BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES FORETS FRANCAISES = UN PUIT DE PETROLE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: LES FORETS FRANCAISES = UN PUIT DE PETROLE !   Mar 27 Mar - 12:36

Pour stocker la même quantité d’énergie, les différents combustibles bois cités ci dessous nécessitent des volumes différents compte tenu de leurS densités.

L'EMPRISE AU SOL N'EST PAS POUR AUTANT PROPORTIONNELLE ...COMME LE FONT CRAINDRE CERTAINS !
 
 
DEMONSTRATION et PRECISIONS DE GRINDESEL
 
Pour rassurer ceux que la surface de stockage inquiète il convient de considérer avant tout l'emprise au sol des mêmes volumes de combustibles BOIS annovés ci-dessus :
 
12 stères (et non 12 m3 ou tonnes ce qui est différent !) de BUCHES = Un tas de 12 m x 1 x1 ...s'il s'agit de stères empilés en 1 m ... mais un tas de 9,6 m seulement x 1,05 (environ : 0,5 x 0,5 + les trous ou sur longueur des bûches) ) x1 de hauteur (toujours avec les trous et les difformités des bûches) ...
NOTA : Ces 12 ou 9,6 stères auront un pouvoir calorique inférieur d'environ moitié par rapport aux 24 m3 de plaquettes et 6 m3 de granulés.

OU ... Ce qui est très différent, 12 m3 de bois plein, cubés comme tel (longueur et diamètre de chaque brin de bois) coupé, fendu et empilé produisant envntre 1,6 et 1,8 stère au m3 plein ...
12 m3 (NUANCE D'IMPORTANCE) de BUCHES = mesurés comme tel en 1 m (donc sans trous) ...feront un tas d' environ 20 m x 1 x 1 si ces m3 (et non stères)  sont coupés et empilés en 1 m et environ 16 m sur 1,05 (environ) et 1 m de hauteur si ces mêmes m3 de bois sont coupés en 0,50 m puis empilés en stères !
NOTA : Empilés sur une hauteur de 2,66 l'emprise au sol sera respectivement de : 7,5 m2  soit 2,75 m x 2,75 m  ou 6 m2 soit 2,45 m x 2,45 m
 
24 m3 de PLAQUETTES appelés MAP (m3 apparents plaquettes) seront stockables dans un silo de 3 m x 3 m soit 9 m2 d'emprise au sol sur une hauteur de 2,66 m  
 
6 m3 de GRANULES seront stockables dans un silo de 1,5 m x1,5 m soit 2,25 m2 d'emprise au sol sur même hauteur de  2,66 m . S'il s'agit d'un silo textile ce sera plutôt 2 m au cube soit 4 m2 d'emprise au sol ... donc plus proche des 9 m2 et 3 m x3 pour les plaquettes !
 
L'un des principaux critères de décision pour le choix du combustible BOIS le plus approprié à vos possibilités ; le problème de stockage du combustible, se résume, en gros,  à sa surface d'emprise au sol ou base du silo et non en fonction de son volume .
 
Ce sera donc, théoriquement, ce qui suit à pouvoir calorique quasi équivalent :
 
BUCHES (12 m3): 2,45 m par 2,45 m en bûches de 0,50 m
PLAQUETTES (24 map): 3 m x 3 m
BRANULES (6 m3): 1,5 m par 1,50 m
 
Ce pourra être aussi:
 
L'avantage apparent des granulés est facile à réduire si l'on hésite avec le choix (plus économique et écologique) des plaquettes. Il est fonction du volume de la remorque de livraison. Celle ci fait, pour les plaquettes , en général, plus ou moins 15 m3 (ou map) soit 5,63 m2 d'emprise au sol pour une hauteur de 2,66 m soit environ 2,40 au carré . Si l'on veut, ou doit, réduire l'emprise au sol  il est parfois possible d'augmenter la hauteur du silo à plaquettes jusqu'à 4 m. Dans ce cas l'emprise au sol ne sera plus que de 15 : 4 = 3,75 m2 soit environ 1,95 m au carré... L'EQUIVALENT DU GRANULE QUI LUI POURRA ETRE LIVRER EN 6 M3... dans un silo textile de hauteur utile 2 m et souvent inférieur...
 
IL NE FAUT DONC PAS SE LAISSER IMPRESSIONNER PAR LES VOLUMES : LA SURFACE D'EMPRISE AU SOL ME SEMBLE ETRE PLUS IMPORTANTE A PRENDRE EN COMPTE.
 
GRINDESEL le 10 09 2012
 
POURQUOI LES FORETS FRANCAISES PEUVENT SE COMPARER AUX PUITS DE PETROLE … AMERICAINS ?
Réflexion de base sur un sujet à la mode ! A l’attention des médias …
NB : Nommer un autre pays ou région du monde pourrait être mal interprété !
LA CONSOMMATION BOIS EN PLAQUETTES ENERGIE POUR LE CHAUFFAGE DE PAVILLONS OU PETITS BATIMENTS ADMINISTRATIFS
Deuxième génération de professionnels de la filière bois première transformation, fondateur de la société GF SERVICES en 1994 je lis avec attention tous les articles traitant du BOIS ENERGIE. L’image archaïque du bois bûche ‘qui réchauffe producteurs et consommateurs tout au long de sa filière ‘et enfume plus ou moins les habitations est fortement enracinée dans les esprit et fait tord au développement de la consommation de BOIS ENERGIE !
GF SERVICES a apporté sa contribution au développement ‘industriel’ de la production du bois bûches en commercialisant et installant, SAV et FORMATION compris, plus d'une centaine de lignes depuis 1997 sur le thème ‘faites travailler votre tête plutôt que vos muscles’ !
 
L’auto production fréquente et la consommation occasionnelle ou‘chauffage plaisir’ a entraîné le travail et la vente ‘au noir’ largement pratiquée (le volume de bois buche facturé en france tournerait seulement autour des 5% du volume consommé). Avec ce marché légal restreint ce chiffre ne favorise pas la mise en place de critères favorables à une utilisation convenable et règlementée du bois bûches.
 
Une siccité trop élevée entraîne une coûteuse sur consommation, un encrassement des cheminées et une pollution excessive.Ces incidents n'ont pas donné non plus une image moderne de cette énergie renouvelable et disponible en France sans parler de sa pénibilité d’accès …
GF SERVICES travaille avec conviction a une normalisation de cette
fillière en proposant des matériels de fente et  de découpe garrantisant la livraison de bûches de qualité et des séchoirs artificiels solaire et bois qui, lorsque cette technologie sera suffisament diffusée, relevera le niveau de qualité du combustible proposé.
Mi 2007 2 séchoirs de ce type seront en activité en france.
 
Malgré la mise en place d’un label sérieux et la création de structures modernisées, la consommation de bois bûches a peu de chance de se développer au delà du volume consommé en 2006. Le développement des ventes de cheminées à foyer ouverts ou fermés et chaudières BOIS BUCHES - même de type turbo - continuera de se déveloper mais chaque ménage réduira sa consomation essensielement pour un chauffage plaisir.
 
Il faudra toujours charger manuellement le foyer et l’augmentation considérable du coût des énergies non renouvelables incite un certain nombre de consommateurs de bois bûches à s'interesser au concept plus moderne, car à alimentation automatique, du BOIS ENERGIE PLAQUETTES FORESTIERES comme source principale de chauffage :
- Une chaudière 100 % automatique à combustion contrôlée LINDNER & SOMMERAUER alimentée en PLAQUETTES BOIS ENERGIE délivre un rendement atteignant 93 % au lieu de 40 à 60 en bois bûches voir un peu plus avec une chaudière à bûches plus récente !
- La combustion étant contrôlée ‘au ¼ de poil’ avec les chaudières LINDNER & SOMMERAUER le résultat est remarquable au niveau de l’économie de matière première et de la très faible quantité de cendre … récupérable pour améliorer les sols.
-La chaudière ne souffre pas de coup de feu destructeurs ce qui améliore considérablement sa longévité. Elle bénéficie des dernières amélioration technologique : le foyer est par exemple construit avec des briques interchangeables en pierre de silice et tôles réfractaires à très haute température de combustion et de gazéification et fonctionne en dépression.
 
Les chaudières LINDNER & SOMMERAUER sont garanties 5 ans. Le développement de la consommation en PAVILLONS INDIVIDUELS / PETITS COLLECTIFS ou ADMINISTRATIFS du BOIS ENERGIE PLAQUETTES va exploser. Des broyeurs réduisant le bois brut à un état granulométrique convenable permettent le fonctionnement automatisé de mini chaudières à gestion contrôlée, sur la base de bois présent en abondance sur notre territoire. Ces broyeurs sont soit industriels soit individuels, neufs ou d’occasion.
Les plaquettes pouvant être produites en quantité instantanée importante ont été dénommées PLAQUETTES FORESTIERES en opposition aux PLAQUETTES PAPETIERES couramment produites par la plupart des scieries.
Elles sont, ou peuvent être, considérées comme identiques. Seul les exigences de granulométrie et de siccité peuvent faire penser qu’il s’agit d’un produit différent… L’origine est la même : LE BOIS !
De nombreuses ETF – Entreprises de Travaux Forestiers – coopératives forestières voir agriculteurs sont déjà prêts ou en attente de s’équiper pour accompagner la demande de ce produit et s’engager à en respecter les critères de qualité. Le seul frein possible au développement de la consommation de BOIS ENERGIE PLAQUETTES FORESTIERES pourrait être dans le fait que la filière forestière perd toujours de nombreux emplois suite à la dévalorisation des métiers manuels...
Si les industriels du papier et du panneau, gros consommateurs de plaquettes bois, ont des craintes sur leur appro en … quantité il devraient être rassurés. Le volume résiduel disponible pour la filière bois énergie est considérable si l’on veut bien l’exploiter… et en rentabiliser l’exploitation avec des prix suffisamment rémunérateur permettant la modernisation de cette filière prête à se développer...
Dans les années 70/80 le slogan d’une de nos principales banques Française était : LE BON SENS PRES DE CHEZ VOUS ! Sur le sujet BOIS ENERGIE aurions nous perdu ce fameux bon sens ?! Les Gaulois avaient déforesté la France pour se nourrir. Les dernières générations ont replanté au point de ne plus consommer que 60 % de son développement en bois d’œuvre et probablement 2 à 3 % seulement du BOIS ENERGIE disponible !
 
La forêt ne nourrit plus … mais elle peut nous CHAUFFER à bas prix, en respectant la santé de nos enfants et en leur offrant des emplois agréables, modernes, disponibles de suite si l’on veut bien moderniser le débat qui sévit depuis trop d’année en France sur le ‘travail manuel’ et débloquer certains clivages !
 
Les professionnels du bois sont excédés par le débat actuel sur la déforestation affolant sans raison leurs clients Français. Il ne concerne que les peuplades vivant actuellement comme les Gaulois d’antan – qui n’a pas entendu parler de la forêt amazonienne ! De quel droit refuse-t-on le même process de civilisation agricole et forestier que celui vécu en son temps par tous les pays dits ‘modernes’! De trop rares spécialistes de bon sens commencent à faire remarquer que les cycles forestiers sont peut être liés au développement économique de pays ou régions frisant parfois la survie …ou sortant de la préhistoire !
 
Voir à ce sujet le site Internet www.bois-foret.info et copie du texte paru dans le n°2228 du 16-06-2005 : ‘ l’hypothèse de la courbe en U ‘ de Didier BABIN chercheur du CIRAD et chargé de mission à l’institut français de la biodiversité et son interview du 8 Mars 2004 avec celui de l’académicien Russe Gueorgui KOROVINE .
 
Je souscris pleinement à leurs points de vue car ils illustrent parfaitement mes convictions.
Je vous invite à visiter(après visite de notre site évidemment !) le site BOIS ENERGIE  suivant : www.holzenergie.ch = site SUISSE : une référence car tenu constamment à jour , agrémenté de photos originales et traitant convenablement des plaquettes et autres technologies renouvelables à la différence de pratiquement tous les autres , si ce n’est pour indiquer superficiellement qu’elle ne convient ‘que pour les installations industrielles’ .
 
Cela n’est plus le cas : les petites installations sont aussi concernées. Pour notre territoire et notre niveau d’évolution la France dispose depuis longtemps d’une ressource calorifique importante et renouvelable à la porte de chaque particulier : LE BOIS.
 
Dans tous les articles ou dossiers Français concernant les énergies renouvelables on constate trop souvent un énorme déficit d’information de qualité, de défaut de mise à jour, de présentation incomplète ou partisane, d’une absence de mise à jour sur cette ressource qui se veut désormais renouvelable et certifiée, car gérée ‘durablement’ depuis longtemps en France !
Cette approximation qualitative et l’abondance d’informations parfois contradictoires inquiète le consommateur de base en lui laissant penser que cette nouvelle énergie est en phase d’expérimentation dans notre pays. Les pays nordiques la développent énergiquement depuis plus de vingt ans sur des bases de fonctionnement largement et convenablement codifiées !
Chez nous, le bois continu d’être présenté comme une alternative écologique et accessoire au même titre que le solaire conseillé pour la production d’eau chaude sanitaire.L'achat de cet équipement complémentaire nous semble inutile lorsqu'on envisage de s'équiper d'une chaudière à plaquette.
La commercialisation de chaudières adaptées à la technologie du CHAUFFAGE AU BOIS ENERGIE PLAQUETTES contraint les forestiers à développer un énorme travail de lobbying pour faire renaître cette belle image du bon sens près de chez nous et de la consommation moderne du bois auprès des particuliers ou non professionnels du bois ! Tous ces constats parmi d’autres expliquent l’indécision actuelle des amateurs de ce type d’énergie face aux rouleaux compresseurs publicitaires des énergies gaz / fuel électricité / solaires centrés sur un produit unique ‘ayant fait ses preuves’ !
 
A nos yeux, le chauffage au bois MODERNE souffre d’un énorme déficit d’image et d’une absence de cohérence dans l’information rappelant les trop nombreuses manifestations festives et folkloriques présentant les nombreux métiers d’antan des gens du bois …et desservant maintenant leur dynamisme !
Notre entreprise est conçue sur le principe d’un CENTRE D’APPEL TECHNICO COMMERCIAL de 10 personnes. Sa culture est : - La connaissance approfondie de ses marchés, son franc parler et l’utilisation des termes professionnels. Son goût sinon la nécessité de l’effort permanent de formation, de réactivité et adaptabilité aux évolutions des marchés dans lesquels elle évolue.
Ces valeurs, ainsi ajoutées de longue date en entreprise, me permettent de ne pas craindre les débats professionnels traitant de nos compétences. Nos contemporains conservent l’image d’Epinal du bois avec lequel on se chauffait plusieurs fois : le ‘bois de chauffage’ … On l’abattait / on le débardait / on le coupait / on le fendait et … on finissait de se chauffer et de se dépenser physiquement. Comme toutes les autres professions les métiers du bois ont aussi évoluée et ont besoin de bonnes têtes et moins de gros bras !
 
S’étonner que le BOIS soit tombé en désuétude à l’époque ou l’on préfère transpirer en... faisant du sport autre que celui pratiqué en se chauffant , ne fait plus parti du débat .
Ce temps est terminé ! Avec une chaudière alimentée en PLAQUETTES BOIS ENERGIE, pour se chauffer au bois il suffit désormais D’APPUYER SUR LE BOUTON MARCHE ! Comme avec une chaudière normale … !
Il ne faut donc pas confondre ce type de ‘chauffage au bois’, moderne et performant avec le chauffage aux bûches – chaudières turbo ou pas / foyers ouverts ou fermés - à chargement manuel consommant parfois plus du double de volume que le même bois broyé et réduit en plaquettes avec une siccité et homogénéité garantie autorisant une combustion contrôlée... et sans soucis ! Nous vous invitons à venir le constater en visitant nos 500 m2 de bureaux, local SAV et appartement chauffés en automatique avec le BOIS ENERGIE PLAQUETTES.
 
Ce type de chauffage MODERNE – PROPRE – ECO…LOGIQUE et à approvisionnement DURABLE permet aux utilisateurs répondant à certaines contraintes logistiques : D’enrayer ou, tout au moins stopper, la perte d’emploi dans nos forêts. En consommant UNE ENERGIE disponible en abondance à nos portes et non à des milliers de km ! De contribuer à la mise en valeur et au développement durable de nos massifs forestiers De réduire les factures de chauffage des heureux utilisateurs. 1 m3 de bois broyé appelé encore, dans notre jargon professionnel ‘BOIS ENERGIE PLAQUETTES’ à 22 € Correspond au rendement calorifique d’environ 80 à 100 litres de fuel à 64,7 € , équivalent fuel à fin 2006! Consommer du BOIS, en chauffage ou autres utilisations, réduit l’effet de serre par une réduction élevée des rejets de CO 2 que rejettent abondamment gaz et fuel ! De ce fait, installer une chaudière au BOIS ENERGIE PLAQUETTES bénéficie fort justement d’importants avantages fiscaux. Le sur investissement éventuel s’amortit d’autant plus vite que le bois est une ressource locale, abondante, véritablement renouvelable et à bas prix. Elle n’est utilisée, actuellement, qu’à quelque % de sa disponibilité donc sans risque de hausse importante ni de rupture d’approvisionnement.
 
A défaut, le consommateur a la possibilité d’extraire lui même son énergie de la forêt. En se réchauffant ainsi plusieurs fois il occupera économiquement les heures de RTT dont ne bénéficiaient pas nos ancêtres et fera du sport. Il exploitera ainsi lui même un ‘ puit de pétrole ‘ avec la quasi certitude que le cours du BOIS suivra sensiblement le coût de la vie … comme il le fait depuis des millénaires. Chaque camion de bois de chauffage (en bûches ou en plaquettes …) est livré par un véhicule ne transitant qu’au niveau local ou régional … C’est économique pour la collectivité, propre et sans risques pour l’environnement, producteur d’emploi.
Une chaudière au BOIS ENERGIE PLAQUETTES aux normes de sécurité Françaises permet aussi la production d’eau chaude Ces quelques informations vérifiables ne sont elles pas ‘DE BON SENS’ ?! En 2007, le bon sens revenant ‘près de chez nous’ LE BOIS renouvelle son offre de calories plus douces pour nos porte feuilles et plus sûres pour nos descendants.
 
LES METIERS DU BOIS et les matériels correspondants se sont adaptés aux nouvelles technologies. Idée nouvelle et surprenante ? Un certain nombre de nos emplois sont comptables de l’art et la manière de faire passer ce message de bon sens. En France, le redéploiement ou – seulement - la consolidation des emplois actuellement en danger est possible de suite : Les pays nordique, la Suisse et l’Allemagne exploitent avec succès cette mine d’emplois depuis plus de 20 ans. Auraient ils plus de BONS SENS que nous ? Ils ne font que mettre en valeur une richesse naturelle, renouvelable et propre qui n’est pas disponible dans tous les pays loin s’en faut : LE BOIS !
 
Pour vivre et se développer nos forêts doivent être exploitées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
LES FORETS FRANCAISES = UN PUIT DE PETROLE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L' Hermitage St Jean du Puy ( Var ) en Automne
» La forêt magique, repaire des créatures fantastiques...
» [portfolio] Valerien
» pétrole & pétrochimie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: VOS INSTALLATIONS :: Votre silo-
Sauter vers: