BLOG GRINDESEL

Merci pour vos contributions et visites

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BOIS de CHAUFFAGE : LES VRAIES BONNES QUESTIONS SECHAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: BOIS de CHAUFFAGE : LES VRAIES BONNES QUESTIONS SECHAGE    Jeu 13 Déc - 18:04

 
 
 
L'INVESTISSEMENT SECHAGE LE MOINS LOURD EN TERME D'INVESTISSEMENT. CONVIENT PARFAITEMENT AUX UNITES DE PRODUCTION de 2000 à 4000 Stères m3/an
 
 
 
QUELLES QUESTIONS SE POSER VIS à VIS DU SECHAGE  ARTIFICIEL  du BOIS BUCHES
 
1/ Avantages des bois travaillés en VERT puis SECHAGE ARTIFICIEL :
 
- Un stère de bois coupé / fendu en vert  pèse environ 560 / 580 kg en chêne
- Un coût de transport ‘BOIS SEC ‘ au stère, inférieur du fait d'un volume livrable plus important (d’environ 30 %)  le poids d’un stère sec à 20 % passant de 560/580 kg à 400/420 kg
- Une fois coupé et fendu en VERT un temps de séchage beaucoup plus rapide et uniforme!
- Le couper et le fendre en vert permet d’espérer une productivité de 15 à 30 % supérieure lors des opérations de coupe et fente.
- Un coût 'énergie consommé' de 15 à 30 % Inférieur
- Une tenue d’affûtage de 20 à 30 % supérieure par rapport au travail de bois sec donc des coûts de main d'oeuvre et d'achat plus réduits du fait  d'un remplacement moins fréquent des outils de coupe.
- Une ambiance de travail moins poussièrereuse sur le site.
- Un coût d’entretien global inférieur car le matériel souffrira probablement  moins (moteur/courroies/axes …)
- Un temps de nettoyage du site plus réduit car moins d’écorces et d’éclats divers (esquilles de fentes moins nombreuses) au sol .
- Un aspect des bûches plus propre, plus net avant et … après séchage  = Valorisation marketing-
- Une réduction importante des encours financiers à l’achat …comme à la vente !
- Une exploitation forestière largement facilitée car approvisionnements possibles en flux tendu et livraison de bois plus LONG d’ou, à nouveau , un important gain de productivité sur la ligne de production .
 
SOIT :
 
Le stère de 1 m étant exclu = Réduction des risques de vol sur coupe
Quasi plus de stock en bois brut sur site coupe et fente
Appros en fonction des commandes (essences – diamètres moyens – houppiers ou taillis …) Optimisation des transports  
Travail des débardeur/ porteur et bûcheron simplifiés et plus performants que l'illusion de croire que le préparation de stères en 1 m via des gabarits est rentable !
Des livraisons de qualité toute l’année et à siccité garanti
Un bilan calorifique optimisé pour le client
1/ en valeur calorifique ( + 10 à 20 %voir plus !) l'aubier du bois n'ayant pas le temps de se dégrader.
2/ …donc une économie de bois pour le consommateur !
3/ …donc la possibilité de VENDRE le stère + CHER... tout en fidélisant le client! 
- L’élimination du travail au noir par les ‘bricoleurs’ incapables de fournir un produit garanti sec .
- Une revalorisation évidente de l’image du produit bois bûches permettant de stopper un certain abandon du chauffage au bois – bûches ..- au bénéfice du chauffage ‘plaisir’ .
- Un combustible plus adapté aux foyers fermés .
- Une réduction non négligeable du poids unitaire des bûches pour le consommateur .
- Un rechargement moins fréquent du foyer pour cause de qualité calorifique optimisé .
- Un feu plus régulier avec une flamme claire et ‘franche’ comme le consommateur le souhaite et …ne l’obtient pas toujours !
- Des cheminées plus propres et moins de fumées dans les salles de séjours …
- Un repositionnement valorisant par rapport aux technologies GRANULES ou PLAQUETTES FORESTIERES offrant le 100 % automatique du chauffage au bois !
 
En un mot : le confort d’un chauffage ancestrale renouvelé !
 
2/ Inconvénients des bois travaillés en VERT ... et livré vert:
 
- Un bois stocké en forêt ou en bordure de piste ne sèche pas, sinon très mal tout en perdant une partie de sa valeur calorifique..
- Seul les stères en 1 mètre sèchent plus ou moins ‘sur coupe’ et permettent la réduction du poids . Cette méthode d’exploitation est de plus en plus aléatoire car les bûcherons sont de plus en plus rares et ne veulent plus en faire sur coupe ! Le coût salarial au stère est prohibitif. Les ballots reposent sur le sol ...en attendant de pouvoir être repris à la grue.
- Confectionner des ballots coûte cher en main d'oeuvre - quoiqu'en disent les vendeurs d'appareils ! Le temps pour passer deux liens et leur coût est prohibitif comparé à la valeur du stère!
- Impossible , sauf exception , de livrer de la bûche verte . Les clients craignent de plus en plus ‘le bois qui mousse’ et ont de moins en moins de place pour le stocker chez eux.!
- Une manutention de stockage pour séchage naturel ou artificiel avec bâtiment ou dalle air libre est obligatoire ... de toute façon, même avec du bois ressuyé ou sec sauf si chargement en vrac et livraison immédiate.
- En séchant ainsi , s’amoncellent dans le tas les écorces se détachant du bois … Un tamisage est parfois souhaitable avant livraison sinon son aspect est discutable . Ce tamisage est rarement fait ! LE FOND DU TAS RESSEMBLE SOUVENT A DU COMPOST !
 
AVIS GF SERVICES
 
Les avantages de SECHER LES BUCHES en séchoir, après COUPE et FENTE en VERT , me semblent très nettement supérieurs aux inconvénients du débit dit traditionnel à savoir :
 
- Abattage / découpe en 1 mètre et fente éventuelle sur site .
- Mise en ballot cerclés …ou non et coût importants induits ! (main d’œuvre / cordage )
- Débardage et stockage en dépôts ‘bord de route’ .
- Temps de séchage de plusieurs mois avec des fonds de piles ne séchant pas et se dévalorisant !
- Vols fréquents en bord de route !
- Liens qui cassent – parfois - et bois à ramasser toujours au mauvais moment ! ..
- Découpe et fente finale réalisées dans de mauvaises conditions mécaniques globales .
- Flux global rarement organisé et intégrant rarement la logistique et le marketing produit .
- Concept global de production ayant insuffisamment intégré les rapides évolutions de la mécanisation des différentes étapes de production de bois bûches plus rentable à produire à partir de brins de 2, 4 voir 6 mètres.
 
La difficulté est de déterminer le point d’équilibre ou retour sur investissement réaliste en fonction d’un objectif de production et de commercialisation possible .
 
Se borner à établir un coût de séchage au stère seulement par rapport aux différentes technologies et montant de l’investissement séchage me paraît fortement insuffisant , si l'on ne tient pas compte des effets induits en termes de productivité, économies diverses, valeur ajoutée du combustible ....
 
 
Tels qu’établis à ce jour, aucune étude n’engage réellement à investir pour cause, à mes yeux, d’insuffisance de réflexion sur les effets induits !  
 
Personnellement, je suis convaincu de la rentabilité du séchage artificiel du BOIS BUCHES probablement à partir d’une production de 10 000 stères voir moins suivant cas particuliers. Affiner ce sentiment serait souhaitable … et nous nous y employons .
 
Il suffit (…) de chiffrer au mieux les incidences financières des nombreux et non limitatifs points soulevés ci dessus et tenter de monter un prévisionnel d’exploitation si possible fiable … Vos informations seraient les bienvenus ! Merci pour vos contributions et à bientôt !
 
 
GRINDESEL (Dossier mis à jour le 12 11 2013)
 
PS N'hésitez pas à étudier les 2 tableaux conçus par GF SERVICES des coûts de débit et séchage au stère/m3 présents en tête de cette rubrique. Ils fournissent les bases e réflexion.


Dernière édition par GRINDESEL le Lun 2 Déc - 15:42, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
thl



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: BOIS de CHAUFFAGE : LES VRAIES BONNES QUESTIONS SECHAGE    Sam 16 Juil - 22:26


 
LE BON RAPPORT QUALITE PRIX AU STERE/M3 DE BUCHES SECHE ...MAIS LE PLUS LOURD EN INVESTISSEMENT . CONCU POUR UNE UNITE DE PRODUCTION DE 10 000 STERES M3 / AN
 
bjr,
completement d'accord avec cette methode, par contre concernant le stockage pour le sechage:
comment conditionner les buches ? en vrac ???? mais dans quoi
 
palettiser le bois ??? bonjour la manutention !
 
sur votre site rubrique séchoir solaire, il y a une photo de bois en vrac dans des palettes grillagées  format 100x120 je pense  hauteur ????
Pourriez vous m'indiquer avec quel materiaux sont-elles réalisées
merci
thl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Produire un bois de chauffage de qualité à moindre coût...   Mer 20 Juil - 9:57


 
La chaudière à plaquettes conseillée pour alimenter l'un ou l'autre des séchoirs bûches en énergie bois et en complément de l'énergie solaire.

Notre conseil de paletisation des bûches sans rupture de chaîne, depuis la production jusqu'à la ...livraison ...moyennant des moyens de levage et manutentions appropriés. (Evidemment...)
 
Votre demande est interressante. L'objectif est en effet de rationaliser une production qui, pour l'instant, est beaucoup trop couteuse en manutentions et en multiples pertes induites.  

La réponse ne peut qu'être personnalisée. Je vous invite donc à demander un technico commercial au secrétariat de GF SERVICES pour pouvoir répondre finement à vos questions. Contactez  04 77 67 18 70.
 
GRINDESEL le 02 12 2013


Dernière édition par GRINDESEL le Lun 2 Déc - 15:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: PRECISIONS - BONNE LECTURE - CONTACTEZ GF SERVICES ?   Mer 28 Nov - 10:53


 
 
La réponse à vos question sont en partie décrites dans ce forum en particulier dans le dossier ou vous êtes en ce moment : SUJETS = PALLETISER EN VRAC + SECHOIR = Combustible de qualité ! et PHOTOS D'UN PALETISSEUR EN VRAC là mon humble avis la seule solution logique et rentable actuelle fruit des réflexions entre Mr PEZZOLATO et GF SERVICES.
 
Ce concept est en service en France depuis Octobre 2011  
 
GRINDESEL
 
PS : Vos critiques et observations sont les bienvenues...


Dernière édition par GRINDESEL le Lun 2 Déc - 15:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Ce que vous avez envie d'entendre ?   Jeu 29 Nov - 20:10


Entre ce que je pense,
Ce que je veux dire,
Ce que je crois dire,
Ce que je dis,
Ce que vous avez envie d'entendre,
Ce que vous entendez,
Ce que vous comprenez...
Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même...

Bernard Werber

Né le 18 septembre 1961 à Toulouse. Ecrivain français il est principalement connu pour sa trilogie des Fourmis mais a écrit beaucoup d'autres ouvrages!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: BOIS de CHAUFFAGE : LES VRAIES BONNES QUESTIONS SECHAGE    Ven 30 Nov - 10:30


En final rien ne vaut un bon débat de vive voix entre deux pros ! Appelez le 04 77 67 18 70 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: SECHEZ SINON VOTRE ENTREPRISE ...disparaitra !   Jeu 10 Oct - 9:32


 
LA PALETISATION AUTOMATIQUE ? L'INVESTISSEMENT 'BOIS BUCHES' AYANT CERTAINEMENT LE MEILLEUR RATIO DE RENTABILITE ! 


Combien d'entreprises sont équipées pour sécher les bûches artificiellement en France ?
 
Combien déclarent leur bois 'sec à l'air' alors qu'il ne l'est pas (VRAIMENT...) et que (souvent) il est déprécié en périphérie, là ou il 'fait son volume' au point que, (plus souvent qu'il ne faudrait) la quantité dépréciée atteint jusqu'à 25/30% !?
 
Deux seuls exemples
 
Bûches de CHENE = Aubier qui se détériore au cours d'un mauvais séchage à l'air (surtout en bas de piles) et perd l'essentiel de sa valeur calorifique!
 
Bûches de HETRE l'un des meilleurs bois bûche ...à condition qu'il soit séché très rapidement (et comment ?) et abattu à la bonne lune sinon l'ensemble de la bûche (et non que la périphérie) fuse et perd, la aussi, l'essentiel de ses calories au cours d'un séchage à l'air trop long...
 
Alors ? Le séchage artificiel coûte trop cher aux producteurs et également aux consommateurs ? FAUX
 
La bûche SECHEE artificiellement ne coûte pas plus à tous les deux sauf que le premier offre un produit de réelle qualité, propre et homogène et l'autre se fait plaisir avec un combustible qui s'enflamme aisément, facile à 'conduire' et garanti non polluant !
 
Les vérités sont parfois dificiles à mettre en oeuvre ...mais, comme toutes les bonnes idées, celle ci fait son chemin au détriment de ceux qui doutes !
 
Et le bord du chemin sera probablement bordée d'entreprises en difficultés qui n'y auront pas crue alors que c'est leur rôle de faire évoluer leurs clients .
 
La gamme des séchoirs artificiels offre pourtant désormais un modèle adapté à toute entreprise dont l'activité principale est PRODUCTEUR DE BUCHES et non bricoleur au gris ou au noir (...de fumée !)
 
GRINDESEL le 10 10 2013


Dernière édition par GRINDESEL le Lun 2 Déc - 15:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: BUCHES= 1,43 sous condition impérative d'être SEC à 20%   Mer 27 Nov - 12:19

POUR INFO
 
Coefficient multiplicateur du combustible PLAQUETTES par rapport aux prix des autres énergies domestiques au 15 01 2012 ramenés en centimes d’euro TTC par kWh PCI
 
PLAQUETTES SECHES à 20% = BASE 1
BUCHES                             = 1,43 sous condition impérative d'être SEC à 20% !
GRANULES en vrac SECS à 8/10 % = 2,06
GAZ de ville = 2,42
GAZ propane = 3,6
FUEL = 4,59
Electricité = 4,2
 

GRINDESEL le 27 11 2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
GRINDESEL
Admin
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Commelle Vernay
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: UNE ETUDE DE PLUS ...POUR RIEN !   Ven 9 Mai - 20:02

ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS:
MARCHES ET APPROVISIONNEMENT
RAPPORT FINAL DEFINITIF - C o n trat : 1201C0052 - Juin 2013

Étude réalisée pour le compte de l’ADEME par Solagro, Biomasse Normandie, BVA et Marketing freelance.

SOURCE
www2.ademe.fr/servlet/getBin?name...pdf

ANALYSE UN PEU DESABUSEE DE CETTE ETUDE PAR GRINDESEL

A nouveau, l’on ne peut que déplorer qu’une telle étude – et son coût- soit totalement disproportionnée par rapport à l’impact positif que la qualité de ses signataires était susceptible d’impulser auprès des acteurs les plus motivés et compétents de la filière combustible bûches concernée !

Pour s'équiper il faut en effet être MOTIVE et MAITRISER son METIER.

Comme toujours, les thèmes traités ne font que tenter d’enfoncer … des portes largement ouvertes et proposer des solutions connues de longue date par tous les chefs d’entreprises assistés qu’ils sont devenus bien malgré eux, face à une administration envahissante, experte en tout via une armada de conseillers en tous genres, prompts et motivés pour conseiller mais négligents trop souvent de s'abaisser au niveau des praticiens de base.

Les professionnels se sont donc indirectement bureaucratisés. Sont ils devenus de ce fait pour autant de véritables experts ou abandonnent-ils l'avenir de leurs professions à d'autres talents ?

Que l’administration défende les intérêts corporatistes (retour à TVA à 7,5%) me semble facile.

Expliquer que sans subventions de tous ordres rien ne semble plus réalisable et douter ouvertement de l’intérêt de faire progresser la filière vers plus de qualité sous prétexte de l’importance des investissements à réaliser me désespère !

Le très court paragraphe sur le séchage artificiel des bûches placé dans cette nouvelle étude de l'ADEME en est l’exemple le plus frappant :

Aucun argumentaire proposé en sa faveur alors qu’il s’agit de l’action de modernisation qui peut réunir le plus de réponses positives et permettre de sortir la filière bois bûches de sa préhistoire et de ses difficultés prévisibles.

Elle répond aux attentes de tous les vrais acteurs professionnels comme aux consommateurs de plus en plus soucieux de contribuer à une réelle réduction de l’effet de serre, sujet d'actualité pour des raisons pas toujours très claires.

Le combustible bois bûche actuel est en général inégalement, donc globalement, livré pas assez sec …quoiqu’en certifie certains, ce que confirme cette étude à travers ses lignes si l'on prend le temps de la lire avec attention ! J'en rejoins d'ailleurs l'essentiel pour avoir mis en place ses préceptes depuis 1997 année ou GF SERVICES a décidé de proposer des lignes de productions modernes de BOIS BUCHES.

Comme toujours le système D à la Française compense – théoriquement - ce que le bon sens démontre en cours de chaque milieu de saison de chauffage : La rupture de stock en bois réellement sec à tous les niveaux de production comme de consommation en terme de stock chez les les clients !

D’après cette étude 6% du volume vendu en 2012 aurait été livré ‘réellement garanti sec à 20%’ ! Sec à l’air ou sec artificiellement ? Nuance d'importance semble-t-il mal appréciée par le rédacteur de l'étude en question !

On ne peut qu’espérer recevoir un chiffre sur cette question pourtant capitale …Il ne s’agira que d’une extrapolation statistique sur des bases dérisoires !

Ainsi s’occupe une partie non négligeable de notre administration qui rendrait service à ses administrés en tentant de construire et diffuser de réels argumentaires plutôt que d’en suggérer leurs évidentes nécessités ! Régulièrement réactualisés autrement qu’en leur offrant la lecture d’innombrables et couteuses notices et études quadri couleurs aux références banalisées, pour beaucoup obsolètes, voir contradictoires suivant leurs origines.

La plupart des assistants commerciaux les distribuant sont bien incapables, dans leur majorité, de soutenir le moindre débat technique avec leurs demandeurs si d’aventure ces braves consommateurs potentiels s’avisaient de poser la moindre question !

Ne devient pas généraliste qui le veut ! Un pro a déjà assez de difficultés à rester pro dans sa spécialité vu l’accélération des technologies!

A quand un véritable débat sur le séchage artificiel du BOIS BUCHES regroupant les nombreux théoriciens et les rares PRATICIENS ?

Les professionnels faisant partis des experts en la matière ne sont pas nombreux. Il est possible de citer :

L’ADEME suite au suivi technico économique qu’elle a assuré durant un an sur le site des Ets BARRAQUAND.

L’entreprise GF SERVICES pour avoir décidé d’importer, conseillé, vendu et installé l’ensemble de cette installation (N°5) et quelques autres depuis 2005 en Franche Comté (N°1) Alsace (N°2) / et Cher (N°3 et 4)

L’entreprise THERMO SYSTEM constructeur Allemand des séchoirs SOLAIRE/ BIOMASSE concernés.

D’autres très rares entreprises ont choisies en France cette voie d’excellence avec d’autres constructeurs et d’autres techniques. L’ADEME a-t-elle aussi réalisé le même suivi sur ces installation ?

Etre concret fait aussi parti de la recherche difficile d’excellence.

GRINDESEL le 4 Mai 2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gfservices.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BOIS de CHAUFFAGE : LES VRAIES BONNES QUESTIONS SECHAGE    

Revenir en haut Aller en bas
 
BOIS de CHAUFFAGE : LES VRAIES BONNES QUESTIONS SECHAGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faire sont bois de chauffage sois même
» Chauffage à l'huile... versus chauffage au bois... on pense mettre un poele au bois..... besoin d'aide
» Pleins de questions ...
» je vend un chalet en bois
» Bonjour à tous et bonnes créations de la part de ToutiWeb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOG GRINDESEL :: BOIS DE CHAUFFAGE :: Tribune libre-
Sauter vers: