BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GREENPACE International Pellet Industry Forum bois énergie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: GREENPACE International Pellet Industry Forum bois énergie   Mar 23 Oct - 16:49

International Pellet Industry Forum à Berlin les 9 et 10 Octobre 2012
 
Information relevée sur le site de fordaq (site internet de rencontre entre professionnels du bois)
 
‘Pellets ou Granulés : plus de communication est de mise en Europe’

 
A l'occasion du Forum Pellets de Berlin, le 9 octobre dernier, Christian Rakos, le président du European Pellet Council (EPC), a donné un aperçu du marché européen.

Le moteur du développement est le prix élevé des énergies fossiles. Pour l'heure, les pellets se vendent à un prix inférieur d'un tiers par rapport à celui des énergies fossiles.

Cela stimule le marché. En Europe, chaque année, 60 000 nouvelles chaudières à pellets sont installées, dont 20 000 en Allemagne, qui représente ainsi le plus grand marché en la matière.

Par contre, en matière de poêles, c'est l'Italie qui arrive en tête :sur un parc total de 300 000 unités, 200 000 sont installées dans la Péninsule.

Tandis que la production de pellets stagne en Europe de l'Ouest, elle progresse à nouveau en Europe de l'Est, estime Rakos.

La moitié du volume produit en Europe répond désormais au standard ENPlus. Nombre de pays sous-estiment l'importance de ce marché de chaleur.

En comparaison, la situation en Allemagne et en Autriche est satisfaisante. Mais dans de nombreux autres pays, elle est catastrophique, estime Rakos. Il va falloir encore communiquer énormément.
 
Réponses de GRINDESEL
 
Bravo pour le constat résumé par FORDAQ c’est autant de chaudières à fuel et à gaz en moins sur un territoire (l’Europe) qui regorge de bois quoiqu’en dise GREENPEACE !
 
‘Mais dans de nombreux autres pays, elle est catastrophique, estime Mr Rakos. Il va falloir encore communiquer énormément.’

Sur ce point mon analyse est différente : Le chauffage au(x) bois a d’abord vocation à se développer naturellement dans les pays disposant d’une ressource forestière susceptible de couvrir ses besoins.

Au-delà il est évidemment possible de s’approvisionner dans  les quelques pays qui en disposent semble-t-il en excès pour diverses raisons, exemple :

- Le Canada :

Ce pays peu peuplé ne pourra jamais consommer toute sa production potentielle de bois dont une partie transformable en granulés !

Il me semble donc normal qu’il cherche à exporter sa surproduction de pétrole vert sur certains pays solvables manquant cruellement d’énergies, exemple la Belgique qui souhaite réduire l’impact écologique de ses nombreuses centrales à charbon.

Ce sera autant de CO² qui ne polluera pas l’atmosphère bien que Greenpeace prétende le contraire.

- Les marchés sont immenses (à mon humble avis d’écolo..logique revendiquant son bon sens paysan) en direction prioritaire des pays manquant cruellement de chauffage à un coût raisonnable, sous réserve que ce soit non destructeur de l’environnement à la source.

Sur ce point je ne pense pas que nous soyons à la veille d’une déforestation au Canada !

- Gaspiller du bois pour le transformer en électricité dans des pays dits riches me semble quelque part à moi aussi un non sens …sauf quand son exploitation, donc sa consommation, se traduit par la possibilité d’une meilleure gestion du patrimoine forestier. CANADIEN ou pays concerné.

Ceci est, pour l’instant, le cas de la France qui ne consomme que 60% de la croissance annuelle de ses forêts donc même pas la moitié de sa croissance naturelle de bois énergie sauf si, sur ce point précis, Greenpeace peut me contredire …!

- Préférer la situation de la forêt Amazonienne faisant parti des forêts inexploitées mondiales, productrices de méthane du fait de leur non exploitation, donc polluant la planète alors que certains prétendent qu’elles sont le ‘poumon vert de la planète’ (les bois y pourrissent sur pied et au sol) et faire son beurre de l’ignorance naturelle d’innombrables braves gens prompts à croire que les forestiers sont des destructeurs de la nature tout en amassant des fortunes me parait tout aussi idiot que de vouloir faire croire qu’il vaut mieux une société peuplée de pauvres que de riches.

- Ce qui me chagrine le plus dans le débat granulé/ plaquettes, ce sont les  présidents RAKOS de tous poils qui veulent vendre à tous prix leur camelote et nous faire croire qu’il est TOUJOURS plus avantageux de consommer LA FORET sous une forme industrielle (Granulés) plutôt qu'en déchiquetant le même bois - mais avec mesure - sous forme de plaquettes …sous prétexte non avoué que leur job pour lequel ils sont rémunérés est de faire monter la consommation du produit industriel qu’ils ont en charge de promouvoir sans trop se poser de questions…

- Etats-Unis :

Ce pays lui aussi exportateur de granulés n’a pour l’instant pas trop développé sa consommation intérieure de granulés…Le jour ou il décidera de le faire ce pays n’en exportera plus …sauf intérêt financier et ça risque de faire mal aux importateurs et consommateurs !

- Un seul exemple parmi d’innombrables autres pays dans une situation forestière ou le pillage sévit ou, tout simplement et dramatiquement, on constate une absence totale de ressource forestière (exemple certains pays du Sahel Africain ou faire cuire un aliment se traduit par une opération de réelle désertification) n’ayant rien à voir avec la situation de l’Europe de l’Ouest en général !

- La ROUMANIE :

La majorité des gens s’y gèlent l’hiver en gaspillant leurs bois énergie à se chauffer dans des appareils à rendement déplorables faute de pouvoir s’offrir mieux !

- Ce pays parmi d’autres n’est pas encore exigeant en termes de confort. Dans l’égoïste intérêt des pays dits nantis souhaitons lui de remonter rapidement son niveau de vie et devienne lui même consommateur éclairé et responsable de son IMPORTANTE ressource forestière.


- A ce moment là les Roumains se chaufferont mieux et n’exporteront plus leurs productions naissantes de granulés…

- Qui en souffrira ?
- La France sera contrainte de cadrer sa consommation de combustibles bois sur celles – actuelle- de l’Allemagne et de l’Autriche ou la Suisse … qui ne pourront plus eux même importer des sous produits bois énergie en provenance, par exemple, des pays Nordiques , pour les transformer en granulés … électriques pour cause d’arrêt écologique de ses centrales atomiques (c’est le cas de l’Allemagne pour une part importante de leur production de granulés les statistiques le présentant comme  étant artificiellement le plus important producteur mondial!)
!

- Certains Russes préfèreraient eux aussi se chauffer avec leurs bois et sous produits de bois dont ils disposent devant leurs portes Sibériennes plutôt que de les voir pourrir dans des forêts inaccessibles en hiver pour cause de grands froids et, sinon, impénétrables l’été …cette fois ci pour cause de dégel ou revendre leurs ressource à l'Allemagne qui en manque maintenant sur son propre sol pour faire tourner à 100% ses mégas usines de production de granulés!!

- Qui pille l’autre ?

- La France ne pille les bois de personne en ce qui concerne ses besoins en énergie BOIS, même pas ses propres ressources – loin de là !- même si cela n’est pas de l’avis de Greenpeace qui fait son beurre de sa vision apocalyptique mondialiste et cherche surtout à engranger des abonnements financiers pour ses multiples actions à faire pleurer les gens ‘riches’…

- Quel est le budget mondial de Greenpeace et comment est il consommé ?  
 
Citation de son 'patron' Nicolas Mainville  
 
Intervention de Greenpeace au forum International Pellet Industry bois énergie puis à l’ONU pour bloquer ‘la biomasse mascarade’
 
Dans un souci grandissant de se départir des énergies fossiles et répondre aux cibles d’énergies renouvelables de 20% pour 2020, les pays Européens se tournent de plus en plus vers le bois pour produire de l’électricité. (Et oui…le bois ! Bienvenue au 18ème siècle…euh je veux dire au 21ème !)
 
Réponse de GRINDESEL :
 
C’est exact même bien avant le 18ème siècle on gaspillait le bois mais on n’avait pas réellement d’autres solutions.

Au 21 ème siècle on sait désormais le consommer – tout au moins en Europe de l’Ouest - en respectant - je l'espère - les ressources.


Les appareils de chauffage proposés sur le marché offrent des rendements trois à quatre fois supérieurs à ceux de CRO MAGNON et même des contemporains de NAPOLEON 3 !

Que fait Greenpeace pour le faire savoir ? Le contraire de ce qu’il faudrait faire … par intérêt idéologique ou intérêt tout court ?
 
Nicolas Mainville  
 
Hors les sources de bois étant limitées en Europe, le Canada est devenu le principal pays exportateur de granule de bois pour l’Europe, avec une augmentation de 700% des exportations depuis 2002.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
L’Europe comme le Canada n’est pas encore dans une situation de pénurie de bois énergie loin s’en faut !

Ne pas oublier comme le fait chaque fois Greenpeace dans ses messages alarmistes que le volume bois sur pied, tout au moins en France, croit chaque année de 3 à 7/8 % sans compter l’incalculable potentiel de régénération naturelle.

Par ailleurs alarmer les lecteurs pratiquant peu les mathématiques en soulignant ‘une augmentation de 700% des exportations de granulés du Canada depuis 2002’ les rassurerait si cette donnée indiquait la base de référence qui n’était, à l’époque, pas loin de …zéro et si GREENPEACE leur précisait le méga volume de bois énergie disponible dans ce pays peu peuplé ! Devraient ils le laisser pourrir comme c'est le cas depuis la nuit des temps , chez eux comme en Amazonie ?! Il est vrai que chez eux le METHANE doit se geler !?

A fin 2012 les exportations de granulés sur l’Europe sont de quel tonnage ???
Ce tonnage correspondant à quel pourcentage de la production forestière globale du Canada ???

Est on en voie de déforestation au Canada ? J’en doute …
 
Nicolas Mainville  
 
Jadis produites à partir des résidus d’usine (sciures, écorces, etc.), ces granules sont maintenant faite à partir d’arbres debout, de branches et autre « biomasse » en forêt, augmentant la pression sur nos écosystèmes déjà fragilisés.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
Exact j’annonce moi-même sur ce forum depuis 2005 sans avoir la même vision que Greenpeace, que les fameux résidus de sciures ( et non les écorces impropres à leur fabrication ce qu'il ne semble pas avoir remarqué!) permettant de fabriquer les fameux granulés - présentés à l’époque par Greenpeace comme pouvant être écologiquement et quasi gratuitement recyclables en granulés - allaient être rapidement consommés pour une fabrication qui ferai rapidement appel à des bois ronds pour alimenter la mode de consommation de granulés, à l’époque lancée mondialement grâce au formidable engouement médiatique des produits verts / bio / renouvelables …présenté à toutes les sauces par des gens ne sachant pas toujours de quoi ils parlaient !

Ainsi va le monde virtuel… ou le plus grand nombre ne sait pas toujours parler professionnel ! Heureusement sinon à quoi servirait cette qualification?
 
Nicolas Mainville  
 
Ce que Greenpeace dénonce comme la « biomascarade » dans son rapport paru l’an dernier, c’est que de brûler nos forêts pour produire de l’électricité est encore présenté par l’industrie et les gouvernements comme une utilisation de résidus, verte et « carbo-neutre ». Tout ce qu’il y a de plus faux.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
« carbo-neutre ». Tout ce qu’il y a de plus faux ? Greenpeace ne manifestait il pas à l’époque contre les dépôts sauvages de sciures en pleine nature et n’a-t-il pas applaudi à leur récupération écologique ?

Logique OUI ! Ecologique ? Vous-même semblait en douter maintenant ! Transformer des billons en sciure est il la meilleure façon pour se chauffer au bois ? Si l’on n’a pas d’autre meilleure solution bois , certainement !


Je rappelle qu’existent encore la solution bûches modernisée grâce à des appareils et des pratiques plus performantes (restant à adopter en masse, merci à la future campagne de GREENPEACE dans ce sens constructif ) et que celle des plaquettes est toute aussi confortable que celle des granulés, moins coûteuses en énergies grises …

Chaque combustible 100% BOIS étant désormais adapté à des applications bien identifiées.

Greenpeace ne tient pas compte de ce que je signale plus haut : Le bois pousse chaque jour et les graines ne demandent qu’à germer …ce qu’elles font lors d’une ‘déforestation’ suite récolte, cas courant en Europe (appelée coupe à blanc par les pros du bois) mais toujours abusivement dénoncé comme étant une atteinte ‘à la qualité de nos paysages’ !

Mis à part mon intérêt financier familial (mon fils vend des chaudières pour particuliers et petits collectifs), comme forestier dans l’âme né dans la sciure de bois le fait de consommer d’énormes quantités de bois énergie pour en faire de l’électricité me choque énormément. Vous me direz ça lui fait aussi vendre des déchiqueteuses PEZZOLATO…

Je préfèrerais que les bois énergie soient réservés à un usage ‘raisonnable’…Eco …logique … De bon sens…En prévision du seuil d’exploitation de BOIS ENERGIE espérons raisonné, propre à chaque pays …

Notre pays atteindra probablement un jour ce seuil en bonne harmonie avec d’autres ressources car il en dispose en quantité (Vent/ Soleil/Hydraulique ...) et ses forestiers sont pleins de bon sens et peu disposés à détruire leur gagne pain ce dont doutent certains , parfois avec raisons. En cela les critiques sont toujours faciles.

L'important est qu'elles soient constructives, de bon sens et non mensongères comme cela est parfois le cas par ignorance, naïveté ou, ce qui est plus grave sectarisme.

Les amalgames que fait en permanence Greenpeace en présentant le BOIS sous un angle d’exploitation universelle est abusif car non applicables à la situation Française sauf à faire appel à sa générosité légendaire et à ses donateurs s'achetant souvent une bonne conscience en consommant outre mesure, j'en conviens.

L'une des manifestations de la générosité n’est elle pas d’abord d’alerter et d'aider ceux qui souffrent en leur transmettant nos réels savoirs, en les invitant à essayer de comprendre la complexité du monde forestier dont, effectivement, il faut prendre grands soins ?

Par contre que les sous produits d’une scierie Française soient consommés sur place pour alimenter une chaudière bio masse de séchoirs à sciages, à bûches, à plaquettes ou à sciures et en améliorer ainsi leurs qualités voir produire l’électricité pour l’auto consommation des équipements de cette scierie moderne, n’en déplaise à Greenpeace, me plait.

Comme le concept de chauffer une ville au bois avec une centrale de cogénération et alimenter le séchage de sciures pour produire des granulés tout en produisant l’électricité nécessaire …

Par contre que le surplus de production d’électricité recherché pour amortir les installations soit revendu à EDF à des prix prohibitifs grâce à des taxes payées par les consommateurs me déplait fortement ![/b]

[b]Ce sont encore des subventions déguisées au bénéfice de concepts économiques discutables qui pourraient être socialement plus justifiées…


Je n’ai peut être pas bien compris tous les tenants et aboutissants du concept des subventions? Je note simplement que celles ci ne tombent jamais dans la poche des moins nantis!
 
Nicolas Mainville  
 
C’est pourquoi Greenpeace Canada multiplie les efforts en Europe pour démystifier ce boom de la bioénergie forestière.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
Greenpeace se trompe de cible ! Préfère-t-il laisser pourrir les bois pour préserver les paysages et la biodiversité ?

Mr Mainville a-t-il bien profité de son voyage à Berlin ? S’y est-il rendu à pied ? Nous en sommes ravis pour lui mais désolé pour la multitude de petits sponsors privés de Greenpeace… car nous soupçonnons que ses déplacements coûtent forts chers même s’ils sont sponsorisés !

Les granulés ne sont pas l'unique solution fiable pour se chauffer au(x) bois ! Par contre les médias en font un véritable fromage et Nicolas devrait aussi regarder et promouvoir avec plus d'ardeur et de conviction les autres alternatives BOIS nettement plus écolos puisque c'est son gagne pain !
 
Nicolas Mainville  
 
Cette semaine j'ai été invité à Berlin pour présenter nos préoccupations et rencontrer les grands joueurs de l’industrie des granules.

Dans le cadre du International Pellet Industry Forum, Greenpeace a montré que si la bioénergie peut trouver sa place dans le portefeuille énergétique des États, ce rôle doit rester limité et gérer localement, à petite échelle et à des fins de chauffage.

Mais les grands promoteurs voient grand, gros et loin, ce qui mine la crédibilité de cette filière en expansion.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
Nous sommes presque d’accord … Nous n’avons pas le même raisonnement pour parvenir à une conclusion comparable.

Aux lecteurs de juger.

Une différence : Ce forum ne fait pas appel à la générosité de ses lecteurs , son animateur est retraité bénévole.

A décharge disons qu'il est auto sponsorisé par ses conviction et s'intéresse toujours à la pérennité de son ancienne entreprise, désormais dirigée par son fils aîné
.
 
Nicolas Mainville  
 
Lundi prochain je serai à la division Européenne de l’ONU à Genève afin d’illustrer les menaces que pose la bio mascarade aux forêts en Amérique du Nord et au climat planétaire.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
Belle et agréable occupation pendant que les forestiers Canadiens se débattent comme ils peuvent face à la crise des subprimes qui a fait s’effondrer la production de leurs entreprises chez eux comme aux USA d’où le fait que ces pays cherchent à exporter ce qu’ils peuvent vers un continent ou le marketing granulés est à la pointe de l’action en faveur de ce combustible bois intelligent, cher mais pratique.

Cher ça n’est pas grave à une époque ou on préfère suer en pratiquant un sport payant plutôt que suer en bossant pour soit même (ex : faire des bûches) . Les deux sueurs exhalent-elles un parfum différent ?

Comme souvent l’intelligence ou ce que l’on nomme ainsi ne va pas toujours de pair avec le bon sens…

Quant au climat planétaire Mr Mainville peut il me dire quel temps il fera les 3 et 4 Novembre 2012 dans le Cantal ? Je préfèrerai qu’il fasse beau … J'adore cette région de préférence quand il y fait beau.

Nicolas Mainville  
 
En brûlant ces arbres en Europe sous forme de granule, les grandes entreprises d’électricité se retrouve à avoir une empreinte climatique pire que le charbon, et ce pour des décennies. Mon Dieu que de grands 'MAUX' camouflant d'autres MOTS !

Effectivement brûler du bois libère énormément de CO2, quoi qu’en dise l’industrie, et une dette de carbone pouvant aller jusqu’à 190 ans ne sera repayée qu’une fois ce carbone recapté par les arbres devenus matures.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
Toujours le gout des mots chocs : ‘En brûlant des arbres …’ et 'une dette carbone de 190 ans'! Ce n'est pas, LOIN DE LA, l'âge moyen exploitable des résineux Européens tout au moins de l'Ouest (60 ans ?) !

Par ailleurs comme tout homo sapiens primaire petit Nicolas oubli que pendant que les déforesteurs coupent des arbres les autres ...POUSSENT chaque micro seconde que Dieu fait!


Désolé, une part importante des arbres – certainement plus de 60% de la masse ligneuse - a pour vocation naturelle à être brûlés.

Belle et saine et odorante source d’énergie à (re) promouvoir de par le monde à une période ou il faut redonner du travail de proximité à une foule croissante plutôt que d’enrichir quelques gens dans de somptueux déserts !


Diable ! Empreinte climatique / Décennies/ 190 ans…/ Dette carbone / Arbres devenus matures … Que de mot qui me font penser aux devins d’antan annonçant pour certains que les habitants de la planète terre ont été et sont toujours si cons qu’ils courent à leur perte !

Nos politiques - comme les gourous de tous poils - connaissent très bien cette méthode de management des foules...et on en crève autrement que via la pollution atmosphérique!


La pollution via les mots fait vendre. J’aurai du essayer je me serai peut être moins fatigué à réfléchir comment faire pour gagner ma vie …
 
Nicolas Mainville  
 
Pire, transformer ce bois en granule et le transporter  sur de si grandes distances consomme plus de 30 à 40% du contenu énergétique de la granule elle-même avant qu’elle n’arrive à destination dans les grandes centrales électriques en Europe.
 
Réponse de GRINDESEL :
 
Vous faites un peu comme moi lorsque ça vous fatigue vous annoncez des chiffres ‘indicatifs’ ?

Tout de même plus de 30 à 40% ça ne vous parait pas être plutôt de l’ordre de 3 à 4 % ramené à la tonne produite et livrée même en Europe depuis le Canada ?

Et pourquoi êtes vous contre les ‘grandes centrales électriques’ ? Tout n’est qu’affaire de mesure …

 
Nicolas Mainville  
 
Comble, les fausses prémisses sur lequel est basé ce boom impliquent qu’aucune émissions de CO2 provenant du bois n’est actuellement comptabilisées en Europe, donnant un incitatif majeur pour les grandes compagnies de charbon à brûler du bois en co-combustion, redorant leur image du même coup mais augmentant tout de même significativement leur empreinte climatique. Quelle mascarade !
 
Réponse de GRINDESEL :
 
Je n’ai jamais bien compris comment les grosses têtes calculaient les émissions de CO²… J’ai pourtant lu dans la presse qu’elles étaient comptabilisées en Europe … C’est même le sujet à la mode !

Ce que je sais c’est que quand un arbre est abattu, petit, moyen ou gros , deux AUTRES poussent qu’ils soient petit, moyen ou gros. D’autres sont même en attente naturelle pour prendre leurs places.

J’en déduis certainement bêtement que la bascule a encore de la marge avant que ses deux plateaux soient étals…
 
Nicolas Mainville

Greenpeace sera de plus en plus actif sur cette dérape environnementale qui prend des proportions jusqu’alors inestimées.
 
Réponse de GRINDESL
 
D’où l’intérêt de continuer …à compter (ça occupe certains) …si possible sans trop dire de conneries.

Faire des études, des statistiques, des prévisions, des colloques, séminaires ou réunions de préférence non stop et démarrant à 19 heures est à la mode.
 
Entre temps on fait durer le temps et on réfléchi puis on reprend les études précédentes....

 
Cordialement .
 
GRINDESEL le 22 10 2012 - Revu et affiné le 5 Septembre 2013 puis le 20 02 2015



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
GREENPACE International Pellet Industry Forum bois énergie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Applewood, la pomme... et le bois.
» faire sont bois de chauffage sois même
» IDIFF // International Digital Film Forum
» tu as un site (forum, blog), tu veux mettre un flux rss ?
» S. Demande de mise en page - Site du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: TRIBUNE LIBRE GENERALE SUR LE BOIS ENERGIE :: Tous sujets concernant cette filière-
Sauter vers: