BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BOIS DE CHAUFFAGE : CREER ou DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: BOIS DE CHAUFFAGE : CREER ou DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE    Sam 1 Mai - 12:41




VOTRE PROJET EST AUSSI LE NOTRE
 
Vous avez pour projet de créer une entreprise de production de bois bûches – ou/ et dans les autres activités BOIS ENERGIE ?
 
Vous vous posez un tas de questions ? Si nous en discutions ?
 
QUI SOMMES NOUS
 
GF SERVICES est un fournisseur qui ‘parle vrai’ et cherche le dialogue : Pourquoi ? Par intérêt commun, bon sens et amour du travail bien fait : on ne fidélise pas une clientèle avec du bla bla !
 
- 54 ans d’expérience sur le terrain des réalités des métiers du bois de la première transformation (Pour celui qui a créé GF SERVICES en 1994 et a cédé le flambeau en 2010) c’est une durée qui permet de se poser les bonnes questions et de former une équipe de technico commerciaux fiable qui poursuit le travail dans le même esprit.  
 
- Son écoute client est basée sur l’accueil et le conseil essentiellement orienté vers l’avenir de la filière et de l’entreprise en question et non sur un passé ‘à la ZOLA’ base encore trop fréquente de quasi tous les métiers de la première transformation du bois et de son lot d’entrepreneurs aux reins cassés travaillant ‘dimanches et jours de fêtes’ avec des prix de revient pyfométriques! Ca évolue ? Heureusement !
 
- Son objectif est de conseiller la solution autorisant le retour sur investissement le plus rapide possible. Ca n’est pas toujours celle qui est la moins chère…mais c’est parfois celle qui évite de se retrouver dans le mur plus vite que le prévisionnel ne l’indiquait !
 
- Il faut s’adapter aux possibilités financières du client mais tenter aussi de lui faire découvrir les limites de réussite de son projet et lui faire peut être découvrir que sans banquier on ne peut rien créer de solide! Le rêve, l’inexpérience, une certaine forme d’incompétence ne sont pas choses faciles à aborder avec un client: dans l’intérêt des deux parties il le faut pourtant !
 
- GF SERVICES est la seule entreprise du marché à offrir, depuis 2000, un ‘tableau des couts de production au stère’. Ce tableau est un guide apprécié : on nous le dit fréquemment. Il convient, évidemment de le mettre chaque année à jour: les bases y sont.
 
LES VENDEURS DE BICYCLETTES
 
Les vendeurs de bicyclettes sont nombreux à proposer un PRIX. Peut leur importe le résultat toujours annoncé supérieur aux réalités…
 
GF SERVICES vend un seul modèle de machine dans la catégorie des ‘bicyclettes’. Il s'agit du combiné à bûches type TLC 1000 Junior. Il est le petit frère d'une grande famille .

Coupe à la Chaîne ou à la circulaire ?  Débattez-en avec nous avant d’acheter ?
 
Le meilleur atout du TLC 1000 Junior est, comme tous les combinés PEZZOLATO, de pouvoir COUPER à la BRASSEE et de pouvoir fendre OU ne pas fendre…donc de ‘sortir’ des bûches de 1 m ou plus...par exemple produire du piquet ce qui permet de diversifier sa production.

Les autres bicyclettes vous offrent ces avantages ? NON sinon en bricolant et en prenant des risques!

Pouvoir fournir des produits hors normes est un atout lorsqu’on démarre une entreprise.
 
Un ancien modèle - plus fabriqué- le combiné TM400 (mixte PF + Electrique) est visible en fonctionnement à 2 km de nos bureaux. Il produit 2500/3000 st /an depuis 2006 …et il est toujours en état. Son propriétaire l'a même entièrement mécanisé et réinstallé en hauteur sous un abri, sur nos conseils, comme un ‘gros combiné’. Ses conditions de travail s'en sont trouvé considérablement améliorée!
 
Pour le bon amateur ou ceux qui veulent démarrer à petit investissement GF SERVICES propose également un combiné PEZZOLATO mobile, à ruban large , volants de 800 ou 900, avec fendeuse et tapis de chargement intégré.

Pouvoir faire de la coupe et fente de bois bûches ‘à façon’ et, en prime, appointer des piquets ou refendre une pièce de bois n’est ce pas la possibilité de créer sa boite à petit prix ? Avec de bons bras sa productivité est étonnante. Cette technologie est très connue dans l’Est de la France. Ce type d'activité est une bonne formule pour se faire connaître et représente un investissement qui n'inquiète pas trop le banquier...
 
Le prix de ce combiné ? Il vous surprendra ! De plus nous avions récemment une très belle occasion (8250 €HT) ! Nous avons même encore le tracteur adapté…aussi à très petit prix !
 
NOS SOLUTIONS PROFESSIONNELLES
 
Un autre client du 69 utilise un combiné PEZZOLATO  TLC 1000 depuis 1997. Il a commencé à produire 5000 st/an, est monté à 10 250 puis doit être à 9000 actuellement (livraisons incluses à 3 personnes et sans faire plus de 40/42 h /semaine). Son combiné est amorti et fonctionne comme au premier jour! Sa valeur de revente est exceptionnelle ce qui est loin d'être le cas pour d'autres combinés moins cher de l'époque pour beaucoup déjà feraillés!

Leurss crédits  sont terminés depuis 2005 : Ce jeune couple d'une trentaine d'année en 1997 ne se tue pas au boulot. C’est toujours madame qui pilote la machine : elle est mignonne (dans les 55 kg) et sympa. Elle vous proposera certainement de prendre le jostick pour tester la machine.
 
Son mari vous exposera les ‘problèmes’ et factures de pièces détachées qu’il a eu avec …le combiné! Pas de quoi se ruiner, la preuve!
 
NOS POSSIBILITES
 
Votre projet est de produire 2000/ 10000 ou 150 000 stères/an ? Ecorcer et trier les sous produits sciure ?/ écorces/ calots ? Sécher votre production à l’air ou artificiellement ? Conditionner vos produits ?
 
Prenez rendez vous avec nous : nous prendrons le temps d’échanger sur tous ces sujets d’actualité.
 
PROSPECTIVE (dossier écrit en 2005)
 
Une entreprise ne se crée pas ni ne se développe en copiant le passé, ses méthodes, ses concepts.
 
Elle doit étudier les méthodes actuelles et , surtout, celles qui pourraient être développées demain. Tenter de comprendre les attentes de ses clients et s’y adapter.
 
L’achat d’aujourd’hui sera-t-il en phase à 3/5/ 7 ans  avec le développement logique d’un marché en pleine structuration? Cette réflexion est importante et trop rarement pratiquée…que l’on démarre seul ou que l’on modernise une structure existante.
 
On devrait en tenir compte pour définir le montant de l’investissement.
 
Si investir se résumait à ‘changer la machine en place’ ou ‘dépenser le moins d’argent possible’ le mot progrès n’aurait aucun sens !
 
La base est qu’un investissement, quel qu’il soit, doit au minimum s’auto financer… donc ne rien ‘coûter’ sauf accident de parcours! On appelle cela la prise de risque. En final comme lorsque vous vous levez le matin !
 
La demande de bois bûches de QUALITE existe et va se développer. Le développement des ventes de poêles de chauffage d’appoint, hautes performances, non polluants, exige une professionnalisation des producteurs.
 
La bûche qui fume et mousse c’est celle qui se vend au noir sans garantie de qualité.

Produisez un produit de qualité avec des machines professionnelles conseillées par de vrais pro, capables de vous dessiner le projet type de production idéal, à réaliser de suite ou par étapes, projet s'intégrant à votre terrain et à ses accès car la aussi il faut éviter certaines erreurs risquant de couter très cher, chaque jour, en pertes de productivité !

Ce service de GF SERVICES, spécialiste des lignes de production de bois bûches PEZZOLATO fait partie des exigences de qualité que tout vendeur de matériels haut de gamme se doit de proposer à ses clients potentiels. Que ce soit à l'attention d'un débutant ...ou d'un pro de longue date!
 
A bientôt chez nous et comparez ? Le prix est un élément qui fait souvent LA  'différence'! Dans quel sens souhaitez vous cette différence : gain immédiat en terme d'investissement ou réussite sur la durée ?

GF SERVICES vous fournit et vous fournira tous les critères d'appréciation pour prendre VOTRE DECISION;
 
GRINDESEL désormais retraité d'une filière ou il a pris plaisir à conseiller et transmettre cette exigence à son fils et à ses collaborateurs.

Dossier mis à jour le 27 05 2014



Dernière édition par GRINDESEL le Mar 27 Mai - 9:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: PRODUIRE DU BOIS BUCHES: INVESTIR en 2013   Mar 6 Nov - 9:58




Si investir se résumait à ‘changer la machine en place’ ou ‘dépenser le moins d’argent possible’ le mot progrès n’aurait aucun sens !

L'argent n'est en fait qu'un outil de travail comme un autre. Il permet, entre autres, d'améliorer les 'conditions de travail' ! Certaines épouses de nos clients apprécient les combinés PEZZOLATO... sans avoir besoin de gros bras ! Les fils sont plus enclins à poursuivre l'aventure des parents ...ce qui permet d'envisager une suite et développement !
 
GRINDESEL le 04 08 2013


Dernière édition par GRINDESEL le Mer 25 Déc - 13:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: NOUVELLE LIGNE DE PRODUCTION INDUSTRIELLE DE BUCHES   Dim 4 Aoû - 17:15

CHAQUE ELEMENT PEUT FAIRE L'OBJET D'UNE MODERNISATION DE SITE EXISTANT.

UNE PREMIERE EUROPEENNE : l'opérateur installé en cabine climatisée.



GF SERVICES a mis en route le second site de production POUJOULAT dans le 42 ce mois de Juillet 2013. Son objectif est d'atteindre les 80 000 stères/ m3 / an de bûches séchées artificiellement.

Le premier site (150 000 st/m3/an) fonctionne depuis Octobre 2011 à BUZANCAY dans le 36.

Le second est une copie quasi intégrale prenant en compte certains enseignements relevés sur le premier site.

Pour rappel : ce sont les deux seuls sites Européens connus ou les opérateurs travaillent assis dans des cabines climatisées...

PEZZOLATO et GF SERVICES ont relevés le défi ! Ils sont fiers de l'avoir réussi au delà de leurs prévisions et sont prêts à relever d'autres challenges.

NOTA: Le site de BUZANCAY devrait prochainement recevoir le NOUVEAU COMBINE PEZZOLATO TYPE TB 900 étudié pour traiter des rondins de 300 à 900 mm de diamètre A PLAT, en cycle continu !


Dernière édition par GRINDESEL le Mer 25 Déc - 14:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: BUCHES SECHES ...   Lun 23 Sep - 10:48


SECHOIR A BUCHES SOLAIRE / BIOMASSE PLAQUETTES (3 Modules installés en France à fin 2013)



Tout indique que le bois bûche SEC manquera encore dans beaucoup de régions...en début 2014 !

GRINDESEL le 23 09 2013


Dernière édition par GRINDESEL le Mer 25 Déc - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: lLA PLAQUETTE EST TOUJOURS LA MOINS CHERE DES ENERGIES BOIS   Sam 23 Nov - 20:38

PLAQUETTES DE BOIS DECHIQUETE




GRANULES



CES DEUX COMBUSTIBLES BOIS ALIMENTENT DES CHAUDIERES 100% AUTOMATIQUES LINDNER SOMMERAUER


GRINDESEL LE 23 11 2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: SECHER POUR RESTER FOURNISSEUR DE BUCHES   Ven 9 Mai - 20:08

ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS:
MARCHES ET APPROVISIONNEMENT
RAPPORT FINAL DEFINITIF
Juin 2013

SOURCE

ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS ... - Ademe
www2.ademe.fr/servlet/getBin?name...pdf

L’ADEME ECRIT

Humidité
Actuellement, les consommateurs qui recherchent du bois sec peuvent avoir des difficultés à en trouver. Il est difficile de vendre du bois vraiment sec (20% d’humidité). En effet, il faut le transformer et le laisser sécher, ce qui implique d’acheter le bois plus d’un an à l’avance. Ce stock immobilise de la trésorerie et du terrain ce qui peut présenter une difficulté. Les professionnels sont en général des EURL et n’ont pas de marges suffisantes pour se le permettre.

Une piste d’amélioration est la démarche France Bois Bûche qui oblige les professionnels à afficher la classe d’humidité sur le bois mis en vente. Cette démarche les incite à faire du bois plus sec.

Les professionnels acceptent d’adhérer pour mettre en valeur leur niveau de qualité. La charte leur fournit également en échange les outils de communication, le modèle de facture, les outils d’organisation, les objets commerciaux associés.
Les tarifs d’adhésions sont spécifiques à chaque région, l’objectif étant une harmonisation des tarifs dans 4 ans. A titre indicatif pour la région Bretagne, les 2 premières tranches (<1000 m3 et <2500 m3), qui rassemblent 80 % des adhérents, ont un tarif d’adhésion de 110 et 200 euros par an.

La certification NF bois de chauffage est contrôlée par l’AFNOR et compte moins d’une dizaine d’adhérents sur la France. Le prix est important et seuls les professionnels de taille peuvent payer les frais d’adhésion (Source : N. Brac).

GRINDESEL REPOND

Ce thème est à mon sens le point central du problème de la filière BOIS BUCHES.

Désolé de me voir contraint de ‘parler vrai’ et prendre le risque de citer intégralement le point de vue de l’étude et d’irriter leurs initiateurs, animateurs et (rares) membres de France Bois Bûche sur ce poste qui me tient particulièrement à coeur concernant la qualité du BOIS BUCHE proposé par des fournisseurs cherchant, à juste titre, de se démarquer à ce sujet …

‘Actuellement, les consommateurs qui recherchent du bois sec peuvent avoir des difficultés à en trouver’

- C’est le moins que l’on puisse dire ! Environ 10% - depuis seulement 2012/2013 - du volume offert par les professionnels peut être garanti sec artificiellement à 20% à fin Avril 2014 ! (Suite à mon action ???)

- C’est pourtant la seule garantie valable pour les consommateurs soucieux de leur environnement ...et de leur confort car enflammer des bûches insufisamment sèches quelle corvée !

‘ Il est difficile de vendre du bois vraiment sec (20% d’humidité). En effet, il faut le transformer et le laisser sécher, ce qui implique d’acheter le bois plus d’un an à l’avance. Ce stock immobilise de la trésorerie et du terrain ce qui peut présenter une difficulté. Les professionnels sont en général des EURL et n’ont pas de marges suffisantes pour se le permettre.’

- Tout est quasiment dit dans la réponse ci-dessus …sauf l’essentiel !

- Comme cela se fait et se dit, en gros, depuis la nuit des temps  ‘il faut acheter le bois plus d’un an à l’avance ‘ (pour qu’il soit sec ? et de qualité : deuxième critère incontournable).

- Il serait temps d’abandonner cette ‘règle’ de l'a peu près!…et décider d'imposer au minimum aux tenants de l'affiliation à France Bois Bûches l'obligation de sécher ATIFICIELLEMENT au moins 20 à 30% de leur production...et non à peine 10% en laissant croire que les 90% restants en bénéficient AUSSI!

- Ce sont des prescripteurs sérieux qui mettent l'accent sur les faiblesses du cahier des charges de France Bois Bûches …puisque leur étude signée et financée par l’ADEME le laisse clairement entendre entre ses lignes! C'est ma conviction pour faire émerger les meilleurs professionnels.

Quid des aubiers passés, des bestioles troglodytes, des fonds de piles et autres aléas pourtant bien connus et des contrôles d'humidité 'avec un humidimètre' piqué  en bout de buches comme cela est montré sur You tube sous couvert d'une 'référence nationale' et non au coeur après découpe, sans parler d’autres artifices nettement plus répréhensibles et connus de longue date !

- Investir dans un séchoir artificiel (seul technique garante d’un séchage homogène et respectant les qualités de combustible de base des bois concernés) n’est pas une question de marges suffisantes comme n'est pas rédhibitoire d’être une EURL car il en existe de sérieuses !

- C’est ce que penses trop de chefs d’entreprises appelés à tord comme tel et il semble confortable, en France,dans une étude officielle, de répéter ces propos de comptoirs!

- C’est d’abord une question de conviction qu’il faut sécher artificiellement pour pouvoir produire un volume professionnel de bûches séchées de manière homogène et apprendre à vendre un produit plus cher… mais plus économique en étant capable d'exposer clairement le pourquoi du comment.

- C’est ensuite une question d’étude de marché et l’art de convaincre son banquier de bien vouloir financer l’investissement capable de dégager les marges permettant d’auto financer cet acte de foi entrepreneurial dans un investissement qui  devrait être considéré comme prioritaire par tout entrepreneur qui respecte son gagne pain : ses clients !

Je cite à nouveau intégralement ci dessous ce que je n’aurai jamais du être contraint de citer …(GRINDESEL)

‘Une piste d’amélioration est la démarche France Bois Bûche qui oblige les professionnels à afficher la classe d’humidité sur le bois mis en vente. Cette démarche les incite à faire du bois plus sec.

Les professionnels acceptent d’adhérer pour mettre en valeur leur niveau de qualité. La charte leur fournit également, en échange, les outils de communication, le modèle de facture, les outils d’organisation, les objets commerciaux associés.

Les tarifs d’adhésions sont spécifiques à chaque région, l’objectif étant une harmonisation des tarifs dans 4 ans. A titre indicatif pour la région Bretagne, les 2 premières tranches (<1000 m3 et <2500 m3), qui rassemblent 80 % des adhérents, ont un tarif d’adhésion de 110 et 200 euros par an.

La certification NF bois de chauffage est contrôlée par l’AFNOR et compte moins d’une dizaine d’adhérents sur la France. Le prix est important et seuls les professionnels de taille peuvent payer les frais d’adhésion (Source : N. Brac).

GRINDESEL a donc fait le choix de répondre ce qui suit :

- Quelques années après sa création qui peut affirmer que France BOIS BUCHE a tenu ses objectifs …et amorti les budgets que les ‘pouvoirs publiques’ lui ont généreusement alloués ?

- 170 entreprises inscrites à France Bois Bûches et, pour la certification NF bois de chauffage contrôlée par l’AFNOR moins d’une dizaine d’adhérents sur la France !?

- QUI  sinon les employés qui ont été embauchés ou délégués pour mette en place cette action à priori éminemment souhaitable et qui ont ainsi bénéficié d’un emploi ?

- Si France BOIS BUCHE était une EURL elle n’existerait probablement plus…

- On peut donc se poser les questions suivantes : Pourquoi/ Comment/ Qui doit désormais payer…un concept d’assistanat professionnel erroné ?

- Au prix qu’à déjà couté la fameuse piste d’amélioration ‘imaginée’, inclus les subventions obtenues pour certaines opérations médiatiques finalement peu médiatisées et n’ayant finalement pas débouchées sur le débat national souhaité par ses initiateurs et, parait-il, les professionnels qui rêvaient tous d’être, eux aussi ET POURQUOI PAS,  méga assistés, le flop est plus que regrettable !

- Qu’appelle-t-on ‘professionnels’ dans cette filière ou les qualités premières qui devraient être appliquées posent de multiples problèmes pourtant, elles aussi, bien identifiés ?

- Mesurer les écarts entre les performances attendues dans une filière donne envie de compléter la série des romans de ZOLA

- …Exagérer le trait est parfois souhaitable…et ne sera probablement pas toujours compris par mes certains de mes anciens clients!

- Qu'eux mêmes et Mr PEZZOLATO m’en excuse : dans ‘cette affaire’ je ne suis plus que le retraité et ne suis plus, non plus, ‘de services’, sinon je mériterai d’être licencié suivant les critères de réserves habituellement exigés dans cette France ou se taire permet souvent d’être mieux entendu.

- Comme le dit si bien notre président National : au point ou j’en suis, je n’ai rien à perdre puisque les jeunes paient ma retraite !

Et si, finalement, on parvenait à débattre de BOIS VRAIMENT SEC après avoir lavé le linge sale en famille ?

GRINDESEL le 7 Mai 2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BOIS DE CHAUFFAGE : CREER ou DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE    

Revenir en haut Aller en bas
 
BOIS DE CHAUFFAGE : CREER ou DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faire sont bois de chauffage sois même
» Créer un portail
» vos impressions sur windows 10
» Chauffage à l'huile... versus chauffage au bois... on pense mettre un poele au bois..... besoin d'aide
» Votre session a expiré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: BOIS DE CHAUFFAGE :: Tribune libre-
Sauter vers: