BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DE LA SCIURE QUI POUSSENT PLUS VITE QUE LES ARBRES ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 713
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: DE LA SCIURE QUI POUSSENT PLUS VITE QUE LES ARBRES ?!    Dim 7 Déc - 15:05

LE SUJET

Antenne 2 est elle le média chargé de faire rêver les gens en confirmant indirectement de fausses idées ou son rôle est-il d'informer avec objectivité ? Je me pose la question !

Le soir du 2 Décembre 2009 ce que j’ai vu et entendu à 20 h 50 concernant le BOIS ENERGIE lors de l’émission ‘Ils font bouger la France’ m’a confirmé que je suis certainement incompétent en ce qui concerne le bois énergie et incapable de m’intégrer dans l’énorme système que veut nous imposer la pensée unique propagée par certains intégristes des ‘énergies renouvelables’ via des journalistes ne maîtrisant pas trop bien leur sujet.

Messieurs Vannier et Hulot, personnes dont la médiatisation ne m’a pas confirmé, au fil du temps, qu’ils sont devenus des pros du bois de chauffage et de ses spécificités (cqfd) pourront se tranquilliser en se disant que la pub faites ce soir là au bois énergie était malgré tout globalement super et s’étonner de ce message.

L’arbre médiatique a cautionné ce soir là - à mon sens- une opération financière hors paire qui se voulait juteuse pour le manager complaisamment interviewé, étendu en chaussettes sur son sofa tout en vantant son tout nouvel outil de production industriel de GRANULES de BOIS (à base de 100% de 'déchets de sciures' !)

LE POINT DE VUE DE GRINDESEL

Les petits producteurs de bois énergie BUCHES et/ ou PLAQUETTES proposent POURTANT d'autres solutions 100% nationales et plus économiques aux consommateurs basiques particuliers ?

Pour une juste information ne méritaient-t-elles pas, elles aussi, d'être citées lors de ce reportage ?

C'aurait été hors sujet dans une chaîne d'Etat ? Sous quelles conditions ?

En invitant à s’équiper de poêles et chaudières sans mesure, LE GRANULE est à la veille d’aggraver la balance commerciale Française des activités bois et non de l'améliorer comme ce reportage a essayé de nous le faire croire ce jour là.

Depuis son arrivée sur le marché ce combustible soit disant miracle est systématiquement présenté par tout les médias comme le combustible BOIS du siècle au détriment 'évident' des BUCHES et PLAQUETTES ! Pourquoi?

Les véritables pros en la matière brillaient par leur absence ! L'invité présent pour apporter un peu de mesure et d'objectivité dans le débat n'a guère eu droit à la parole !

Ce n’était pas le cas du leveur de fonds présent sur le plateau , fils et petit fils d’un industriel ayant inondé en son temps l'Afrique de couverture…

Messieurs PIVETEAU / MOULINS/ SIAT et d’autres industriels reconnus DE LA SCIERIE ont eux aussi décidé de produire eux mêmes des granulés en disposant d'une partie de la ressource nécessaire.


Différence qui s'avèreront IMPORTANTES pour l'investisseur invité,  comme a tenté de le faire remarquer très brièvement mais avec un talent malheureusement dirigé par la créatrice de l’émission, Mr Jean Marc JANCOVICI que je remercie pour ses tentatives avortées de redressement de la vérité sur différents points abordés - toujours à mon sens - tendancieusement.

Il est vrai que l’homme aux chaussettes sur son sofa a du talent commercial et pourrait sévir dans le tourisme industriel :

Présenter avoir vendu des chaudières à granulés de fortes puissances à 3 maires de communes forestières d’Auvergne, territoires regorgeant de plaquettes et de bûches, en leur faisant croire que c’était la solution bois la moins coûteuse pour leurs communes FORESTIERES  – sous prétexte qu'il (n')est (que) ‘50% moins cher que le fuel’- c’est du grand art ![/i]

Il n'empêche que le combustible granulé bois est une belle invention. Loin de moi l'intention de dénigrer ce combustible BOIS. Je souhaite simplement que raison soit gardé ...

Ce combustible BOIS est excellent  pour les très petites puissances inférieures à 25/30 kW lorsque le consommateur n'a comme solution de stockage qu'un faible volume .

Dans le cas contraire - et surtout en campagne et régions forestières - il faut, à mon sens, étudier les combustibles BUCHES et PLAQUETTES beaucoup moins couteux en consommation...


C'était certainement le cas pour les trois mairies! Cette solution a-t-elle été étudiée? J'en doute si ce n'est au cours d'un voyage d'études en Suède, auto financé par les électeurs (Français) sinon les contribuables, et à la gloire d'une technologie révolutionnaire (LE GRANULE) omniprésente dans ce pays croulant à l'époque sous des excédents de sciures...

Le projet d'implanter une belle usine de granulés en Auvergne avait besoin de sponsors...et de subventions! Il les avait mis dans sa poche !

Eliminer ainsi le vrai concurrent en matière de bois : la plaquette et les sciures et écorces en vrac, exploitables localement en abondance (et peu rémunérées) et parfaitement adaptées à une production de valeur ajoutée ultra banalisée, à coût 30 à 40 % inférieur (valeur 2009) et plus de moitié moins en valeur 2014, avec un combustible d’approvisionnement 100 fois plus sécurisé, il fallait le faire !

Bravo les médias ! Bravos les financiers ! Bravo les gogos ! Tant pis pour la balance commerciale Française  ....  

Dans peu d'années on importera des granulés du Canada - via le canal de Panama - des Etats Unis et d'ailleurs car on manquera de sciures ! (En 2014 la France et l'Europe importent des GRANULES !)

Quelques autres énormités entendues ce soir sur la sciure utilisée pour fabriquer le combustible BOIS, décidément chouchou des médias lorsqu’elles abordent le sujet bois de chauffage .

FLORILEGE

Le petit scieur Auvergnat interviewé en compagnie du jeune industriel qui va faire ainsi parait-il fortune en produisant 80 000 tonnes de granulés dans sa superbe usine financée par un appel à investisseurs dans des conditions économiques qu’il aurait été intéressant de présenter et une bonne part de subventions de tous ordres précise qu’il ‘va fournir lui même 30 000 tonnes de sciure’!

Quelle aubaine alors qu'avant il ne savait qu'en faire sinon en tirer seulement trois sous... bien qu'il n'en produisait certainement pas 3000 tonnes en 2009 à vérifier s'il y parvient en 2014 ?!

QUESTIONS non posées à cet intervenant

A moins que ce tonnage ne soit fourni en plusieurs années ? En effet, pour fournir
30 000 tonnes de sciures même vertes, sachant que le ratio grumes/ sciure est - en poids de bois - de l’ordre de 12/13 % …sa petite  scierait donc 240 000 m3 de grumes et non 30 000 ce qui est déjà beaucoup pour cette unité que je connais bien !?

L’usine de fabrication de granulés présentée est elle réellement assurée de son approvisionnement prévisionnel annoncé de 80 000 tonnes en phase maxi sans être obligé de transformé du billon en sciure ...

Fin 2014

L'entreprise se serait finalement équipée d'une déchiqueteuse ...comme ses confrères équipés de scieries industrielles.

Les petits porteurs ayant participés à la levée de fonds en 2008 –pas ceux qui, à mon sens, vont en bénéficier ou se sont dépêchés de réaliser (à perte)– ont-ils été informés que ce tonnage ne pourra être atteint que sur la base de 160 000 tonnes de sciures vertes produites sur une région qui devait en proposer le triple soit 480 000 tonnes, la différence étant utilisée pour d’autres usages...  

Il fallait pourtant bien tenir compte des volumes achetés par …les concurrents régionaux qui n'allaient pas se priver de faire monter les prix pour approvisionner leurs futures unités déjà dans les cartons ou maintenir leurs parts de marché à partir d'unités de productions plus éloignées...


Au niveau coût de transport, a-t-on défini le rayon d’approvisionnement et de livraison rentable pour rester dans un prix de marché?

Est on sur que dans ce rayon se trouve l’approvisionnement et les clients nécessaires ?

Il est vrai que les clients sont déjà livrés, même en centre France - sans trop le savoir - par plus de granulés d'importation qu'ils ne croient, garantissant ainsi l'illusion d'un produit de proximité difficile à certifié à ce niveau ...

2009 -

L’industriel au sofa, non producteur de la matière première, pouvait- il affirmer que dans ce rayon d’action une ou plusieurs unités de scieries industrielles ne vont pas également s’équiper elles mêmes d’unités de productions de granulés et chambouler les super prévisions de rentabilité de cette magnifique réalisation industrielle?

Fin 2014

1 importante unité a démarré sa production de granulés dans le 19 / 2 dans le 43 ...et 1 dans le 58

Par ailleurs, il semble que personne, lors de la préparation de cette émission, n’ait eu la capacité technique – ou l’intérêt…- de calculer le volume de grumes nécessaire pour produire les 160 000 tonnes de sciures VERTES garantissant plus ou moins l'approvisionnement rentable de l'usine!

Je précise : une tonne de résineux en grume à une densité d’environ 900 kg le m3 lors de son exploitation. 160 000 tonnes c'est donc environ 177 000 m3 de grumes. Chaque m3 de grumes SCIE fournira environ 120 kg de sciures VERTES ( 13,33 %).

Il faudra donc exploiter plus ou moins 1,3 million de m3 de grumes de résineux pour assurer l'approvisionnement de l'usine...

La récolte Française stagne depuis des années dans les 12 000 000 de m3 de grumes de résineux .

Cette usine va donc, à terme, absorber plus ou moins 10% des sciures résineuses produites en France ?!

Et quand on en sera arrivé là l’approvisionnement des sept unités prévues par le même industriel se fera comment , même en déplaçant celles ci sur d'autres régions forestières?

En espérant que les concurrents s'installeront dans la Beauce et qu'ils y planteront des Eucalyptus ?

Utiliseront-ils de la sciure synthétique ? Avec des arbres entiers transformés en sciures ? A quel prix ? Avec quelle dépense énergétique ?

ET TUTTI QUANTI !...

Pendant ce temps le concept du chauffage bois en plaquettes déchiquetées ne bénéficie d’aucune publicité médiatique comparable alors qu’il offre le même confort pour beaucoup moins cher avec une certitude d’approvisionnement 50 à 100 fois plus sécurisée ! Comprenne qui pourra…

Je ne me pose plus qu’une seule question : je ne m’explique pas le désintérêt des médias pour les deux autres alternatives aux granulés: les BUCHES et PLAQUETTES SECHES et non VERTES -évidemment-!

Annoncer que près de 7,5 millions de foyers Français ‘se chauffent actuellement au bois’ est réducteur car en consommant quelle quantité et avec quels appareils souvent à rendement obsolète mais, depuis, en très forte amélioration ?

Commencer d’annoncer qu’il convient de mieux consommer les énergies BOIS dont nous disposons serait évident…


Oublier d’insister sur la nécessité urgente de promouvoir - AUSSI - la consommation de bûches et plaquettes SECHES ne polluant pas plus QUE LES GRANULES , SANS EXPLIQUER pourquoi,  avec des rendements supérieur à 70 % n’est pas normal dans une émission de grande écoute !

Continuer d'affirmer qu'un certain label est obligatoire pour toucher les subventions est FAUX car ce label est inférieur à la norme Européenne encore contestée par certaines administrations...

Les chaudières automatiques à plaquettes (combustible brut non industrialisé) répondent au delà des critères énoncés ci-dessus.

Quels médias lus tous publiques vont enfin aider la filière bois FRANCAISE à faire savoir plus rapidement tout cela et participer ainsi à la réduction du déficit commercial Français en combustibles (entre autres la branche bois énergie granulés) en utilisant à plus forte dose le pétrole Français : le BOIS BRUT ?

De fabrication locale et souvent artisanale présenté sous ses deux versions, bûches et plaquettes sont utilisables par les particuliers comme par l'industrie.

Le GRANULE dont l’utilisation est rarement industrielle pour cause de surcoût calorifique devrait être réservé en priorité à un usage domestique pour de faibles besoin calorifique sans faire croire qu'il est compétitif de le consommer dans des chaudières de puissances supérieures à 30/50 kW sauf cas d'exception.

En cas de pénurie ou surchauffe tarifaire des granulés, les poêles et chaudières spécifiques étant mono-combustible le choix d'une chaudière mult-combustibles, pouvant donc consommer granulés/plaquettes / sarments de vignes/ sciures ou autres coquilles de noix ou noisettes ...est tout de même plus sûr et plus économique?

Poêles ou chaudières à bûches actuels sont à un coût calorie d'environ 0,65 par rapport aux granulés .

MORALITE

Les trois combustibles BOIS présentent  des spécificités méritant d'être OBJECTIVEMENT mis en valeur..

2014

Pour information l'industriel interviewé en chaussettes affalé dans son sofa a largement revu son prévisionnel de développement puisque son usine de 2009 est toujours son seul outil de production ... rejoint par un investisseur institutionnel 'providentiel' lui ayant soit disant apporté la garanti d'une ressource 'inépuisable de bois ronds' ...et non de sciures.

Pendant ce temps certains détenteurs de la ressource sciure ont lancé leurs propres usines et se sont mis à TRANSFORMER du bois rond ...EN SCIURE, leurs mégas entreprises de scierie ne couvrant pas totalement leurs propres productions de sciures.

GRINDESEL l'avait prévu et annoncé dès le début de l'aventure industrielle des GRANULES, bien avant l'histoire de l'homme aux chaussettes dans son sofa objet de cette longue histoire vraie ![/
b]

Cette saga industrielle a tout de même fait de la bonne publicité au BOIS ENERGIE en général. Son seul tord a été, pour moi homme des bois, d'être partie sur un concept qui a pourtant suffisamment fait de tord ...au BOIS ENERGIE BUCHES :

Celui de faire toujours croire à certains de ses clients peu regardant qu'elles arrivent toujours sèches chez eux (sinon à finir de sécher chez eux ...).

Remake de l'histoire pour la sciure ... qui, pour certains, semble se produire plus vite que ne poussent les arbres


GRINDESEL

Texte d'origine (2009) mis à jour le 8 Décembre 2011 puis le 08 02 2015



2017 : Les granulés de bois d'importation affluent de toutes parts et, ni vu ni connu, se mélangent aux 1 million de tonnes produits en France alors que la prévision de l'homme aux chaussettes était de 5 millions de tonnes.

Qui osera publier ce papier de GRINDESEL ne datant que de fin 2009 ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
DE LA SCIURE QUI POUSSENT PLUS VITE QUE LES ARBRES ?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit calendrier vite fait
» Le "Poupy train" ... site vite fait..
» Les arbres ne poussent pas jusqu'au ciel
» j'apprend vite...!!!
» Petite vidéo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: NEWS :: NEWS-
Sauter vers: