BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BUCHES : INAUGURATION SECHOIR SOLAIRE BIOMASSE 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: BUCHES : INAUGURATION SECHOIR SOLAIRE BIOMASSE 2010    Jeu 28 Avr - 17:04

- Séchoir solaire / biomasse THERMO SYSTEM type SRM 400 capacité de 300 à 380 stères/m3 mis en service en France en Aout 2010.

Références en Alsace / Franche Comté et Drome  

- Dossier complet visible sur le site de l'ADEME - Pour plus d'information merci de contacter GF SERVICES au 04 77 67 18 70
 
Empilage des palettes métalliques par 2 l’une sur l’autre dans le séchoir après pré séchage à durée variable à l’air libre et sous abris.
 
Locaux : Bien adaptés et pouvant être fermés.
Bureaux : Informatique et téléphonie d’époque...avec accueil permanent.
 
IMPRESSION GENERALE  
 
- Un accueil professionnel à l’image de l’ensemble des activités de l’entreprise et de son site internet.
- Le souci de réduire au maximum les manutentions inutiles.
- La capacité de traiter le bois bûche comme un combustible de qualité et non comme un vulgaire sous produit...
- Un personnel considéré, dévoué et compétent. Fier d’être dirigé ‘par un patron exigeant mais juste’ (interview  de l’un d’eux)
- Une aire de travail bétonnée, régulièrement nettoyée et bien organisée.
- Des bureaux fonctionnels dans un pavillon bois avec vaste parking situé à l’entrée de l’entreprise.
- Une épouse attentive à tous les détails, manifestement compétente, soucieuse de la gestion globale, bien secondée par une secrétaire. Elles assurent un accueil permanent des clients au téléphone comme lors des enlèvements direct assurés sur site par certains clients.
- Des clients 100% locaux ! (Vive la  qualité!)
- Des machines entretenues répondant aux normes de sécurité en vigueur.
 
DESCRIPTIF
 
Séchoir à bûches THERMO SYSTEM type SRM 400 (300 à 380 stères par cycles de 10 à 15 jours suivant essences de bois,  saison et siccité initiale.
 
Capacité annuelle
 
Plus ou moins 9000 stères suivant longueur et dimension des bûches.
 
Sources d’énergies
 
Solaire = Plus ou moins 25 % (moyenne annuelle) suivant ensoleillement.
Biomasse = en l’occurrence 2 chaudières LINDNER SOMMERAUER Autriche, dites à plaquettes mais multi combustibles (plaquettes / copeaux / granulés / sarments de vigne...)  de 165 kw, chacune pouvant fonctionner seule ou couplées et moduler en automatique suivant les besoins.
 
Précisions
 
Solaire et biomasse fonctionnent couplées ou en alternance automatisée en fonction de données paramétrées à
partir d’une mini station météorologique intégrée.
 
Spécificités
 
Les chaudières ont été équipées de compteurs calorifiques permettant à l’ADEME  de démontrer l'intérêt du séchage artificiel et sa rentabilité pour les producteurs. D’ores et déjà les résultats positifs s’avèrent évidents !
 
Aspect général
 
Très bel ensemble séchoir/ chaufferie
 
Fournisseur
 
GF SERVICES
 
Installateur
 
GF SERVICES
 
SAV
 
GF SERVICES et chauffagiste local.
 
Invités
 
Mr le préfet de région Rhône Alpes
Mr le préfet de la Drôme
Mr le vice-président de la région Rhône-Alpes
Mr le conseiller général
ONF/ Fibois / Draf
De nombreux fournisseurs ...
Quelques scieurs...
Un nombre important des 100% de clients privés ( 8000 stères / an en 2010)
Quelques futurs clients.
De nombreux amis professionnels ou pas de la famille
La presse professionnelle et locale.
La radio locale qui avait annoncé l’inauguration sur ses antennes..
 
Animation
 
Un talentueux Vosgien a exécuté de nombreuses et superbes sculptures à la tronçonneuse.- Jacques PISSENEM
Un animateur technique avec sono mobile
Des vendeurs de chaudières et poêles à granulés ou à bûches avec présentations d’appareils.
 
Buffet
 
Servi avec couverts, table et banc ( !), avec d’excellents produits d’artisans locaux – Jaco Pain à St Thomas en Royans - le tout avec le soleil !
 
CONCLUSIONS ... comme toujours provisoires.
 
En final le top de l’accueil dans un environnement convivial et professionnel avec des exposés tout à fait motivants, tant des ‘hommes politiques’ ...que de la part d’un véritable prof technique, chef d’entreprise motivé par ses deux fils (qui apportent leurs conseils au niveau informatique, communication et commercialisation) et madame .
 
Ils ont redonné de l’espoir et du grain à moudre à la direction GF SERVICES  ...qui commençait à douter de parvenir à convaincre la filière bois bûches de la nécessité de sécher artificiellement pour proposer un combustible 100% de super qualité en faisant le constat fort simple suivant :  
 
En livrant un combustible délivrant couramment 1800 kW heure / tonne lorsqu’il est vert, contre le même SEC offrant  3600 kW heure / tonne, le ratio énergie grise consommée pour le séchage et le déchiquetage des plaquettes en complément du solaire est de 1,7 en défaveur du bois ... vert, ceci sans tenir compte d’un niveau de pollution atmosphérique se situant bien en dessous des normes !
 
Il n’est, par exemple, pas rare de constater la présence d’aubier échauffé sur les bûches dites ‘sèches à l’air’... La dépréciation calorifique peut ainsi atteindre 30% du volume livré , voir plus ! (Ex : 15 mm d’aubier déprécié sur un diamètre brut de 180 mm ...écorce non comprise !)
 
Les trop rares entreprises qui se sont équipées puis celles qui s’équiperont en séchoirs pour bûches  pourront être fières de participer au développement logique de leur entreprise – faire de la valeur ajoutée -  tout en respectant leurs clients et leur environnement.
 
Une direction soucieuse de bien conseiller ses clients, avec des arguments sérieux et vérifiables, capable de justifier le prix d’un stère délivrant plus ou moins le double de calories tout en offrant un confort et une qualité irréprochable.
 
Encore merci à ce professionnel du BOIS ENERGIE haut de gamme et à toute son équipe pour cette très belle journée qui vous donne du plaisir de continuer à participer à la modernisation d’une filière qui en a grand besoin …
 
JP et Olivier GALLAND le 15 04 2011
 
PS : Photos supprimées le 01 10 2016 pour cause de pollution de ce forum ..

-


Dernière édition par GRINDESEL le Jeu 6 Oct - 9:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Le chauffage aux bûches : exigences environnementales.   Lun 2 Mai - 9:55

L’entreprise BARRAQUAND SAS, située dans la Drôme au pied du Vercors, en sortie des routes des massifs forestiers, sur l’axe Grenoble Valence a investi dans un séchoir solaire pour bois bûches. Cet investissement est à souligner puisqu’il s’agit du premier et du seul à ce jour en région Rhône-Alpes (A fin Avril 2011 cinq sont installés en France )
Il s’agit d’un séchoir solaire complété de deux chaudières automatique LINDNER SOMMERAUER au bois déchiqueté capable de sécher entre 300 et 3280 stères/ m3 en paletisés en vrac apparent par cycle de 10 à 15 jours et de fournir ainsi du bois sec toute l’année, quelques soient les conditions climatiques.
Il s’agit là d’une réponse à la demande croissante en bois bûche de qualité comme à l’évolution rapide des exigences environnementales (problématique de la qualité de l’air et des émissions de particules).
L’entreprise a été soutenue dans l’investissement de cet outil de production par de nombreux partenaires comme l’Europe, l'Etat, la région Rhône-Alpes, le département de la Drôme et l’ADEME.
L’inauguration de ce nouveau séchoir à bois bûche a eu lieu en la présence de l’ensemble des partenaires le vendredi 15 avril 2011 à partir de 12h sur le site de production en zone artisanale à Saint-Laurent en Royans (26).
Des portes ouvertes de l’entreprise ont complétées le programme de la journée de ce vendredi 15 avril (ainsi que le samedi 16 avril 2011).

Thierry Barraquand est le vice-président du comité de gestion de la nouvelle marque Rhône-Alpes Bois Bûche lancée par FIBRA en février dernier.

En savoir + : barraquand.fr/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: SOUS CONDITION DE BUCHES SECHES A 20% ...   Mer 27 Nov - 12:23

POUR INFO

Coefficient multiplicateur du combustible PLAQUETTES par rapport aux prix des autres énergies domestiques au 15 01 2012 ramenés en centimes d’euro TTC par kWh PCI

PLAQUETTES SECHES à 20% = BASE 1
BUCHES = 1,43 SOUS CONDITION DE BUCHES SECHES A 20% ...
GRANULES en vrac SECS à 8/10 % = 2,06
GAZ de ville = 2,42
GAZ propane = 3,6
FUEL = 4,59
Electricité = 4,2

GRINDESEL le 27 11 2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: SANS COMMENTAIRE...   Ven 9 Mai - 20:05

ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS:
MARCHES ET APPROVISIONNEMENT
RAPPORT FINAL DEFINITIF
Juin 2013

SOURCE

ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS ... - Ademe
www2.ademe.fr/servlet/getBin?name...pdf

L’ADEME ECRIT

Humidité
Actuellement, les consommateurs qui recherchent du bois sec peuvent avoir des difficultés à en trouver. Il est difficile de vendre du bois vraiment sec (20% d’humidité). En effet, il faut le transformer et le laisser sécher, ce qui implique d’acheter le bois plus d’un an à l’avance. Ce stock immobilise de la trésorerie et du terrain ce qui peut présenter une difficulté. Les professionnels sont en général des EURL et n’ont pas de marges suffisantes pour se le permettre.

Une piste d’amélioration est la démarche France Bois Bûche qui oblige les professionnels à afficher la classe d’humidité sur le bois mis en vente. Cette démarche les incite à faire du bois plus sec.

Les professionnels acceptent d’adhérer pour mettre en valeur leur niveau de qualité. La charte leur fournit également en échange les outils de communication, le modèle de facture, les outils d’organisation, les objets commerciaux associés.
Les tarifs d’adhésions sont spécifiques à chaque région, l’objectif étant une harmonisation des tarifs dans 4 ans. A titre indicatif pour la région Bretagne, les 2 premières tranches (<1000 m3 et <2500 m3), qui rassemblent 80 % des adhérents, ont un tarif d’adhésion de 110 et 200 euros par an.

La certification NF bois de chauffage est contrôlée par l’AFNOR et compte moins d’une dizaine d’adhérents sur la France. Le prix est important et seuls les professionnels de taille peuvent payer les frais d’adhésion (Source : N. Brac).

GRINDESEL REPOND

Ce thème est à mon sens le point central du problème de la filière BOIS BUCHES.
Désolé de me voir contraint de ‘parler vrai’ et prendre le risque de citer intégralement le point de vue de l’étude et d’irriter leurs initiateurs, animateurs et (rares) membres de France Bois Bûche sur ce poste qui me tient particulièrement à coeur concernant la qualité du BOIS BUCHE proposé par des fournisseurs cherchant, à juste titre, de se démarquer à ce sujet …

‘Actuellement, les consommateurs qui recherchent du bois sec peuvent avoir des difficultés à en trouver’

- C’est le moins que l’on puisse dire ! Environ 10% - depuis seulement 2012/2013 - du volume offert par les professionnels peut être garanti sec artificiellement à 20% à fin Avril 2014 ! (Suite à mon action ???)

- C’est pourtant la seule garantie valable pour les consommateurs soucieux de leur environnement !

‘ Il est difficile de vendre du bois vraiment sec (20% d’humidité). En effet, il faut le transformer et le laisser sécher, ce qui implique d’acheter le bois plus d’un an à l’avance. Ce stock immobilise de la trésorerie et du terrain ce qui peut présenter une difficulté. Les professionnels sont en général des EURL et n’ont pas de marges suffisantes pour se le permettre.’

- Tout est quasiment dit dans la réponse ci-dessus …sauf l’essentiel !

- Comme cela se fait et se dit, en gros, depuis la nuit des temps  ‘il faut acheter le bois plus d’un an à l’avance ‘ (pour qu’il soit sec ? et de qualité : deuxième critère incontournable).

- Il serait temps d’abandonner cette ‘règle’ de l'a peu près!…et décider d'imposer au minimum aux tenants de l'affiliation à France Bois Bûches l'obligation de sécher ATIFICIELLEMENT 20 à 30% de leur production...et non à peine 10% en laissant croire que les 90% restants en bénéficient AUSSI!

- Ce sont des prescripteurs sérieux qui mettent l'accent sur les faiblesses du cahier des charges de France Bois Bûches …puisque leur étude signée et financée par l’ADEME le laisse clairement entendre entre ses lignes! C'est ma conviction pour faire émerger les meilleurs professionnels.

Quid des aubiers passés, des bestioles troglodytes, des fonds de piles et autres aléas pourtant bien connus et des contrôles d'humidité 'avec un humidimètre' piqué  en bout de buches et non au coeur après découpe, sans parler d’autres artifices nettement plus répréhensibles et connus de longue date !

- Investir dans un séchoir artificiel (seul garant d’un séchage homogène et respectant les qualités de combustible de base des bois concernés) n’est pas une question de marges suffisantes comme n'est pas rédhibitoire d’être une EURL !

- C’est ce que pensent trop de chefs d’entreprises appelés à tord comme tel et il semble confortable, en France,dans une étude officielle, de répéter ces propos de comptoirs!

- C’est d’abord une question de conviction qu’il faut sécher artificiellement pour pouvoir produire un volume professionnel de bûches séchées de manière homogène et apprendre à vendre un produit plus cher… mais plus économique en étant capable d'exposer clairement le pourquoi du comment.

- C’est ensuite une question d’étude de marché et l’art de convaincre son banquier de bien vouloir financer l’investissement capable de dégager les marges permettant d’auto financer cet acte de foi entrepreneurial dans un investissement qui  devrait être considéré comme prioritaire par tout entrepreneur qui respecte son gagne pain : ses clients !

Je cite à nouveau intégralement ci dessous ce que je n’aurai jamais du être contraint de citer …(GRINDESEL)

‘Une piste d’amélioration est la démarche France Bois Bûche qui oblige les professionnels à afficher la classe d’humidité sur le bois mis en vente. Cette démarche les incite à faire du bois plus sec.'

'Les professionnels acceptent d’adhérer pour mettre en valeur leur niveau de qualité. La charte leur fournit également, en échange, les outils de communication, le modèle de facture, les outils d’organisation, les objets commerciaux associés.'

'Les tarifs d’adhésions sont spécifiques à chaque région, l’objectif étant une harmonisation des tarifs dans 4 ans. A titre indicatif pour la région Bretagne, les 2 premières tranches (<1000 m3 et <2500 m3), qui rassemblent 80 % des adhérents, ont un tarif d’adhésion de 110 et 200 euros par an.'

' La certification NF bois de chauffage est contrôlée par l’AFNOR et compte moins d’une dizaine d’adhérents sur la France. Le prix est important et seuls les professionnels de taille peuvent payer les frais d’adhésion (Source : N. Brac).'

GRINDESEL a donc fait le choix de répondre ce qui suit

- Quelques années après sa création qui peut affirmer que France BOIS BUCHE a tenu ses objectifs …et amorti les budgets que les ‘pouvoirs publiques’ lui ont généreusement alloués ?

- 170 entreprises inscrites à France Bois Bûches et, pour la certification NF bois de chauffage contrôlée par l’AFNOR moins d’une dizaine d’adhérents sur la France !?

- QUI  sinon les employés qui ont été embauchés ou délégués pour mettre en place cette action à priori éminemment souhaitable et qui ont ainsi bénéficié d’un emploi ?

- Si France BOIS BUCHE était une EURL elle n’existerait probablement plus…

- On peut donc se poser les questions suivantes : Pourquoi/ Comment/ Qui doit désormais payer…un concept d’assistanat professionnel erroné ?

- Au prix qu’à déjà couté la fameuse piste d’amélioration ‘imaginée’, inclus les subventions obtenues pour certaines opérations médiatiques finalement peu médiatisées et n’ayant finalement pas débouchées sur le débat national souhaité par ses initiateurs et, parait-il, les professionnels qui rêvaient tous d’être, eux aussi ET POURQUOI PAS,  méga assistés, le flop est plus que regrettable !

- Qu’appelle-t-on ‘professionnels’ dans cette filière ou les qualités premières qui devraient être appliquées posent de multiples problèmes pourtant, elles aussi, bien identifiés ?

- Mesurer les écarts entre les performances attendues dans une filière donne envie de compléter la série des romans de ZOLA

- …Exagérer le trait est parfois souhaitable…et ne sera probablement pas toujours compris par mes anciens clients!

- Que Mr PEZZOLATO m’en excuse : dans ‘cette affaire’ je ne suis plus que le retraité et ne suis plus, non plus, ‘de services’ sinon je mériterai d’être licencié suivant les critères de réserves habituellement exigés dans cette France ou se taire permet souvent d’être mieux entendu.

- Comme le dit si bien notre président National: au point ou j’en suis, je n’ai rien à perdre puisque les jeunes paient ma retraite !

Et si, finalement, on parvenait à débattre de BOIS VRAIMENT SEC après avoir lavé le linge sale en famille ?

GRINDESEL le 7 Mai 2014
.................le 19 Janvier 2017

- Depuis ces deux dates rien n'a beaucoup changé sauf que les producteurs de BOIS ENERGIE ont souffert de 3 hivers trop doux (2014/2015/2016)...
Les stocks ont donc séchés à l'air! Une certaine quantité s'est déprécie ... (Les bas de piles
)!

Entre temps le nombre de producteurs séchant tout ou partie de leurs productions augmente doucement mais ...inexorablement ! Dur dur pour faire évoluer les habitudes acquises depuis la nuit des temps !


***

-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BUCHES : INAUGURATION SECHOIR SOLAIRE BIOMASSE 2010    

Revenir en haut Aller en bas
 
BUCHES : INAUGURATION SECHOIR SOLAIRE BIOMASSE 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Logiciel de pret 2010
» Calendrier 2010/11
» Tutoriel Kaspersky Virus Removal Tool 2010 (AVPTool)
» AcronisTrue Image Home 2010 Netbook Edition : est-ce que ça vaut le coup ?
» MapSource 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: BOIS DE CHAUFFAGE :: Tribune libre-
Sauter vers: