BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EAU CHAUDE : BUCHES/PLAQUETTES/ GRANULES ou SOLAIRE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 711
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: EAU CHAUDE : BUCHES/PLAQUETTES/ GRANULES ou SOLAIRE ?   Sam 27 Sep - 22:27

EAU CHAUDE : BUCHES/PLAQUETTES/ GRANULES ou SOLAIRE ?

BUCHES :

Avoir un coût de production ‘eau sanitaire’ de 90 € AN (citation relevée sur un forum granulé) équivaut, en gros au pouvoir calorifique de 1,5 stères de bois consommés dans une chaudière à bûches (à condition que celles ci soient sèches à 20/22%) et avec un rendement chaudière de 80% (c'est souvent beaucoup moins pour cause de bois insuffisamment sec et technologie aléatoire).

Pour mémoire les rendements des meilleures chaudières automatiques à granulés ou à plaquettes sont supérieurs à 93% .

PLAQUETTES :

En déchiquetant ce stère et demi de bûches (1 m3 de bois = environ 1,5 stère en 1 m)  , donc en le transformant en plaquettes, vous obtiendrez 3 map de plaquettes (m3 apparent plaquettes) du fait du foisonnement.

Au prix moyen de 25 à 30 euros TTC Franco dans un rayon de 50 km le map de plaquettes, nous aurions donc une dépense moyenne de 75 à 90 euros ttc (TVA à 5,5 incluse).

En prenant le prix moyen d’un stère de bûches entre 50 et 80 euros – variable suivant région et qualité- la dépense serait de 75 à 120 euros.

Moralité : Produire un stère et demi de bûches (en fait plutôt 2 à 2,5 en équivalence calorifique) est plus coûteux que l’équivalent (calorifique) en plaquettes sauf si on assure soit même les frais de main d’œuvre ce qui est encore très fréquent par auto consommation.

QUESTION : Comment rentabiliser un chauue eau solaire ?!

GRANULES :

Pour transformer ce stère et demi en sciure pour en faire des granulés ce sera plus 'industriel' donc un peu plus coûteux et un peu moins écolo.

La chaudière à granulé aura un rendement d’environ 3% supérieur à une chaudière plaquettes et – au moins - 16% par rapport à la meilleure des chaudières à bûches.

La siccité des granulés sera plus basse  (de l’ordre de 10/12%) et plus uniforme. Pour les granulés, comme pour les plaquettes, le niveau de combustion sera donc plus élevé que les bûches : leur pouvoir calorifique est donc largement supérieur. Cela est confirmé, comme pour les plaquettes sèches, par le très faible pourcentage de cendres.

En schématisant, la calorie  ‘granulé’ est plus coûteuse  que celle obtenue avec les ‘plaquettes’ pour cause de process industriel plus poussé et coût de transport plus élevé.

L’achat de la matière première passe obligatoirement par un proccess industriel alors que les bûches ou plaquettes peuvent s’auto produire à plus faible coût encore que ce point mériterait un développement sur le thème suivant : quelle est la marge réelle du producteur lorsqu’il livre directement au consommateur?

Les granulés sont toujours commercialisés via un réseau de revendeurs.

Au prix moyen franco de 210 euros TTC la tonne de granulés, le coût de production ‘eau chaude’ cité ci-dessus sera d’environ 60% supérieur aux plaquettes soit 120 à 144 euros.

Cette solution ‘granulés’ correspond au chauffage d’un volume ou il est impossible de créer un silo à plaquettes suffisamment vaste : minimum 3 à 6 mois de consommation annuel suivant le confort souhaité.

SOLAIRE :

Energie de riche subventionnée par l’état ? Vu les coûts de production de l’eau chaude en habitation privée, installer un chauffe eau solaire offre-t-il un retour sur investissement  raisonnable si l'on peut s'équiper d'une chaudière à bois granulés ou à plaquettes?

Les deux types de chaudières ci-dessus sont capables de produire  l’eau chaude toute l'année  sans aucune contre indication et sans crainte ‘d’encrasser la chaudière’! Cette chaudière ‘AU BOIS’ alimentera aussi : un plancher chauffant, des radiateurs et / ou une piscine.

PRECISIONS

En ce qui concerne une chaudière à bûches, même de dernière technologie avec un ballon d’accumulation, produire uniquement l’eau chaude est fortement déconseillée : cette technologie bois ne sait pas fonctionner au ralenti…

Par ailleurs, son coût global est il réellement compétitif compte tenu de la sur consommation importante et fastidieuse de combustible en été et de ce ballon d’accumulation d’énergie souvent énorme (1200 litres !) et à rendement discutable.

Une chaudière à PLAQUETTES, dite, à tord, haut de gamme, ne fonctionne JAMAIS au ralenti. La combustion est optimisée en permanence dans une plage (de l’ordre de 1 à 3) assurant une parfaite combustion, sans pollution interne ou externe.

Elle ne surconsomme que très peu si elle n’est utilisée que pour la production d’eau chaude.


Certaines peuvent être équipées ou pas d’un réservoir intermédiaire et fonctionnent en automatique intégral, comme un chauffage au fuel/ gaz ou électricité. C’est le cas des chaudières LINDNER SOMMERAUER.

Voir suite du débat avec : LE CHAUFFAGE AU BOIS en France en 2008 sur ce forum



GRINDESEL dossier revalidé à nouveau le 24 02 2015


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
 
EAU CHAUDE : BUCHES/PLAQUETTES/ GRANULES ou SOLAIRE ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» changer les disques et plaquettes ar
» [TUTO]Remplacements des plaquettes de freins avant et arrière sur laguna 2 ph 2 dci 120chx
» Écran solaire Neutrogena
» galerie de Solaire
» piles standard ou piles rechargeables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: TRIBUNE LIBRE GENERALE SUR LE BOIS ENERGIE :: Tous sujets concernant cette filière-
Sauter vers: