BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BOIS ENERGIE CRITERES DE QUALITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: BOIS ENERGIE CRITERES DE QUALITE   Sam 19 Déc - 22:53



BOIS ENERGIE - CRITERES DE QUALITE DES PLAQUETTES DECHIQUETEES

PRESENTATION

A condition d’avoir le goût du travail bien fait, produire, livrer et consommer un combustible BOIS ENERGIE plaquettes de qualité nous semble facile si chacun voulait bien se limiter à ne mettre en pratique, à chaque étape, que ses compétences personnelles.

Pourquoi rencontrons nous encore des problèmes de qualité à tous les niveaux de la chaîne production/ consommation?

Serait-ce du au fait que trop de nos compatriotes doutent de la compétence des professionnels et ne veulent pas payer le prix de leurs compétences en s’improvisant spécialiste de toute chose?

Pour ce qui est  des métiers du bois l’image qui persiste est encotre trop souvent celle ' de gros bras semblant suffisant pour les pratiquer'.

L’idée qu’il suffirait de mettre une tronçonneuse dans les mains des chômeurs plait à certains.

La réalité, comme pour tous les métiers, est – heureusement- toute autre !

Le bon sens et l’expérience, valeurs en voie de disparition …se cachent souvent derrière de ‘gros bras’!

Après 4 ans d’utilisation et plusieurs centaines de machines livrées en France, les chaudières multi combustible LINDNER SOMMERAUER installées pour chauffer les bureaux de GF SERVICES et l’habitation de mon fils nous permettent de lancer ce débat, qui, nous l’espérons, fera réfléchir les apprentis sorciers de la filière, qu’ils soient fournisseurs de combustible ou …utilisateurs !

Aimer le bois ne suffit pas pour prendre plaisir à l’exploiter sur pied et le transformer en calories après de multiples opérations! Des règles sont à respecter tout au long de ce cycle.

LE CONCEPT de GESTION RETENU PAR GF SERVICES –

- En automne : Eclaircies régulières et raisonnées des résineux Douglas et sapins pectinés = mise en valeur du bien reçu en héritage.

- Travaux effectués et facturés par un professionnel sous notre contrôle partant du principe ‘à chacun son métier’.

- Idem après éhoupage et ébranchage laissés sur coupe : Débardage en 2,40 m (longueur des sciages palettes) par porteur et stockage sur une vaste plateforme aménagée en plein vent.

- Déchiquetage un ou deux ans plus tard en période sèche avec un prestataire de service local. Siccité parfaite d’environ 22/26% avec peu d’écorces, celles-ci s’étant détachées. Aucune perte de valeur calorifique.

- Nota : La seule opération de déchiquetage fait perdre 3 à 4% de siccité aux billons!

- Nettoyage du site avec retour des résidus en bordure de forêt.
- Transport des plaquettes par camion et location de bennes de 20 et 30 map.

- 196 map ont ainsi été déchiquetée en 8 heures cette année soit environ 16 mois de conso pour les deux sites.

- Stockage sous bâtiment fermé mais ventilé GF SERVICES. Surface d’emprise au sol = 13x 8 m compte tenu du solde de l’année précédente.

- Ce stockage fait effet de pré silo. Alimentation du silo (13 map) du module de chaufferie BIOCOMPACT 65 kW placé en extérieur par une vis sans fin .

- Le silo (50 map) de mon fils (chaudière de 30 kW) est alimenté avec la même technique via un pré silo extérieur semi enterré et une vis sans fin.

- Facturation des stères déchiquetés = 140 traités pour 196 map produits x 13,50 €ht le map soit 9,64 € du map (m3 apparent plaquette).

- La présence d’une personne sur le site de déchiquetage (avec tracteur de 180 cv et remorque de 18 map basculante) et celle de votre serviteur occupé environ à mi temps pour réceptionner et gerber les plaquettes au siège de GF SERVICES (distant de 15 km) non compris le coût du combustible ainsi produit s’est élevé à environ 19,50 € ht

Personnels et matériels mis en œuvre au cours des travaux successifs :

- Un bûcheron qualifié -et déclaré - avec véhicule professionnel et une tronçonneuse fourni par l’entreprise ayant pratiqué les éclaircies. (investissement = environ 16 000 €)  
- Un porteur avec grue et son chauffeur qualifié. (investissement = environ 180 000 €)
- Une déchiqueteuse à tambour PTH 480 PEZZOLATO avec grue (investissement = environ 100 000 €)
- Un tracteur pour entraîner la déchiqueteuse ((investissement moyen 75000 €)  
- Un camion et son chauffeur avec 2 bennes (investissement = environ 150 000 €)
- Un chariot élévateur et son chauffeur (agréé par la législation) avec godet hydraulique de 3 m3 pour le stockage des plaquettes. (investissement = environ 50 000 €)
- Un bâtiment de stockage capable de recevoir 2 à 300 map de plaquettes. (investissement justifié pour un pro de la fourniture de plaquettes = 1000 m2 soit environ 150 000 € à nouveau…)
- A noter que nous n’avons pas eu besoin d’un camion souffleur !

Remarques :

- Les bois de feu d’essences feuillues ne sont pas transformés en plaquettes. Nous considérons avoir intérêt à les vendre en stères de 2 m pour le bois bûches. Prix moyen du stère = 28 € contre 13,50 € pour le résineux à travail et équipements similaires.

- Produire 196 map en 8 heures de production ne peut se faire sans une grue, une bonne déchiqueteuse (et un bon opérateur) et un tracteur adapté ou un moteur thermique approprié. (GF SERVICES a récemment livré 3 déchiqueteuses PEZZOLATO avec moteurs thermiques de 590 et 1000 cv)

- GF SERVICES dispose d’un important fichier de producteur de plaquettes forestières ce qui lui permet d’affirmer qu’il n’y a plus d’impossibilité de livrer le combustible plaquette en quelque point du territoire.

- Seul peuvent subsister des problèmes de logistique et de coût de transport.

- En déchiquetant des billons secs GF SERVICES est assuré d’obtenir un calibrage parfait des plaquettes et contrôle leur humidité ou siccité.

- Ces deux points RESPECTES lui permet d’affirmer que les deux chaudières ont fonctionnées sans aucun incidents tout en consommant un volume de plaquettes tout à fait conforme, voir inférieur à nos prévisions.

- Le produit de base étant sec le vent en cours de broyage et chargements des bennes a contribué à réduire le taux de fines.

- A noter que les sites de production et de réception ont été conçus pour ce genre de travaux. (surface, qualité des sols tous temps, capacités de manœuvre et de déchargement etc…)

- Chaque intervenant était un professionnel patenté.

Avec quelques variantes le concept ci-dessus peut correspondre aux pratiques de certains producteurs ou utilisateurs : producteurs de plaquettes sérieux, forestiers privés, cumas, agriculteurs…

CONCEPTS MALHEUREUSEMENT POSSIBLES[/b

Malheureusement, certains d’entre eux, parfois opportunistes ne respectent pas toujours les conditions décrites ci-dessus. Leur cas peut se différencier comme suit et se traduire par une certaine incompétence ou à des négligences:

- Essences et qualités de bois différentes pouvant nécessiter des réglages particuliers de couteaux sur les déchiqueteuses et de combustion spécifiques sur la chaudière, voir même une surveillance accrue des cendriers (les sarments de vigne produisent 3 fois plus de cendre)

- Déchiquetage de bois ‘fatigués’ (maladies / pourritures/ échauffement/ bois gelés (cas fréquent du châtaigner).

- La récupération de tels bois est possible voir même souhaitable si leur volume global est important (cas d’une maladie dans une plantation justifiant sa destruction)

- Certains producteurs de plaquettes s’équipent de tamis pour éliminant les fines poussières et en profitent pour effectuer un calibrage des ‘bonnes plaquettes’. Un tel combustible vaut évidemment plus cher. Il est très fiable et de qualité

- Remarques ne voulant pas dire pour autant que ‘toutes les plaquettes doivent être calibrées, triées etc.’ ! L’essentiel est le résultat car tout brûle et produit des calories…L’important est d’être capable de mesurer les risques sans jouer à l’apprenti sorcier.

- Cette récupération de bois dépréciés visuellement ou qualitativement sera moins souhaitable pour un arbre isolé. Il est, à mon avis, préférable de le conserver sur pied pour le bonheur de leurs habitants, nettoyeurs ou protecteurs de la biodiversité et de la protection de nos forêts.

Le superbe PIC NOIR et ses copains et copines vous remercieront de votre attention !

J’en ai un ‘chez moi’/ il est superbe et je guette les petits !

AUTRES METHODES A PROSCRIRE

- Déchiquetage de chutes de bois de courtes longueurs dans une machine non appropriée = risque de mauvaises granulométrie ou et de queues dites de déchiquetage

- Déchiquetage de bois vert sans respect des règles de stockage et de séchage naturels avec des résultats fantaisistes ! Ceci est le cas le plus fréquent…

- Consommer ainsi du combustible dont L'HUMIDITE est trop élevée (plus de 35% sur brut et il vaudrait mieux s’en tenir à 30) engendre une surconsommation et la production de goudrons pouvant colmater rapidement les échangeurs de fumées.
(A 20% il n'y a plus goudrons !)

- Probable surconsommation par combustion incomplète et encrassement prématuré des tubulures de fumées pouvant nécessiter un ramonage en période d’hiver. Ramonage rarement accepté !

- Obstination à vouloir tout récupérer, même les petits diamètres avec le risque d’avoir un taux d’écorces trop élevé. Cas de récupération de bois de haies…ou de petits branchages (Plus le diamètre moyen est faible plus le taux d’écorce et la proportion de bois de l’année est élevé : risque de silice accru , de densité et valeur calorifique plus faible  du map livré)

- Comme leur siccité la densité détermine directement le pouvoir calorifique du bois. Ce pouvoir calorifique  est toujours donné à la tonne et non au map.  Un map de résineux ayant une densité plus faible a donc un pouvoir calorifique inférieur à un map de feuillus. Le map de feuillu vaudrait donc plus cher…

- Par contre, pour un volume plus important, une TONNE de plaquettes résineuses aura un pouvoir calorique supérieur à la MEME TONNE de feuillus du fait de la présence de résine. Ce serait de 3 à 4 % …

- La qualité du combustible plaquette devrait donc être donné à la tonne/ taux d'humidité donc en fonction de sa valeur calorifique moyenne.

- Celle-ci ne peut réellement être connue …qu’après consommation donc grâce à des compteurs appropriés…

- A quand les compteurs de calories posées par les chauffagistes sur les chaudières particulières ? !


- Utilisation d’engins travaillant sur des sols  inadaptés (présence de pierres voir de pièces métalliques diverses dans le silo!). Les pneus agricoles se déchargent de leur terre en roulant sur les plaquettes qu’elles poussent…Présence de silice dans le foyer ! Perte de rendement de la chaudière…

- Quantité de cendre plus importante avec fréquent oubli de vidanger le ou les cendriers…ce qui perturbe la circulation de l’oxygène nécessaire à toute bonne combustion …

Les risques de malfaçons dans la production de plaquettes conforme aux exigences sont multiples ! Il est donc important d'être exigeants avec son fournisseur ... Une chaudière de qualité – nous estimons que c’est le cas pour les chaudière LINDNER SOMMERAUER- saura parfois y pallier avec néanmoins quelques résultats pouvant poser questions par rapport aux prévisions :

- Surconsommation.
- Encrassement prématuré des conduits et de la cheminée.
- Voir blocage du circuit de nettoyage automatique par un corps étranger (si votre chaudière est équipée dudit système de nettoyage automatique garantissant un excellent rendement de combustion).
- Impossibilité d’atteindre le niveau de chauffage désiré…suite combustion partielle.

LA  SOLUTION

Adressez-vous à de véritables professionnels, bien équipés ET issues des métiers du bois.

Le combustible BOIS est produit à partir d’un matériau naturel, renouvelable mais complexe, par nature diversifié, pouvant présenter des particularités propres aux terrains sur lequel il a poussé, à la date d’abattage, aux diverses méthodes d’exploitation et de production possibles …. Comme le vin c’est un produit noble et de senteurs variées!

Dans le doute faites confiance aux professionnels et acceptez de payer ‘plus cher’ un combustible de très haute qualité que vous consommerez en plus faible quantité parce qu’il aura un pouvoir calorifique garanti élevé, et avec la satisfaction de vous chauffer avec les mêmes conditions de sécurité et de confort que celles que vous aviez peut être auparavant  pour votre bonheur économique tout en contribuant au fameux sauvetage de la planète !

OBSERVATIONS

Le puits de pétrole BOIS est sous vos yeux chaque fois que vous jetez un coup autour de vous! Disponible chez le fournisseur local sous forme de plaquettes, copeaux, sarments de vigne, noyaux de fruits, granulés….

Faites appel à un producteur de combustible plaquettes ou produisez le vous-même - c’est le plus facile a auto produire- si cela vous fait envie mais produisez le BIEN ! Sans mégoter, sans chercher à bricoler
.

Avez-vous eu l’idée de produire vous-même du pétrole et de le mélanger avec un peu d’eau pour qu’il coûte moins cher ?  

C’est malheureusement l’idée qu’exploitent certains producteurs ou consommateurs qui se disent ensuite déçus d’avoir choisi le BOIS comme combustible.

Les remarques ci-dessus sont aussi valables pour le combustible BUCHE .Consommez le sec, comme les plaquettes, vous en consommerez moins ! Ne craignez pas de payer le prix pour cela ! VOUS SEREZ GAGNANT !

Ramené à la calorie et déduction faite des tracas évités vous serez gagnant !

Le prix du map ou de la tonne peut varier ; Le plus cher n’est pas toujours celui qu’indiquent les chiffres !

Ne pas perdre de vue que le prix d’un combustible de qualité s’apprécie en fonction de la durée de vie de la chaudière et des coûts induits par l’entretien, la longévité et le coût des pièces de rechange ou incidents divers, les soucis ou temps passé à divers bricolages.

Vous avez un projet ? Questionnez nous, nous saurons répondre à toutes vos questions.

N’hésitez pas à parcourir ce pseudo forum blog


GRINDESEL Dossier mis à jour le 28 01 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
BOIS ENERGIE CRITERES DE QUALITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je vend un chalet en bois
» Applewood, la pomme... et le bois.
» Le bois : Noble matière !!!
» Smiler. || Si je bois du Fanta, je suis fantastique ? 8D
» Robin des Bois et ses Joyeux Compagnons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: CHAUDIERES :: Chaudières à plaquettes / copeaux de bois déchiqueté-
Sauter vers: