BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ENQUETES SUR LES PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: ENQUETES SUR LES PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS   Dim 31 Oct - 11:02

POUR INFO
 
GRANULES ou PLAQUETTES SEULS ou PLAQUETTES et GRANULES ENSEMBLE ?

OBSERVEZ BIEN LES PHOTOS DES DEUX COMBUSTIBLES BOIS CI DESSUS : SE RESSEMBLENT-ILS ? EVIDEMMENT NON .

Leurs modes de production respectif

Les plaquettes de BOIS BRUT (Photo de droite)

Elles sont produites à partir de BILLONS simplement déchiquetés et consommés tel quel.

Leur granulométrie et leur taux d'humidité ont été normées en différentes catégories d'utilisateurs.

En contrepartie d'un coût calorie deux fois plus faible que le granulé (voir coefficient ci dessous) il est recommandé d'être vigilant sur le respect des normes d'utilisation conseillé .


Les granulés (Photo de gauche)

Ils sont produits à partir de sciures provenant de scieries. Ce tonnage de sciure est insuffisant depuis 2012 pour suivre la demande de granulés au niveau mondial .

Il est abondé par le déchiquetage des mêmes billons de bois...permettant de produire à nouveau les mêmes plaquettes ...

Celles ci sont ensuite transformées en sciures via des machines appelées 'affineuses' et deviennent enfin des GRANULES parfaitement dimensionnés après de multiples processus industriels tout en bénéficiant d'un taux d'humidité stabilisé aux alentours de 8/10% !

Ces caractéristiques indispensables pour être consommables dans une chaudière meilleur marché justifient le sur coût du combustible granulé par rapport aux plaquettes ...


LES COUTS RESPECTIFS DES COMBUSTIBLES BOIS ET AUTRES ENERGIES DOMESTIQUES
 
Coefficient multiplicateur du combustible PLAQUETTES par rapport aux prix des autres énergies domestiques - dont les bûches et le granulé - au 15 01 2012 ramenés en centimes d’euro TTC par kWh PCI
 
PLAQUETTES SECHES à 20% = BASE 1

BUCHES SECHES  à 20 % = 1,43

GRANULES en vrac SECS à 8/10 % = 2,06
 
GAZ de ville =  2,42
GAZ propane =  3,6
FUEL =  4,59
Electricité =  4,2

POUR UNE MISE A JOUR DES COEFFICIENTS CI DESSUS

Tapez  'Cours et variation des indices BOIS ENERGIE' et choisissez ...

BON A SAVOIR ...
 
Acheter ou penser à étudier l'achat d'une chaudière à granulés ...capable de consommer AUSSI des PLAQUETTES c'est être PREVOYANT et ECONOME!

Saviez vous qu'avec ce type de chaudière BOIS toute aussi automatique qu'une chaudière exclusivement conçues pour des granulés il est ainsi possible de mixer en cas de rupture d'approvisionnement de l'un ou l'autre des combustibles : des granulés, de la sciure, des copeaux , des noyaux secs ...?

Cerise sur le gâteau :

Ce type de chaudière polyvalente, du fait de sa construction beaucoup plus lourde et de sa conception et alimentation adaptée , peut consommer des granulés de qualité industrielle, non normés ... donc moins chers.
 
Les chaudières LINDNER SOMMERAUER multi combustibles (dites à plaquettes) - sont GARANTIES 7 ANS (pièces)
 
Consultez GF SERVICES au 04 77 67 18 70. Un technicien vous en dira plus !

GRINDESEL le 15 01 2012 Dossier mis à jour le 24 01 2015[/b]


Dernière édition par GRINDESEL le Mar 12 Juil - 9:39, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: LE BOIS COMBUSTIBLE RENOUVELABLE ?   Ven 23 Mai - 19:49

abibois.com/category/16-marche-et-conjonture?download=94

Enquête sur les prix des combustibles bois en 2013 et 2014


VOIR LA CONCLUSION DE CET EXCELLENT DOSSIER SUR LE SITE -

Pour faire plus court ... Faut il être 'pauvre' pour se chauffer aux granulés alors que leur coût / calorie est deux fois plus élevé que celui des plaquettes ?

' L’énergie bois demeure la moins coûteuse sur le marché, quelles que soit les alternatives envisagées. Il faut cependant relativiser ce constat en notant que, sur certains marchés, et notamment le granulé, la variation des prix est importante au cours de la dernière période.'

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Fin 2014 le GRANULE est pratiquement au prix du FUEL qui a, je le reconnais, sérieusement baissé ! Pour combien de temps ?

Seules les BUCHES et les PLAQUETTES demeurent les moins coûteuse sur le marché des énergies BOIS en offrant la calorie à moitié prix des granulés ...

GRINDESEL l'avait prédit dès 2005 ...

SUITE DE LA CONCLUSION

La perception des évolutions du marché diffère considérablement selon les catégories de professionnels considérées et selon la destination des produits.

Sur le marché domestique, pour le bois bûche, la situation des professionnels est aujourd’hui fragile.

Les sociétés interviewées se plaignent de la concurrence des autres formes de commercialisation (agriculteurs, propriétaires forestiers, auto entrepreneurs) qui pèserait fortement sur les prix.

Par ailleurs, ces professionnels déclarent ne pas avoir pu répercuter intégralement la hausse récente de la TVA en raison de la situation concurrentielle.

Sur ces marchés, la labellisation des produits, l’offre de bois plus sec et/ou de meilleure qualité, la valeur ajoutée associée à de nouvelles prestations (rangement des bûches, livraison sur palettes…) pourraient constituer des leviers pour améliorer la situation.

L’enquête réalisée montre que ces pratiques demeurent à ce stade très minoritaires, même si elles permettent de réelles plus-values pour ceux qui y recourent.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Je suis globalement d'accord avec l'analyse ci dessus.

Je suis toujours très surpris de constater que le combustible PLAQUETTE n'est toujours pas répertorié dans ce type d'étude à l'attention des consommateurs privés qui s'y intéressent de plus en plus pour ses atouts méritant souvent comparaison avec le granulé.

Les chaudières à plaquettes sont parfaitement indiquées pour chauffer les propriétés privées ou il est possible d'accéder ou de s'approcher d'un silo intégré ou excentré, produire l'eau chaude sans recourir à d'autres technologies, chauffer une piscine hors saison, une ferme ou/et un bâtiment d'élevage, de petits administratifs et collectifs.

Quelles sont les raisons de cette omission reprise par tous les points INFO ENERGIE alors que la PLAQUETTE est reconnue comme étant le combustible BOIS LE MOINS CHER DU MARCHE ?

Faut il être 'pauvre' pour se chauffer aux granulés alors que leur coût / calorie est deux fois plus élevé que celui des plaquettes ?

SUITE DE LA CONCLUSION

En revanche, pour ce qui concerne l’offre de granulés, la situation des offreurs apparaît nettement plus favorable. Non concurrencés par le marché informel, ces offreurs bénéficient en outre d’une demande en forte croissance, qui les place en position favorable.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Paragraphe édifiant illustrant parfaitement le fait que l'ADEME privilégie le développement du granulé à celui des plaquettes même pour des cas ou celles ci s'avèrent économiquement plus rentables... pour les consommateurs privés susceptibles de pouvoir les consommer en répondant aux critères d'installation requis !

Cette étude valide parfaitement les prévisions d'un industriel débutant ayant décidé, fin des années 1990, de tenter fortune dans les granulés, annonçant sans scrupules : ' Créons le plus rapidement possible la pénurie nous pourrons ainsi imposer nos prix' !

SUITE DE LA CONCLUSION

Sur le marché professionnel, la dynamique est favorable aux offreurs de plaquettes forestières et de granulés.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Sur les marchés professionnels ...comme PRIVES ou SEMI PRIVES, le coût calorie PLAQUETTE est DEUX FOIS PLUS FAIBLE que celui des GRANULES ! Quels sont les arguments qui justifient un tel étonnant raccourci et l'absence d'informations objectives en direction des PARTICULIERS, entre autres de la part des points INFOS ENERGIES ???!

SUITE DE LA CONCLUSION

Au cours des dernières années les prix ont progressé significativement et la demande reste forte.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Les prix ont progressés plus vite pour les granulés ...ne serait-ce que pour une simple raison arithmétique : pour le consommateur  4% sur 100 n'ont pas le même effet que 4% sur 200 ! De même lorsque les médias ou cabinets de statistiques vantent les courbes de 'progression vertigineuses des ventes de granulés' ...parties de zéro !

Les mêmes 'experts' prolongent les dites courbes et nous annoncent ingénument la future déforestation Européenne en croyant que la ressource forestière 'montera jusqu'au ciel'!

C'est ainsi que le BOIS ENERGIE est devenue une ressource quasi miraculeuse et alimente une nouvelle rubrique 'radio bout de bois'.

Le rêve à l'état pur, exempt de CO², comptabilisé à longueurs de colonnes, récente combine écolo pour obtenir - ou réclamer - des subventions et faire augmenter les impôts!

SUITE DE LA CONCLUSION

L’incertitude sur ces marchés concerne l’accès à la matière première, mais ce problème ne semble pas pour l’instant préoccuper les professionnels du secteur.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Approfondir ce sujet n'est pas favorable aux granulés...On peut donc comprendre pourquoi ce point n'est pas développé!

Par contre tempérer ce débat en précisant que le volume de bois dit(s) énergie(s) est potentiellement et considérablement  plus important que celui des bois dits nobles aurait été 'intelligent' ou aurait tout au moins démontré une fine connaissance du sujet sinon une volonté d'aller au bout des choses ...

Sciures - Ecorces - Chutes innombrables récoltées tout au long de ses encore plus innombrables utilisations font des BOIS ENERGIE en général un combustible national colossal et évidemment disponible en quantité colossale si on y ajoute :

Rebuts bois provenant des innombrables utilisations d'antan - désormais justement récupérés - venant chaque année abonder les disponibilités...

Bois dits d'agréments plantés en incroyable excès dans les millions de propriétés individuelles bâtis depuis les années 1965 et faisant ressembler certaines à de mini forêts inexploitées !

Aires paysagées - Idem - qui ont accompagnées ces années là et commencent à produire en abondance dans la plupart des 36 000 communes Françaises...

Amélioration des accès forestiers incitant à 'sortir plus de bois et d'abord le moins beau' qui lui même 'produit' du bois énergie ...'Pour mettre en valeur les propriétés'...

Toute cette consommation d'énergie BOIS qui sera freinée par un important potentiel de renouvellement d'appareils de chauffage vétuste par d'autres plus économes conjuguée à une qualité d'habitat considérablement moins gourmande en énergie ...

On serait en droit d'être raisonnablement optimiste à moins que nos mégalos chaufferies imaginées par de non moins mégalos dirigeants continuent de fleurir au même rythme supposé de la propriété forestière de nos années ou l'idée a germé 'qu'il suffisait de faire un chèque' pour aller dans la Lune...et bientôt 'ailleurs'!

L'effet marijuana ?

SUITE DE LA CONCLUSION

Le marché du combustible bois et biomasse demeure fortement marqué par les différences régionales.

Ces différences expriment pour une part un accès plus ou moins facile à la ressource, mais elles traduisent également des situations concurrentielles différentes : dans les régions de faibles ressources, les offres parallèles aux circuits commerciaux traditionnels sont évidemment beaucoup moins présentes et leur impact sur le niveau de prix est donc marginal.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

'... les offres parallèles ' sont effectivement comptabilisées depuis longtemps comme ' impact susceptible de réguler les prix du marché des bois bûches et plaquettes ?!'

On croyait l'avoir compris quand on constate le peut d'empressement à combattre ce fléau qui freine la capacité des entreprises à s'équiper !

Par ailleurs le peuple a adopté l'étrange idée que pour produire des granulés 'il suffisait de maitriser la ressource bois'...S'inquiéter du coût de l'opération n'a pas effleuré les esprits des promoteurs de cette surprenante et réussie campagne médiatique ?
On est arrivé à expliquer que cette ressource est 'aussi composée des rémanents' ... Qui imagine ce qu'est un 'rémanent' ? Nos aïeux pas si lointains appelaient cela 'des FAGOTS'... C'était le bon temps! On y revient ?

Quel 'expert' a prit le temps d'évaluer le coût d'un fagot et les effets induits suite à leur récolte industrielle ? La voila la bonne occasion de faire une nouvelle étude ...

SUITE DE LA CONCLUSION

Les anticipations des professionnels sur l’évolution des prix apparaissent différentes selon les secteurs considérés.

Pour le marché des plaquettes forestières et bocagères et des produits proches (broyats de DIB, chutes de scieries…), les prix devraient rester orientés à la hausse au cours des prochaines années, en raison de la vigueur de la demande, d’un accès de plus en plus difficile à la ressource et de l’utilisation de matières premières plus coûteuses pour produire les plaquettes (par exemple l’utilisation de rondins).

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

REMARQUABLE ! Vous remarquerez que le paragraphe suivant omet de signaler que les producteurs de GRANULES sont aussi contraints 'd'utiliser des matières premières plus coûteuses pour les produire  (par exemple l’utilisation de rondins)...pour palier à la pénurie irréversible de sciures !

Il est loin le concept écolo de récupération de sciures encombrant nos décharges et polluant 'nos paysages'!

Je ferai remarquer que la production de plaquettes forestières n'à quant à elle toujours consommée QUE DES BILLONS ou parties de BILLONS et non des sciures ...puis des billons ...puis de plus en plus de granulés d'importation baptisés Français !

Pour ce qui est du constat de 'la vigueur de la demande' le législateur ferait bien de tempérer ou réguler la consommation de combustible bûches insuffisamment sèches et de plaquettes par contre pissant la sève dans des mégas chaudières industrielles 'conçues pour cela' déstabilisatrices des marchés et de la pérennité des bois énergie à différents points de vue, susceptible de nuire gravement à la bonne image que se sont forgées en peu d'années les nouvelles filières du BOIS ENERGIE enfin en phases de modernité sur tous les tableaux y compris en termes de créations d'emplois !  

SUITE DE LA CONCLUSION

Sur le marché du granulé, des tendances contradictoires sont observées. D’une part les principaux pays européens sont désormais dépendants des importations pour leurs approvisionnements.

Mais, d’autre part, des mécanismes de lissage de la demande au long de l’année sont mis en place dans les pays les plus avancés (Autriche, Allemagne) avec des offres basse saison, qui ont tendance à maintenir un niveau de prix plus modéré. Le marché français devrait progressivement voir se développer ces pratiques et donc bénéficier des effets régulateurs associés.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Logique ...mais couteux à gérer donc facteur de hausse des prix sans autre échappatoire sinon celui de produire plus de sciure et moins de sciages ou autres artifices de ce genre ?!

Par exemple augmenter les surcotes de longueurs de grumes et billons achetés aux propriétaires forestiers, ni vu ni connus, et augmenter ainsi le volume masqué de sous produits transformables en sciure . Une arnaque dénoncée sans succès par GRINDESEL ...

J'ai déjà remarqué à mes dépends cette pratique début 2013 et je l'ai signalé ... sans réaction de qui que ce soit à ce jour! Il est vrai que la plupart des propriétaires forestiers sont plutôt âgés ... Ils n'aiment plus les vagues ! C'est bien connu...

SUITE DE LA CONCLUSION

D’une manière générale, le marché du granulé bois paraît particulièrement sensible aux conditions climatiques, en raison de capacités de stockage limitées des industriels.

Une année de grande rigueur climatique se traduit donc par une hausse des prix très conséquente, indépendamment de tous les facteurs évoqués précédemment.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Logique ...Il vaut mieux, en économie, être fourmi que cigale ...

FIN DE LA CONCLUSION

Sur le marché du bois bûche, un prix permettant un équilibre économique des producteurs se situerait selon les professionnels, autour de 80 € par stère, un niveau environ 10% supérieur au prix actuellement observé.

Le principal enjeu sur ce marché, semble être associé à la capacité des professionnels à convaincre les consommateurs finaux de leur intérêt à privilégier des produits de qualité (essence, séchage, labellisation) et de consentir au surcoût associé à cette qualité plus importante.

COMMENTAIRE DE GRINDESEL

Merci de vous associer enfin à ma croisade en faveur des ces évidences d'un bon sens qui reviendra peut être 'prèsdecheznous'! Entre autre le séchage artificiel seul à garantir une vraie qualité ...

Le plus tôt serait le mieux ...

GRINDESEL le 03 01 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
ENQUETES SUR LES PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je vend un chalet en bois
» Applewood, la pomme... et le bois.
» Prix du tabac : 6% de plus avant la présidentielle ?
» Le bois : Noble matière !!!
» Augmentation importante du prix pour supprimer la publicité du forum ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: CHAUDIERES :: Chaudières à pellets / granulés-
Sauter vers: