieurs sous catégories considérant la production de bois bûches comme appoint à leur activité principale…

Leur prix de revient n’est pas toujours comptabilisé par activité ! S’ils le faisaient ils réviseraient rapidement leur position…

Amortir un équipement rime avec dépense et non rentabilité! Leurs premiers équipements n'est souvent pas réalisé pour durer ...ce qui fait le bonheur d'innombrables fabricants et vendeurs de 'bicyclettes'...Excusez moi c'est l'image que j'utilise pour comparer avec les équipements professionnels PEZZOLATO ...

C/ Ils produisent entre 4000 et 10/12000 stères produits /an.

Large éventail incluant des entreprises locales et régionales travaillant dans un rayon de plus ou moins 50 km. Ne comptent pas leur temps, travaillent souvent en famille : le couple (madame au bureau , voir à l’atelier en appoint) avec un ou deux fils ...rêvant de voir leurs parents moderniser l'installation. S’il y a ‘du personnel’ le turnover est important…

Sauf à être intégrée à d'autres activités rares sont les entreprises ayant un technicien parmi les employés. Lle nettoyage du site se fait ‘quand on a le temps’ et n'est pas mécanisé ce qui est dommage alors que toutes les étables le sont depuis longtemps ! La pub est encore rare.

Elles complétent leurs équipements si la base leur parait toujours performante…ou la remplace par plus fiable. Il leur serait souvent possible de gagner quelques points de productivité en complétant d'abord leurs équipements...

Trop souvent leur tentation est de se moderniser suivant les expériences qu’elles ont vécues et non en fonction de l'évolution prévisible de leur marché .Une approche  prospective d'un conseil extérieur est vivement conseillée par GF SERVICES…

L'idée d'un développement commercial basée sur les méthodes de marketings modernes est en développement. Les bases existent depuis des dizaines d'années .

La maîtrise de leurs appros est encore trop souvent basée sur le prix d’achat minimum sans recherche d’optimisation particulière tant en qualité qu’en diamètre ou conformité…Les avis sur ce sujet mériteraient d’être mieux échangés.

Exemple type

Quels sont les volumes respectifs d’un bois rond de diamètre 100 mm par rapport à celui de 200 ?[/b]

[b]Réponse
: Coefficient 4 et non 2 comme répondent encore certains ! Les incidences sur la productivité de l'entreprise - et ses résultats - comme sur la qualité de leur produit sont capitales !

L’outil de travail devrait désormais être étudié en tenant compte d'un cahier des charges. Il est encore trop souvent verbal ... avec une part d’irréalisme.

L’expérience supposée du producteur prime sur celle du technicien si celui ci n'est pas à même d'exposer clairement ses compétences ...

L’échange avec un fournisseur se limite trop souvent à refaire l'existant de l'entreprise concernée avec un débat sur une machine inconstructible sortant de l'imagination de son supposé et peut être futur utilisateur.

Les prototypes font toujours rêver ...et peuplent pourtant certains  échecs cuisants ! Certains compromis techniques s'avèrent impossible : il est parfois laborieux de le faire comprendre.

En final, la décision se fait encore trop souvent suivant des critères ou l'expérience acquise par l’entreprise durant les années d'utilisation d'un matériel obsolète prime sur ce que pourra être la nouvelle installation dans un contexte totalement différent ! Il est difficile de sortir du présent ...

Les règles sont pourtant souvent comparables à celles mises en œuvre depuis 30 ou 40 ans dans les scieries et les exploitations forestières ou la productivité à fait des bons inimaginables !

D/ Ils produisent 15 / 25 000 stères produits /an. voir plus (sur une seule unité).

Les rares entreprises ayant atteints et intégrées ces données produisent avec une organisation et un équipement globalisé, appro et commercialisation réalisés en interne.

Ce sont des entreprises performantes et d’avenir. Trop rares sont encore celles équipées d’une unité de séchage artificiel. Mais ça bouge ...et GF SERVICES y travaille depuis des années.

LES PRODUCTEURS DE BUCHES 'INCLASSABLES' et PROSPECTIVE ...

Je ne souhaite pas développer le cas d’entreprises de toutes importances ne respectant ni leurs fournisseurs, ni leurs personnels, ni leur produit… donc travaillant contre le développement de la profession bois bûches.

Elles perturbent les entreprises sérieuses et, entre temps, elles donnent une mauvaise image du produit pour laquelle la majorité des entreprises, petites ou grosses, fait de plus en plus d’efforts positifs.

Ces entreprises perpétuent les pratiques du marchand de bois d’après guerre, banquier local ou ‘marqueur de bois’ à son avantage. Certains les reconnaîtront ! Rares sont ceux qui nuisent plus d'une génération ainsi…mais il se trouve toujours un clone pour le remplacer en cas d’arrêt. Pour certains c’est comme un sport…  

Après guerre, de nombreuses scieries se sont créées sans qualifications particulières. Il suffisait d'installer un 'banc de scie' contre la grange voir en plein air ...comme on installe une fendeuse verticale derrière un tracteur...

Le nombre d’entreprise de scierie est passé, je dirai naturellement, de 10 000 à 1700 en 50 ans. Le niveau de production globale s’est néanmoins maintenu. Il est probable qu’il restera encore moins d’entreprises avant peu de temps. Le seuil des 500 est possible. Est-ce bien est ce mal ?

Une entreprise n’est pas une œuvre de charité même si sa mission est fondamentalement …sociale. Comme dans le sport c’est le meilleur qui gagne !

Les entreprises de bois de chauffage seraient bien inspirées de prendre exemple des méthodes d’adaptation aux marchés qu’a dû adopter le filière scierie .

Je peux témoigner : j’ai moi même vendu beaucoup de matériels neufs de scieries entre 1967 et 1994. Je les ai ensuite revendu en matériels d’occasion pour le compte des mêmes scieries en phase d’arrêt volontaire et , trop souvent, forcé …

J'ai ainsi 'déséquipé' 641 scieries entre 1994 et 2007, matériels revendus en France ou à l'étranger... Ce marché s'est considérablement réduit au fur et à mesure de la réduction du nombre de clients! C'est ainsi que GF SERVICES s'est intéressé au BOIS ENERGIE dès 1997 et en est depuis devenu le leader équipementiers haut de gamme .

Je suis personnellement convaincu que les entreprises de production de bois bûches vont devoir évoluer dans ce sens en beaucoup moins de temps que cela n’a pris pour les scieries et exploitations forestières[/b]!

L’industrie lourde des panneaux s'approvisionnant en type de bois comparables ne parviendra pas à freiner le développement de la filière bois énergie BUCHES feuillues  (les résineux étant utilisées par le papier et la production des BOIS ENERGIE granulés et plaquettes).

[b]Pour info les clients que GF SERVICES a équipé pour produire du BOIS BUCHES représentent une production annuelle dépassant - fin 2014 - largement 1 million de stères dans les catégories C et D citées plus haut (moyenne par unité = au moins
5 000 stères/an ) soit un bon quart de la production nationale déclarée...


Beaucoup s'équiperont de séchoirs et continueront de moderniser leur site de production. Ces unités pourraient produire le double si elles étaient utilisées au maximum de leurs capacités...ne serait-ce qu'en fonctionnant en 2 ou 3 postes, comme c'est le cas chez BOIS FACTORY.

La qualité des matériels et des concepts PEZZOLATO le permet.

Les deux unités industrielles de 150 000 et 90 000 stères PEZZOLATO équipant  BOIS FACTORY 36 et 42 s'ajoutent aux 1 000 000 de stères commercialisés et sont la fierté de l'équipe GF SERVICES/ PEZZOLATO. Elles y présentent l'ensemble de leur savoir faire.

Dernier point :

Le séchage artificiel des bûches intégré au cycle de production est un important facteur de modernisation. Cette option repositionne les entreprises équipées dans la qualité haut de gamme réellement certifiable.[/b]

La mise au point de circuits de livraison ou de distribution plus modernes également

Cela implique des efforts de réflexion, de commercialisation et de marketing spécifiques à la mise en place de ces évolutions. [b]Les consommateurs bénéficient déjà de ces importantes évolutions pour lesquelles GF SERVICES milite depuis 1997
.

Le conditionnement industriel ne peut s’amortir que sur un volume important. Il ne pourra s'imposer qu'avec un effort important de rationalisation des méthodes de livraisons et de stockage. La aussi l'exemple portera ses fruits...plus vite que certains le pensent!

Sans cet équipement il sera inutile de continuer à vouloir commercialiser un produit conditionné à la main… à moins de vendre un emballage plus utile ou attractif que le contenu.

C’est peut être une piste de réflexion pour l’avenir ? Encore faudra-t-il le vendre! Je pense que cette solution est possible ...

Un designer nous l'avait suggéré : l'emballage une fois vide pourrait par exemple se transformer en jouet ???

D’où l’idée qu’il faudra peut être envisager des ententes inter entreprises afin de regrouper les capacités d’investissement - ET D'INNOVATION -nécessaires et cumuler les réflexions de développement ?

Gros boulot motivant mais réussite assurée à la clef avec une certaine phase d’industrialisation incontournable !

Le travail au noir ou l’exploitation des hommes n’est pas une méthode de gestion. Ces idées d’un autre temps ne permettent pas de pérenniser une entreprise.

Quelle image veut donner d’elle la profession de producteur de BOIS BUCHES ?

Le processus est fortement engagé grâce à un petit noyau d'entrepreneurs bien encadré...manquant peut être , et c'est dommage, de réels moyens de décisions.  

Le meilleur est toujours possible. Encore faut il le vouloir… ou y être contraint!

Les deux unités de BOIS FACTORY sont les plus importantes d'Europe et peut être du monde. Elles ont été mises en service par GF SERVICES et PEZZOLATO en Octobre 2011 et courant 2013.

Elles ont fortement contribuées  à attirer les feux médiatiques - de qualité - sur une filière jusqu’à maintenant artisanale, regroupant d'innombrables emplois de proximité, qui se doivent d'entrer, elles aussi, dans la modernité, et abandonner des méthodes de travail désuètes, datant d'après guerre.

LES ANTECEDENTS DE GRINDESEL DANS LA FILIERE BOIS BUCHES

Avec mes moyens et à ma façon j’ai essaiyé de contribuer à ce travail de modernisation en tentant de faire évoluer les producteurs qui produisent encore des bûches avec les mêmes méthodes qu'utilisaient mon père en 1958 !

On sortait les bois de taillis toutes longueurs et mon père le coupait de maisons en maisons déjà avec une scie circulaire, motorisée par un moteur Bernard : C’était l’attraction du village !

Je l'aidais parfois. A 14 ans j'avais toutes les peines du monde à dégager le bois sous la lame avec une fourche tellement sa productivité était élevée ! Il ne s'arrêtait pas pour autant de couper sauf pour déplacer sa machine si je ne suivais vraiment plus!

Quand il débitait pour son compte il livrait déjà au poids …dans des sacs à patates pesés sur une balance à plateau. Bois vert …évidemment !Je livrais avec lui, les samedis, pendant que mes copains jouaient au foot ou courraient les filles!

C’était l’bon temps ?!Je n'en suis pas sur ...

GRINDESEL 11 FEVRIER 2012 dossier mis à jour et complété le 2/01/2015


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
PRODUCTEURS DE BUCHES DE QUALITES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: